?>

Coup de coeur : Intégrale Gueule de bois
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Coup de coeur : Intégrale Gueule de bois

Le marin Woody Woodstock dissimule ses traits sous un masque de bois et n'apprécie guère qu'on lui demande de se montrer à visage découvert. Quand il s'explique sur sa particularité, son nez s'allonge bizarrement ! Voici qu'un certain Chester Darling, exorciste défroqué, lui propose de le libérer de son « infirmité ». Il s'avère que Woody est victime des cryptozoïdes, à savoir des vampires, des fantômes, des fées... Fort comme un ours et quasiment indestructible, il devient l'assistant idéal pour Chester Darling, chargé d'exterminer ces monstres.

 

 

 

 

 

 

Grace à une nouvelle (encore ?!) collection d’intégrales, les éditions du Lombard offrent une nouvelle vie bien méritée au tryptique de Philippe Foerster. Alors, ne nous arrêtons pas à la maquette peu engageante de l’ouvrage pour entrer dans l’univers loufoque et horrifiant de l’auteur.

Woody Woodstock est un marin baraqué. Woody Woodstock ment comme un arracheur de dents. Et quand il ment, que se passe-t-il ? Son nez s’allonge. Ça vous rappelle quelque chose ? C’est normal. Foerster nous présente une suite revisitée de Pinocchio, qu’on retrouve à l’âge adulte, dans laquelle le lecteur croisera toute une panoplie de personnages appartenant à l’imaginaire collectif. Bien sûr, depuis la première édition en trois volumes, Once upon a time est passée par là. Mais, Foerster est beaucoup plus original et subversif. Sa Cendrillon mamie est craquante, son Gepetto est sadique. De multiples références parsèment le récit : De Peter Pan au Chat Botté, de Star Wars à Frankenstein, d’Agatha Christie à Edgar Poe, Foerster fait ici un catalogue de tout ses poncifs.

 

 

 

 

 

La fée puzzle pose les acteurs autour de l’histoire de Carlo Collodi. Dix petits golems reprend le mythe de Mary Shelley. La métamorphose d’Alléluia Carabine- titre exceptionnel avouons le- est un final en apothéose complètement délirante.

Foerster est un auteur qui n’a pas la reconnaissance qu’il mérite. Après une bonne dizaine d’albums regroupant ses histoires terrifiantes parues dans Fluide Glacial, il s’est essayé plusieurs fois aux séries sans grand succès. Starbuck, Gueule de bois, Silex Files ont été arrêtées au troisième tome faute de lecteurs. Son trait anguleux ne ressemble à aucun autre. Van Gogh n’a jamais été reconnu de son vivant. Espérons que Foerster ne devra pas attendre autant, mais il est certain qu’un jour, ses albums feront partie des classiques analysés dans les mémorandums de bande dessinée.

 

Laurent Lafourcade

 

Intégrale Gueule de bois par Foerster, 144 pages au prix de 14.99 €, édité chez Lombard.



Publié le 29/04/2013.


Source : Graphivore

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017