?>

Information générale concernant le monde de la BD
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Décès de Patrick Jusseaume.

Né en 1951 à Abidjan (Côte d'Ivoire) et diplômé de l'école des beaux-arts de Rouen, il rejoint tout d'abord l'Éducation nationale et enseigne le dessin pendant plusieurs années. Après avoir publié quelques planches aux éditions ID Program en 1982, il effectue ses véritables débuts en 1985 dans les pages du magazine ‘Vécu‘, édité par Glénat.

En collaboration avec le scénariste Daniel Bardet, il signe "Chronique de la maison Le Quéant". Cette série historique, qui raconte l'épopée du jeune Baptiste Le Quéant entre la France et l'Afrique au milieu du XIXe siècle, sera publiée en six albums, chez Glénat, à partir de 1986. En 1990, il commence à travaille pour le magazine ‘Je bouquine' et illustre des classiques de la littérature, comme "Le Portrait de Dorian Gray".

En 1991, il se lance, avec Jean-Charles Kraehn, dans la saga maritime "Tramp". Le premier album, intitulé "Le Piège" (Dargaud), paraît deux ans plus tard. En 1998, il participe, pour les éditions Petit à petit, à un ouvrage collectif consacré à Boris Vian. L'année suivante, ce même éditeur lui consacre une monographie baptisée "‘Tramp', sur le pont avec Jusseaume" (texte d'Olivier Cassiau). En 2003, il part au Viêtnam avec Kraehn et le scénariste Serge Le Tendre pour y préparer "Mission Viêtnam" (Glénat), un carnet de voyage réalisé pour une association humanitaire.

En 2017 sort le 11e tome des aventures maritimes et exotiques de Yann.

 

 

 

 

 

 

Credit photo et image © Dargaud.



Publié le 25/10/2017.


Source : Bd-best


34ème festival BD Boum à Blois

Chaque année, pendant trois jours, le festival accueille près de 200 auteurs, 22 000 visiteurs, 70 exposants et 13 expositions : Jean Solé, « Grand Boum-Ville de Blois 2016 », « Les chemins de Compostelle » de Jean-Claude Servais, « Airborne 44 » de Philippe Jarbinet, « Au pied de la falaise » de ByMöko, « EtuwAn, Celui-Qui-Regarde» de Thierry Murat, « Les Transport Sentimentaux » de Frédéric Debomy et Emmanuel Prost et « Je suis l’actu ». Du côté des expositions jeunesse « De l’étrange parade à Alice au pays des merveilles » de Benjamin Lacombe, « Musnet » de Kickliy, « Iréna » de Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël et David Evrard, « Le Chasseur de rêves » de Martin Desbat, « La voix du vent » de Claire Godard et Ida Polo, « Gaspard et le phylactère magique » de Mickaël Roux, Dawid et Alain Dary à l’occasion de sa réédition chez Mosquito.

Des stages, des ateliers de pratiques artistiques pour les scolaires, des spectacles («le grand méchant renard» et «le chasseur de rêves») sont organisés. Des conférences (Laurent Gerbier), des cafés littéraires (Marion Montaigne, Jean Solé, Dave McKean, Richard Guérineau, Jean David Morvan et Séverine Tréfouël), des débats en partenariat avec La Nouvelle République ou le journal Marianne, une journée professionnelle sur le thème « Relations familiales & bandes dessinées », une vente aux enchères caritative au profit de la lutte contre l’illettrisme, un concert d’Hippocampe Circus Club au Chato’do et du cinéma sont programmés notamment une avant-première du film « Tueurs » en présence de François Troukens, réalisateur. Différents prix sont remis chaque année dont le Grand Boum - Ville de Blois 2017, décerné à un auteur pour l’ensemble de son œuvre.

 

Lieu : Halle aux Grains, bibliothèque Abbé Grégoire, Maison de la bd

Contact :par tél +33(0)2 54 42 49 22  par mail bdboum@bdboum.com

Web : www.maisondelabd.com


Pays : France

Date de l'événement : du 24/11/2017 au 26/11/2017.

Publié le 25/10/2017.


Source : Bd-best


Pénélope Bagieu à la galerie Barbier & Mathon pour Culottées

La galerie a le plaisir d'accueillir Pénélope Bagieu pour l'exposition Culottées, réalisée en collaboration avec les éditions Gallimard Bande dessinée. Elle réunira près de 40 portraits de ses Culottées !

Le vernissage est ouvert au public et se tiendra, en présence de l'artiste, le jeudi 2 novembre de 19h à 21h30.

Galerie Barbier & Mathon
10 rue Choron, 75009 Paris
Contact : +33 6 80 06 29 95

Pays : France

Date de l'événement : du 03/11/2017 au 02/12/2017.

Publié le 25/10/2017.


Source : Bd-best


Harmony 3 : ce n’est plus de la BD, c’est du cinéma… du bon !

Après deux albums qui tenaient le haut du pavé dans la mare des bandes dessinées pour ados (mais pas que), Harmony revient dans un troisième tome qui sent la fin de cycle. Mathieu Reynès ne relâche pas la tension et assène encore quelques révélations et beaucoup d’explosions. Ça boume, et on ne croit pas si bien dire.

 

 

 

 

 

 

 

© Mathieu Reynès

 

Résumé de l’éditeur : Parce qu’elle est différente des autres adolescents, parce que la puissance de son don télékinésique n’a d’égale que la force de sa détermination, Harmony a pris sa décision : elle ira porter secours à Payne et à Eden, ses amis toujours prisonniers du camp d’entraînement d’où on l’avait extirpée quelque temps plus tôt, et rien ni personne ne pourra l’empêcher de mener sa mission à bien. Pas même William Torres, surnommé Nita par la vieille chamane Mahopmaa et qui constitue à ce jour son plus proche soutien.

 

 

 

 

© Mathieu Reynès

 

Il est de bon ton et de qualité d’avoir une série fantastique et héroïque chez Dupuis. Magic 7 et Harmony en sont les preuves brillantes. Et ce troisième tome, tel une course folle emmenée comme un bon blockbuster l’est au cinéma, ne nous laisse aucun répit, aucun temps mort face aux enjeux dont notre monde dépend. Et cette fois, la tâche de notre héroïne et de ses gentils petits amis (néanmoins redoutables) emprisonnés pour des besoins plus militaires que scientifiques, va se compliquer encore un tout petit peu avec l’arrivée d’un mutant antique. Dont la force s’est décuplée depuis 4000 ans à force de mûrir sa jalousie et d’ourdir sa vengeance, lui qui devait être roi et qui s’est retrouvé à n’être rien. Associé avec le tyran qui en veut tant à Harmony et à ses pouvoirs, ça risque de faire mal. Une héroïne qui n’a pas peur de se « sacrifier » pour aider ses comparses.

 

 

 

 

© Mathieu Reynès

 

Entre jour et nuit, chiens et loups, calme et tempête, c’est un spectacle terrible que Mathieu Reynès sort de son crayon. Au fil des planches, on mesure à quel point ce tome 3 a dû être oeuvre de sacrifices et de patience, de difficultés graphiques aussi.

 

 

 

 

© Mathieu Reynès/Valérie Vernay chez Dupuis

 

Pourtant, Reynès s’en sort haut la main en proposant un rythme et un sens du découpage impériaux, terriblement efficaces et résistant à la facilité. La pellicule s’embrase sous les couleurs ombragées et lumineuses de l’auteur et de Valérie Vernay, on attrape le pop-corn, ce n’est plus de la BD, c’est du cinéma… qui réussit à garder le supplément d’âme du dessin.

 

 

 

 

© Mathieu Reynès

 

Et quand arrive la dernière planche, le cycle se finit pour s’ouvrir sur un autre. Le suspense est relancé. Cette histoire ne ferait que commencer, nous n’allons pas nous en plaindre !

 

Série: Harmony (Facebook)

Tome: 3 – AGO

Scénario et dessin: Mathieu Reynes

Couleurs: Valérie Vernay et Mathieu Reynes

Bande Originale: Thomas Kubler

Genre: Fantastique, Thriller

Éditeur: Dupuis

Nbre de pages: 56

Prix: 12€



Publié le 25/10/2017.


Source : Alexis Seny


Programme des dédicaces de novembre chez Paradise BD

Venue de Théo Dubois d'Enghien (dessinateur), Cynthia Ventura (dessinatrice) Arnaud De La Croix (scénariste) le samedi 25 novembre dédicacer la bande dessinée historique "Bruxelles" aux éditions Petit à Petit et qui fait un beau succès en librairie.

Marc-Renier revient   le samedi 18 novembre à l'occasion de la prochaine parution de son nouvel album "Klimt".

Klimt - Judith et Holopherne par Jean-Luc Cornette, Marc-Renier.

Si vous étiez intéressé(e)s merci de:

- indiquer si vous désirez la nouveauté ou un autre album (dans un délai raisonnable d'une semaine avant la séance)

- donner votre préférence pour l'heure

Réservations par retour de courriel bdparadise@yahoo.fr  ou par tél. au +32 (0) 2.420.28.14

Paradise BD
Librairie spécialisée en Bandes Dessinées
316, avenue de Jette
1090 Bruxelles

 


Pays : Belgique

Date de l'événement : du 18/11/2017 au 25/11/2017.

Publié le 25/10/2017.


Source : Bd-best


Deuxième édition du festival Chaville en BD

Pour sa deuxième édition, Chaville en BD vous propose de plonger toute une journée dans le monde du 9e art.
C’est plus d’une trentaine d’auteurs et dessinateurs en provenance de France, de Belgique et d’Italie qui seront présents pour échanger avec le public.

C’est plus d’une trentaine d’auteurs et dessinateurs de BD - mangas qui seront présents également.

Vous pourrez ainsi rencontrer, entre autre, Fabrice Angleraud (Chroniques de la Lune Noire), Eric Arnoux (Les Aigles décapitées), Laurent-Frédéric Bolée(Terra Australis), Jean-Blaise Djian (Les Quatre de Baker Street) ou Curd Ridel (Le Gowap).

Des événements et autres surprises rythmeront la journée avec une exposition, une table ronde et des ateliers.

Programme :


- Dédicaces et exposition de 10h à 18h
- Atelier Tote bag de 10h30 à 12h
- Table-ronde à 14h30
- Atelier de création de BD de 14h à 16h
- Remise du prix des Petites bulles à 16h30

Auteurs invités :

Albert Algoud, Jean-Blaise Djian , Fabrice Angleraud , Erik Arnoux, Jim Bishop, Laurent-Frédéric Bollée, David Cenou, Marc Chalvin, François Debois, Simon Géliot, Patrice Guillon, Damien Henceval (2D), Eric Hübsch, Moko, Philippe Nicloux, Gaétan Nocq, Vincent Pompetti, Yvan Postel, Curd Ridel, Nadine Van der Straeten, Joe Skull (Pascal Aubril), Samos, William Roy, Akhts, Anton, Elodie Bourdeau, David Foissard, Jimm, Philippe Vilandrau, Yo-one.

Lieu : Médiathèque de Chaville

Contact : par tél. au +33 (0)1.41.15.99.10 par mail  mediatheque@ville-chaville.fr

Webwww.bm-chaville.fr


Pays : France

Date de l'événement : du 02/12/2017 au 02/12/2017.

Publié le 23/10/2017.


Source : Bd-best


Rétrospective Napo

La galerie Art Maniak, spécialisée dans le 9ème art, met à l’honneur la carrière de l'artiste argentin Antonio Mongiello Ricci dit Napo, à l’occasion d’une exposition-vente rétrospective de son œuvre dessinée du 4 au 18 novembre 2017 à Paris.

Napo, de son vrai nom Antonio MONGIELLO RICCI, fit d'abord les beaux jours des quotidiens argentins (La Natión, Noticias, Satiricon). C'est à la fin des années 60 qu'il part pour l'Europe. Il s'installe dans un premier temps en Italie entre 1968 et 1970 où il collabore avec Linus et St Kirk. Par la suite, il rentrera en Argentine de 1970 à 1975 avant de plier bagage, au moment de la dictature argentine, pour la France où il arrive en 76. Il collabora, entre autres, pour Le Monde, Lire, Lui et L'Express. Il fera tout de même un crochet pour Barcelone (1980-1985) où il travailla pour LaVanguardia. Il réalisera également des dessins de puzzle pour l'Allemagne et des posters pour les éditions néerlandaises Verkerke. Napo, a un parcours jonché de prix et est membre fondateur de l'Association des Humoristes Associés. Il expose en Argentine, France, Espagne, Italie, U.S.A. et Danemak.

Vernissage le 3 novembre de 18h30 à 22h en présence de l'artiste.

 

 

Galerie Art Maniak

10 rue de la Grange Batelière 75009 Paris

Contact :par tél  +33 (0)1.42.46.94.97 par mail clement.gombert@hotmail.fr

Web : art-maniak.com/


Pays : France

Date de l'événement : du 04/11/2017 au 18/11/2017.

Publié le 23/10/2017.


Source : Bd-best


Entre sang neuf et héritage, les monstres d’aujourd’hui n’ont rien à envier à ceux d’hier #9 : du Danemark au Krakatoa, il n’y a qu’un… Cri de Munch

Plus d’un mois avant la date fatidique et mortelle, les magasins s’habillaient déjà de leurs plus frissonnants atours et mettaient en vitrine des costumes plus halloweenesque les uns que les autres. Les monstres sont de retour. Et même si leur âge d’or est passé depuis longtemps, ces créatures, nouvelles ou archaïques, n’ont pas dit leur dernier mot. Alors que Universal se prépare à réveiller un peu plus les monstres les plus incontournables du cinéma avec son Dark Universe, la bande dessinée n’est pas en reste. Petit tour d’horizon des parutions récentes, histoire que vous soyez fin prêts pour le 31 octobre. Pour l’épisode 9, faisons coup double en plongeant dans les entrailles de la terre. Qui sait dans quel état nous en ressortirons.

 

 

 

 

 

 

 

© Alcante/Gihef/Brahy/Rieu chez Delcourt



Résumé de l’éditeur : 1890, Copenhague. Edvard Munch, déjà fragile mentalement, est interné en secret suite à la mort de son père. Face à la détresse d’une amie du peintre, le directeur demande l’assistance d’un jeune médecin ouvert aux nouvelles théories psychanalytiques. Ensemble, ils pensent avoir découvert l’origine du traumatisme de Munch et décident de l’emmener au bout du monde se confronter à son propre cauchemar.

 

 

 

 

© Alcante/Gihef/Brahy/Rieu chez Delcourt



Alors que le Chat, les Bidochons et d’autres héros populaires ont pris l’habitude de visiter les musées dans des ouvrages souvent faciles, Alcante et Gihef nous ouvrent pour la deuxième fois les portes du Dark Museum en ralliant à leur cause Luc Brahy et Delphine Rieu. Après American Gothic, les quatre auteurs ont trouvé un autre tableau incontournable pour assouvir leur soif de secrets fantasmés et terrifiants : Le Cri d’Edvard Munch. L’oeuvre la plus chère et la plus glauque du monde possédait dans son ciel torturé et surtout dans ce visage de l’effroi tout l’ADN pour nous entraîner dans la fièvre et le sang, dans une histoire qui dépasse l’entendement et les lois humaines.

 

 

 

 

© Alcante/Gihef/Brahy/Rieu chez Delcourt

 

Après un premier tome qui nous file encore des frissons rien que d’y penser, Alcante et Gihef récidivent dans le monde des arts et du bizarre. Cette fois, c’est Alcante qui a pris le tableau par les cornes du diable (American Gothic était un peu plus l’idée de Gihef) et qui nous emmène dans son antre, serrés par l’étreinte de la folie. Retrouvant Edvard Munch dans un asile et en proie aux pires tentations, comme mu par une force qui le dépasse, un esprit surhumain. Plutôt que d’aller lui chercher un exorciste, le duo de scénaristes offre au peintre torturé une balade de santé au bon air de l’Indonésie, lui proposant de soigner le sang par les cendres et la lave du… Krakatoa.

 

 

 

 

© Alcante/Gihef/Brahy/Rieu chez Delcourt

 

Ça en jette comme pitch, non ? Et vous n’allez pas être déçu par la suite. Comme toujours, l’aventure (car c’en est une réelle et baignée dans l’horreur) ne se révélera pas de tout repos et les embûches auront tôt fait de tomber un à un les membres de cette véritable expédition aux frontières de l’humainement acceptable. Liant l’homme et le tableau à de noirs desseins qui les dépassent, la joyeuse troupe de conservateurs du musée des horreurs réussit à égaler la force du premier tome.

 

 

 

 

© Alcante/Gihef/Brahy/Rieu

 

Dans un autre registre graphique, Luc Brahy succède à l’impérial Perger et réussit à nous emporter avec son dessin incandescent capable de passer d’Indiana Jones à Kon-Tiki (avec une superbe planche muette et pourtant criante de la détresse d’un voilier mis à mal par des requins) et de marier les ambiances glaciales du Copenhague de 1890 avec, quelques planches plus tard, la sueur et la tension palpable dans la jungle indonésienne. Delphine Rieu fait peser les ombres sur le visage de Munch et donne toute sa puissance au feu de la colère qui ravage le final de l’album. Le fantastique mène la danse, macabre et irréversible car rien ne sera jamais comme avant.

 

 

 

 

© Alcante/Gihef/Brahy/Rieu

 

La collection n’est pas temporaire et la vraie vie qui se cache derrière les tableaux se grave dans le marbre, dans la tête, dans les yeux. Qu’on soit sur la digue et sous ce ciel brûlant ou dans son fauteuil sous un lustre tamisé, on se prend la tête entre les mains, le cauchemar ne fait que commencer quand arrive le mot fin. Bonne nuit (ou pas).

 

Alexis Seny

 

Série : Dark Museum

Tome : 2 – Le Cri

Scénario : Gihef et Alcante

Dessin : Luc Brahy

Couleurs : Delphine Rieu

Genre : Horreur, Aventure

Éditeur : Delcourt

Collection : Machination

Nbre de pages : 56

Prix : 14,95€



Publié le 23/10/2017.


Source : Bd-best


Jerôme K Jerôme Bloche, chaque personnage possède son caractère propre, avec son passé, ses fêlures et sa part de mystère

« - Qu’est-ce qui ne tourne pas rond dans cette famille pour qu’une enfant de onze ans s’enfuit comme ça de chez elle ?

-  Ça va, Maman ! On le sait que tu ne portes pas Antoine dans ton cœur, mais ça peut arriver à n’importe quels parents ce genre de chose. Va savoir ce qui peut se passer dans la tête d’une gamine de cet âge !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Dodier - Dupuis

 

 

-  N’empêche ! Deux jours et bientôt deux nuits passées dehors, ça commence à être sérieux comme fugue, surtout par ce temps ! (…) Alors, si même les recherches des gendarmes n’ont rien donné, je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus. »

 

Pourtant, tu es détective privé, Jérôme. Alors, si on t’a demandé de résoudre l’énigme, c’est que tu en as les compétences.

 

La fille d’Antoine, patron d’industrie à Bergues, a disparu du collège devant lequel sa mère l’a déposé. Antoine dirige l’usine dans laquelle travaille l’oncle du détective. Qui plus est, Jérôme était à l’école avec Adrien le fils d’Antoine. C’est comme cela qu’il s’est retrouvé sur l’affaire. Par conséquent, deux nouvelles pour Babette : annulation du week-end à Venise et direction Bergues avec son chéri pour des « vacances » (?) en famille dans les Hauts-de-France.

 

 

 

 

© Dodier - Dupuis

 

 

A partir d’un fait divers banal, Alain Dodier, qui est à la bande dessinée policière ce que Georges Simenon est au roman du même genre, coud une intrigue dans laquelle chaque personnage possède son caractère propre, avec son passé, ses fêlures et sa part de mystère. Les conversations alternant humour et tension sont dignes des plus grands dialoguistes du cinéma ou de la littérature.

 

Dodier, prince du suspens et roi du « Whodunit », signe, avec sa série  Jérôme K. Jérôme Bloche, une désormais longue collection d’enquêtes plaçant son privé au rang d’Hercule Poirot, Nestor Burma ou autre Ric Hochet.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Jérôme K. Jérôme Bloche

Tome : 26- Le couteau dans l’arbre

Genre : Policier

Scénario & Dessins : Dodier

Couleurs : Cerise

Éditeur : Dupuis

Nombre de pages : 60

Prix : 12 €

ISBN : 9782800170435

 



Publié le 23/10/2017.


Source : Bd-best


Planning des auteurs Lombard au festival BD Quai des Bulles à Saint-Malo

les vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 octobre 2017 se tiendra à Saint-Malo, le 37ème festival de la bande dessinée et de l’image projetée : Quai des bulles. Il s’agit du second festival BD en France qui renouvelle chaque année, une invitation pour les amateurs de bande dessinée et les curieux à découvrir de nouvelles expositions, à rencontrer les auteurs, dessinateurs, scénaristes et vivre de nouvelles animations autour des bulles !

 

Parmis les 492 auteurs attendus et 148 exposants attendus, le lombard vous propose de rencontrer Aude mermilliod, Crisse, Daniel Cazanave, Jef, Joris Chamblain, Olivier Boiscommun et Thomas Legrain.



Publié le 20/10/2017.


Source : Bd-best


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2017