?>

Information générale concernant le monde de la BD
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


La fête au musée du CBBD, Zidrou et la nouvelle BD flamande à l'honneur

Ce weekend, Le CBBD met ses deux grandes expositions temporaires à l'honneur ! Jeux, battle dessiné, visite guidée, séance de dédicaces et autres animations sont prévus au programme.
Toutes ces animations sont accessibles aux détenteurs d'un billet d'entrée valable.

Samedi 18/11 : Zidrou meets the New Flemish Comic Strip !

Zidrou et cinq auteurs issus de l'exposition La Nouvelle BD flamande (Nix, Pieter De Poortere, Wauter Mannaert, Bart Schoofs en Wide Vercnocke) se rencontrent :

14h00 - 14h30 : Cours de Néerlandais particulier pour Zidrou dans la classe de l'élève Ducobu
14h30-15h15 : Zidrou présente les 5 auteurs dans leur exposition
15h30-16h15 : Battle dessinée dans la salle polyvalente
16h30 - 17h30 : Séance de dédicace dans le grand hall

 

 

 

 

19/11 dès 11h : Ils vous invitent à Saint-Potache !

Une fancy-fair organisée par le célèbre cancre, assisté de sa rivale et camarade de toujours, Léonie ! Roue des gages, jeux d’adresse, chamboule-tout, et bien d’autres activités feront la joie de vos enfants.

Récoltez des bons points et gagnez des bonbons et plein d’autres surprises! Mais attention, petits galopins, l’instit’ Latouche n’est jamais très loin…

Les auteurs Zidrou, Godi et Falzar seront présents et animeront la fête!

 

Musée de la Bande Dessinée 
20, Rue des Sables à 1000 Bruxelles 
Ouvert tous les jours de 10 à 18 heures 
Tel. +32 (0)2 219 19 80visit@cbbd.bewww.cbbd.be 
 


Pays : Belgique

Date de l'événement : du 18/11/2017 au 19/11/2017.

Publié le 15/11/2017.


Source : Bd-best


Passionnément Tardi, une vente aux enchères chez Huberty & Breyne Gallery

Adèle Blanc-Sec, Nestor Burma, la Grande Guerre, la Seconde, Louis-Ferdinand Céline, Charlie Hebdo… Marc Breyne et Alain Huberty organisent à Bruxelles le 19 novembre prochain la vente d’un collectionneur passionné par le travail de Jacques Tardi.

Monsieur M. a patiemment et méthodiquement rassemblé, outre de superbes dessins originaux, presque tous les objets et publications ayant trait à ce Grand prix d’Angoulême, lauréat également de deux Max et Moritz et deux Eisner Awards. Beaucoup de pièces rares, parfois uniques, toujours émouvantes !

Expositions Publiques

Paris

Mercredi 8 novembre de 11h à 18h

Jeudi 9 novembre de 11h à 20h

La Salle

20 rue Drouot

75009 Paris – FRANCE

Téléphone pendant les expositions : +33 (0)7 63 18 93 93


Bruxelles

Jeudi 16 novembre de 11h à 21h

Cocktail jeudi 16 novembre à partir de 18h

Vendredi 17 novembre de 11h à 19h

Samedi 18 novembre de 10h30 à 12h

Huberty & Breyne Gallery

8A rue Bodenbroek
1000 Bruxelles – BELGIQUE

Téléphone pendant les expositions : +32 (0)2 893 90 30

Lieu : Huberty-Breyne Sablon
Rue de Bodenbroek 8A
1000 Bruxelles

Contact : par tél +32 (0)2 893.90.30 par mail contact@hubertybreyne.com

Web : www.hubertybreyne.com




Publié le 15/11/2017.


Source : Bd-best


À l’heure où les super-héros américains prennent le gros coup, les z’héros de Justices prennent le gros nez dans un esprit bon enfant, pas à l’abri des tempêtes de… neige en plein été

Les super-héros américains tentent d’envahir nos vies et nos écrans. Plus raisonnables, les super-héros franco-belges ont pourtant du vent dans les plumes et un beau coup à jouer. Et s’il y en a eu de tout temps, plus ou moins bien mis en valeur, ces dernières années ont vu une jolie galerie se créer loin des modèles des Marvel et DC Comics, et c’est ce qui les rend intéressants. Comme le grand Fox-Boy, C.R.A.S.H. mais aussi Justices qui, au roman comme à l’image, développe un bel univers. Sous les tropiques mais aussi dans un froid polaire qui ne peut être que suspect.

 

 

 

 

 

 

 

© De Vriendt/Gihef/Daviet chez Kennes

 

Résumé de l’éditeur : Pour d’obscures raisons, les deux ligues de justiciers sont accusées et mises en prison sans le moindre procès. Comment prouver son innocence alors qu’on est enfermé dans le plus horrible pénitencier de tous les temps ? Heureusement, Camille ne perd pas espoir. Bravant le froid et les forces de l’ordre, il tente de libérer ses amis et de déjouer le terrible complot dont ils sont victimes. Accompagné de l’ourson P-L, son éternel compagnon, Camille affronte tous les dangers. Mais les deux amis ne sont pas au bout de leurs peines : à Nova City, on ne sait jamais à qui on peut faire confiance…

 

 

 

 

© De Vriendt/Gihef

 

À Nova City comme dans nos contrées, le temps se refroidit. Étrange, il y a quelques heures il faisait pourtant si chaud, sans un nuage à l’horizon. L’hiver en plein été. Bizarre, vous avez dit bizarre ? Pas faux, il y a quelque chose qui cloche et Justice pour tous comme Justice d’élite semblent bien ne pas être étrangers à cette affaire météorologique, envers et contre les apparences. Car un super-vilain excentrique en veut à tous les super-héros de Nova City, les attaquant de manière détournée. En insinuant l’idée que les justiciers créent les situations délicates et nécessitant leur intervention pour en faire un business juteux. Nous aurait-on donc menti ? Le doute  fait son chemin et dans ce deuxième tome de la série adaptée des romans de Renaud De Vriendt, c’est un peu Civil War, toutes proportions gardées et nos super-héros sont traqués pour être emprisonnés.

 

 

 

 

© De Vriendt/Gihef/Daviet chez Kennes

 

Rien de neuf sous le soleil si ce n’est cette insouciance et cette non-prétention qui réussissent bien à cette série avant tout pour les enfants et les ados. Pas si loin de Cosmic Patrouille de Mauricet et avec un côté Bob et Bobette qui lui va bien, Justices tient la route avec ses personnages adorables et son sens de l’aventure et du divertissement. Gihef est comme un poisson dans l’eau pour animer ces super-héros un brin médiocres et d’autant plus sympathiques. Sans melon ni grosse tête mais avec de gros nez et des références (un super-méchant entre Sean Connery et le Jordan Collier des 4400, un autre qui ressemble à Gru), ces super-héros-là et leurs super-pouvoirs pas forcément enviables sont bien dans leurs pompes, s’assument et ça fait plaisir à voir.

 

 

Série : Justices

Tome : 2 – Zéro absolu

D’après la série de romans de Renaud De Vriendt

Scénario et dessin : Gihef

Couleurs : Véra Daviet

Genre : Fantastique, Super-héros, Humour

Éditeur : Kennes

Nbre de pages : 48

Prix : 10,95€



Publié le 15/11/2017.


Source : Alexis Seny


Justice League Anthologie, Les justiciers de A à Z chez Urban Comics

La sortie du film ce 15 novembre 2017 donne l'occasion aux éditeurs de sortir ou ré-éditer quelques comics et autres produits dérivés. C'est de bonne guerre. Cependant, dans le cas qui nous intéresse, Urban Comics vient d'éditer un bien intéressant recueil.

En effet si vous cherchiez une anthologie digne de ce nom pour vous retrouver dans le labyrinthe des productions de La Ligue des justiciers, cet imposant pavé est fait pour vous. Sur 400 pages, l'éditeur vous propose de rentrer dans les détails et fait le pari de vous donner l'occasion d'y voir plus clair.

Ils sont les plus grands super-héros de la Terre, rassemblés en une équipe surpuissante afin de repousser toutes les menaces qu'ils ne peuvent combattre seuls.

 

 

 

 

 

 

 

À partir de 1960, la Ligue de Justice a évolué depuis ses débuts où elle réunissait sept membres fondateurs : elle a ensuite évolué, est devenue internationale et s'est dissoute et reformée plusieurs fois. Pierre angulaire de l'Univers DC, sa série a été supervisée par les auteurs les plus célèbres. Cette anthologie propose onze récits complets évoquant les différentes versions et époques de la Ligue de Justice, réalisées par une multitude d'artistes légendaires.

 

 

 

 

Pléthore d'auteurs constituent le contenu de ce bel ouvrage et relate les changements successifs au sein de la Ligue. Divisée en quatre partie avec "Fondations", "Incarnations", "Mutations" et "Révolutions" et fortement documenté, ces chapitres vous permettrons de bien appréhender l'univers de cette franchise. Un bon compromis qui nous permet de bien saisir les évolution de la Ligue et de s'attarder sur le noyau dur Superman-Wonder Woman-Batman.

 

 

 

 

Le Contenu vo : _ « Starro, the Conqueror » (THE BRAVE AND THE BOLD #28, 1960) par Gardner FOX et Mike SEKOWSKY : La première apparition de la Ligue de Justice. _ « And So, My World Ends » (JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #71, 1969) par Dennis O'NEIL et Dick DILLIN : J'onn J'onzz demande l'aide de la Ligue pour sauver sa planète natale, Mars. _ « A League Divided » (JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #200, 1982) par Gerry CONWAY et George PÉREZ, Pat BRODERICK, Jim APARO, Dick GIORDANO, Gil KANE, Carmine INFANTINO, Brian BOLLAND et Joe KUBERT : Les recrues de la Ligue affrontent les membres fondateurs, manipulés par les créatures d'Apellax. _ « The End of the Justice League » (JUSTICE LEAGUE OF AMERICA ANNUAL #2, 1984) par Gerry CONWAY et Chuck PATTON : Dissoute par Aquaman, la Ligue se reforme à Detroit et accepte de nouveaux membres. _ « Apokolips No ! » (DC RETROACTIVE: JUSTICE LEAGUE AMERICA – THE 1990s #1, 2011) par Keith GIFFEN, J.M. DeMATTEIS et Kevin MAGUIRE : La Ligue de Justice Internationale tente de sauver New York d'un de leurs ennemis modifié par une arme d'Apokolips. _ «Born Once Again » & « Pawns » (JUSTICE LEAGUE AMERICA #61-62, 1992) par Dan JURGENS, Rick BURCHETT et Jackson GUICE : Superman dirige une nouvelle Ligue de Justice qui fait face au Maître d'Armes. _ « The Bigger They Come... » (JLA #27, 1999) par Mark MILLAR et Mark PAJARILLO : La Ligue de Justice est en pleine période de recrutement quand elle est attaquée par Amazo, l'androïde surpuissant. _ « Two-Minute Warning » (JLA #61, 2002) par Joe KELLY et Doug MAHNKE : Après la disparition d'Aquaman, des créatures mythologiques apparaissent au large de l'Océan Atlantique. _ « Yesterday, Today, Tomorrow » (JUSTICE LEAGUE OF AMERICA V2 #0, 2006) par Brad MELTZER, Eric WIGHT, Ed BENES et Dick GIORDANO, Tony HARRIS, George PÉREZ, J.H. WILLIAMS III, Luke McDONNELL, Gene HA, Rags MORALES, Ethan VAN SCIVER, Kevin MAGUIRE, Adam KUBERT, Dan JURGENS, Jim LEE, Howard PORTER, Andy KUBERT et Phil JIMENEZ : l'histoire de la Ligue vue à travers les yeux de Batman, Superman et Wonder Woman. _ « First Impressions » (JUSTICE LEAGUE #51, 2016) par Dan ABNETT et Paul PELLETIER : Peu après les débuts de la Ligue de la Renaissance et son combat contre Darkseid, Batman présente à l'équipe son partenaire, Robin. _ « Legacy » (TITANS ANNUAL #1, 2017) par Dan ABNETT et Minkyu JUNG : Les héros de la Ligue de Justice et leurs anciens partenaires, les Titans, se retrouvent prisonniers d'un de leurs plus grands ennemis, l'occasion de se pencher sur leurs relations.

Comme vous le voyez, c'est aussi l'occasion de découvrir scénaristes et dessinateurs et de pourquoi pas, compléter votre collection grâce à cette mine de renseignements.


Remerciements particuliers à Yann Graf qui tout au long de cet impressionnant bouquin nous éclaires sur la sélection d'épisode au moyen d'une brillante documentation. Un must have du moment pour tout amateurs des Justiciers.

 

Titre : Justice League Anthologie

Éditeur : Urban Comics

Scénariste : Jurgens Dan, Fox Gardner, Abnett Dan, Johns Geoff, Collectif -

Dessinateur : Jurgens Dan, Pérez George, Collectif

Collection : DC Anthologie
    
Pagination : 400 pages

EAN : 9791026811848

Prix : Prix : 25 €



Publié le 15/11/2017.


Source : Damien Caste


Les Tuniques bleues au musée du cheval du Domaine de Chantilly

À l’occasion de la parution le 17 novembre du 61ème album des Tuniques Bleues intitulé "L’étrange soldat Franklin" les Éditions Dupuis et le Domaine de Chantilly vous présentent l’exposition "Les Tuniques Bleues au musée du Cheval"


Pour la première fois de son histoire, le musée du Cheval accueille une exposition temporaire dans ses espaces. Parfaitement intégrée à la présentation permanente, l’exposition permettra de découvrir la série culte sous un nouvel angle.
 
Amateurs de chevaux, amateurs des Tuniques Bleues, novices et passionnés sont invités à découvrir cette exposition-événement en plein cœur des Grandes Écuries.
 
Revivez les aventures des soldats Blutch et Chesterfield plongés dans les affres de la Guerre de Sécession à travers une sélection de planches originales de Willy Lambil. Présentées dans les salles du musée du Cheval, elles y trouvent un éclairage inédit au fil des différentes thématiques du parcours.
 
Alors direction le musée du Cheval, "chargeeez" !


Lieu : Grandes Écuries du Domaine de Chantilly

Contact : par tél au +33 (0)3 44 27 31 80

Web : http://www.domainedechantilly.com

 


Pays : France

Date de l'événement : du 15/11/2017 au 07/01/2018.

Publié le 14/11/2017.


Source : Bd-best


Causons cases à Cousance, un festival dans le Jura

28ème édition du festival organisée par l'association Alve.

Présidente d'honneur : Virginie Greiner.

Au programme : expositions, Ateliers pour enfants, stands et séance de dédicaces.

Auteurs invités :

Bradé, Boiscommun, de Cock, Collignon, Cuzor, Domas, Fleury, Fuchs, Fournier, Greiner, Juan, Larbier, Lemercier, Lereculey, Maitre, Pécout, Piatti, Rollin.

Horaire : samedi de 9h à 19h et dimanche de 10h à 18h

Entrée gratuite

Lieu : salle des sports, rue de la gare, Cousance.

Contact : alve.cousance@gmail.com

Web : www.causonscasesacousance.fr


Pays : France

Date de l'événement : du 09/12/2017 au 10/12/2017.

Publié le 14/11/2017.


Source : Bd-best


Exposition Le livre des livres par Marc-Antoine Mathieu chez Huberty & Breyne Gallery

Huberty & Breyne Gallery vous invite à découvrir dans leur galerie parisienne, les dessins originaux du Livre des livres, le nouvel album de Marc-Antoine Mathieu. Il y a des idées fortes qui prennent forme au fil du temps, qui deviennent des albums. Il y en a d’autres qui sont des promesses, dont les artistes gardent les germes en réserve.

Au fil du temps, Marc-Antoine Mathieu les a accumulées. Avec Le Livre des livres, il se lance dans une nouvelle expérience digne de l’OuBaPo (Ouvroir de bande dessinée potentielle) : offrir aux lecteurs des couvertures de livres imaginaires dans lesquelles ils pourront se projeter.
« C’est un exercice délicat, il s’agit de réduire le livre à une idée, un titre, une image, un court texte figurant au dos, afin que chacun puisse s’approprier les ouvrages. Ce sont des invitations au voyage » explique-t-il. L’exposition permettra aux visiteurs de découvrir son art méticuleux de la mise en page sur chaque visuel où la composition des images et des textes est chaque fois mûrement réfléchie. C’est également une occasion unique d’admirer la finesse de son travail au trait, les gris et les noirs étant ajoutés ensuite à l’informatique pour donner le résultat publié dans son album.Huberty & Breyne Gallery vous invite à découvrir dans leur galerie parisienne, les dessins originaux du Livre des livres, le nouvel album de Marc-Antoine Mathieu. Il y a des idées fortes qui prennent forme au fil du temps, qui deviennent des albums. Il y en a d’autres qui sont des promesses, dont les artistes gardent les germes en réserve.

Au fil du temps, Marc-Antoine Mathieu les a accumulées. Avec Le Livre des livres, il se lance dans une nouvelle expérience digne de l’OuBaPo (Ouvroir de bande dessinée potentielle) : offrir aux lecteurs des couvertures de livres imaginaires dans lesquelles ils pourront se projeter.


« C’est un exercice délicat, il s’agit de réduire le livre à une idée, un titre, une image, un court texte figurant au dos, afin que chacun puisse s’approprier les ouvrages. Ce sont des invitations au voyage » explique-t-il. L’exposition permettra aux visiteurs de découvrir son art méticuleux de la mise en page sur chaque visuel où la composition des images et des textes est chaque fois mûrement réfléchie. C’est également une occasion unique d’admirer la finesse de son travail au trait, les gris et les noirs étant ajoutés ensuite à l’informatique pour donner le résultat publié dans son album.

Vernissage le jeudi 16 novembre 2017 à partir de 18h30

Horaire : ouvert du mercredi au samedi de 11 h à 19 h.

Lieu : Huberty_Breyne Gallery - 91, Rue St-Honoré - 75001 Paris

Contact : +33 (0)1 40 28 04 71  par mail contact@hubertybreyne.com

Web : www.hubertybreyne.com


Pays : France

Date de l'événement : du 17/11/2017 au 16/12/2017.

Publié le 14/11/2017.


Source : Bd-best


Rencontre avec la BD indonésienne au Cook and Book

A l’occasion du festival Europalia consacré à l’Indonésie, le Cook & Book - en collaboration avec Bakulkultur - présente « Indonesian Narratives: Visual and Beyond », une exposition et deux rencontres avec des auteurs BD et littéraires.

Un pays de 17000 îles aux ethnies diverses et des milliers de langues locales, l’Indonésie a toujours été un melting pot pour les rencontres culturelles qui se reflètent dans sa longue tradition et sa riche variété d’œuvres littéraires et de bandes dessinées. « Indonesian narratives: Visual and Beyond » tente de présenter à un public international la littérature et la BD indonésienne à travers une série de discussions et une vitrine de travaux sélectionnés d’artistes émergents faisant partie de la communauté de BD indépendante indonésienne.

Au cours des années 90, la scène de la BD indonésienne a émergé dans le schéma du marketing alternatif. Les filières vers le marché international ont commencé à s’ouvrir aux BD indépendantes produites dans les villes de Yogyakarta, Bandung et Jakarta. Ces BD indépendantes (ou indées) étaient très personnelles, et portées par l’esprit punk de la débrouille (DIY ou Do it yourself) qui avait pris la forme de la distribution de publications photocopiées.

Le mouvement de la BD indépendante a entamé la deuxième phase
de ce développement avec l’aide de la technologie de l’information.
Les médias sociaux, tels que Deviant Art, Facebook et Instagram, deviennent une plate-forme pour développer des bases de lecteurs pour la nouvelle génération d’auteurs de BD. L’exposition présentée ici n’est qu’un aperçu de la scène BD indée indonésienne pour vous présenter la diversité d’un territoire autrement inconnu.

Programme :

Du 16 au 30 novembre :
Exposition sur la BD indonésienne contemporaine

Vendredi 17 novembre à 15h30 :
Conférence en Anglais : "Le passé colonial et le présent dans la littérature indonésienne" avec Iksaka Banu et Ben Sohib, modéré par Manneke Budiman

Samedi 18 novembre à 15h30 :
Conférence en Anglais : "La bande dessinée indonésienne aujourd'hui" avec Sheila Rooswitha Putri, modéré par Hikmat Darmawan

Livres et BD gratuites (en nombre limité) disponibles en Anglais, Français & Néerlandais.

Lieu : Cook & Book, 1 place du temps libre, 1200 Woluwe-Saint-Lambert

Contact aswin.adirono@gmail.com

Web : Www.cookandbook.be


Pays : Belgique

Date de l'événement : du 16/11/2017 au 30/11/2017.

Publié le 14/11/2017.


Source : Bd-best


Les vieux fourneaux reviennent, francs à la relance (économique) et prouvant qu’il n’y a pas d’âge pour jouer les apprentis sorciers

Alors qu’ils sont déjà promis à une belle destinée cinématographique sous les traits d’Eddy Mitchell, Pierre Richard et Roland Giraud, il serait trop facile pour Les vieux fourneaux de se reposer sur leurs lauriers et de lâcher leur si cher Neuvième Art. Non contents d’être un véritable phénomène d’édition (de société aussi, cela dit tant ils sont emblématiques d’une vitalité qui repousse les limites de la vieillesse), les voilà plus jeunes que certains jeunes pour expérimenter encore et toujours ce que leur réserve cette vie qui leur donne un sursis qui, on l’espère, sera le plus éternel possible. Mais trêve de plaisanterie, à bond de sauterelle, nos trois larrons (enfin deux, le dernier est en voyage) ont du pain sur la planche dans ce quatrième tome.


Résumé de l’éditeur : Après une tournée d’été du théâtre du « Loup en slip », Sophie et Antoine rentrent au bercail… pour découvrir leur charmant village en pleine effervescence ! Le projet d’extension de l’entreprise Garan-Servier, qui relancerait l’économie de la région, est menacé… par une mystérieuse « magicienne dentelée » occupant le terrain. Branle-bas de combat pour les zadistes ! Cela dit, c’est un coup de bol pour les vieux fourneaux, qui peuvent enfin partir à la recherche de leur trésor oublié… Quant à Sophie, elle apprend une délicate vérité au sujet de son père…Confidence pour confidence, révélera-t-elle enfin l’identité du père de sa fille, Juliette ?

 

 

 

 

© Lupano/Cauuet/Gom chez Dargaud

 

Mine de rien, ça lui a fait du bien à notre Antoine de suivre sa fille dans sa tournée d’été : campagne, quiétude, liesse populaire et soleil au menu, sans compter l’adorable petite Juliette qui a bien grandi. Pourtant la tournée du Loup en slip se termine (et il aurait dû prendre une doudoune, car il se les gèle dans le deuxième tome de ces aventures) et les ennuis recommencent. Alors qu’Antoine se réjouissait de voir Garan-Servier enfin s’étendre (et il est bien l’un des seuls à s’être prononcé aussi fièrement), toute une série de déconvenues pointe à l’horizon.

 

 

 

 

© Lupano/Cauuet/Gom chez Dargaud

 

À commencer par la magicienne dentelée, sauterelle incapable de bondir mais néanmoins protégée. Pas une des sept plaies d’Égypte qui anéantirait les prés et champs souriants de ce coin de Tarn-et-Garonne mais assez que pour mettre des bâtons dans les roues de Garan-Servier. Et s’il n’y avait que ça ! Non résolument, les vacances sont passées, les tracas sont de retour.

 

 

 

 

© Lupano/Cauuet/Gom chez Dargaud

 

Plus que l’Astérix en roue livre proposé par Ferry et Conrad sans doute, la fresque du banal trépidant offerte par Wilfrid Lupano, Cauuet et Gom est clairement, pour moi, l’événement éditorial de cette rentrée 2017. C’est tellement, infiniment bien fagoté, cet âge de déraison en roue libre (et à contre-clichés, hollywoodiens notamment) pour donner lieu à des péripéties toujours hautes en couleur mais trempée dans le réel (Gom est fortiche), profondément. Parce que plus que jamaisLupano et Cauuet font la paire et l’accord parfait pour dépeindre avec sérieux un récit rocambolesque mais pas totalement invraisemblable.

 

 

 

 

© Lupano/Cauuet/Gom chez Dargaud

 

Parce que dans ce monde fictif au bord duquel les auteurs se sont installés tels un Francis Cabrel, notre monde à nous se révèle à chaque planche. Dans la fin de l’innocence et le mal que voit cette mère partout une fois confrontée à un petit théâtre éveilleur de conscience avec son loup en slip et pourtant inoffensif. Dans cette peut d’avancer. Dans les jours sans lendemain, une fois que les sociétés veulent prendre leurs cliques et leurs claques. Dans les secrets de famille complexes et enfermés dans le silence. Dans ce désert médical qui s’étend dans la ruralité (Jean-Jacques est à a retraite, place à Madame Gheorgiu). Dans une quête du… wi-fi et de la connexion permanente aussi (avec un second-rôle formidable). Et dans bien d’autres choses encore.

 

 

 

 

© Lupano/Cauuet/Gom chez Dargaud

 

Lupano (qui nous a offert une superbe relecture de Valérian) et Cauuet ne lésinent pas sur les couches qu’ils mettent et remettent mais la mécanique est si bien huilée et aérée qu’elle entraîne tout sur son passage, dans une chasse au trésor menée plus à l’instinct que dans la préparation en bonne et due forme. Tout est laissé à l’euphorie et aux éclats de rire, dans les seconds-rôles éclatants (Le Zébu !). Quel plaisir, à l’heure où certains de nos aînés ont oublié de vivre, ce retour de la vitalité aux cheveux blancs mais au moral intact orchestré par ces auteurs est imparable.

 

Série : Les vieux fourneaux

Tome : 4 – La Magicienne

Scénario : Wilfrid Lupano

Dessin : Paul Cauuet

Couleurs : Gom

Genre : Chronique sociale, Aventure, Humour

Éditeur : Dargaud

Nbre de pages : 56

Prix : 11,99€



Publié le 13/11/2017.


Source : Alexis Seny


Antonio Lapone en dédicace au Brüsel en décembre

Antonio Lapone viendra dédicacer à la Librairie-Galerie Brüsel vendredi 8 décembre de 15h à 18h, La fleur dans l’atelier de Mondrian (scénario de Jean-Philippe Peyraud), aux Éditions Glénat BD.

Inscriptions : info@brusel.com ou en librairie.

Une évocation sublime d’une figure majeure de l’art abstrait
À l’origine, il y avait cette même photo que Jean-Philippe Peyraud et Antonio Lapone avaient au-dessus de leur table à dessin. Celle d’une fleur en plastique dans l’atelier de Mondrian, seul rappel du végétal dans l’univers à la géométrie implacable du peintre. C’est l’histoire de cette fleur que les auteurs ont décidé d’imaginer pour raconter Mondrian, figure majeure de l’art abstrait, dont on connaît peu de choses, si ce n’est qu’il vivait au cœur du Montparnasse des années folles et qu’il était un inconditionnel de la danse de salon…

La Fleur dans l’atelier de Mondrian est autant une évocation subtile de l’art abstrait qu’un magnifique album au format hors normes (enrichi de 40 pages d’études, de crayonnés et de story-board), servi par le graphisme élégant d’Antonio Lapone et le scénario d’une incroyable poésie de Jean-Philippe Peyraud.

 

Librairie-Galerie Brüsel
Boulevard Anspach 100, 1000 Région de Bruxelles-Capitale


Pays : Belgique

Date de l'événement : du 08/12/2017 au 08/12/2017.

Publié le 13/11/2017.


Source : Bd-best


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2018