En images et en bulles
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Fantasy d’un nouveau genre.  Le Roi Louve 1 - La rébellion de Petigré

 

« - Combien de lunes ?... Combien de lunes me reste-t-il à vivre avant mon anniversaire ? Celle-ci, qui va me faire redevenir une fille… Puis une autre, et.. Ho, ça y est… Ça commence… C’est chaque fois plus douloureux… Heureusement, plus que deux fois… A la prochaine lune, je redeviendrai garçon… Et enfin, à la lune suivante, je pourrai choisir d’être fille pour le restant de ma vie ! »

 

 

 

 

 

 


 

                Petigré, l’homme-loup, comme tous ses compatriotes, change de sexe à chaque lune, jusqu’à la fois décisive où il est possible de faire un choix : celui d’être définitivement une fille, ou définitivement un garçon. Petigré souhaite rester fille, mais il y a un hic. Son père est le Roi. Il lui faut un héritier mâle. Refusant de se soumettre au pouvoir masculin, Petigré s’enfuit avec Rum, l’humain qu’elle aime. Poursuivis par les soldats Loups d’un côté qui souhaitent la rattraper afin que Petigré monte sur le trône pour préserver la paix entre les loups et les humains, et les sbires de Kourgane de l’autre, dont le chef veut ravir le pouvoir, ils sont un gibier bien convoité.

 

 

 

 

© Delgado, Lapière, Alibert - Dupuis

 

 

                Après Rose, polar fantomatique en trois volumes, les scénaristes Denis Lapière et Emilie Alibert se retrouvent pour une aventure d’un tout autre genre, sur un genre tout autre, dont on nous rabat la théorie. Intéressés par la thématique bien avant qu’elle ne soit à la mode, les auteurs se défendent de tout militantisme transgenre. Comme le souligne Alibert, « Chacun fait comme il veut ! Petigré est là pour nous rappeler qu’il n’est jamais trop tard pour se trouver soi-même et s’affirmer tel qu’on est. ». Les aventures de Petigré ne se limitent pas à cette thématique. C’est de la vraie Fantasy d’aventures, avec ses périls, ses rebondissements et ses joies. Des personnages secondaires complètent l’univers, comme le Sanzame, humain zombifié, ou le Tometeu, petite créature aux pouvoirs magiques.

 

 

 

 

© Delgado, Lapière, Alibert - Dupuis

 

 

                Le dessinateur Adrian Fernandez Delgado s’est inspiré de séries incontournables dans le genre pour planter les décors. Thorgal, mais aussi le Siegfried d’Alex Alice, font partie de ses références. Pour Petigré, Delgado est parti d’une fille androgyne qu’il a décliné en mode garçon.

 

 

 

 

© Delgado, Lapière, Alibert - Dupuis

 

 

                Les auteurs promettent de jouer avec tout, sans tabou, dans de la subversion joyeuse. S’ils y parviennent, sur la lancée de ce premier tome alléchant, Le Roi Louve s’annonce comme une saga phare des années 2020, non pas parce qu’elle est dans l’air du temps, mais parce que le temps est dans son air.

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Le Roi Louve

 

Tome : 1 - La rébellion de Petigré

 

Genre : Aventure 

 

Scénario : Denis Lapière & Emilie Alibert 

 

Dessins & Couleurs : Adrian Fernandez Delgado 

  

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 56

 

Prix : 14,50 €

 

ISBN : 9791034746316

 

 

 



Publié le 30/01/2022.


Source : Bd-best


Cazenove, Erroc, Beka, les piliers de l’humour Bamboo.  Les Rugbymen 20 - On va finir en botté ! / Loser Jack 2 / Echec épate 2 - Trot c’est trop !

 

« - La chance que tu as ! Chabal vient passer quelques jours chez toi !

- Vous aurez l’occasion de le voir, les enfants ! Je vais vous laisser, maintenant. Il doit avoir faim… Et moi aussi !

-Chabal est à Paillar ! On va pouvoir l’observer, et surtout… tout faire comme lui ! » 

 

 

 

 

 

 


Les jeunes rugbymen en herbe sont tout excités. Caveman est de passage à Paillar ! Caveman, c’est le grand, l’unique, le monstrueux et talentueux Sébastien Chabal. Arthur et Laurette l’espionnent dans ses entraînements. Attendri par ses fans, le barbu le plus fort du monde les prend sous son aile. Les jeunes recrues sauront-elles marquer le club de Paillar de leurs empreintes ? Ce récit complet inaugure le déjà vingtième recueil des Rugbymen, consacré, comme le dix-huitième, aux Rugbygirls. Les auteurs vont-ils jouer l’alternance ? Les filles ont en tout cas autant de punch que les mecs. Ne vous attendez pas à un opus plus « doux ». On ne frappe jamais une fille, même avec une rose. On le confirme, il n’y a pas de rose dans l’album, et quand elles se tapent dessus, c’est entre elles et en plein match.

 

 

 

 

© BeKa, Poupard, Cosson - Bamboo

 

 

Dans le Far-West profond, Loser Jack continue à terroriser les malfrats… ou pas, à tenter de séduire Rita… ou pas, à vermifuger les poules… ou pas. Recherché par tous les chasseurs de primes, El Garrera sera-t-il fait comme un fromage corse en plein soleil ? Hacienda ! Pour ça, faudrait pas que Jack laisse ses chewing-gums dans le holster quand il fait chaud. Son poney Big Belly n’est pas non plus le pur sang qui va aider son propriétaire à traquer les outlaws. Et pour les bandits, il y a bien plus dangereux que le justicier loser : sa mère. Gare à qui fera pleurer son gamin !

 

 

 

 

© Rodrigue, Erroc, Mikl – Bamboo

 

 

Préparez votre plateau, installez vos pions et vos pièces ! Une nouvelle partie d’échecs va débuter. Les rois sont toujours aussi stupides. Le Roi noir préfère aller à la pêche. Le Blanc développe des stratégies mais est incapable d’ouvrir un pot de cornichons. Comment donc trouver la combinaison imparable qui assurera la victoire à l’un ou l’autre camp ? Les pions ne sont pas disposés à faire « Gambit », c’est-à-dire se sacrifier pour la victoire. Peut-être que le calculateur électronique inventé par le Fou noir estimera la meilleure option. Il est déjà capable de déterminer qu’il y a soixante-quatre cases sur l’échiquier : un exploit !

 

 

 

 

© Cazenove, Mic, Val, Amouriq, Mirabelle - Bamboo

 

 

Les éditions Bamboo permettent de débuter l’année avec une triple dose d’humour. Les Beka assurent dans le sport, Erroc échangent ses profs pour un Lucky Luke de chez Wish, et Cazenove déstructure le jeu d’échecs. Il ne manquerait plus qu’il nous fasse rire avec des lettres de Scrabble. Aux dessins, Poupard marque l’essai, Rodrigue dégaine plus vite que son ombre et Val & Mic gagnent la partie. Rodrigue et Erroc ont dédié leur album à Raoul Cauvin. S’il n’avait pas existé, on n’aurait peut-être jamais lu aucun de ces albums-ci.

 

Le comique Bamboo, c’est du Gros Nez universel comme on aime, avec tout le respect que l’on doit au genre. Du beau, du bon, du populaire, et qui marche à tous les âges. N’y aurait-il pas quelque chose de magique ?

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Loser Jack

Tome : 2

Genre : Humour de l’west

Scénario : Erroc

Dessins : Michel Rodrigue

Couleurs : Mikl

Éditeur : Bamboo

Nombre de pages : 48

Prix : 10,95 €

ISBN : 9782818990278

 

 

 

 

 

 

 

Série : Echec épate

Tome : 2 - Trot c’est trop !

Genre : Humour ludique

Scénario :  Christophe Cazenove

Dessins : Mic & Val

Couleurs : Alexandre Amouriq & Mirabelle

Éditeur : Bamboo

Nombre de pages : 48

Prix : 10,95 €

ISBN : 9782818989104

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : Les Rugbymen

Tome : 20 - On va finir en botté !

Genre : Humour plaqué 

Scénario : BeKa 

Dessins : Poupard 

Couleurs : Maëla Cosson 

Éditeur : Bamboo

Nombre de pages : 48

Prix : 10,95 €

ISBN : 9782818992012

 

 

 



Publié le 30/01/2022.


Source : Bd-best


Grand concours de BD sur le thème

 

 

 

Dans le cadre du Waterloo BD Festival (WBDF) qui se déroulera les 20, 21 & 22 mai 2022, le Centre Culturel de Waterloo lance un grand concours de BD sur le thème ‘L’école d’autrefois’.

 

 

 

 

 

 

 

• CONCOURS POUR LES 6-20 ANS

3 catégories : 6-10 ans / 11-15 ans / 16-20 ans

 

• SCÉNARIO, DESSIN ET TECHNIQUE LIBRES

Planche BD (3 cases minimum) à remettre au format A3 sous cadre noir 40x50 cm

 

• EXPOSITION du 12 au 22 mai 2022 à l’Espace Bernier

Vernissage : mercredi 11 mai à 17h30

Remise des prix : mercredi 18 mai à 17h30

 

 

 

 

 

(Illustration : © Godi & Zidrou - Editions du Lombard – WBDF 6/2020)

 

 

• INSCRIVEZ-VOUS AVANT LE 28 MARS 2022

 

Formulaire d’inscription sur www.centre-culturel-waterloo.be, au Centre culturel ou chez l'un de nos partenaires Waterloo LittleNemo, Cosmic, Librairies Brüsel, Librairie Graffiti, Pêle-Mêle de Waterloo, 7 Editions

 

Planche BD à remettre le 27 avril entre 9h et 19h au Centre culturel de Waterloo.

 

Info et règlement Concours BD : www.centre-culturel-waterloo.be

 

Programme WBDF : www.waterloobd.be

 




Publié le 30/01/2022.


Source : Bd-best


Tezukadvengers.  Team Phoenix 1

 

« - Nous avons mené de nombreuses batailles, Prince Saphir. Parfois l’un contre l’autre, au service des seigneurs différents. A présent, luttons ensemble au service de l’union robotique pour mettre fin à cette guerre.

- Tu peux compter sur moi, Prince Franz. »

 

 

 

 

 

 

 

                Voilà plus de 100 ans que les robots ont déclaré la guerre aux espèces vivantes. Depuis, l’alliance biologique qui scelle le pacte entre toutes les espèces ne cesse de perdre du terrain. En face, l’union robotique fédère les machines conscientes sous une seule bannière. Elle domine désormais plus de 90 % de la galaxie. Les robots divisés entre ceux qui défendaient leurs créateurs et les autres  furent réunis par leur messie Atlas, le robot le plus fort du monde. Désormais, le règne des robots s’étend à la Terre. Le chevalier Saphir , prince héritier du Silverland, va mener la fronde au sein de la team Phoenix, groupe de résistants bien décidés à ne pas laisser la loi des robots s’imposer.

 

 

 

 

© Ruiz, Tezuka - Vega Dupuis

 

 

                Tezuka fut le dieu du manga. Il fut pour le manga ce qu’Hergé fut pour la bande-dessinée franco-belge, la pierre fondatrice sur laquelle repose tout un art. Disparu en 1989, Tezuka posa les bases du genre et créa tout un tas de héros que tout le monde connaît sans forcément savoir qu’il en est le créateur. Le roi Léo, honteusement plagié par Disney qui n’a jamais voulu le reconnaître pour Le Roi Lion, c’est lui. Astroboy, plus connu en France sous le nom de Astro, le petit robot, c’est lui. Princesse Saphir, ce chevalier d’Eon qui se faisait passer pour un homme à cause de la loi salique, c’est encore lui. Et ce ne sont que quelques exemples.

 

 

 

 

© Ruiz, Tezuka - Vega Dupuis

 

 

                Kenny Ruiz regroupe ici les principaux personnages créés par Tezuka et qui n’auraient jamais dû se rencontrer pour un cross over. A la demande des ayant-droits du mangaka, il a été chargé de les réunir dans une sorte d’Avengers. On retrouve dans team Phoenix toute la puissance graphique de Kenny Ruiz. Le dessinateur de Télémaque mêle ses codes à ceux du manga. Alors que dans Télémaque ou Magic Seven, il intégrait des touches mangas à un format franco-belge dit classique, dans Team Phoenix, il fait l’inverse en intégrant des touches de franco-belge au Manga.

                En faisant appel à de tels personnages, la série surfe entre les générations, touchant les jeunes par le côté moderne et le format manga, touchant la génération précédente par la nostalgie de retrouver les personnages de dessins animés qu’ils biberonnaient. Les mangas papiers n’étaient pas encore arrivés en France dans les années 70.

 

 

 

 

© Ruiz, Tezuka - Vega Dupuis

 

 

                En rachetant le catalogue Vega, les éditions Dupuis entraient discrètement dans le monde du manga. Avec Team Phoenix, on voit bien qu’ils ont l’intention de passer à la vitesse supérieure.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Team Phoenix

 

Tome : 1

 

Genre : Aventure / Manga Shonen 

 

Scénario,  Dessins & Couleurs : Kenny Ruiz 

 

D’après : Osamu Tezuka 

 

Éditeur : Vega - Dupuis

 

Nombre de pages : 192

 

Prix : 8 €

 

ISBN : 9782379501692

 

 

 

 



Publié le 28/01/2022.


Source : Bd-best


Tombe la neige, impassible manège.  Les Schtroumpfs 39- Les Schtroumpfs et la tempête blanche

 

 « - Le temps est trop beau ! Vous savez ce qu’on dit, Grand Schtroumpf : « Quand le soleil mange la neige, il en reschtroumpfe le double. »

- Et le vent a tourné. Tu as raison, Schtroumpf Paysan, je crois qu’il va neiger à nouveau ! J’espère que les amateurs de luge ne tarderont pas à reschtroumpfer au village. »

 

 

 

 

 

 

 


Le Grand Schtroumpf est inquiet. Une tempête de neige s’annonce et trois Schtroumpfs sont partis faire de la luge. Piégé par les flocons tombant en abondance, le trio se réfugie près de la cabane d’un vieil homme solitaire qui les accueille à l’intérieur. Au village, c’est la catastrophe. La neige recouvre les maisons des Schtroumpfs et la météo ne semble pas vouloir s’améliorer. Comment les Schtroumpfs vont-ils faire pour ne pas voir leur village disparaître sous un manteau blanc ? Et pourquoi cet ermite qu’ont rencontré les trois imprudents vit-il tout seul dans la forêt ?

 

 

 

 

© Maury, Jost & Culliford - Le Lombard

 

 

C’est encore une fois une belle leçon de vie que nous donnent les Schtroumpfs. D’habitude, chez eux, quand les éléments se déchaînent, c’est qu’ils doivent faire face à une rupture du barrage. Aujourd’hui, les éléments se déchaînent. Les aléas climatiques vont entraîner une chaîne de solidarité qui va se mettre en place. Les Schtroumpfs s’aident les uns les autres, à déblayer, à creuser des tranchées dans le village entre les maisons. Ils s’organisent avec leurs stocks de nourriture. Et quand ça ne suffira pas, l’aide viendra d’ailleurs, et sera réciproque. Il y a toujours quelqu’un à aider et on peut toujours aider quelqu’un. Ça a l’air mièvre dit comme ça, mais c’est si réaliste. Il faut que ce soit des lutins hauts comme trois pommes qui le rappellent à certains.

 

 

 

 

© Maury, Jost & Culliford - Le Lombard

 

 

Les scénaristes Alain Jost et Thierry Culliford ont bien retenu les leçons de Peyo, le père du second. Ils maîtrisent leur petit monde et parviennent à se renouveler tout en restant dans l’ADN de la série. On n’avait pas vu les Schtroumpfs en si grande difficulté depuis La faim des Schtroumpfs. ( - C’est encore loin, Grand Schtroumpf ? - Non ! - C’est encore loin, Grand Schtroumpf ? - Oui, très très loin !!!!)

 

Au dessin, tout comme Miguel Diaz Vizoso ou Jeroen de Coninck dans de précédents épisodes, Alain Maury est un successeur plus que légitime du créateur. Là où Maury va encore plus loin, c’est dans de grands décors s’étalant sur plusieurs niveaux d’une planche, voire sur deux. Le village enneigé avec les tranchées reliant les maisons-champignons est une merveille avec des détails à voir dans tous les coins.

 

 

 

 

© Maury, Jost & Culliford - Le Lombard

 

 

Les Schtroumpfs est une série de confiance dont tous les albums (ou presque) sont une réussite. Le studio Peyo est constitué d’auteurs de qualité. Il est plus que temps de relancer Benoît Brisefer et, surtout, Johan et Pirlouit dont l’absence est le plus grand mystère de la BD de ce XXIème siècle.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Les Schtroumpfs

 

Tome : 39- Les Schtroumpfs et la tempête blanche

 

Genre : Aventure  

 

Scénario : Alain Jost & Thierry Culliford 

 

Dessins : Alain Maury 

 

Couleurs : Studio Nine Culliford 

 

Éditeur : Le Lombard

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9782803680047

 

 

 



Publié le 27/01/2022.


Source : Bd-best


Interview

 

 

 

 

"Avec "Le Poids des Héros", David Sala nous offre un remarquable roman graphique familial de sa jeunesse jusqu'à ses 30 ans approximativement. Ou quand ses souvenirs, l'histoire de sa famille et le poids de celle-ci sur l'enfant, puis l'adolescent qu'il était ont fait de lui l'homme qu'il est aujourd'hui ! Une BD intimiste nous plongeant, au travers son dessin et sa narration, dans l'âme de son auteur !




 

 

 

 

 

Cet album, probablement le plus intime et personnel de David Sala, ne sort pas par hasard aujourd'hui. Comme il nous l'a dit, c'était le moment de le faire, de l'écrire. Il se sentait assez mature pour pouvoir enfin rassembler ses souvenirs et les exprimer. Le faire plus tard, dans quelques années, n'aurait pas non plus été aussi puissant, vrai, intime ... Ceci n'est pas une thérapie, ni une psychanalyse, juste une transmission de mémoire, une mise sur papier et en dessin de ses souvenirs.

 

 

 

 

© David Sala - Casterman

 

 

 

 

Nous avons rencontré David Sala pour la 1ère capsule de "Derrière le masque ..." 2022 ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Propos receuillis par Thierry Ligot

Images : Arielle Coenen

 

 

 

Titre : Le poids des héros

 

 

Genre : Biographie

 

 

Éditeur : Casterman

 

 

Scénario & dessins : David sala

 

 

Nombre de pages : 176

 

 

Prix : 24,00 €

 

 

EAN : 9782203215764

 



Publié le 27/01/2022.


Source : Bd-best


« Le souvenir du Juste restera pour toujours. »  Ceux du Chambon

 

« - Bonjour, comment puis-je vous aider ?

- Bonjour monsieur, vous êtes le pasteur Trocmé ?

- Oui, que puis-je faire pour vous ?

- Enchantés. On nous a dit que vous accueilliez des enfants, ici, et nous voulions nous renseigner… Nous avons deux fils…

- C’est exact. Nous accueillons des enfants. Nous leur faisons l’éocle, nous les hébergeons. »

 

 

 

 

 

 


L’été 1939 avait été joyeux, insouciant. Les mois et les années qui allaient suivre seront tristes et inquiétantes. Maurice et Denise Weil et leurs deux enfants Etienne et Philippe coulaient jusqu’alors des jours heureux. Maurice était directeur dans une société de téléphone. Il installait des succursales dans le Nord de la France. Denise est mère au foyer. L’avenir semblait rose jusqu’à ce que le bruit des bottes vienne résonner en France. Pour la famille juive, l’avenir allait s’assombrir. Les Weil devront quitter Lille, pour Paris, puis Saint-Etienne sous un nom d’emprunt, espérant vivement ne pas être dénoncés. C’est là, en 1942,  que Denise et Maurice décidèrent de cacher leurs enfants au Chambon-sur-Lignon. Avant la guerre, le village hébergeait essentiellement des enfants malades qui avaient besoin de respirer le grand air. Aujourd’hui, il       accueille des enfants qui rencontrent d’autres genres de problèmes.

 

 

 

 

© Matz, Cob, Avraam - Steinkis

 

 

1939-1944 : L’histoire vraie de deux frères sauvés par les Justes. Pour écrire Ceux du Chambon, Matz a recueilli le témoignage d’Etienne Weil. D’abord réticent, le survivant de l’époque a été convaincu de raconter son histoire, pour honorer la population du Chambon-sur-Lignon. Courage, bonté, dévouement, regard sur l’autre sont tout autant de qualités qui ont permis de sauver de nombreux enfants. Le livre ne se contente pas de raconter le séjour des enfants au Chambon mais en explicite tous les tenants et les aboutissants. Des derniers jours d’avant la guerre jusqu’à la libération, on suit chapitre après chapitre, la vie de chacun des membres de la famille Weil. En conclusion, on apprend également ce que chacun des acteurs de la tragédie est devenu dans les années qui suivirent.

 

 

 

 

© Matz, Cob, Avraam - Steinkis

 

 

Au dessin, Kanellos Cob reste tout en sobriété. Son trait fin correspond bien à l’esprit des Weil, observateurs d’un monde qui les mène vers un destin fatal, mais qui tentent de continuer à vivre comme avant, pour leurs enfants chez qui ils veulent garder les yeux de l’innocence. La coloriste Kathrine Avraam adopte la même stratégie, comme si cela permettait aux personnages de garder une certaine distance par rapport à la guerre. L’album se termine par un recueil de photos, lettres et cartes des Weil avec qui le lecteur aura tant partagé qu’ils semblent faire partie de la famille de chacun.

 

 

 

 

© Matz, Cob, Avraam - Steinkis

 

 

Les habitants du Chambon font partie des Justes. S’ils n’avaient pas été là, Philippe n’aurait jamais pu écrire à sa mère pour la fête des mères de 1945 : « Ma petite maman chérie, C’est avec joie que nous te souhaitons une bonne fête « libre » pour toi, dans un pays libre. »

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

One shot : Ceux du Chambon

 

Genre : Histoire 

 

Scénario : Matz

 

D’après : les souvenirs d’Etienne Weil 

 

Dessins : Kanellos Cob 

 

Couleurs : Kathrine Avraam 

 

Éditeur : Steinkis

 

Nombre de pages : 136

 

Prix : 18 €

 

ISBN : 9782368464687

 

 

 



Publié le 26/01/2022.


Source : Bd-best


Spirou 4372 -  26 Janvier 2022

 

 

Bon anniversaire Marsupilami ! 70 ans d’aventures bondissantes !

 

 

 

 

 

 

 

            Le roi de la semaine, c’est le Marsu ! Voilà 70 ans qu’il a fait ses premiers bonds dans le journal dans Spirou et les héritiers. Il vit depuis belle lurette ses propres aventures sous les crayons de Batem. Les auteurs d’ici et d’ailleurs sont réunis pour rendre hommage à ce personnage plus qu’emblématique de l’histoire du neuvième Art.

 

Pour les abonnés, la bête est aussi au cœur du roman illustré signé Bernard et Flao, offert en supplément.

 

Spirou, ami, partout, toujours.

 

 

 

 

© Flao, Bernard– Dupuis

 

 

 

 

Histoire à suivre :

 

Jérôme K. Jérôme Bloche : Et pour le pire

 

 

Récits complets :

 

Clairière s’amuse ! (La) : Y’en a marre du Marsu

Griffé Backalive (Collin)

Houba soda (Bourhis & Solé)

Marsupilami : D’amour et d’eau fraîche (Dav)

 

 

Gags (strips, 1/2, 1 et 2 planches) :

 

Croquidou

Dad

Des gens et inversement (La pause-cartoon)

Edito (L’)

Elliot au collège

Fifiches du professeur (Les) (La pause-cartoon)

Game over

Houba gags

Kermesse existentielle (La pause-cartoon)

Léon & Lena

Marsu bric-à-brac (Couët & Cazot)

Marsu SAV (Dab’s)

Méthode Raowl (La)

Minions (Les)

Moustachupilami (Colpron)

Nelson

Une bien belle maison d’édition (Clarke)

Pernille

Spoirou & Fantasperge (Marges de Sti)

Strip dont vous êtes la star (Le)

Tash & Trash (La pause-cartoon)

 

 

 

Rubriques :

 

Bon Houba Houbanniversaire !

Coin des lecteurs (Le) : Zidrou

En direct du futur : Marsu se réanime ! (Ingberg)

Jeux : Houba (Caritte)

Leçon de BD (La) : Dutreix

 

 

Supplément abonnés :

Mini-roman : Barjotrafiquants (Bernard & Flao)

 

 

En kiosques et librairies le 26 Janvier 2022.

2,70 €

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 



Publié le 26/01/2022.


Source : Bd-best


Saving Buckingham !  Blake et Mortimer 28 – Le dernier Espadon

 

« - Le grand quartier général m’a chargé de vous demander d’exécuter une mission de la plus haute importance, Philip.

- Bigre ! J’ai combattu avec vous, Francis, mais je n’en suis pas pour autant un militaire. Qu’ai-je à voir avec votre S.H. ?

- C’est au créateur de l’Espadon que je m’adresse. Comme vous le savez, il nous reste à la base de Makran cinq appareils rescapés de cette horrible guerre contre les hordes de Basam-Damdu, puisqu’on a dû en détruire deux, trop sévèrement atteint pour être réutilisables. »

 

 

 

 

 

 


 

Parce que la présence britannique en Inde est indésirable depuis l’indépendance du pays, la base de Makran va être évacuée et désaffectée. C’est là que se trouvent cinq ailes volantes, des Espadons que l’Etat-Major a toujours refusé de remettre en service par crainte qu’une puissance hostile ne s’empare de l’un d’eux en cas d’accident. Les cinq Espadons vont être transportés par mer jusqu’à la base de Scaw-Fell. Le Capitaine Francis Blake demande à son ami le professeur Mortimer d’encadrer le transfert. En effet, ce dernier est le seul capable de changer les codes permettant d’allumer chacun des avions. Il est plus que prudent de les modifier. Le transfert ne va pas exactement se passer comme prévu.

 

 

 

 

© Van Hamme, Berserik, Van Dongen – Blake et Mortimer

 

 

                Situé après La vallée des immortels, Le dernier Espadon rebondit sur le premier récit d’Edgard-Pierre Jacobs : Le secret de l’Espadon. Jean Van Hamme avait juré qu’on ne l’y reprendrait plus, mais il y est retourné. Il pousse cette fois-ci le curseur tellement loin qu’on croirait presque lire une parodie. Lorsque l’on lit entre les lignes, on est parfois plus proche de Philip et Francis que de Blake et Mortimer. Les codes sont utilisés à l’extrême, ce qui donne une étrange impression d’être dans des chaussons mais d’avoir trop chaud dedans. Le scénariste se permet des choses que Jacobs n’auraient pas écrites. Certains dialogues entre Olrik et Mortimer sonnent faux. De même, Marge interrompant une réunion au sommet pour donner un message à Blake est une scène improbable. Reste le plaisir de retrouver au premier plan Nasir dans un rôle stratégique.

 

 

 

 

© Van Hamme, Berserik, Van Dongen – Blake et Mortimer

 

 

                Les néerlandais Teun Berserik et Peter Van Dongen pratiquent une impeccable la ligne claire. Leur partage des planches est impossible à déceler. Sont-ce là des talents de faussaires ou l’utilisation de codes et de techniques utilisant un vocabulaire graphique précis ? Les deux, mon Capitaine… Blake ! Mais lorsque le talent des disciples arrive à la hauteur de celui de leur mentor, pourquoi se priver de leurs compétences ?

 

 

 

 

© Van Hamme, Berserik, Van Dongen – Blake et Mortimer

 

 

                Les prochains Blake et Mortimer annoncés sont Huit heures à Berlin, dessiné par le talentueux Antoine Aubin sur scenario de Bocquet et Fromental, ainsi qu’un nouveau Sente/Juillard dont l’action restera dans la perfide Albion.

 

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Blake et Mortimer

 

Tome : 28 – Le dernier Espadon

 

Genre : Espionnage 

 

Scénario : Jean Van Hamme 

 

Dessins : Teun Berserik & Peter Van Dongen

 

Couleurs : Peter Van Dongen 

 

Éditeur : Blake et Mortimer

 

Nombre de pages : 64

 

Prix : 15,95 €

 

ISBN : 9782870972854

 

 

 



Publié le 24/01/2022.


Source : Bd-best


Petit-Bleu et Petit-Jaune 2.0  Microcosme

 

« - … Que la vie est merveilleuse ! Sachons savourer ce cadeau car… tout n’est que vanité et noirceur sans espoir…

-  Dis donc, tu serais pas un peu bipolaire, toi ?

- Non : « bicolore ». » 

 

 

 

 

 

 

 

De la difficile condition d’être une tache. Tel aurait pu être le titre de cet essai philosophique dans lequel des taches de couleurs discutent et philosophent de la vie et de la mort… surtout de la mort. Une tache noire se réjouit d’être en vie. Son camarade lui rétorque que ça tombe bien parce que c’est plus facile pour se suicider. « La fin du monde approche, bande de connards ! », clame une tache à la longue barbe blanche comme Philippulus le prophète de l’étoile mystérieuse. Alors, il vaut mieux prendre une douche pour être présentable devant le créateur. Lors d’une promenade en forêt, un père demande à son fils s’il lui a déjà raconté l’histoire du Petit Poucet. Non, lui répond l’enfant. Très bien, renchérit le père.

 

 

 

 

© Larcenet – Les rêveurs

 

 

Cancer, viol, mort, sexe, famille, maladies diverses, dépression, … sont autant de sujets abordés dans ces strips corrosifs par Larcenet. L’auteur fait rire avec les sujets les plus graves. Avec ces personnages de taches de couleurs, nées au départ d’accident de travail si l’on en croît la préface dessinée mettant le dessinateur et ses enfants en scène. On sait que Larcenet n’est pas réputé pour son optimisme à toute épreuve. C’est peut-être pour cela qu’il est si à l’aise avec les sujets abordés et qu’il en a le recul nécessaire. On a parfois honte de le faire, mais qu’est-ce qu’on rit.

 

 

 

 

© Larcenet – Les rêveurs

 

 

                Le traitement graphique rappellera des souvenirs de jeunesse à bien des lecteurs. Souvenez-vous de Petit-Bleu et Petit-Jaune de Léo Lionni, grand classique de la littérature enfantine étudié dans toutes les classes maternelles de France, de Navarre et d’ailleurs. Cette histoire de taches est une ode à l’amitié et la différence. Aujourd’hui, ces taches sont devenues adultes et s’agitent, avec leurs amies, sous les crayons de Manu Larcenet.

 

 

 

 

© Larcenet – Les rêveurs

 

 

                Quand ce sont les personnages de Larcenet qui se plaignent, on est tout sauf saoulés. Ils nous donnent des leçons de vie dont on ne peut sortir qu’heureux...ou suicidés. Mais heureusement, on a tous du second degré.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 


 

One shot : Microcosme

 

Genre : Humour noir 

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Manu Larcenet 

 

Éditeur : Les rêveurs

 

Nombre de pages : 168 

 

Prix :  20 €

 

ISBN : 9782378941116

 

 

 



Publié le 24/01/2022.


Source : Bd-best


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2022