?>

Entre sang neuf et héritage, les monstres d’aujourd’hui n’ont rien à envier à ceux d’hier #3 : Sept Macchabées dans l’enfer blanc
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Entre sang neuf et héritage, les monstres d’aujourd’hui n’ont rien à envier à ceux d’hier #3 : Sept Macchabées dans l’enfer blanc

Plus d’un mois avant la date fatidique et mortelle, les magasins s’habillent déjà de leurs plus frissonnants atours et mettent en vitrine des costumes plus halloweenesque les uns que les autres. Les monstres sont de retour. Et même si leur âge d’or est passé depuis longtemps, ces créatures, nouvelles ou archaïques, n’ont pas dit leur dernier mot. Alors que Universal se prépare à réveiller un peu plus les monstres les plus incontournables du cinéma avec son Dark Universe, la bande dessinée n’est pas en reste. Petit tour d’horizon des parutions récentes, histoire que vous soyez fin prêts pour le 31 octobre. Épisode 3 dans les bagages de Sept Macchabées.

 

 

 

 

 

 

 

© Meunier/Le Roux/Leprévost

 

Épisode 1 | Curse, les loups ne se mangent pas entre eux

Épisode 2| Les Savage Brothers, fuir les zombies, c’est bien; les traquer, c’est encore mieux !

Résumé de l’éditeur : Londres, 1909 . Dans le plus grand secret, les autorités britanniques réactivent une technique de réanimation des morts héritée de Victor Frankenstein pour tenter de conquérir l’Antarctique au nez et à la barbe de l’empereur Guillaume II. Ils réunissent avec soin une équipe de sept explorateurs polaires, récemment décédés. Mais la première vie du trépassé ne simplifie pas nécessairement la seconde… Et certains n’ont pas demandé à revenir…

 

 

 

 

© Meunier/Le Roux/Leprévost chez Delcourt

 

On reste dans les zombies, mais ceux que « glorifient » Henri Meunier, Étienne Le Roux et Thierry Leprévost ont été artificiellement créés pour les besoins d’une grande aventure, a priori la dernière de la collection « Sept » qui aura duré trois saisons et, forcément, 21 albums. Après avoir vu de courageux athlètes s’engager dans une guerre qui n’était pas la leur, c’est dans une guerre froide (très froide) que nous entraîne le trio d’auteur : la conquête de l’Antarctique. Entre l’Angleterre et l’Allemagne, c’est à qui sera le plus rusé pour atteindre le pays des glaces éternelles… quitte à friser le paranormal et à mettre sur pied une équipe de morts-vivants dans la lignée de la Ligue des Gentlemen Extraordinaires. Quoi de plus avantageux, en effet, que d’affronter le grand froid en ressuscitant des explorateurs qui ne devrait normalement plus le craindre. Même si franchement, les morts auraient préféré qu’on les laisse tranquilles. Encore plus quand certains d’entre eux étaient… suicidaires et que le processus hérité de Frankenstein n’est pas encore complètement au point.

 

 

 

 

© Meunier/Le Roux/Leprévost chez Delcourt

 

L’aspect monstrueux des choses est ici plus un prétexte à faire une grande aventure avec des héros fragiles psychologiquement et pas si invulnérable que ça. Car même dans la mort ramenée à la vie, la sélection naturelle chère à Darwin continue son oeuvre. Et on ne pensait pas que les morts pourraient un jour donner un tel supplément d’âme à une quête comme celle-là. C’est donc un bon ressort scénaristique qu’ont trouvé les auteurs pour nous emmener à la conquête de la blancheur incarnée (de temps en temps saignée par un orque) et distendre les relations entre ces personnages pas forcément heureux de faire équipe et cultivant des intérêts parfois obscurs. Pour rendre cet enfer pavé de… bons gros glaçons, Étienne Le Roux et Thierry Leprévost unissent leurs forces et excellent pour créer un décor grandeur nature, quasi-vierge sous les pas et les tentes de ces hommes qui n’en sont plus vraiment. Le propos est inattendu, là encore, et cette série d’anthologie trouve une conclusion qui la fait une nouvelle fois sortir des sentiers battus et rabattus. Si nous étions sceptiques à l’inauguration de cette série, maintenant, on peut le dire : elle va nous manquer.

 

Alexis Seny

 

Série : Sept

Tome : 21 – Sept Macchabées

Récit complet

Scénario :  Henri Meunier

Dessin : Étienne Le Roux

Couleurs : Thierry Leprévost

Genre : Aventure/Fantastique

Éditeur : Delcourt

Nbre de pages : 64 p.

Prix : 15,50€



Publié le 03/10/2017.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017