?>

Grandeurs et misères d’une victime de la noblesse. Charlotte impératrice 1 – La princesse et l’archiduc.
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Grandeurs et misères d’une victime de la noblesse. Charlotte impératrice 1 – La princesse et l’archiduc.

 

 

« - Vous êtes séduisante, bien sûr… Vous êtes même très belle, et je suis certain – ma famille s’en est assurée – que vous avez de grandes qualités humaines et morales… Mais d’après ce que je sais, vous avez un autre prétendant, le futur roi Pierre V de Portugal.

-          Pedro ?! Mais… non ! Non, c’est juste un ami !

-          Vous êtes jeune et naïve. Les princesses de seize ans n’ont pas d’amis. C’est votre prétendant. C’est un roi et moi je ne suis qu’un archiduc. Voilà. Fin de partie. »

 

 

 

 

 

 

La partie est loin d’être finie pour Maximilien. L’homme a de la gouaille. Il ne va pas tarder à faire tomber la jeune princesse de Belgique sous son charme. Sur le papier, Charlotte impératrice avait tout pour être un énième récit ennuyeux de vie de nobles. Il n’en est rien. Les auteurs nous infligent la claque de la rentrée avec cette biographie romancée.

 

La princesse et l’archiduc est avant tout l’histoire d’un choix. Charlotte doit faire un choix. Promise à une couronne au Portugal, elle est courtisée par l’Archiduc Maximilien d’Autriche. La verve et le charisme du barbu vont sceller son destin.

 

 

 

 

© Nury, Bonhomme - Dargaud

 

 

 

 

 

On dit que l’argent ne fait pas le bonheur mais qu’il y contribue fortement. On dit que le pouvoir rend beau, attire et séduit. Mais quelle vie de rêve ! Méfiez-vous des apparences. Le plus beau vernis peut cacher des souffrances. Charlotte de Belgique va rapidement déchanter une fois qu’elle aura épousé Maximilien. Seul espoir, dans un château, même s’il n’est pas forcément fait de cartes, celles-ci sont fréquemment rebattues. En cela réside la dernière chance de Charlotte pour garder une place décisive sur l’échiquier.

 

Fabien Nury s’empare d’une destinée, il la romance et nous envoûte. On ne peut que ressentir de l’empathie, de la compassion et de la tendresse pour son héroïne. Héroïne pourrait paraître pour un mot galvaudé, mais il n’en est rien. Ce petit bout de femme n’est pas seule à mener le combat contre la fatalité d’un mariage qui ne respecte pas toutes ses promesses. En effet, elle possède un atout inestimable : une famille. Nury cisèle des dialogues au cordeau. Les phrases prononcées par les personnages semblent prêtes à être jouées sur une scène de théâtre. Le jeu de séduction dans la serre est d’une puissance remarquable.

 

 

 

 

 

© Nury, Bonhomme - Dargaud.

 

 

 

 

 

Mathieu Bonhomme est plus qu’un dessinateur. Impossible de ne pas être ému aux larmes en croisant le regard de Charlotte en proie au désarroi. Impossible de ne pas être absorbé par la magie de la cour en voyant arriver un carrosse tiré par des étalons blancs. Que dire des ailes du papillon Celastrina Argiolus dont le bleu est assorti aux yeux de la jeune femme. Bonhomme est le magicien des regards, des ambiances et des sentiments. En un mot, il est l’un des meilleurs dessinateurs de ligne claire réaliste de sa génération.

 

 

 

 

 

© Nury, Bonhomme - Dargaud

 

 

 

 

Charlotte impératrice est la bonne surprise de la rentrée, entrant de plain-pied dans le cercle fermé des albums indispensables de l’année. On peut donc aisément rajouter un vingt-huitième précepte aux principes de vie et règles pratiques que doit connaître et appliquer tout gentilhomme bien né : Lire Charlotte impératrice.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Charlotte impératrice.

 

Tome : 1 – La princesse et l’archiduc.

 

Genre : Histoire.

 

Scénario : Nury.

 

Dessins : Bonhomme.

 

Couleurs : Merlet.

 

Éditeur : Dargaud.

 

Nombre de pages : 68.

 

Prix : 16,95 €.

 

ISBN : 9782205077834



Publié le 06/09/2018.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019