?>

Des horreurs aux aurores boréales : premier tour de piste sur la banquise pour le drôle de duo, Arsenio et Barny
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Des horreurs aux aurores boréales : premier tour de piste sur la banquise pour le drôle de duo, Arsenio et Barny

On connaissait Starsky et Hutch, Sherlock et Watson, Adamsberg et Danglard ou encore Mulder et Scully et, plus récemment, Rust Cohle et Martin Hart (inoubliables enquêteurs de la première saison de True Detective). Preuve que les bonnes histoires ne tiennent pas toujours à un héros solitaire comme pas un, les grandes aventures policières, sur les traces de suspects coriaces, mettent toutes les chances de leur côté en dédoublant les forces en présence. Et avec Arsènio et Barny, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. On fait les présentations avant la sortie du deuxième tome qui changera totalement de décor. Pour l’heure, rallumer le poêle à bois, n’oublier pas l’alcool qui revigore bien comme il faut, Olivier Matejka et Bruno Issaly s’occupent du reste, ça va cailler !

Résumé de l’éditeur : C’est l’horreur à North Pole, Alaska ! Les cadavres surgissent de partout… Et comme si cela ne suffisait pas, cette gentille petite bourgade du «père Noël» perdue entre lacs et forêts n’a plus de chef de la police, celui-ci s’étant donné la mort accidentellement en nettoyant son fusil de chasse. Barny Petrovski, l’adjoint au shérif de North pole, n’a pas le choix, il est obligé de suivre la procédure et prévient ses supérieurs pour qu’on lui détache un nouveau chef : Arsènio “Zoop“ Mc Doherty.

 

 

 

© Matejka/Issaly chez Cerises et Coquelicots

 

Ah l’Alaska, cette neige, ces lacs glacés, ces hommes givrés sans oublier les ours et les caribous. Charmantes contrées n’est-il pas. Ajoutez-y une pincée de sel, non pour faire fondre la glace mais pour y faire couler le sang meurtrier, et vous obtiendrez le combo parfait qui nous fait dire que North Pole a besoin d’un homme, un vrai, qui a les épaules pour subir le froid et débusquer le mystère des talus enneigés. Pourtant, Barny n’est pas franchement convaincu qu’Arsènio sera ce téméraire allié qui lui manque tant. C’est son petit doigt qui lui a dit en parcourant le dossier… à charge de son nouveau partenaire.
Des premières recherches en 2011 témoignent que le projet a mis du temps à faire son chemin

 

 

 

 

© Matejka/Issaly


Tant pis, s’il faut faire connaissance, c’est sur le tas et sur la glace endeuillée qu’il faudra ce faire. Car le crime n’aime pas attendre, et le corps de la jeune fille retrouvé, par hasard par Arsènio lors d’un jogging de découverte, est déjà bien froid. Le duo a déjà du pain sur la planche. Et si Barny connaît plus ou moins son affaire, Arsènio va, en plus de devoir s’acclimater (ce qui n’est pas rien), très vite conjuguer réalité et cauchemar. Alcoolique tentant vaille-que-vaille de se défaire de son addiction, Arsènio n’a pas volé son surnom, Zoop traduisant finement le mal dont il souffre : la Zoopsie.

 

 

 

 

© Matejka/Issaly chez Cerises et Coquelicots

 

Soit une sorte de delirium tremens qui n’entend pas lâcher d’une semelle Arsènio lui faisant engager la conversation avec un ours ou un poisson et être sujet à d’autres plaisirs hallucinatoires. Mais Arsènio ne s’appelle pas Yakari (même si à North Pole, il y a encore quelques Indiens) et il doit se rendre à l’évidence, ce n’est pas ça qui va faire avancer son enquête. Quoique…

 

 

 

 

© Matejka/Issaly chez Cerises et Coquelicots

 

Sur la pente glissante dont leurs deux héros doivent se méfier, Olivier Matejka et Bruno Issaly s’entraînent sur les traces du Insomnia de Christopher Nolan tout en soignant leur originalité et en troublant les pistes entre réalité, fiction et vapeurs d’alcool. Baignés par le vert boréal plus que par le soleil, les deux auteurs jouent ainsi malicieusement sur les terrains, égarant volontairement le lecteur mais se gardant bien de le perdre, tant il peut toujours se raccrocher aux traits bonhommes et sympathiques des deux héros. En une septantaine de planches, Matejka et Issaly mettent North Pole sens dessus dessous et chamboulent le lecteur avant un affrontement final qui tient bel et bien ses promesses.

 

 

 

 

© Matejka/Issaly chez Cerises et Coquelicots

 

La suite de leurs aventures conduira Barny et Arsènio dans un tout autre milieu, puisque c’est autour du spectaculaire site de Nazca que les deux auteurs les feront se retrouver. Finie l’intrigue nordique, il fera caliente dans ce polar sud-américain qui arrivera pour octobre et qui nous garantit un graphisme toujours plus maîtrisé.

 

 

Alexis Seny

 

Série : Arsènio & Barny (Facebook)

Tome : 1 – Les aurores de North Pole (Blog)

Scénario : Olivier Matejka

Dessin et couleurs : Bruno Issaly

Genre : Polar, Mystère

Éditeur : Cerises & coquelicots

Nbre de pages : 72

Prix : 15€



Publié le 18/04/2017.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017