?>

Il doit bien y avoir un moyen de s’échapper de cet enfer… The promised neverland 4
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Il doit bien y avoir un moyen de s’échapper de cet enfer…  The promised neverland 4

 

            « - Et pour couronner le tout, Norman va se faire livrer demain ! Elle a confisqué nos cordes… Emma a la jambe brisée… Pour ce qui est de l’évasion, y’a pas de raison, on fera en sorte de la mener à bien ! La jambe d’Emma va se rétablir. Pour les cordes, ce n’est pas un problème, on en refera. Mais qu’est-ce qu’on va faire maintenant… !? On était censés inspecter les alentours pour pouvoir nous évader au plus tôt… »

 

 

 

            Les orphelins de Grace Field House sont en plein désarroi. Leur si gentille « Maman » a déjoué leurs plans et s’est débarrassée de Sister Krone. A présent, c’est au tour de Norman de quitter le domaine et de se faire livrer aux monstres assoiffés de chair fraîche. Alors, s’il n’est pas possible de quitter les lieux en groupe, l’urgence est de le faire évader.

 

 

 

 

© Shirai, Demizu – Kazé

 

 

            Kaiu Shirai arrive à maintenir la tension de ce « survival » à son paroxysme. La situation des orphelins reste critique. Les cartes sont rebattues entre eux et leur nounou chérie puisqu’à présent chacun connaît les intentions des autres. Cet opus nous en apprend plus en particulier sur la configuration et les plans des lieux de l’intrigue.

 

 

 

 

© Shirai, Demizu – Kazé

 

 

 

            Posuka Demizu glisse l’horreur sous les sourires. L’hypocrisie des personnages traverse leurs visages menteurs, que ce soient ceux des enfants, niant leurs stratégies d’évasion, ou celui de Mama, qui œuvre pour leur « bien ». Et lorsque l’on découvre un cadavre avec une fleur sortant du cœur au détour d’une page, c’est au milieu d’un décor théâtral, comme pour mieux semer le trouble entre ce qui pourrait se passer et ce qu’il faudrait éviter.

 

 

 

© Shirai, Demizu – Kazé

 

 

            « Il doit bien y avoir un moyen de s’échapper de cet enfer… Il y en a sûrement un, en dehors du sommeil et des rêves… » Orphelins de Grace Field House, méditez cette citation d’Hugo Pratt dans Corto Maltese. La lumière est au bout du chemin…

 

 

 

© Shirai, Demizu – Kazé

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

Série : The promised neverland

Tome : 4

Genre : Survival

Scénario : Shirai

Dessins: Demizu

Éditeur : Kazé

Nombre de pages : 192

Prix : 6,79 €

ISBN : 9782820332844

 

© Shirai, Demizu – Kazé

 



Publié le 25/11/2018.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2018