?>

Cailleteau et Héloret ont vu La Havane comme vous ne la verrez jamais, piquant une tête jusqu’en 2150 entre mafieux et extraterrestres
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Cailleteau et Héloret ont vu La Havane comme vous ne la verrez jamais, piquant une tête jusqu’en 2150 entre mafieux et extraterrestres

En 2150, il y a de grandes chances pour qu’on soit tous morts. Raison de plus pour Thierry Cailleteau et Héloret de s’adonner au plaisir de tout faire péter puisqu’on n’en payera pas les conséquences. D’autant plus que l’histoire qu’ils nous racontent se passe loin de nos latitudes, à Cuba où les brigands n’ont pas fini de faire la loi mais doivent désormais faire avec des extraterrestres prédateurs et redoutables. Ça pourrait être glaçant et tourner au bain de sang (ça l’est un peu par moments) mais c’est surtout complètement barré.

 

 

 

 

 

 

 

© Cailleteau/Héloret chez Vents d’Ouest

 

Résumé de l’éditeur : Cuba, 2190. Après son sixième clonage consécutif, Fidel Castro est toujours le Lidor Maximo du havre de la révolution. Dans une maison de retraite de la Havane, deux papis se remémorent leurs prouesses de jeunesse. Quand quarante ans auparavant, ils avaient tenté de sauver une pin-up des griffes de dangereux mafieux. Entre gangsters nerveux, aliens belliqueux et politiciens corrompus, les deux play-boys s’étaient alors lancés dans une course-poursuite effrénée pour déjouer le projet de construction d’un casino volant !

 

 

 

 

© Cailleteau/Héloret chez Vents d’Ouest

 

Touche-à-tout attiré par la science-fiction, Thierry Cailleteau revient avec une nouvelle série en toute grande forme, ne négligeant pas les références pour nous faire découvrir un pays qui pourrait être de rêve s’il n’était pas encore et toujours aux mains de truands. Ça ne fait rien, Cuba n’a rien perdu de son climat de carte postale, les piscines sont en forme de coeur et les hommes et femmes qui se prélassent à leurs bords ont le physique de star. Rien ne pourrait venir perturber ce petit monde bling-bling, vous pensez ? Si c’était le cas, vous seriez vite lassé. Heureusement, les auteurs ont sorti les cigares qui font rire et délirer et nous promettent une aventure qui casse la baraque.

 

 

 

 

© Cailleteau/Héloret chez Vents d’Ouest

 

Il y a des séries de science-fiction qui se la joue sérieuse, ce n’est pas la prétention d’Habana 2150 qui joue à fond la carte de la dérision donc sans en faire souffrir le trait spectaculaire et sur ressort de Héloret qui, en plus, soigne ses ambiances et ses chaudes couleurs. Tellement chaudes que les esprits ne vont pas tarder à s’échauffer dans un premier tome mené tambour battant et moteurs hurlant et qui évoque tour à tour les parodies de Veys et Barral, Indiana Jones, Les Brigades du temps, un peu de Zarla (sauf que le chien-chien à sa mémère n’est plus un chien) sans oublier un soupçon mafieux mais aussi de Hunther S. Thompson ne fût-ce que pour le titre.

 

 

 

 

© Cailleteau/Héloret chez Vents d’Ouest

 

Bref, du grand divertissement, convainquant et attrayant, drôlement bien rôdé et n’ayant peur de rien. Pas même de se séparer de personnages qu’on pensait immanquables aux côtés des deux héros principaux qui sont quand même un peu branquignolles sur les bords. Hasta siempre, ceci n’est pas un adieu juste une promesse de retrouvailles dans la joie et la bonne humeur.

 

Alexis Seny

 

Série : Habana 2150

Tome : 1 – Vegas Paraiso

Scénario  : Thierry Cailleteau

Dessin et couleurs : Héloret

Genre: Uchronie, Aventure, Science-fiction

Éditeur: Vents d’Ouest

Nbre de pages: 48

Prix: 13,90€



Publié le 30/05/2018.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2018