?>

Love story à l'Iranienne, l'amour véritable, clandestin sous peine de prison
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Love story à l'Iranienne, l'amour véritable, clandestin sous peine de prison

Les jeunes Iraniens rêvent-ils encore d’en finir avec le régime ? Comment se rencontrer dans cette société qui ne le permet jamais ? Comment flirter ? Comment choisir sa femme ou son mari ? Malgré la tradition, malgré le régime. Des journalistes ont interviewé clandestinement de jeunes Iraniens pour donner un éclairage politique et social. Comment échapper à la police pour vivre sa love story ?

Septembre 2014, sept Iraniens ayant participé à un clip vidéo sur la chanson de Pharrell Williams «Happy» diffusé sur internet ont été condamnés à des peines de prison (variant de six mois à un an) et à 91 coups de fouet avec sursis. La vidéo, mise en ligne en avril 2014, montrait trois hommes et trois femmes, non voilées, chanter et danser dans les rues et sur les toits de Téhéran au son du succès musical planétaire qui faisait l'éloge de la joie et du bonheur. La vidéo avait provoqué la colère des milieux conservateurs, estimant que les Iraniens, en particulier les jeunes, délaissent les valeurs islamiques pour un mode de vie plus occidental. Les participants avaient été arrêtés en mai puis libérés sous caution quelques jours plus tard après une «confession» diffusée par la télévision d'Etat.

 


Quelle est la situation de la jeunesse Iranienne depuis lors ? C’est ce que nous propose de découvrir un couple de journalistes se rendant régulièrement en Iran de manière clandestine sous le pseudonyme de Jane Deuxard. Au travers des témoignages recueillis auprès de personnes telles que Gila et Mila 26 ans, couple hors mariage ensemble depuis 8 ans ; Saviosh 20 ans serveur dans un café huppé du centre de Téhéran, s’évadant au travers de la musique de Pink Floyd ;  Vahid 26 ans (arrêté et torturé), parlant de ses parents qui ont fait la révolution en 1979 mais une révolution confisquée par les mollahs et qui en 2009 a cru avec la jeunesse Iranienne au mouvement vert fessant suite à la seconde élection controversée de Mahmoud Ahmadinejad.

 

 

 

 

On y trouve aussi des témoignages déconcertants tel celui de Jamileh 29 ans vivant dans les hautes sphères iraniennes profitant du système établit pour se faire de l’argent et se moquer des classes inférieures. Bd documentaire, l’Iran décrit par sa jeunesse actuelle semble être sans aucun espoir. Les mariages sont arrangés, l’homme doit pouvoir apporter en engagement à la famille de son épouse une situation professionnelle confortable, un logement ainsi qu’une voiture tandis que la femme doit disposer d’un certificat de virginité; l’amour véritable ne pouvant être que clandestin au risque de se faire mettre en prison.
Les représentations signées par Deloupy sont  simples et directes dessinant les divers intervenants sans vraiment apporter de chaleur dans les couleurs privilégiant la force des récits qui sont bouleversants.  Destiné à un lectorat débutant à partir de l’adolescence, je recommande cette BD à tous et plus particulièrement aux personnes croyant qu’un état ou une république islamique va apporter des solutions à leurs problèmes quotidiens.

Alain Haubruge

 

Love Story à l'iranienne
Date de parution : 13/01/2016 / ISBN : 978-2-7560-6921-0
Scénariste : DEUXARD Jane
Dessinateur : DELOUPY
Coloriste : DELOUPY
Série : LOVE STORY À L'IRANIENNE
Collection : MIRAGES



Publié le 21/02/2016.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017