?>

Le légionnaire reste "un volontaire servant la France avec Honneur et Fidélité".
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Le légionnaire reste

Legio Patria Nostra est une  des deux devises de la Légion Étrangère. 
Nous commençons l'aventure à Lyon sous le Second Empire. 
Casimir, tout jeune homme, ne sait pas encore qu'il va devenir un héros de la Légion Étrangère.
Pour l'instant Casimir défend sa famille.avec ses propres moyens au risque d'avoir affaire à la justice.


Résumé de l'éditeur : Et ainsi naquit la Légion Etrangère.

Le 30 avril 1863 au Mexique, 62 légionnaires de la 3e compagnie du 1er bataillon du Régiment Etranger sont piégés par 2 000 soldats mexicains dans une hacienda délabrée du village de Camaron sur la route de Vera Cruz. Sous une chaleur de plomb, sans boire ni manger, ces légionnaires repousseront les assauts des Mexicains pendant près de douze heures. Ils ont juré à leur Capitaine de ne pas se rendre. Ils tiendront parole, écrivant ainsi sans le savoir l’histoire de la Légion, Camerone, la défaite devenue une légende.

 

 

 

© Yerlès - Boidin- Glénat

 

 

Sept ans plus tôt, à Lyon, Casimir, un gamin des rues, commet un meurtre en voulant protéger sa mère des violences de son souteneur. Contraint de fuir la ville, il entraine avec lui son meilleur ami Dino qui rêve d’un avenir meilleur. Mais échapper à son destin est un jeu dangereux, et c’est dans les griffes du Maure, un chef de bande tyrannique et pervers, qu’ils se trouveront pris au piège. Un piège mortel dont Casimir devra s’échapper seul, trouvant refuge à Toulon où sa rencontre avec Evariste, un ancien soldat, dandy et joueur invétéré, l’amènera à s’enrôler sous un faux nom dans les rangs d’un corps d’armée à la réputation douteuse : la Légion Etrangère. Mais pour la première fois depuis longtemps dans la vie de Casimir, un rayon de soleil apparait en la personne de Zélie, des immenses yeux verts et un tempérament intraitable, avec qui il envisage une nouvelle vie au-delà de la méditerranée. Sa décision est prise, il va déserter. L’histoire de Casimir commence à peine, il ne sait pas encore qu’il va devenir un héros...

Pour sa première bande dessinée, Jean-André Yerlès, scénariste pour l’audiovisuel, s’associe au flamboyant dessin de Marc-Antoine Boidin pour nous plonger dans une épopée virtuose et romanesque aux sources de la Légion étrangère. Une institution aujourd’hui chargée de symbole et dont la légende s’est écrite dans le sang, au Mexique, lors de la bataille de Camerone de 1863. En 5 volumes, Legio Patria Nostra (« La Légion, notre patrie », devise de la Légion) nous raconte autant cette histoire que le parcours initiatique d’un orphelin des rues qui trouvera sa famille dans la Légion et apprendra parmi eux à devenir un soldat, un guerrier et tout simplement un homme dans la France turbulente du Second empire.

 

 

 

 

© Yerlès - Boidin- Glénat

 

Pour un premier coup d'essai c'est une réussite. Le duo Jean André YERLFS et Marc Antoine BOIDIN nous apporte dès ce premier tome (saga  de cinq tomes sur les péripéties) l'envie de voir évoluer Casimir qui deviendra légionnaire. 
Le légionnaire reste "un volontaire servant la France avec Honneur et Fidélité".

Cela se lit facilement , les personnages sont réalistes tant au niveau de l'expression que par les actions.

 

 

 

 

© Yerlès - Boidin- Glénat

 

La structure des cases nous amène à lire la BD comme si nous étions un spectateur d'une pièce de théâtre.
Le cahier graphique est un plus que j'apprécie.
Le scénariste nous explique en une page très sobre la genèse de cette BD.

Belle réussite, j'attends la suite.

 

chronique par Horus66

 

Série : Légio Patria Nostra

Titre : Le Tambour

Tome: 1

Scénario : Jean-André Yerlès

Dessin : Marc-Antoie Boidin

Genre : Historique

Éditeur : Glénat

Nbre de pages : 64

Prix : 14,50 €



Publié le 05/11/2019.


Source : Horus66

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019