En images et en bulles
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Génie félin.  Léonard HS - Chat de génie

 

« - Disciple, j’ai besoin de vous immédiatement - maintenant - tout de suite !... Il faudra donc, je le crains, remettre à plus tard votre petite sieste !

- Euh… Toujours à vos ordres ! Que dois-je faire ?

- Attrapez-moi Raoul !

- Capturer le chat ? Bien, Maître! »

 

 

 

 

 

 


                Être chat chez le plus grand inventeur de tous les temps n’est pas la condition la plus rêvée qui soit. Raoul Chatigré habite chez Léonard. Cobaye, consentant, non plutôt pas consentant, des expériences du Maître, il a déjà perdu quelques poils depuis des années. Et quand ce n’est pas l’inventeur ou son disciple qui sont à ses trousses, la souris Simone n’est pas prête à le laisser se reposer. Autre cas de figure, plus reposant pour lui, Raoul est souvent témoin et commentateur des avanies causées par Léonard sur son disciplus simplex favori.

 

 

 

 

© Turk, De Groot, Zidrou, Kaël - Le Lombard

 

 

                Raoul, bête de l’ombre, héros de bas de cases, méritait bien qu’un album lui soit enfin consacré. C’est chose faite avec ce florilège qui recueille les meilleures histoires dans lesquelles il apparaît. C’est aussi l’occasion de remettre sur le devant de la scène le scénariste d’origine qui a créé l’ADN du félin : le grand Bob de Groot. Zidrou, le successeur adoubé, présente le concept de ce livre dans un gag introductif. Partis d’un postulat simple, les auteurs ont constaté que les 500 millions de chats domestiques dans le monde faisant 500 millions d’heureux propriétaires ça correspondait à un milliard de lecteurs. Il y a de quoi avoir le trac !

 

 

 

 

© Turk, De Groot, Zidrou, Kaël - Le Lombard

 

 

                Nous allons donc retrouver Raoul ayant avalé une potion qui donne la parole, et par conséquent lui permet d’adresser à ses propriétaires les reproches adéquats. On découvrira qu’il est l’un des rares chats non nyctalope. Il va devenir un chat GTI Turbo seize soupapes. Si ses maîtres le trouvent feignant, c’est parce qu’ils ne sont pas attentifs lorsqu’il est sportif. Il est capable de se mettre en grève. Léonard ira même jusqu’à lui implanter une mini-caméra pour analyser tous ses déplacements. Au milieu de tout ça, on appréciera comme toujours le trait impeccable depuis ses débuts de Turk.

 

 

 

 

© Turk, De Groot, Zidrou, Kaël - Le Lombard

 

 

                Bref, tout, tout, tout, vous saurez tout sur Raoul dans cet album à miauler de rire !

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

Série : Léonard

 

Tome : HS - Chat de génie

 

Genre : Humour ingénieux et félin 

 

Scénario : De Groot & Zidrou 

 

Dessins : Turk 

 

Couleurs : Kaël 

 

Éditeur : Le Lombard

 

Nombre de pages : 56 

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9782808205740

  

 

 

 



Publié le 27/09/2022.


Source : Boulevard BD


L’adaptation fort réussie d’un best-seller.  Le manoir 1 - Liam et la carte d’éternité Première partie

 

« - Ma valise ne m’a jamais quitté depuis que je suis arrivé. C’est le chauffeur de taxi qui a fait le coup, j’en suis sûr.

- Hum… Votre valise a peut-être toujours été vide. Y avez-vous songé, Monsieur ?

- Ne dites pas n’importe quoi, Raoul ! Cette valise me suit depuis ma première hospitalisation. Elle contenait tous mes vêtements, mon ordinateur, mon portable et…

- Hum ! Vous n’avez plus besoin de tout ça, Monsieur.

- Ce n’est pas à vous de le dire. Je viens de me faire voler mes affaires : je dois prévenir mes parents. Prêtez-moi votre téléphone !

- Je n’ai pas de téléphone, Monsieur. Personne n’en a ici. Le manoir n’en est pas équipé. J’ajoute qu’il n’y a pas non plus l’électricité si vous ne l’avez pas encore remarqué. Hum ! En ce qui concerne vos parents, il ne faut pas vous inquiéter : ils sont informés de tout. Reposez-vous, Monsieur. Hum ! »

 

 

 


© Melchior, Beuchot, Brissou-Pellen - Bayard

 

 

Liam Anderson a quinze ans. Il vient d’arriver au manoir. Ses parents l’ont envoyé dans cette vaste demeure ancienne pour se reposer. Il se remet d’un cancer. Après que le Docteur Roy lui annonce qu’il n’a plus besoin de médicaments, le majordome Raoul l’installe dans sa chambre. Ici, pas de téléphone, pas d’électricité. D’ailleurs, toutes ses affaires ont disparu. Sa valise est vide. Les autres pensionnaires sont tous plus étranges les uns que les autres : un type déguisé en guerrier sparte, deux jumeaux facétieux, un joueur de poker, une damoiselle semblant tout droit descendue d’un donjon, … Liam ne va désormais avoir qu’un but : sortir de ce manoir. Cela va s’avérer plus compliqué que prévu. Peut-être faudra-t-il d’abord en percer le mystère.

 

 

 

 

 

© Melchior, Beuchot, Brissou-Pellen - Bayard

 

 

 

Stéphane Melchior et Raphaël Beuchot adaptent la série de romans a succès d’Evelyne Brisou-Pellen. Melchior a l’habitude de ce genre d’exercice. Il l’a réussi avec brio avec Les Royaumes du Nord de Philippe Pullman. Il réédite l’exploit avec Le manoir. Tout le suspens de Brisou-Pellen se traduit parfaitement en bande dessinée. La tension se construit tout au long de l’intrigue. On se pose des questions avec Liam. On en envie de trouver des réponses avec lui. On cherche ensemble des solutions. Le narrateur interne nous invite à partager sa vision des faits et ses émotions. On passe avec lui de la réalité au fantastique sans encore savoir pourquoi et comment il a pu en arriver là.

 

 

 

 


© Melchior, Beuchot, Brissou-Pellen - Bayard

 

 

 

Raphaël Beuchot a maquetté le manoir en 3D afin de se repérer dans les lieux et de proposer un décor cohérent et solide. Le trait est semi-réaliste, cousin de celui d’un Cyrille Pomès. Des recoins lugubres de la bâtisse aux prairies verdoyantes de ses alentours, Beuchot nous accompagne dans les pas de Liam. L’émotion des mots de l’autrice se traduit dans ses traits crayonneux. On retiendra en particulier la très émouvante scène de la rencontre entre Liam et l’institutrice retraitée de l’école de filles. Là est la force de la bande dessinée, quand des images provoquent autant d’émotions que des mots.

 

Cet épisode n’est l’adaptation que de la première partie du premier roman de la saga Le manoir qui compte déjà deux saisons de six romans pour adolescents. Ceux qui n’auront pas la patience d’attendre la suite en BD peuvent d’ors et déjà se jeter dessus. Addictif.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

Série : Le manoir

 

Tome : 1 - Liam et la carte d’éternité Première partie 

 

Genre : Fantastique 

 

Scénario : Stéphane Melchior

 

D’après : Evelyne Brissou-Pellen 

 

Dessins : Raphaël Beuchot 

 

Couleurs : Raphaël Beuchot & Anne-Sophie Dumeige 

 

Éditeur : Bayard

 

Collection : Bande d’ados

 

Nombre de pages : 88

 

Prix : 14,90 €

 

ISBN : 9791036327001

 

 

 



Publié le 27/09/2022.


Source : Boulevard BD


Pattes de Mouches à dévorer. Première partie.  Richard et Dieu, et quatre autres empreintes d’insectes

 

 « - Hum… Pour vous montrer ma gratitude envers votre acte désintéressé, je répondrai la vérité absolue à n’importe quelle question que vous me poserez !

- Comment ça ?...

- Vous me posez une question et ma réponse sera, je vous le jure, la totale vérité.

- N’importe quelle question ?

- Ce que vous voulez.

- Avec la vraie réponse ?

- Avec la vraie réponse. »

 

 

 

 

 

 


                Après avoir aidé un homme à se garer, Richard l’aide à porter des cartons. En échange, l’homme lui propose de répondre à la question qu’il veut. Il se prétend une incarnation divine. Il a le pouvoir de l’omniscience. Evidemment, la conversation va rapidement dévier sur Dieu. Richard se positionne en contradicteur, argumentant ses réflexions, avec l’humour et la nonchalance qui le caractérisent.

 

 

 

 

© Trondheim – L’association

 

 

                Quatre autres Pattes de Mouche toutes plus différentes les unes que les autres complètent la fournée.

 

                Lewis Trondheim est au meilleur de sa forme avec Richard et Dieu. On le retrouve au scénario de La bouteille dessiné par Alfred, dans une histoire d’héritage. Papy est mort en remontant de la cave avec une bouteille de champagne. Il a perdu l’équilibre, basculé en arrière et est mort sur le coup. La bouteille ne s’est pas cassée. Qu’en faire ? C’est l’objet de la discussion à la Jaoui-Bacri entre les descendants du grand-père.

 

 

 

 

© Trondheim, Alfred – L’association

 

 

                Grand Canyon est un carnet de voyage de l’américain Anders Nilsen, ou plutôt un carnet de loisirs. Erik Nilsen fête ses 70 ans. Entre Las Vegas et Flagstaff, un programme sportif attend un groupe d’amis : descente en kayak, escalade de parois rocheuses et partie de frisbee. Tout ça est observé par une bernache. Une allusion à Burt Reynolds donne un petit air de Délivrance. Le parallèle s’arrête heureusement là. Après, il faudra rentrer. Ce sera la randonnée du retour. Nilsen est dans la contemplation. Un soupçon d’humour juste ce qu’il faut pour une balade au temps suspendu. Un repos.

 

 

 

 

© Nilsen – L’association

 

 

                Les lettres d’Hilda Dajc, du serbe Aleksandar Zograf, est le témoignage historique d’une victime du camp de concentration de Semlin, à Sajmiste en Yougoslavie, près de Belgrade. Hilda, infirmière bénévole à l’hôpital juif, déportée volontaire à 19 ans, a correspondu avec des amies de lycée alors que les nazis l’avaient interdit. Grâce à des employés de l’hôpital, le courrier a pu passer. Quatre de ces lettres ont été conservées et servent de base à ce petit livre, émouvant devoir de mémoire.

 

 

 

 

© Zograf – L’association

 

 

                Retour en France avec La boucherie parisienne de Gala Vanson. L’autrice raconte une vie de famille, sa vie de famille, qui a tourné autour de la boucherie familiale. C’est une histoire de temps qui passe, d’années qui s’écoulent, témoignage d’un siècle passé, autour du commerce, des vacances, ou pas parce que papa travaille. Si quelqu’un avait un jour pensé qu’on pouvait écrire une poésie autour d’une boucherie...

 

 

 

 

© Vanson – L’association

 


                La mythique collection Patte de mouche de L’association confirme son retour gagnant. Chacune de ses histoires, de ces pattes, est une leçon de construction autant scénaristique que graphique.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

Titre : Richard et Dieu

Genre : Réflexion philosophique

Scénario & Dessins : Lewis Trondheim 

Éditeur : L’association

Nombre de pages : 24

Prix : 3 €

ISBN : 978284414

 

 

 

 

 

 

Titre : Grand Canyon

Genre : Carnet de voyage

Scénario & Dessins : Anders Nilsen 

Éditeur : L’association

Nombre de pages : 24

Prix : 3 €

ISBN : 978284414

 

 

 

 

 

 

Titre : Les lettres d’Hilda Dajc

Genre : Drame historique

Scénario & Dessins : Aleksandar Zograf 

Éditeur : L’association

Nombre de pages : 24

Prix : 3 €

ISBN : 978284414

 

 

 

 

Titre : La boucherie parisienne

Genre : Emotion

Scénario & Dessins : Gala Vanson 

Éditeur : L’association

Nombre de pages : 24

Prix : 3 €

ISBN : 978284414

 

 

 

 

 

 

Titre : La bouteille

Genre : Emotion

Scénario : Lewis Trondheim 

Dessins : Alfred 

Éditeur : L’association

Nombre de pages : 24

Prix : 3 €

ISBN : 978284414

 

 

 



Publié le 26/09/2022.


Source : Boulevard BD


Un tracé de légende ... Le circuit de Magny-Cours

Tout fan de sport automobile et de BD connaît les « Dossier Michel Vaillant », véritable encyclopédie illustrée sur le monde de la F1 notamment, chaque tome était au départ dédié à un pilote d’exception.

Depuis le 14, c’est au tour des circuits de légende de se voir mis à l’honneur.

Après Le plus beau du monde, Spa-Francorchamps évidemment, ce fut le Paul Ricard.

Voici donc le 3e consacrant les 60 ans du circuit mythique de Nevers !

Une histoire qui commence presque par accident puisqu’à l’origine, ce circuit était destiné au karting ! Du karting à la F1 ! Mais n’est-ce pas également le parcours de tous les grands pilotes ?

Un destin donc aussi exceptionnel que ces champions, comme Mansell (2 x), Prost, Schumacher (8 x), Hill, Coulthard, Alonso, Räikkönen, Massa et tout naturellement Michel Vaillant ou Steve Warson.

Jean Graton aimait ce circuit rapide et technique au point d’y faire courir plusieurs fois ses héros.

 

 

 

 

 

 

 

 

Imaginé en 1959 par le maire de Magny-Cours, Jean Bernigaud à qui appartient le terrain, c’est donc au départ une piste de karting de 510 m qui ne va cesser de grandir. Par la passion d’un homme, puis de son épouse, il se veut ouvert à tous les sports « sur roues » : kart, moto, voiture mais également vélo ! Au niveau de sa forme, ses équipements, sa taille, … il s’agrandit au fur et à mesure avec les moyens limités de ses propriétaires et les besoins spécifiques pour telle ou telle compétition.

En septembre 1986, le Conseil général de la Nièvre l’achète à la famille Bernigaud. Il mesure alors 3km 850 ! Son tracé est revu pour obtenir une homologation F1 en 1989, un bail de 5 ans pour le GP de France l’année suivante et en accueille son 1er GP de F1 en 1991. Son 1er vainqueur est Nigel Mansell, devant le champion national, Alain Prost !

 

 

 

 

 

Tracé du circuit de Magny-Cours 

 

Curieux d’en savoir encore plus ?

Nous ne pouvons que vous conseiller la lecture de ce 16e dossier Michel Vaillant !

Entre reportages exclusifs, photos souvent inédites ou privées, témoignages, anecdotes, le tout entrecoupé évidemment de courts récits BD sur l’un ou l’autre fait et exploit, ce 128 pages se dévore sans arrêt « stand ». Ecriture vivante et agréable, le lecteur sent la passion des auteurs à transmettre leur propre admiration pour ce circuit qui accueillera le GP F1 de France de 1991 à 2008. Mais depuis, de nombreuses autres compétitions y ont eu lieu et y ont encore lieu !

 

 

 

 

 

 

© Le circuit de Magny Cours - Dupuis

 

Du côté « BD », les courts récits sont signés : Denis Lapière, Stéphane Créty, Benjamin Benéteau et Michel Janvier. Que du plaisir !

Et comme à chaque fois, une volonté évidente de mettre à la portée de tous le survol de ces 60 années d’existence. Un album indispensable pour tout amateur du genre et de Michel Vaillant.

 

 

 

 

 

 

© Le circuit de Magny Cours - Dupuis

 

 

Bref, Michel Vaillant n’est pas près de raccrocher ses gants … 2022 fut un excellent cru avec 3 albums … Et que dire de 2023, qui s’annonce encore plus riche avec notamment un double centenaire à fêter : celui de la course mythique des 24h du Mans et celui de son créateur, Jean Graton ! Qu’on se le dise !

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

Titre : Le circuit de Magny-Cours

 

Collection : Grand Public

 

Éditeur : Dupuis

 

Genre : Biopic Action - Aventure

 

Rédaction : Jean-Louis Balleret

 

Scénario : Michel Janvier - Denis Lapière

 

Dessins :  Stéphane Créty - Benjamin Bénéteau -Michel Janvier

 

Couleurs : Antoine Lapasset

 

Nombre de pages : 128

 

Prix : 26,00 €

 

ISBN : 9782390600954

 

 



Publié le 26/09/2022.


Source : Bd-best


Nouveau drapeau Ă  damiers pour Michel Vaillant ... Dans l'enfer d'Indianapolis

1966, Michel, Jean-Pierre et Steve se retrouvent à Indianapolis pour y disputer les célèbres 500 Miles. Tout se présente bien. L’ambiance est celle de la course, l’une des plus célèbres du monde. Profitant d’un temps libre, les 2 champions décident d’aller boire un verre dans un bar du coin. Sur le parking, des cris de femme ! Leur grand cœur les pousse à intervenir et à venir en aide à Rhona.

Ils vont même jusqu’à lui proposer d’intégrer le team Vaillant comme chronométreuse !

Mais était-ce réellement une bonne idée ? Car qui est réellement Rhonda ? Que cache-t-elle ? Pourquoi semble-t-elle être poursuivie par son ex ? Et celui-ci est-il réellement son « ex » ? Bien des questions dont nos héros feraient bien de se poser s’ils n’avaient pas une course mythique à gagner !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’intrigue ne serait-elle pas trop « légère » si elle ne se limitait qu’à cela ? Car en 1966, cette année-là, Indianapolis se transforme rapidement en un enfer pour les pilotes. Dès le départ, hécatombes, carambolages se succèdent … faisant de cette édition un enfer mythique pour eux ! La victoire reste incertaine jusqu’après la ligne d’arrivée … Graham Hill ou Jim Clark ? Même les officiels semblent prendre part au suspense en s’embrouillant dans le nombre de tours accordés au second ! L’était-il donc réellement ou était-il le vrai vainqueur ?

Si le mystère restait entier à l’époque, Michel Vaillant pourrait nous en révéler ici la clé !

 

 

 

 

 

 

© Denis Lapière – Vincent Dutreuil –  Graton Éditeur

 

 

 

Qu’il est bon et agréable de se replonger dans cette ambiance « Saison 1 – Jean Graton » et même dans l’esprit des premières courses de Michel Vaillant ! Un graphisme moins figé « Saison 2 », plus proche du style d’origine, tout en étant cependant plus fouillé.

Nous pourrions honnêtement « classer » celui-ci entre celui du Père Spirituel et celui choisi pour la « Saison 2 ».

En conséquence, les fans de la première heure seront à nouveau transportés dans cette atmosphère originale qui leur faisait adorer les albums de Jean Graton. Quant aux plus « jeunes » arrivés avec la « saison 2 », ils pourront découvrir l’ADN du succès initial de Michel Vaillant.

Bref, chacun y trouvera immanquablement les éléments qui le font aimer cette série d’anthologie à laquelle il reste, à n’en pas douter, encore de fort beaux jours.

 

 

 

 

 

 

© Denis Lapière – Vincent Dutreuil –  Graton Éditeur

 

 

 

Michel Vaillant se décline ainsi désormais en 4 pistes : la « Saison 2 », plus moderne, axée sur des préoccupations plus actuelles, les « Histoires courtes » reprenant les récits parus notamment dans les années ’50-’60 dans Tintin et parfois regroupés dans les désormais quasi introuvables « Tintin Sélection », les fameux « Dossiers Michel Vaillant » dont nous reparlerons prochainement dans une autre chronique à l’occasion de la sortie du dossier 16, « Le Magny-Cours » et enfin cette nouvelle branche !

 

 

 

 

 

 

 

© Denis Lapière – Vincent Dutreuil –  Graton Éditeur

 

 

« Miche Vaillant – Légendes », ou le dessous des courses mythiques des années ’60 – ’70. Un nouveau terrain d’exploits pour Michel, Steve, Jean-Pierre, mais également Henri Vaillant qui verra se mêler fiction et réalité historique …

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

Titre : Dans l’enfer d’Indianapolis

 

Série : Michel Vaillant – Légendes

 

Éditeur : Graton Éditeur

 

Scénario : Denis Lapière

 

Dessins : Vincent Dutreuil

 

Nombre de planches : 64

 

Prix : 16,50 €

 

ISBN : 9782390601098

 



Publié le 26/09/2022.


Source : Bd-best


La guerre des Lulus ... Teaser du film prévu en janvier 2023

En attendant la parution du huitième tome de « La guerre des Lulus - Luce » prévue le 10 octobre 2022 aux Éditions Casterman, le teaser du film, dont la sortie est signalée le 18 janvier 2023, est disponible. Nous vous proposons de le retrouver ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

 

 

À l’aube de la Première Guerre mondiale, dans un village de Picardie, quatre amis inséparables, Lucas, Luigi, Lucien et Ludwig, forment la bande des Lulus. Ces orphelins sont toujours prêts à unir leurs forces pour affronter la bande rivale d’Octave ou pour échapper à la surveillance de l’Abbé Turpin… Lorsque l’orphelinat de l’Abbaye de Valencourt est évacué en urgence, les Lulus manquent à l’appel. Oubliés derrière la ligne de front ennemie, les voilà livrés à eux-mêmes en plein conflit. Bientôt rejoints par Luce, une jeune fille séparée de ses parents, ils décident coûte que coûte de rejoindre la Suisse, le « pays jamais en guerre »... les voilà projetés avec toute l’innocence et la naïveté de leur âge dans une aventure à laquelle rien ni personne ne les a préparés !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C Hardoc - Régis Hautière - Casterman

 

1919. Dans une Belgique qui se reconstruit, Luce redécouvre son village, sa famille et ses amis. La guerre, l’éloignement et le temps qui passe ont changé beaucoup de choses. Elle fait connaissance avec son tout jeune frère et renoue avec sa meilleure amie, Clarisse, mais elle réalise peu à peu qu’elles sont devenues très différentes. Lucien, Luigi et Franz ont voyagé pour la rejoindre. Leurs retrouvailles sont un grand moment de joie mais elles révèlent aussi les blessures de chacun. La force de leur amitié leur permettra-t-elle de retrouver les autres Lulus ?



Publié le 22/09/2022.


Source : Bd-best


Bd Best y Ă©tait pour vous ... Bd Comic Strip Festival 2022

Rencontre avec Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero lors du BD Comic Strip Festival 2022 au sujet du nouveau Corto Maltese, Nocturnes berlinois, aux Éditions Casterman. Quelques extraits non choisis et au hasard de ce débat passionnant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Juan Diaz Canales – Ruben Pellejero –  Hugo Pratt - Casterman

 

 

 

Images : Thierry Ligot

 

Mise en ligne : Alain Haubruge

 



Publié le 22/09/2022.


Source : Bd-best


Spirou 4406 -  21 Septembre 2022

 

 

La vie en slip De la BD au dessin animé

 

 

 

 

 

 


 

            Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu ou plutôt lu La vie en slip dans Spirou. Et pour cause, Steve Baker supervisait son adaptation en dessin animé. C’est ce que l’auteur raconte dans un récit complet qui accompagne deux nouveaux gags de la série. Côté récits complets, on retrouve aussi une histoire de Cédric avec un Laudec seul aux commandes qui s’en sort royalement, ainsi que les petits métiers méconnus, qui semble inaugurer une nouvelle collection d’histoires scénarisées par Zabus et l’exceptionnel Alexandre Clérisse.

 

            Pendant ce temps, les abonnés vont accrocher un panonceau de porte Elliot au collège.

 

Spirou, ami, partout, toujours.

 

 

 

 

© Grosjean – Dupuis

 

 

 

Histoires à suivre :

 

Louca : L’histoire de Nathan

Tuniques bleues (Les) : Irish Melody

 

 

Récits complets :

 

Cédric

Petites métiers méconnus (Les) (Clérisse & Zabus)

Vie en slip (La) De la BD au dessin animé !

 

 

Gags (strips, 1/2, 1 et 2 planches) :

 

Coach (Le)

Crash Tex

Crumble Club

Dad

Des gens et inversement (La pause-cartoon)

Edito (L’)

Fifiches du professeur (Les) (La pause-cartoon)

Game over

Grotesque (La pause-cartoon)

Kid Paddle

Léon & Lena

Minions (Les)

Nelson

Pernille

Spoirou & Fantasperge (Marges de Sti)

Strip dont vous êtes la star (Le)

Tash & Trash (La pause-cartoon)

Vie en slip (La) (x2)

 

 

Rubriques :

 

Coin des lecteurs (Le) : Kid Toussaint

En direct du futur : Un Marsupilami inconnu par Flix

Jeux : Sauvez Chichi ! (Caloucalou & Meralli)

Spirou & moi : Pochep

 

 

Supplément abonnés :

Panonceau de porte : Elliot au collège

 

 

 

En kiosques et librairies le 21 Septembre 2022.

2,70 €

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 



Publié le 21/09/2022.


Source : Bd-best


Eros & Thanatos ... Art book

 

Eros & Thanatos, Amour et Mort, deux extrêmes inséparables dans la Vie. A la fois opposés et proches, ils représentent deux points distants qu’une multitude de lignes peuvent rejoindre … en direct ou dans un entrelacement de nœuds aussi tortueux que le serait l’âme humaine.

« Eros & Thanatos » est ainsi LE titre idéal pour ce sulfureux et sensuel Art Book mettant en avant le travail de Raúlo Cáceres.

 

 

Rassemblés sur 80 pages, en 3 catégories (Donjons humides, Horreurs sensuelles, Turgescences cosmiques), ce recueil nous offre quelques visions, parfois tourmentées, de guerrières, sorcières, vamps ou victimes du vice et de la luxure. Aux yeux du lecteur, une galerie inédite de tableaux plus érotico-pornographiques les unes que les autres couvrent l’étendue de l’immense talent de Raúlo Cáceres.

Réalisés entre de 2018 à 2021, issus parfois de collections privées, ce cocktail détonnant « sexe, violence, cruauté » est un véritable métissage de son style hyper réaliste.

 

 

 

 

 

© Raulo Caceres – Éditions Tabou

 

 

En une nonantaine d’exquises, de dessins, d’estampes, de crayonnés préparatoires, nous sommes transportés dans l’univers heroïc-fantasy d’un maître du genre, mais également légèrement S-F en fonction des sections du livre.

Néanmoins, ses dieux, monstres, héros, héroïnes sont autant de sources d’extase visuelle que de remarquables odes au corps de la femme fatale et mortelle à la fois.

Tout y rassemblé pour les sublimer … que ce soit par les tenues ou les décors tantôt de désolation, tantôt de ruine, de royaumes barbares, d’apocalypse, de jungles, de cimetières maudits ou de planètes mutantes.

 

 

 

 

 

 

© Raulo Caceres – Éditions Tabou

 

 

Issue de diverses mythologies, du fantasy, de la S-F mais également des traditions antiques, le crayon de Raúlo Cáceres fait ressortir, grâce à sa parfaite maîtrise du noir & blanc, toute la puissance et l’intensité de chaque scène. Impossible désormais de ne pas reconnaître immédiatement sa griffe dans cet album sans narration. Ceci permet, en outre et en toute liberté, de le feuilleter au gré de nos envies, de s’arrêter sur telle ou telle dessin pour en admirer plus en profondeur les détails et la finesse du trait.

 

 

 

 

 

© Raulo Caceres – Éditions Tabou

 

 

Evidemment, ce ArtBook est clairement pour un public « averti » et donc dit « adulte ». Dès lors, nul doute que plus qu’un simple recueil de dessins osés, cet album est un ouvrage indispensable à tout fan du genre.

 

 

 

Thierry ligot

 

 

 

Titre : Eros & Thanatos

 

Editeur : Tabou

 

Dessin : Raulo Caceres

 

Genre : Pour Adultes + 18 ans

 

Nombre de pages : 80

 

Prix : 35,00 €

 

ISBN : 9782359541830

 

Parution : 27 septembre 2022

 

 



Publié le 20/09/2022.


Source : Bd-best


Visages cachés, pouvoirs révélés.  Masques 1 - Le masque sans visage

 

« - Une livraison ? A cette heure-ci ?

- Oui, mais c’est personnel, Tonio !

- C’est quoi ? C’est quoi ?

- Ça, Jorge, c’est notre retraite assurée. »

 

 

 

 

 

 

 

                2 Novembre. La fête des morts bat son plein dans les quartiers populaires de Veracruz. Hector et Jorge, deux ados qui travaillent dans un restaurant familial, se voient confier des caisses par de louches individus qui leur demandent de les cacher jusqu’au soir. La tentation est trop grande. Les deux frères en ouvrent une et découvrent des masques. La tentation est trop grande d’en essayer un. Pendant ce temps, en France, Siera, brillante lycéenne originaire du Burbuto, reçoit un colis venant de son pays avec ce mot : « On n’échappe pas à sa famille. ». A l’intérieur, un masque. Également le même jour, en Belgique, Al rentre à son domicile en skate après avoir joué au Yamakasi et retrouvé sa copine dans un fast food. Son père, collectionneur de masques, s’inquiète de la disparition d’un chargement… à Veracruz.

 

 

 

 

© Jurion, Kid Toussaint - Le Lombard

 

 

                « Le but premier d’un masque ? Travestir la réalité ? Les masques n’ont pas été faits pour aider leurs porteurs mais pour sauver l’humanité d’un quelconque grand mal, grand mal dont les masques peuvent être d’ailleurs responsables. » JS, le père de Al, n’est pas un simple collectionneur. Il en est non seulement expert, mais, sans être un démiurge, connaît parfaitement les lois qui les régissent. Il connaît tous les masques ancestraux et leurs origines. Ils ont été taillés dans l’armure, la chair et les os d’un ancien dieu mort sur Terre. Chacun a son pouvoir magique. Celui d’Al lui donne une apparence et une force herculéenne. Celui de Siera la rend invisible. Celui d’Hector, d’origine aztèque, est maléfique.

 

 

 

 

© Jurion, Kid Toussaint - Le Lombard

 

 

                Kid Toussaint et Joël Jurion lancent une nouvelle série à la frontière entre les tourments adolescents de Elles et l’action et le dynamisme de Klaw. Avec Masques, ils inventent une nouvelle mythologie à la Marvel faisant des adolescents des super-héros profitant de leurs pouvoirs ou les subissant. Le genre, le manichéisme entre le bien et le mal, ainsi que l’universalité des origines sont au cœur de l’aventure. Pour parfaire le tout, les auteurs n’oublient pas la petite touche d’humour grâce à Gunawan.

 

 

 

 

© Jurion, Kid Toussaint - Le Lombard

 

 

                Savoir aller chercher au fond de soi, voilà ce que peuvent permettre de faire ces masques qui sont une clef pour chacun de ces adolescents qui cherchent leur personnalité, qui tentent de se construire dans un monde, le nôtre, de plus en plus énigmatique.              

Si elle est bien accompagnée par un travail éditorial soutenu, Masques s’annonce comme la nouvelle petite bombe du Lombard. La série a tout pour faire un carton.

 

                 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : Masques

 

Tomes : 1 - Le masque sans visage

 

Genre : Aventure 

 

Dessins : Joël Jurion  

 

Scénario : Kid Toussaint

 

Couleurs : Yoann Guillé 

 

Éditeur : Le Lombard

 

Nombre de pages : 88 

 

Prix : 12,45 €

 

ISBN : 9782808205795

 



Publié le 18/09/2022.


Source : Boulevard BD


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2022