Information générale concernant le monde de la BD
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Bd Best y était pour vous ... Ouverture du Cafe Theater

 

 

 

Gala d'Ouverture du Cafe Theater La Cantatrice Chauve, ce mardi 22 novembre 2022, à Waterloo Centre. Une soirée exceptionnelle dans un cadre unique où le dépaysement est à la hauteur des plaisirs du palais. Une soirée animée par Alec, vainqueur de The Voice belgique 2021 et par le plus BW des humoristes, Richard Ruben dans une forme grandiose.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – La Cantatrice Chauve

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – La Cantatrice Chauve

 

 

 

 

© Thierry Ligot – La Cantatrice Chauve

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – La Cantatrice Chauve

 

 

 

 

La Cantatrice Chauve

1 Rue Théophile Delbar

1410 Waterloo

+32 470 022 022

 

La Cantatrice Chauve

 

 

 

Interview : Thierry Ligot

 

Images : Axelle Coenen

 

Mise en ligne: Alain Haubruge 

 



Publié le 25/11/2022.


Source : Bd-best


Royale Union Saint-Gilloise – 125 years – The Official Book

Matricule ? 10.

Âge ? 125 ans. Oui … oui car mis sur les fonts baptismaux le 1er novembre 1897 !

Palmarès ? 11 titres de Champion D1 et 2 Coupes de Belgique !

Un parcours mêlant succès, gloire, des années ‘30 extraordinaires, des hauts, puis des bas et une longue descente aux enfers, jusqu’à la Promotion, avant un retour en puissance depuis 2015. Avec comme résultat, un retour triomphal en D1A en 2021.

Au départ, quelques gamins en mal de ballon rond qui se traînent sur la Place Van Meenen à Saint-Gilles …

Et la légende va naître. Une formidable épopée commence …

Mais de qui parlons-nous ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors que quelque part en plein désert se joue la comédie de cette CdM sanglante de toutes les aberrations, ici en Belgique, un monument mérite, lui, tous les honneurs !

La Royale Union Saint-Gilloise, puisqu’il s’agit évidemment d’elle, est désormais de retour parmi les « Grands » de Belgique, voire d’Europe, au regard de son superbe parcours actuel en Europa League !

Et pour une fois, nous n’allons pas parlé BD, mais simplement livre. Et quel livre !!!

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Union Saint-Gilloise – Kennes Éditions

 

 

Les Editions Kennes, éditeur officiel des Diables Rouges, ne pouvait passer à côté de cet anniversaire.

Un superbe ouvrage de 250 pages nous invitant à revivre tous les moments, époque par époque, de cette glorieuse histoire du matricule 10.

Et évidemment, un retour sur les figures emblématiques qui ont construit cette légende : présidents, dirigeants, entraîneurs et joueurs phares, …

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Union Saint-Gilloise – Kennes Éditions

 

 

 

Riche en photos, commentaires, témoignages, anecdotes, souvenirs, c’est l’ouvrage de référence par excellence pour tout supporter de l’Union, voire de football. Car ne nous y trompons pas, il s’adresse aussi bien aux Unionistes convaincus de la première heure, qu’aux nouveaux supporters ou simples amateurs du ballon rond !

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Union Saint-Gilloise – Kennes Éditions

 

A noter que pour ses 125 ans, l'Union et son pôle de développement durable planteront 125.000 arbres à Madagascar dans le cadre d'un projet de reforestation !

 

Une narration fluide et vivante nous entraine, page après page, dans ce voyage temporel unique … Et le tout en 2 langues ! Logique, l’ADN des supporters de l’Union se proclame en français, flamand et pour les plus âgés brusseller !

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Union Saint-Gilloise – Kennes Éditions

 

 

D’ailleurs, ne le chantent-ils pas avec tant de force et de cœur ?

« Bruxelles,

Ma ville,

Je t’aime,

Je porte ton emblème,

Tes couleurs dans mon cœur,

Et quand vient le week-end,

Au parc Duden,

Je chante pour ton club,

Allez l’Union, »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site You Tube de l'Union Saint-Gilloise

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

Titre : Royale Union Saint-Gilloise, 125 years : the official book

 

Genre : Sport

 

Éditeur : Kennes Éditions

 

Auteurs : Guillaume Balout – Fabrizio Basano – Philippe Dieu - Collectif

 

 

Nombre de pages : 256

 

Prix : 34,90 €

 

EAN : 9782380758313

 



Publié le 25/11/2022.


Source : Bd-best


Spirou 4415 -  23 novembre 2022

 

 

Un nouveau petit métier méconnu

 

 

 

 

 

 


 

            Avec Les petits métiers méconnus, Vincent Zabus signe une collection de récits drôles et émouvants, des exercices de style fort originaux dessinés par les meilleurs dessinateurs de la nouvelle génération. Si vous voulez acheter des gros mots, c’est le moment !

 

            Pendant ce temps, les abonnés vont lire dans une mini-BD la première partie du deuxième tome de Héliotrope. Sorcellerie, magie, fantômes et vampires sont au rendez-vous.

 

Spirou, ami, partout, toujours.

 

 

 


© Chaud, Sfar – Dupuis

 

 

 

Histoires à suivre :

 

Marsupilami : L’animal de Humboldt

Olive : Retour sur Terre

Spirou chez les fous

Trésor : La vague rouge

 

 

Récit complet :

 

Les petits métiers méconnus (Javi Rey & Zabus)

 

 

Gags (strips, 1/2, 1 et 2 planches) :

 

100 instruments

Agent 212 (L’)

Coach (Le)

Des gens et inversement (La pause-cartoon)

Edito (L’)

Fifiches du professeur (Les) (La pause-cartoon)

Game over

Grotesque (La pause-cartoon)

Minions (Les)

Petit Spirou (Le)

Spoirou & Fantasperge (Marges de Sti)

Strip dont vous êtes la star (Le)

Tash & Trash (La pause-cartoon)

 

 

 

Rubriques :

 

Coin des lecteurs (Le) : Thiriet

En direct du futur : Elliot au camping (Grosjean)

Interview : Zabus

Jeux : Les salons des métiers pas super connus (Priou & Ben BK)

Leçon de BD (La) : Dab’s

 

 

Supplément abonnés :

Mini-BD : Héliotrope 2 (1/3)

 

 

 

En kiosques et librairies le 23 Novembre 2022.

2,70 €

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 



Publié le 24/11/2022.


Source : Bd-best


Prends garde à toi, Yakari !  Marilou 1 - La magie de la campagne !

 

 

«  - Alors, tu as bien dormi, ma puce ?

- Grmbbll

- Eh ben figure toi que moi non plus. J’ai entendu une chouette hululer toute la nuit !

- Ha, moi j’ai été réveillé à quatre heures par le chant du coq.

- Vous voyez, même vous, vous n’aimez pas ici !!!

- Au contraire.

- C’est la magie de la campagne !

- Un tour de magie bien raté alors !!! »

 

 

 

 

 

© Dutto, Toulmé, BenBK - Delcourt

 

 

                Marilou et ses parents ont quitté la ville pour la campagne. Quand on est parents et qu’on n’en peut plus de l’agitation urbaine, c’est facile. Mais quand on est une gamine ultra connectée et qu’on a tous ses potes à portée de rue, c’est un peu plus compliquée. Non seulement, Marilou perd ses repères, mais elle se retrouve en milieu hostile. La gamine a une frousse bleue des limaces, fourmis et autres araignées. Elle cherche par tous les moyens à re-déménager dans l’autre sens, mais cela semble peine perdue. Le jour où Marilou va rencontrer un âne et un rouge-gorge qui parlent, ses principes risquent fort d’être remis en question.

 

 

 

 

© Dutto, Toulmé, BenBK - Delcourt

 

 

                L’un s’appelle Gédéon, l’autre n’a pas encore de nom. Georges, ça lui irait bien. Ce sont un âne et un rouge-gorge et ils sont à mourir de rire. Tous deux vont initier Marilou aux joies de la campagne. Seront-ils suffisamment convaincants ? Et les parents dans tout ça, vont-ils croire aux affabulations de leur gamine ? Est-ce qu’une simple plume arrachée du derrière d’un oiseau, au prix d’une larme à l’œil, suffira à prouver qu’ils existent pour de vrai ? Fabien Toulmé, que l’on n’attendait pas là, écrit un conte campagnard. Comme Yakari, Marilou parle aux animaux. La comparaison s’arrêtera là. Enfin, ce sont plutôt les animaux qui lui parlent, et essentiellement deux d’entre eux. Avec humour mais aussi émotion, Toulmé parle des bouleversements dans l’enfance de façon pas si anodine que ça.

 

 

 

 

© Dutto, Toulmé, BenBK - Delcourt

 

 

                Aux dessins et aux couleurs, on retrouve respectivement Olivier Dutto et Ben BK, duo dessinateur-coloriste indissociable des P’tits diables. Tom et Nina laissent ici place à une gamine qui pourrait être une de leurs amies. Grâce à Marilou, Dutto élargit son champ des possibles en représentant la campagne sous toutes ses coutures. La double page sur les saisons est remarquable de simplicité, de limpidité et d’efficacité. On est émerveillé dans la caverne derrière la chute d’eau. On y est bien, comme dans les planquettes quand on joue à cache-cache et qu’on a envie de faire pipi au moment où il ne faut pas. Quant à Gédéon, Gédéon-licorne pour être précis, il fait déjà, en un album, partie des personnages inoubliables de la BD une fois qu’on les a rencontrés.

 

                On avait l’habitude d’avoir deux fournée des P’tits diables par an et on se demande comment on pourrait s’en passer. Si c’est n’en avoir qu’une pour laisser vivre Marilou, on signe tout de suite.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Marilou

 

Tome : 1 - La magie de la campagne ! 

 

Genre : Aventures humoristiques 

 

Scénario : Fabien Toulmé 

 

Dessins : Olivier Dutto

 

Couleurs : BenBK 

 

Éditeur : Delcourt

 

Nombre de pages : 120

 

Prix : 10,50 €

 

ISBN : 9782413044918

 



Publié le 24/11/2022.


Source : Boulevard BD


Une adaptation remarquable.  La disparition de Josef Mengele

  

« - On arrive. C’est Buenos Aires, là-bas. Regardez ! Ce soir, nous dormirons chez mon frère.

- A partir de maintenant, tout ira bien. »

 

 

 

 

 

 

 

1949, un certain Josef Mengele débarque en Argentine. L’homme a besoin de se refaire une virginité. Et pour cause. Il était médecin à Auschwitz et a fait subir expériences et tortures à de nombreux juifs déportés. Traqué, le criminel nazi cherche à se faire oublier. Comme bon nombre de ses complices, il trouve refuge de l’autre côté de l’Atlantique. Cinq ans plus tôt, il menait des expérimentations médicales sur les pauvres victimes des camps de concentration. Après la libération et sa fuite en Italie, l’Europe était devenu trop dangereuse pour lui. Son arrivée en Argentine ne sera que la première étape d’une échappée à travers l’Amérique du Sud. Toujours en contact avec sa famille, portant des pseudonymes, Mengele sera-t-il rattrapé par les chasseurs de nazis ?

 

 

 

 

© Mailliet, Matz, Guez - Les arènes BD

 

 

Paru en 2017, le livre d’Olivier Guez a reçu le prix Renaudot. Enquête minutieuse sur les années de traque, l’histoire se revendique comme une non-fiction. Si les années de guerre peuvent sembler avoir été « faciles » à relater, la fuite de Mengele reste plus mystérieuse. Guez, journaliste et écrivain, a retracé le parcours du bourreau, de son état de maître du jeu à celui de proie. Se mettant dans sa tête, il montre comment le pacha devient rat. Mengele ira jusqu’à devoir mettre sa vie entre les mains de paysans pour qui il allait devoir travailler et où il pourrait se cacher, en pleine pampa. Moins connu que les obersturmbannführer nazis comme Eichmann, Mengele n’en était pas moins monstrueux. Ses chasseurs n’allaient pas baisser les bras.

 

 

 

 

© Mailliet, Matz, Guez - Les arènes BD

 

 

Matz s’empare du roman pour le transformer en véritable bande dessinée. Le scénariste utilise très peu de récitatifs pour faire parler les protagonistes au plus près d’une réalité. Comme l’a fait Guez pour rédiger ses phrases, Matz se place inside Mengele pour traduire ses pensées. Dans un style graphique que n’aurait pas renié Pratt, Jörg Mailliet livre un album sombre, sur le fond on le savait, mais aussi dans la forme. De grands aplats noirs dramatisent le ton. En particulier, les cauchemars du docteur sont terrorisants. La couverture symbolise parfaitement le propos. On y voit une ombre noire marchant au milieu de gens dans une rue aux multiples enseignes. Le dessinateur montre ainsi comment le personnage a voulu disparaître dans la foule, comment il a cherché l’anonymat.

 

 

 

 

© Mailliet, Matz, Guez - Les arènes BD

 

 

Comme l’album Beate et Serge Klarsfeld un combat contre l’oubli, paru aux éditions La boîte à bulles, La disparition de Josef Mengele, aux Arènes BD, démontre les difficultés qu’ont rencontré les chasseurs de nazis et l’importance de leurs actions qui, même si elles n’ont malheureusement pas toutes abouties, ont poussé ces barbares dans leurs derniers retranchements.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

One shot : La disparition de Josef Mengele

 

Genre : Drame historique

 

Scénario : Matz

 

D’après : Olivier Guez

 

Dessins & Couleurs: Jörg Mailliet

 

Éditeur : Les arènes BD

 

Nombre de pages : 192 

 

Prix : 24,90 €

 

ISBN : 9791037507143

 



Publié le 24/11/2022.


Source : Boulevard BD


Shéhérazade est toujours vivante.  Celle qui fit le bonheur des insectes

  

« - J’ordonne que tous les oiseaux soient impitoyablement mis à mort.

- T… tous, ma reine ?

- Tous, général ! Du plus petit au plus grand. Du canard imbu sur sa mare au faucon arrogant dans l’azur, de la poule grattant lamentablement la terre à la chouette défiant le crépuscule. Tous ! Qu’il n’en reste aucun !

- Qu’il en soit fait selon votre volonté, Majesté ! »

 

 

 

 

 

 

 

Mais pourquoi donc la suzeraine du paisible royaume de Shandramabad demande-t-elle l’éradication de tous les oiseaux ? Shikara, c’est ainsi qu’elle se nomme, est veuve depuis bien longtemps. Enceinte de jumeaux à la mort de son époux, elle donna naissance à une fille et un garçon. Ce dernier, voulant rattraper son oiseau-volcan qui s’échappait, a fait une chute mortelle par la baie de la grande salle des audiences. Il devait trois jours plus tard fêter ses quatorze ans. Jugeant l’oiseau responsable et ne pouvant consoler son chagrin, voilà la raison de la décision de Shikara. Il ne doit plus y avoir un seul oiseau dans le pays. C’est ainsi qu’elle va faire le bonheur des insectes qui n’auront plus de prédateurs. Mais est-ce que cela fera le sien ?

 

 

 

 

© Salomone, Zidrou - Daniel Maghen

 

 

Quand on perd un enfant, il y a deux réactions possibles : la vengeance ou le « vous n’aurez pas ma haine », quelle que soit la raison de la disparition de sa progéniture, plus grande douleur qui puisse y avoir. Si certains parents se réfugient dans, non pas le pardon, mais la raison, d’autres pensent trouver dans la revanche ou la rétorsion la solution à leur problème. Mais cela soignera-t-il leurs maux ? C’est ce que pense la reine Shikara. Sa décision va-t-elle la soulager ? Toujours est-il qu’elle deviendra autoritaire et intransigeante. La princesse Jalna, sa fille, elle, a toute la vie devant elle. Quand elle s’éprendra d’un voleur de rues, sa mère voudra asseoir son autorité. Pas sûr que les relations mère-fille en sortent indemnes.

 

 

 

 

© Salomone, Zidrou - Daniel Maghen

 

 

Zidrou invente un nouveau conte des 1001 nuits. Cette histoire aurait très bien pu être racontée par Shéhérazade. Sous couvert d’une légende orientale, il traite de la gestion du deuil. Qu’est-ce qui permet d’en sortir, non pas indemne, mais un peu plus serein ? Sans expliciter ce qu’il faut faire, le scénariste montre en tous cas un chemin inutile à suivre. Au dessin, Paul Salomone propose un voyage aux mille couleurs. Du jaune feu au bleu nuit, Salomone illumine son trait. Les intérieurs du palais sont minutieux. On y est.

 

 

 

 

© Salomone, Zidrou - Daniel Maghen

 

 

Réussira-t-elle à faire son bonheur ? A défaut ou en complément, celle qui fit celui des insectes fera aussi celui des lecteurs.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

One shot : Celle qui fit le bonheur des insectes

 

Genre : Conte oriental

 

Scénario : Zidrou

 

Dessins & Couleurs: Paul Salomone

 

Éditeur : Daniel Maghen

 

Nombre de pages : 132 

 

Prix : 19,50 €

 

ISBN : 9782356741097

 



Publié le 24/11/2022.


Source : Boulevard BD


Le salaire de la peur 3.0.  Convoi

  

« - Bonjour, délicats jeunes gens. Beau temps, n’est-ce pas ? Que nous vaut votre douce présence semblable à une fleur dans un champ d’amour ?

- Si c’est pour un mouvement de bouche de bas en haut sur mon pylone, c’est par ici.

- C’est tentant…

- Ah ouais ? Coooooool !

- Trop cool, ouais, mais avant, juste pour faire le point : précision n°1. J’ai rendez-vous avec le boss... »

 

 

 

 

 

 

 

 

Ouvrez grand vos portugaises, les merdeux ! On va vous raconter comment ce gigantesque merdier a commencé… Veuillez m’excuser pour cet incipit de chronique brutal, mais c’était juste pour reprendre celui de cet album et qui lui donne le ton. France, 2074. Une sur-pollution, deux trois virus bien placés, une bonne grosse guerre civile, ces saloperies de smartphones éradiqués, et voilà le pays qui part en couille (là aussi, c’est pour l’ambiance). Au milieu de tout ça, Alex, jeune femme blonde n’ayant pas froid aux yeux, et Jean-Pascal de Parnicieux, alias Fonzy, ont rendez-vous à Peninsula, une multinationale européenne qui fabrique des stocks de médocs vendus au marché noir. Tous les mois, un convoi part du Havre pour rallier Marseille. Par la mer, c’est impossible à cause des pirates. Aujourd’hui, Alex et Fonzy ont rendez-vous avec le boss qui va leur présenter l’itinéraire de leur nouvelle mission.

 

 

 

 

© Jef, Stevens - Soleil

 

 

Si l’agence tous risques c’est vraiment la dernière chance au dernier moment, la bande d’Alex, c’est tous les risques mais pas toujours la chance. C’est toute une équipe de gros durs, de bimbos et de bras cassés qui vont accompagner Alex, Fonzy, sans oublier Sergueï, le pingouin qui fume, qui bouffe et qui cogne, tout droit sorti de Madagascar de manière totalement assumée. Dans la petite bande, non, la grosse bande de mercenaires, toutes les sexualités sont représentées. Du banal hétéro à la pansexuelle, du trans à la lithromantique. Toutes les religions ont aussi leur mandataire. Bref, l’histoire est universelle. Ce ne sont pas Jean-Michelle Jaquesson, ses hormones injectées et ses boules de geisha king size qui diront le contraire. Bref, va pas falloir s’attendre à une promenade de santé. Va y avoir du sang, va y avoir du sexe, va y avoir des morts, beaucoup de morts, va y avoir des Bogdanoff, beaucoup de de Bogdanoff… enfin, plutôt des Bogdonaff.

 

 

 

 

 

© Jef, Stevens - Soleil

 

 

Après Mezcal, le duo Kevan Stevens/Jef est déjà de retour pour une nouvelle aventure complètement barrée. Ils revisitent Mad Max à la sauce Wachowski, n’hésitant pas à pousser le curseur de la violence et du sexe plus loin que ce que l’on aurait pu imaginer en bande dessinée. Mais tout passe comme papa dans maman parce que c’est drôle, très drôle. Qui plus est, les différentes sexualités et religions, présentées par le biais de l’humour, amènent à une véritable réflexion sur le vivre ensemble, la tolérance et le respect. Arrêtons là ! On risquerait de devenir sérieux. En annexe, Jef montre comment il a composé ses images avec des véhicules en modèles réduits.

 

 

 

 

© Jef, Stevens - Soleil

 

 

Hommage futuriste aux années 80, avec des préoccupations très XXIème siècle, Convoi est une petite pépite qui pourrait déranger mais qui choisit plutôt d’attiser la curiosité. C’est comme un plat très pimenté. Ça pique, mais on a envie d’en reprendre.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

One shot : Convoi

 

Genre : Post-apocalypse

 

Scénario : Kevan Stevens

 

Dialogues : Kevan Stevens & Jef

 

Dessins & Couleurs: Jef

 

Éditeur : Soleil

 

Nombre de pages : 132 

 

Prix : 24,95 €

 

ISBN : 9782302095410

 



Publié le 22/11/2022.


Source : Boulevard BD


Enquête et trouille ! L’agence Clo & Couette 1 - Méli-mélo d’indices / Petits frissons 1 - La maison des sorcières

 

« - Agence Clo & Couette, mystères et enquêtes… Que puis-je pour vous ?... On arrive tout de suite !... Couette ! Un mystère nous attend au Musée !! »

 

 

 

 

 

 

                Le directeur du Musée est en émois. Son sandwich a disparu. Pour Clo, qui pensait devoir retrouver un sarcophage, une statue, un vase ou un tableau, ça ne remet pas en cause sa mission. Un bloc-notes pour l’enquête, un appareil-photo pour les preuves, un imperméable pour la carrure, une loupe pour les indices et un chapeau pour le style, la voilà prête pour consoler ce directeur au bout de sa vie. Il faut dire que son sandwich est unique : la majorité des ingrédients vient des quatre coins du monde. Clo et Couette vont mettre toute leur perspicacité à la résolution de cette énigme.

 

 

 

 

© Bessard, Benou - Paquet

 

 

Pour ceux qui aiment avoir la trouille, la maison des sorcières de Petits frissons vous ouvre ses portes. Un balai de sorcière, des crocs de vampire et un drap de fantôme, voilà le trio de gamins prêt à partir à l’aventure. Ils ont l’air de n’avoir peur de rien, là, comme ça, mais sont-ils réellement prêts à trembler de peur et à avoir les cheveux qui se dressent sur leurs crânes ? Maman va leur confier la mission de lui ramener une sucrerie de la maison des sorcières ! Celle-ci serait hantée par le fantôme d’une jumelle disparue depuis fort longtemps et qui viendrait rendre visite à sa sœur.

 

 

 

 

© Dutertre, Benou – Paquet

 

 

Pour inaugurer la collection Canailles des éditions Paquet, ciblant les jeunes lecteurs dès 6 ans, Benou signe deux histoires à mourir de rire et de peur. Une enquête policière déjantée d’un côté, un kid Stranger Things de l’autre, L’agence Clo et Couette met de l’ordre au Musée pendant que le trio des Petits frissons dépasse ses phobies pour accomplir sa mission. Aux dessins de la première série, Sylvie Bessard fait de chaque case un éclat de rire. Aux dessins de la seconde, Charles Dutertre rassure autant qu’il effraie dans un graphisme faisant le grand écart entre des personnages étonnamment réconfortants comme par exemple le narrateur squelette et d’autres qui fichent vraiment la trouille, peut-être trop, comme la sorcière.

 

 

 

 

© Bessard, Benou - Paquet

 

 

Une mystérieuse disparition et une mystérieuse maison, voici deux histoires qui vont donner aux plus jeunes aux BD l’addiction.

                 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : L’agence Clo & Couette

Tome : 1 - Méli-mélo d’indices

Genre : Enquête humoristique 

Scénario : Benou 

Dessins & Couleurs : Sylvie Bessard 

Éditeur : Paquet

Collection : Canailles

Nombre de pages : 64

Prix : 10 €

ISBN : 9782889322930

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : Petits frissons

Tome : 1 - La maison des sorcières

Genre : Exploration terrorisante 

Scénario : Benou 

Dessins & Couleurs : Charles Dutertre 

Éditeur : Paquet

Collection : Canailles

Nombre de pages : 64

Prix : 10 €

ISBN : 9782889322923

 

 

 

 



Publié le 22/11/2022.


Source : Boulevard BD


Chiens pas perdus avec colliers.  Bon chien ! 4

 

« - Waw ! Quand t’es enceinte, tu fais pas semblant !

- C’est ça, moque-toi…

- Nan, mais je sais exactement ce que tu ressens figure-toi !

- Tu sais ce que ça fait d’expulser quatre chiots en te lacérant le corps dans d’atroces souffrances ?

- Un jour, j’ai mangé un burrito qui traînait et j’ai eu mal au bidou pendant deux jours... »

 

 

 

 

© Lapuss’, Baba, Tartuff - Kennes

 

 

                La famille va s’agrandir. Madame la chienne attend des petits. Pour son clebs de compagnon, il va falloir gérer avec les marmots. Et comme ils ont tous la même tête, ça ne va pas être facile de les reconnaître. Après tout, comme le père et la mère ont aussi la même, c’est un peu normal. Dès les premiers jours, il va falloir leur apprendre les rudiments canins, jusqu’ils soient adoptés.

 

 

 

 

© Lapuss’, Baba, Tartuff - Kennes

 

 

                Bon chien replace la philosophie canine par rapport aux comportements humains. Les auteurs auraient pu appeler la série Inside dogs. Les attitudes des bipèdes sont vus de la hauteur de leurs meilleurs amis. Faire le mort pour leur faire plaisir, c’est si on en a envie. Le dégoût en servant la pâtée à son chien, ce n’est pas très marketing. Le tapis électronique pour apprendre à communiquer, quelle invention bizarre ! Les humains vont plus vite s’en lasser que les chiens. Et cette attitude qu’ils ont à se laver, se couper les ongles et se raser, ce ne serait pas tout simplement du masochisme ? Vous l’aurez compris, il fait meilleur d’être un chien !

 

 

 

 

© Lapuss’, Baba, Tartuff - Kennes

 

 

                Lapuss’, Baba et Tartuff révèlent la vérité sur les chiens. Ils sont forcément eux-mêmes des réincarnations de chiens. On ne peut pas aller aussi loin sans en avoir été un. Preuves en sont leurs noms. Lapuss’ fait se gratter les chiens. Baba leur envoie la baballe. Tartuff promène sa truffe partout. Tout ça avec humour et symbiose. Il n’y a qu’à voir le tendre gag dans lequel un humain partage son fauteuil avec son chien. Après avoir été réticent à laisser une place à son maître, le chien accepte pour finalement se retrouver soumis.

 

                . Bon chien ! est la meilleure thérapie pour aider à comprendre son chien. Ce ne sont pas ces « Putains de chat » qui diront le contraire.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : Bon chien !

  

Tome : 4 

 

Genre : Humour canin 

 

Scénario : Lapuss’ 

 

Dessins : Baba 

 

Couverture : Tartuff 

 

Éditeur : Kennes

 

Nombre de pages : 64

 

Prix :  9 €

 

ISBN : 9782380757682

 



Publié le 22/11/2022.


Source : Boulevard BD


Zombie va la vie !  100 bucket list of the dead 5 & 6

 

« - Si tu ne veux pas que je fasse tomber ton père, ouvre cette porte et livre-toi aux zombies ! Tu veux prouver  ton amour à tes parents, n’est-ce pas ? Dans ce cas, montre à ton père comme tu peux être un bon fils ! »

 

 

 

 

 

 

 

Akira, Kenichiro et Shizuka sont arrivés dans le village où habitent les parents d’Akira. La petite troupe s’apprête à tenir le siège face à, d’une part, une armée de zombie, et d’autre part, Kanta Higurashi, 24 ans, actuellement sans emploi, dont le désir est de transformer ceux qu’il déteste en zombies. Et il déteste Akira depuis qu’ils étaient ensemble tous petits à l’école. Flanqué de Shigenobu Kurasugi, ancien employé dans une boutique de téléphones portables, Tôko Kanbayashi, ancienne employée de mairie, et Naoki Atenbô, ancien apprenti cuisinier, Kanta est bien décidé à mettre la panique dans la petite communauté. Pour cela, quoi de mieux que de prendre en otage le propre père de son meilleur ennemi et de menacer de le livrer aux zombies ?

 

 

 

 

© 2019 Haro ASO, Kotaro TAKATA

© KANA 2021

 

 

 

Vous détestez les histoires de zombies qui, on peut le dire, pullulent à qui mieux mieux depuis le succès de The walking dead ? Et bien, vous allez adorer 100 bucket list of the dead, qui plus qu’une histoire de macchabées, est un remède au burn out. Quand rien ne va plus au point qu’on ne peut pas tomber plus bas, quel autre objectif peut-on avoir que de tout faire pour réaliser ses rêves ? A présent, Akira n’est plus le seul à rédiger la liste de ses cent souhaits les plus chers. D’autres, comme Kanta, s’y mettent aussi. Et comme les deux garçons n’ont pas les mêmes objectifs, il va y avoir des étincelles.

 

 

 

 

© 2019 Haro ASO, Kotaro TAKATA

© KANA 2021

 

 

 

Haro Aso, auteur du célèbre Alice in Borderland, et Kotaro Takata jouent sur tous les terrains : action évidemment, drame bien sûr, mais tout cela est contrebalancé par un humour mal à propos qui tombe à pic. Kenichiro pousse le bouchon pour mieux nous faire supporter la tragédie, allant jusqu’à se tremper dans une fosse à purin et à narguer les zombies en montrant son cucul. Pour la première fois, les mangakas ajoutent une dose d’émotion inattendue. Tout cela démontre la force et la puissance du dérisoire, ainsi que l’art de la futilité. Ça paraît facile comme ça, mais c’est peut-être ce qu’il y a de plus complexe à réaliser, et c’est ce que font Aso et Takata avec beaucoup, beaucoup de talent.

 

 

 

 

© 2019 Haro ASO, Kotaro TAKATA

© KANA 2021

 

 


100 bucket list of the dead démontre que dans les situations les plus périlleuses, il y a toujours moyen de s’évader. A quand l’anime pour donner à la série la dimension supplémentaire qu’elle mérite ? Il paraîtrait que c’est pour bientôt. Et il y aura même un film live en 2023 sur Netflix.

 

  

Laurent Lafourcade

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=s2LApwZAE40

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : 100 bucket list of the dead

 

Tomes : 5 & 6

 

Genre : Zombies

 

Scénario : Haro Aso 

 

Dessins : Kotaro Takata 

 

Éditeur : Kana

 

Collection : Big Kana

 

Nombre de pages : 160 

 

Prix : 7,55 €

 

ISBN : 9782505112266 / 9782505113485

 



Publié le 22/11/2022.


Source : Boulevard BD


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2023