?>

Comme une aide providentielle… Les Zindics anonymes 1 – Mission 1
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Comme une aide providentielle…  Les Zindics anonymes 1 – Mission 1

 

            « - C’est pas encore ce soir qu’on va aller au ciné !

-          Non, désolé, il va falloir reporter. Je dois retourner au commissariat ! J’ai des auditions à faire.

-          C’est ça d’avoir un père flic !

-          Capitaine et Officier de police judiciaire, jeune homme !

-          Bref… T’es toujours après tes cambrioleurs ?

-          Oui, et le patron nous met la pression ! »

 

 

 

 

Avoir un papa policier, ce n’est pas tous les jours faciles. Il n’y a pas d’heure pour les truands. Avoir un fils malin comme pas deux, ça peut servir pour démêler des affaires. Sauf que le papa ignore tout des velléités de son fils à résoudre des enquêtes en utilisant les moyens modernes à sa disposition. C’est ainsi que Tom, avec son amie Lilia et sa demi-sœur Margot, va fonder les « Zindics anonymes » et tenter d’aider les forces de l’ordre à trouver les coupables de la série de cambriolages qui impliquerait Fabian, un surveillant de son lycée.

 

 

 

 

© Carbone, Christ, Vincent - Dupuis

 

 

            Bénédicte Carboneil, dite Carbone, était enseignante jusqu’à il y a peu. C’est dire si elle sait parler à l’enfant d’aujourd’hui.

 

            Les Zindics anonymes s’adressent à l’enfant du XXIème siècle dans un souci de plaisir de lecture et d’aventure hérité de l’école « J’aime lire » et « Je bouquine ».

 

 

 

 

© Carbone, Christ, Vincent - Dupuis

 

 

            Tom a une situation contemporaine. Ses parents sont séparés. Il a une demi-sœur. Il utilise les technologies d’aujourd’hui avec plus d’aisance que les adultes : le téléphone portable et les arcanes d’internet n’ont pas de secret pour lui.

 

            Avec son amie Lilia, les relations sont d’une amitié platonique. A dix ans, on n’ose pas avouer qu’on s’aime ni s’avouer qu’on aime. Pourtant, au détour d’une planche, une case laisse entrevoir leurs deux mains voulant se rapprocher, dévoilant un extrait de leurs sentiments.

 

            Les adultes ont des rôles de « grands », préoccupés par leurs métiers et leurs conditions. Ils sont là pour agir en tant que tels et faire physiquement et socialement ce que ne peuvent pas faire les enfants. Ce sont des faire-valoir prétextes à la crédibilité du récit. Les enfants restent positionnés en tant que héros auxquels les lecteurs s’assimilent.

 

            James Christ adopte un style clair mettant l’accent sur les personnages, et en particulier sur les enfants dont les expressions sont finement perçues dans leurs représentations. Sans être négligés, les décors n’attirent pas l’attention et les bâtiments restent parfois (trop ?) géométriques ou froids.

 

 

 

 

© Carbone, Christ, Vincent - Dupuis

 

 

            Les couleurs souvent nocturnes de Vincent ancrent l’histoire dans un suspens confortable motivant la lecture.

 

            En montrant des héros jeunes ados ayant des vies comme peuvent avoir leurs lecteurs, les auteurs démarrent une série prometteuse au potentiel au long cours.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Les Zindics anonymes

 

Tome : 1 – Mission 1

 

Genre : Policier 

 

Scénario : Carbone 

 

Dessins : James Christ 

 

Couleurs : Vincent 

 

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 56 

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9791034736812

 



Publié le 02/02/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019