?>

Coup de coeur : Les Chevaux du Vent Tome 2
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Coup de coeur : Les Chevaux du Vent Tome 2

Après un périple long, dangereux et épuisant, Calay, embauché par les anglais comme espion cartographe, est enfin parvenu à rejoindre le monastère de Garphu où vit depuis quinze ans son plus jeune fils. Mais à l'heure des retrouvailles, il est arrêté par Kansa, un policier spécialisé dans la traque et la capture des espions. Quand Resham, le fils aîné de Calay, engagé dans l'armée anglaise, apprend que son père a entrepris ce dangereux voyage au Mustang, il choisit de déserter pour partir à sa recherche. . Aidé d'un Amchi, un médecin népalais qu'il a sauvé des griffes d'une bande de brigands sur la route, il décide de le faire évader. S'évader de prison est une chose ; sortir du Mustang en est une autre...

 

 




Comme l'explique Christian Lax dans la passionante monographie qui lui a été consacrée aux éditions Mosquito, il avait depuis longtemps envie de travailler avec Jean-Claude Fournier. L'arrêt des « Crannibales » a été l'occasion de lui proposer le scénario des Chevaux du Vent. Fournier/Lax, une association qui en a surpris plus d'un, à commencer par Claude Gendrot, alors directeur de la collection Aire Libre. Et à l'arrivée, lors de la parution de la première partie des Chevaux du Vent, voici 4 ans déjà, c'est le résultat de cette association qui a surpris, et séduit. Séduction toujours effective avec cet attendu tome 2. En effet, graphiquement, on a l'impression d'avoir affaire à un autre Jean-Claude Fournier qu'à celui qui présida un temps à la destinée de Spirou et Fantasio. Pas de trait typé « Marcinelle » pour cette belle aventure humaine sur le toit du monde, mais un dessin épuré, faussement simple, qui, à la rigueur, évoque celui de Will dans ses ultimes albums à l'orientation plus adulte. Un dessin quelque part intemporel, puisqu'il pourrait parfaitement s'inscrire dans un courant de BD dite plus « moderne » ou actuelle.

 

 

 

 

Et quand parfois, ce trait s'estompe pour laisser la couleur directe pleinement s'exprimer, notamment pour les paysages, c'est à un lecteur admiratif que l'on offre l'ascension de l'une de ces montagnes, presque autant personnages que décor. Comme de coutume, on sent Christian Lax, ici uniquement scénariste (comme pour Amère Patrie dans la même collection), proche de ses personnages, avec un scenario qui au-delà de l'aventure et du dépaysement est également une belle histoire, dramatique, humaine et sensible, véritable marque de fabrique de l'auteur dans ce registre. Sans recherche de spectaculaire à tout prix, sans retournements de situations invraisemblables, en douceur et presque discrètement, mais avec un coeur « gros comme ça », Fournier et Lax cosignent un vrai petit bijou. L'attente de ce tome 2 a certes été longue, mais leurs Chevaux du Vent (drapeaux de prières multicolores) voleront longtemps dans nos yeux.

A noter que le tome 1 est réédité simultanément sous une nouvelle couverture.

 

Pierre Burssens

 

Les Chevaux du Vent T.2, 72 pages au prix de 16.50 € édité chez Dupuis.



Publié le 05/07/2012.


Source : Graphivore

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017