?>

Mondrian, une évocation subtile de l'art abstrait par Lapone et Peyraud
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Mondrian,  une évocation subtile de l'art abstrait par Lapone et Peyraud

Mondrian, l'un des premiers peintre abstrait avec sa représentation transcendantale de l'image, épure radicale du tableau effaçant toutes références du naturel visible. Rigoureux, méthodique, son néoplasticisme en font l'un des instigateurs du cubisme. Avec le concours des auteurs Lapone et Peyraud, les éditions Glénat nous dressent un portrait romancé et un hommage à cet artiste amoureux de la beauté dans une réalité particulière.

Résumé de l'éditeur : À l’origine, il y avait cette même photo que Jean-Philippe Peyraud et Antonio Lapone avaient au-dessus de leur table à dessin. Celle d’une fleur en plastique dans l’atelier de Mondrian, seul rappel du végétal dans l’univers à la géométrie implacable du peintre. C’est l’histoire de cette fleur que les auteurs ont décidé d'imaginer pour raconter Mondrian, figure majeure de l’art abstrait, dont on connaît peu de choses, si ce n’est qu’il vivait au cœur du Montparnasse des années folles et qu’il était un inconditionnel de la danse de salon...

 

 

 

® Peyraud, Lapone - Glénat Treize étrange

 

 

Mondrian est l'économe des moyens s’appuyant sur la construction d'une composition équilibrée. Figure emblématique du 20è siècle, il donne ses lettres de noblesses à l'art moderne et édulcore le monde du design et de l'architecture. L'éditeur nous propose un format assez inhabituel (28,9 x 36,8 cm) permettant d'apprécier à sa juste valeur le trait et le découpage d'Antonio Lapone. Son style caractéristique, fidèle au 30 glorieuses, s'accorde parfaitement à l'ambiance volontairement choisie par le scénariste Jean-Philippe Peyraud à qui l'ont doit déjà La trilogie "Le Désespoir du Singe" chez Delcourt ou encore  "Mise en bouche" chez Futuropolis.

 

 

 

® Peyraud, Lapone - Glénat Treize étrange

 

 

Les auteurs s'imaginent donc ce peintre dans une histoire romancée, démarrant la narration par une espèce de tir au tableau (à l'arme à feu) à défaut d'autre cible. S’enchaînant sur une sorte de métaphore de sa propre vie faite d'abstraction, de romance, de danse et de petit travaux alimentaires. Peyraud et Lapone ont fait le choix d'un récit se focalisant sur les tranches de vie du peintre menant, petit à petit , à la découverte de l'artiste tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Cet opus est scindé en deux parties, dévoilant à la 49ème page, un large sketchbook d'une quarantaine de pages du dessinateur contenant études de personnages, esquisses de planches et diverses photographies. Il se découvre comme on visite une galerie d'art, avec délectation et admiration.

 

 

 

 

La Fleur dans l'atelier de Mondrian est autant une évocation subtile de l'art abstrait qu'un magnifique album servi par le graphisme élégant d’Antonio Lapone et le scénario d’une incroyable poésie de Jean-Philippe Peyraud.

A noter jusqu'au 7 janvier 2018, l'exposition se situant rue Ernest Allard au numéro 27 à 1000 Bruxelles.

 

Titre : La Fleur dans l'atelier de Mondrian

Auteurs : Jean-Philippe Peyraud / Antonio Lapone

Nbr de pages : 88

Éditeur : Glénat

Collection : Treize étrange

Prix : 19.50 €

ISBN : 9782344008256


 



Publié le 07/12/2017.


Source : Damien Caste

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017