?>

14-18 dans les yeux d’une enfant de 2018. La petite fille qui voulait voir la guerre.
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

14-18 dans les yeux d’une enfant de 2018. La petite fille qui voulait voir la guerre.



    « - Oh ! Ma petite Clémence, ça me fait bien plaisir de te voir.
-    Bonjour, Pépé.
-    Tu sais, la guerre de 1914 a été une hécatombe. Il y a eu des morts dans toutes les familles. Malheureusement, je n’ai pas grand-chose à te dire. Ma mère était une femme qui taisait ses chagrins. Elle travaillait dur et parlait peu. La seule chose dont je me souvienne, c’est un portrait de son père, qu’elle avait dans sa chambre, et qu’on allait tous les 11 novembre au monument aux morts.
-    Je pensais faire mon exposé sur ce soldat mort à la guerre. »

 

 

 

 

 

Clémence est une enfant d’aujourd’hui, une écolière du XXIème siècle. Elle habite à Charnay-Lès-Mâcon. En passant devant le monument aux morts de sa commune, une amie lui fait remarquer que son nom y est inscrit. Comment cela se fait-il ? Quel passionnant sujet pour un exposé !
Du haut de ses 10 ans, Clémence va revivre la vie de son arrière-grand-mère en trouvant dans le grenier de ses grands-parents des lettres de son aïeule datant de 14-18. Elle s’appelait aussi Clémence et a vu son père partir au front.

 

 

 

 

 

© Le Naour, Galland, Cordurié - Bamboo

 

 

 

Jean-Yves Le Naour, avant d’être scénariste de bandes dessinées est un historien spécialiste de la Première Guerre Mondiale.
Des albums sur la guerre, il y en a des tas. De l’excellente série 14-18 de Le Roux et Corbeyran au rigolo Les poilus frisent le burn-out de Bouzard, du témoignage Paroles de poilus aux Godillots de Marko et Olier, toutes les approches possibles semblaient avoir été réalisées. L’originalité du scénario de Le Naour est de s’adresser aux enfants par l’intermédiaire de quelqu’un de leur âge et de leur époque. Il les touche en plein cœur en mettant ainsi en évidence ce qu’ont vécu leurs ancêtres enfants de la guerre par rapport aux préoccupations futiles du siècle présent. Pourquoi futile ? Parce que comparé aux drames vécus par les acteurs du conflit, tout paraît futile. Alors, quand les parents de Clémence 2018 se disputent, ils feraient mieux de penser à la famille qu’ils forment et à la famille que Clémence 1914 aurait bien aimé connaître dans son foyer.

 

 

 

 

 

© Le Naour, Galland, Cordurié - Bamboo

 

Le scénariste délivre également des indications utiles pour qui veut retrouver le parcours d’un membre de sa famille disparu en 14. Le site Mémoire des hommes est une mine impressionnante de renseignements sur chacun des soldats morts pour la France pendant la Grande Guerre. Le Ministère de la Défense a numérisé toutes leurs fiches. Clémence y apprend des informations sur le père de son arrière-grand-mère. Elle se rend également aux archives départementales pour son enquête.
L’histoire a également la particularité de mettre à l’honneur le rôle des femmes restées dans les villages alors que leurs maris étaient sur les champs de bataille.

 

 

 

 

 

 

© Le Naour, Galland, Cordurié - Bamboo

 

Pour mettre en images cette émouvante transmission épistolaire entre deux jeunes filles de cent ans d’écart, quoi de mieux que le regard d’une femme. Christelle Galland le fait avec justesse et émotion.
La couverture met l’accent sur la Clémence d’aujourd’hui au milieu d’une troupe de poilus, personnage en couleurs au milieu de soldats du passé. Ainsi, est mise en évidence l’immersion d’une génération dans un passé qu’il est nécessaire et indispensable de ne pas oublier.

 

 

 

 

 

© Le Naour, Galland, Cordurié - Bamboo

 

L’album, qui devrait se trouver dans toutes les classes de CM2, se clôt par un dossier didactique sur le 134ème RI de Mâcon dans la grande guerre, la vie à l’arrière et les grandes figures locales, ainsi que ce qu’il en reste aujourd’hui.

La petite fille qui voulait voir la guerre est une œuvre d’utilité publique.

 

 

Laurent Lafourcade.

 


One shot : La petite fille qui voulait voir la guerre.


Genre : Témoignage historique.


Scénario : Le Naour.


Dessins : Galland.


Couleurs : Cordurié.


Éditeur : Bamboo.


Collection : Grand angle.


Nombre de pages : 48.


Prix : 14,50 €.


ISBN : 9782818947128



Publié le 11/11/2018.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019