?>

Infinity 8, un space opéra à la sauce Trondheim
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Infinity 8, un space opéra à la sauce Trondheim

En publication depuis l'automne 2016, la série infinty 8 éditée par Rue de Sèvres se décline en 6 format comics souple et agrafés. Cette mini-série s'offre les services de grands noms tels que Zep, Vehlmann, Kris, Dominique Bertail, Lewis Trondheim, Olivier Vatine, Olvier Balez,  Emmanuel Guibert, Franck Biancarelli, Killofer ou encore David Mourier. Aux commandes des scénarios un Lewis Trondheim au top de sa forme.

Le tome 1, "Romance et Macchabées" s'offre les services de ce dernier avec la complicité de Bertail et de Zep. L'histoire se passe dans un vaisseau gigantesque qui parcours le fin fond de l'espace. S'y trouve plusieurs centaines d'aliens aux vies et mœurs absolument étonnantes et surprenantes. L'héroïne, aussi sexy que dangereuse à la délicate mission d'étudier les origines d'artéfacts extra-terrestre accompagnée malgré elle d'une race porté sur la dégustation prononcée de cadavres. Voila donc le ton donné par un scénariste connu pour ses idées très décalées qui ont toujours fait son succès.

 

 

 

 

Ajoutez à cela un assaisonnement plutôt coquin et acide complétant  tous les ingrédients d'une histoire ô combien dynamique et au découpage efficace.

Le tome 2 s'enclenche avec l'agent Yoko (l'agent sexy cité plus haut) et le vaisseau Infinity qui file vers la galaxie Andromède. Le fourbe nécrophage est toujours de la partie et les dialogues tout aussi truculents. Zep et Bertail se chargent toujours de la partie graphique pour ce second opus. Les rapports entre le nécro et Yoko sont de plus en plus tendu si je puis dire. Les amateurs de bidoche pourrie et d'hémoglobine seront ravis du stock proposé dans ces pages. On peut dire que cela gicle pas mal si vous me permettez l'expression.

 

 

 

 

Le cycle 1 se conclu avec le tome 3, "suspens en apesanteur" qui donne la mission à l'agent de neutraliser quelques centaines de nécros qui menacent de détruire l'Infinity. Cet opus nous donne droit à 8 pages de bonus graphiques des plus délicieux
De source sûr, ce mois de janvier 2017 voit la réunion de ces trois tomes au format cartonné à la taille d'impression classique franco-belge.

 

 

 

Le deuxième cycle s'ouvre avec un titre qui en ferait peut-être grincer des dents certains et en amuser follement d'autres.
Retour vers le Führer plonge cette fois un autre agent sexy répondant au doux nom de Moonkicker. Dans ce récit, des néo-nazis récupèrent dans le cosmos la tête d'Adolf Hitler conservée précieusement dans le formol (logique me direz-vous). La partie graphique est cette fois confiée à Olivier Vatine. On change de registre au niveau du dessin mais il est tout aussi beau et efficace à regarder. Le talent de Vatine est indiscutablement superbe. L'auteur se fait montre d'une aisance déconcertante dans le domaine de la science-fiction. Le scénariste se gausse avec malice du nazisme futuriste qui vous surprendra par ses motivations inattendues.

 

 

 

 

Le deuxième tome sous titré "Hitler va-t-il passer du côté obscur???" nous offre un cerveau d'Hitler réactivé. Greffé dans un robot il ourdi le plan de s'approprier l'Infinity et de faire renaître le Reich à son bord. Les dialogues dans ce cinquième épisode de la saga Infinty sont toujours aussi drôles et ravira les amateurs du genre et les conspirationnistes amusés. Le sixième tome ferme la marche avec l"Affrontement final" ou l'agent Moonkicker tentera d'empêcher le reboot fomenté par un Hitler qui par le truchement d'un bug informatique (ho le vilain) tente de mettre son plan à exécution. Cette série B est vraiment un moment extatique à passer, tant aussi bien du niveau de lecture que du plaisir graphique. La suite est promise par Velhmann et Balez prévue pour le second trimestre 2017.
Un gage d'encore plus de surprises à découvrir, une série originale qui dépoussière le genre !

 

Damien Caste


Titre: Infinity 8

Tomes : 1 à 6

Scénario: Lewis Trondheim

Dessin et couleurs: Dominique Bertail, Zep, Olivier Vatine

Genre: Science-Fiction

Éditeur: Rue de Sèvres

Nbre de pages par tome : 36

Prix par tome : 3,50€




Publié le 10/01/2017.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017