?>

Destins en guerre : un costume rouge sang. Spirou : l’espoir malgré tout 1 – Première partie.
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Destins en guerre : un costume rouge sang.  Spirou : l’espoir malgré tout 1 – Première partie.

 

« - Encore en train de vous battre, pff ! Ça ne finira donc jamais ?

-          Ben quoi, on fait rien d’mal ! C’est juste une bataille de boules de neige…

-          Ah ben nan, Spirou ! Pourquoi tu nous ramènes ma sœur ?

-          Pour que vous la laissiez jouer avec vous.

-          Pff ! Mais elle est trop p’tite ! Et puis, c’est une fille, elle peut pas jouer à la guerre ! »

 

 

 

 

 

 

Bruxelles 1940 : la guerre n’est pas jeu, que ce soit pour les petites filles… ou pour les petits garçons. C’est ce que tente d’expliquer Spirou à une bande d’enfants qui, innocemment, s’amusent à des jeux de grands en ce samedi sans école. Sauf que la guerre est tout sauf un jeu.

En arrivant prendre son service au Moustic Hotel, une voiture ralentit et l’un de ses occupants remet une lettre au groom. C’est Kassandra, son amoureuse et ex-collègue, qui lui écrit de Russie. Les soviétiques l’ont arrêtée. L’allemande va être extradée vers son pays. La communiste est livrée au nazis. Spirou voudrait l’aider. Fantasio, militaire affecté à la forteresse d’Eben-Emael rempart contre l’avancée allemande, le rassure. « Les nazis vont être rapidement écrasés par les puissantes armées française et britannique. » C’est malheureusement un tout autre scénario qui se dessine pour Spirou, Fantasio et le monde entier. Les premières bombes tombent sur la capitale belge.

 

 

 

 

© Bravo, Benoit - Dupuis

 

 

            Dix ans après le succès incroyable et inattendu du Journal d’un ingénu, Emile Bravo est attendu au tournant. A-t-il réussi à relever le gant ? Cette suite en valait-elle la peine     ? Oui, oui, oui, trois fois oui.

 

            Comme dans Suite française, roman d’Irène Nemirowski adapté en BD par Emmanuel Moynot, villes et villages sont désertés. Hommes, femmes et enfants, encombrés de charrettes avec l’essentiel de leurs biens, se retrouvent sur les routes de campagne à la merci des bombardiers allemands.

 

            Avec une sensibilité impressionnante, un didactisme simple et efficace, Bravo offre au personnage de Spirou la possibilité de devenir le vecteur d’un témoignage important sur la seconde guerre mondiale. Spirou n’y est pas un héros ; il n’est pas un résistant faisant des actes de bravoure. Il se comporte « simplement » de façon humaine.

 

 

 

© Bravo, Benoit - Dupuis

 

 

 

 

            Le trait de Bravo est plus proche de celui d’Hergé que de celui de Franquin. Il convient très bien à Spirou, ce qui prouve que, contrairement à son homologue à la houppette, le groom est un personnage universel. Il appartient à tous, sous le contrôle bienveillant de son éditeur. Et jusqu’à présent, nul ne l’a trahi, nul ne l’a heurté, nul ne l’a sali.

 

 

© Bravo, Benoit - Dupuis

 

 

            Bravo, fidèle à son style, utilise donc une ligne claire fine et détaillée. Accompagnée de dialogues du même acabit, cela donne un album de grande qualité.

 

Le site des éditions Dupuis est riche de deux vidéos :

- une bande-annonce de l’album.

 

 

 

 

 

© Bravo, Benoit - Dupuis

 

 

 

 

- une interview d’Emile Bravo.

 

 

 

 

 

© Bravo, Benoit - Dupuis

 

 

 

            Spirou ou l’espoir malgré tout est le premier tome de ce qui s’annonce être une tétralogie prestigieuse.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Spirou ou l’espoir malgré tout.

 

Tome : 1 -Première partie.

 

Genre : Aventure historique.

 

Scénario & Dessins : Bravo.

 

Couleurs : Benoit.

 

Éditeur : Dupuis.

 

Nombre de pages : 88.

 

Prix : 16,50 €.

 

ISBN : 9782800160986

 



Publié le 02/10/2018.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2018