Information générale concernant le monde de la BD
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Succès d’affluence pour le BD Comic Strip Festival 2022.

 

 

 

 

Plus de 50 000 personnes se sont rendues à Tour & Taxis pour profiter des nombreuses animations du festival. Au programme, expos, conférences, animations, dédicaces mais aussi les incontournables Prix Atomium qui ont été décernés le vendredi 9 septembre. Une nouvelle confirmation du rôle primordial de Bruxelles sur la scène internationale du neuvième art.

 

 

 

 

 

 

Du 9 au 11 septembre, Bruxelles s’est plongée dans l’univers passionnant du neuvième art avec le BD Comic Strip Festival. Un nouveau nom pour la Fête de la BD qui revenait sous sa forme originelle après deux versions réinventées en raison du contexte sanitaire. Ce fut le grand retour des animations, des dédicaces, des conférences et des incontournables ballons géants pour le plus grand plaisir des bédéphiles et amateurs du genre.

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot - BD Comic Strip Festival 2022 

 

 

Le BD Comic Strip Festival a rassemblé plus de 90 stands d’expositions, près de 250 auteurs et dessinateurs, 12 expositions et plus de 350 séances de dédicaces. De nombreuses animations attendaient les visiteurs au sein de la Gare Maritime de Tour & Taxis. Les plus curieux sont partis à la découverte d’autres horizons grâce aux représentations culturelles étrangères qui ont fait escale dans le Pavillon International. Les plus jeunes ont pu s’émerveiller devant les ballons géants disséminés aux quatre coins du site de Tour & Taxis ou encore profiter d’ateliers et de jeux passionnants pour s’immerger dans l’univers de leurs héros préférés.

 

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot - BD Comic Strip Festival 2022 

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot - BD Comic Strip Festival 2022 

 

 

Et ce n’est pas tout ! De nombreux visiteurs ont pu rencontrer les auteurs du moment lors de conférences exclusives et leur faire dédicacer leurs BD lors d’une des nombreuses séances de dédicaces proposées par les éditeurs tout au long du week-end. Les visites guidées ont emmené les bédéphiles à la découverte des univers captivants des grands héros du neuvième art. Le Centre belge de la BD était également de la partie avec ses deux expositions passionnantes sur les incontournables héros Marsupilami et Naruto. Deux expositions qui sont encore à découvrir dans les semaines qui viennent.

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot - BD Comic Strip Festival 2022 

 

 

 

Rendez-vous est pris en septembre 2023 à la Gare Maritime de Tour et Taxis pour une nouvelle édition pleine de surprises. Plus d’informations à propos du BD Comic Strip Festival sur www.bdcomicstripfestival.brussels

 

 

 

Remerciements à Noémie Wibail

 

 

 

 

Images : Axelle Coenen - Thierry Ligot

 

 

Mise en page : Alain Haubruge



Publié le 12/09/2022.


Source : Bd-best


Bataille à tous les étages.  One Piece 100 - Le fluide royal / 101 - Place aux têtes d’affiche

 

« - Tous les démons présents ici vont finir contaminés par le démon de glace !!

- Seigneur Queen, au secours !

- Pourquoi devrions-nous mourir …

- A cause du virus conçu par notre propre chef ?!

- Hein ?! Silence, minables vermisseaux !! Le démon de glace est mon chef-d’œuvre ! Je pourrais même affirmer que je l’ai conçu pour vous !! »

 

 

 

 

 

 

 

Pays des Wa. Alors que la bataille fait rage à tous les étages du dôme dans lequel est refugié l’empereur Kaïdo. Des milliers de soldats sont présents. Entre sabres et virus, toutes les armes sont permises. L’équipage de Chapeau de paille a trouvé en Yamato, la fille de Kaido, une alliée de poids. Leur union sera-t-elle assez forte face à Kaido aux cent bêtes ? L’impératrice Big Mom est elle aussi de la partie. La bataille d’Onigashima est loin d’être terminée. Comme on dit, tant qu’il y a de la vie,...

 

 

 

 

ONE PIECE © 1997 by Eiichiro Oda / SHUEISHA Inc.

 

 

L’action et la tension sont plus que jamais à leurs combles dans cette bataille à côté de laquelle celle d’Austerlitz était un jeu de petits chevaux. Luffy est au plus mal, dans un tel état qu’il est quasiment absent de ces deux volumes. S’il avait su le jour où il a mangé le fruit du Gum Gum que ça l’aurait mis à terme dans une telle situation, il y aurait certainement réfléchi à deux fois. Eiichiro Oda place ses pions pour le dernier arc de One Piece. Plus de 100 tomes, plus de 1000 chapitres. C’est l’occasion pour revenir sur la genèse de la série.

 

 

 

 

ONE PIECE © 1997 by Eiichiro Oda / SHUEISHA Inc.

 

 

Créé en 1997, One Piece raconte l’histoire, l’épopée, d’un jeune homme, Monkey Luffy qui monte un équipage pour chercher ce fameux trésor, le One Piece, qui ferait de lui le Seigneur des pirates. Luffy a cependant un petit problème. Il a mangé un fruit du démon, ce qui a donné à son corps les propriétés du caoutchouc. Seulement voilà, s’il tombe à l’eau, il ne pourra pas nager. Pas vraiment facile d’être un pirate dans ces conditions. Au fil de sa quête, l’équipage de Chapeau de paille, du nom du couvre-chef de Luffy, s’enrichit de nouveaux membres et affronte des ennemis de plus en plus nombreux et redoutables.

 

 

 

 

ONE PIECE © 1997 by Eiichiro Oda / SHUEISHA Inc.

 

 

Dès 1999, la série est adaptée en anime. Plus de 1000 épisodes ont été réalisés à ce jour. Ajoutons à cela quinze films, des romans, des jeux vidéos, des figurines, un restaurant, un parc d’attractions, ainsi qu’un série live annoncée pour très bientôt. One Piece est la série de mangas la plus vendue au monde et est notamment leader au Japon et en France, deuxième pays du manga.

 

Eichiro Oda a consacré un peu plus de la moitié de sa vie à cette série culte avant qu’elle ne soit close, ce qui est extrêmement rare. Alors, si le Japon aura laissé dans l’histoire de l’art de l’humanité deux choses intemporelles, il y a incontestablement La vague d’Hokusaï, et peut-être bien aussi One Piece.

 

 

 

  

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : One Piece

 

Tome : 100 - Le fluide royal / 101 - Place aux têtes d’affiche

 

Genre : Aventure 

 

Scénario & Dessins : Eiichiro Oda 

 

Éditeur : Glénat

 

Nombre de pages : 192 

 

Prix : 6,90 €

 

ISBN : 9782344049020 / 9782344052143

 

 

 



Publié le 11/09/2022.


Source : Bd-best


Promenons-nous dans les bois... Elfes 31—Ylanoon

 

«  - Dame Lanawyn !Pardonnez-moi ! Le seigneur Aamon m’envoie vous chercher.

- Je t’écoute. Que se passe-t-il ?

- Nos charpentiers partis en forêt pour rapporter du bois ne sont pas revenus.

- Et Aamon s’inquiète.

- Il vous demande de bien vouloir aaller à leur rencontre. Il préfère s’assurer qu’il ne leur est rien arrivé. »

 

 

 

 

 

 


Après que les cités côtières des terres d’Arran ont été englouties par un raz de marée, les hommes ne décoloraient pas envers les elfes qu’ils considéraient comme responsables du désastre. Malgré l’entraide, les tensions subsistaient et les affrontements s’étaient poursuivis. Aujourd’hui, les elfes restaurent les ruines d’Ennlya. La jeune Ylanoon est une elfe bleue, guerrière venue d’une colonie à l’Est du royaume du Léhon. Elle fait partie de l’expédition dirigée par Lanawyn et chargée d’aller à la rencontre des charpentiers partis chercher du bois qui ne sont pas revenus. Les traces laissées dans la neige permettent de suivre le sillon laissé par le chariot des ouvriers, mais il faut s’enfoncer loin au cœur de la forêt d’Araska. Très vite, les charpentiers vont être retrouvés massacrés dans une scène macabre visant à priori à effrayer les elfes. Les coupables sont-ils des orcs ? Sont-ce les hommes de Kavon’An ?  Qui que ce soit, le message est clair : les elfes vont devoir rester sur leurs gardes tout en comptant bien dénicher les responsables de la tuerie.

 

 

 

 

© Istin, Duarte, Nanjan - Soleil

 

 

En bande dessinée au XXIème siècle, deux séries concepts d’Heroïc-Fantasy se taillent la part du lion. D’un côté, il y a Donjon et ses multiples ramifications dirigées par Lewis Trondheim et Joann Sfar. Le graphisme franco-belge tire la série vers l’humoristique, même si certains épisodes sont très sombres. De l’autre côté, il y a la série quadricéphale des Terres d’Arran. Elfes, Nains, Orcs et Gobelins & Mages, aux traits réalistes, sont conçus par Jean-Luc Istin. On est plus proche des univers à la Seigneur des anneaux ou Livres dont vous êtes le héros. Si Trondheim et Sfar restent maîtres de tous les scenarii de Donjon, Istin est plus partageur pour ses Terres d’Arran. Le gardien du temple se réserve le scénario de certains épisode, mais n’hésite pas à inviter de multiples auteurs à proposer leurs visions. Il signe lui-même cet excellent trente-et-unième Elfes : Ylanoon, où des alliances improbables vont devoir se nouer pour vaincre un ennemi dont on peut mettre n’importe quel lecteur au défi de trouver son identité avant un final grandiose.

 

 

 

 

© Istin, Duarte, Nanjan - Soleil

 

 

Au dessin, Kyko Duarte décapite elfes et hommes dans des paysages forestiers enneigés. Il y a un côté Royaumes du Nord de Philip Pullman avec d’impressionnants ours blancs servant de montures. Il y a un côté Rosinski avec le village des hommes où l’on pourrait voir Thorgal sortir d’une chaumière. L’elfe Lanawyn n’appartient qu’à lui. Duarte l’amène à un niveau de charisme et de beauté qui font tout le sel de ce genre de récits de fantasy.

 

 

 

 

© Istin, Duarte, Nanjan - Soleil

 

 

Thriller horrifique d’Heroïc-Fantasy, Ylanoon montre encore une fois que les mondes des Terres d’Arran n’ont pas fini de nous raconter des histoires. C’est logique, étant le reflet du nôtre, ils ne sont pas prêts d’arrêter de tourner, d’autant plus qu’un nouveau cycle s’annonce intitulé « Guerres d’Arran ».             

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Elfes

 

Tome : 31 - Ylanoon 

 

Genre : Héroïc-Fantasy 

 

Scénario : Jean-Luc Istin

 

Dessins : Kyko Duarte 

 

Couleurs : J.Nanjan

 

Éditeur : Soleil  

 

Nombre de pages : 64

 

Prix : 15,50 €

 

ISBN : 9782302089532

 

 

 



Publié le 11/09/2022.


Source : Bd-best


Bd Best y Ă©tait pour vous ... Vernissage exposition

 

 

 

Premier vernissage de la saison 2022-2023 ... Philippe Berthet est l'invité de la Galerie Champaka pour nous présenter les superbes planches de "La Fortune des Winczlav 2" ou "Quand Winch s'appelait ...". Mercredi 7 septembre 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avions rencontré Philippe en avril dernier, juste avant la sortie du tome 2, chez lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Jean Van Hamme – Berthet - Dupuis

 

 

 

 

 

 

Exposition Berthet à la Galerie Champaka à partir du 8 septembre jusqu'au 1 octobre 2022

Remerciements à la Galerie Champaka.

 

 

 

 

 

Montage vidéo : Thierry Ligot

 

Images : Axelle Coenen

 

Mise en ligne : Alain Haubruge

 

 

 

 


 



Publié le 09/09/2022.


Source : Bd-best


Corto Maltese – Nocturnes berlinoises

 

 

 

Berlin, 1924, Corto se retrouve dans un théâtre où un acteur parodie un homme à petite moustache haranguant son public avec des propos agressifs.

Un peu plus tard, il découvre sur un mur parmi les photos d’inconnus décédés celle de son vieil ami Jeremiah Steiner. Désireux d’en savoir plus sur sa mort, il se renseigne auprès des autorités, et attire ainsi l’attention de celles-ci sur lui. Il apprend que son ami a été assassiné et que son corps a été jeté dans une fosse commune.

 

 

 

 

 

 

 

Il avait rencontré Jeremiah quelque temps auparavant lors d’un congrès des alchimistes en Suisse. Son assassin est-il à aller chercher de ce côté ?

Son enquête le fait s’intéresser à la société hermétique Stella Matutita. Ses adeptes convoitent les cartes perdues de l’un des tarots le plus vieux du monde : celui de Visconti-Sforza.

Et pendant qu’il investigue dans cette direction, une organisation clandestine nazie, Consul, décide de le surveiller discrètement de près !

Bref, espions communistes d’un côté, notables d’extrême-droite de l’autre, illuminés au centre Corto louvoie dans un fameux nid de vipères. Le tout ne serait-il d’ailleurs pas lié ?

 

 

 

 

 

 

© Juan Diaz Canales – Hugo Pratt – Ruben Pellejero

 

 

 

Toutes les cartes sont présentes pour une intrigue mêlant ésotérisme, montée du nazisme, soirées berlinoises extravagantes, …

Crimes, trahisons, mensonges, manipulations, recherche d’un dossier ou d’une carte de tarot, rien n’est clair et tout s’entrelace.

Berlin n’abrite-t-elle pas entre autres ces cabarets où se croisent un public hétéroclite, notamment actrices ou sportifs en devenir, … Chacun n’est-il pas d’ailleurs l’acteur d’une comédie nocturne tragique ? Ces soirées et ces nuits où tous les chats ne sont pas forcément gris !

Et nageant au-dessus ou dans la mêlée en fonction des événements, un Corto Maltese impérial de son cynisme « prattien ».

 

« Et une société sans mémoire, c’est une bombe à retardement. »

 

 

 

 

 

 

 

© Juan Diaz Canales – Hugo Pratt – Ruben Pellejero

 

 

Un nouveau Corto est toujours un petit événement. 4e opus du duo Canales / Pellejero, la surprise et la curiosité du 1er tome, puis des 2 suivant, auraient pu disparaître au profit d’une continuation « fidèle » de l’œuvre de Pratt. Pourtant, nous en sommes loin. Les auteurs s’approprient bel et bien cette dernière en y mettant clairement leur marque.

D’abord sur le lieu … l’action se déroule en Europe, et même en Allemagne, à l’apparition du nazisme dans une République de Weimar qui ne va pas tarder à vaciller.

Ensuite sur le fonds de l’intrigue avec l’ésotérisme dans lequel nous sommes plongés. Dans les méandres d’ambitions politico-ésotériques, nous voguons dans un thriller urbain palpitant.

 

 

 

 

 

 

© Juan Diaz Canales – Hugo Pratt – Ruben Pellejero

 

 

 

Le crayon et les couleurs de Rubén Pellejero font merveilles pour dépeindre cette ambiance année ’20. Contrastes noir et blanc, clairs et sombres, ombres et lumières … Un cadrage audacieux et vif doublé d’une mise en couleur méticuleuse nous plongent immanquablement dans l’univers unique du « créateur ».

 

 

 

 

 

 

© Juan Diaz Canales – Hugo Pratt – Ruben Pellejero

 

 

 

Plus qu’un simple retour aux sources après le brillant coup de jeunesse offert par Bastien Vivès et Martin Quenehen, Corto Maltese est clairement entre de bonnes mains pour poursuivre son voyage …

 

 

 

 

 

 

© Juan Diaz Canales – Hugo Pratt – Ruben Pellejero

 

 

A noter également pour les accrocs des premières heures, que 2 autres versions de cette aventure sont disponibles. L’une « classique » en noir et blanc de 88 pages enrichie d’un dossier de croquis supplémentaire. La seconde « luxe » de 112 pages au format 31,5 x 40,6 cm, mais il faudra attendre le 2 novembre pour se la procurer !

 

 

 

 

 

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

Titre : Nocturnes berlinoises

 

Série : Corto Maltesse 

 

Tome : 16

 

Éditeur : Casterman

 

Scénario : Juan Diaz Canales – Hugo Pratt 

 

Dessin : Ruben Pellejero

 

Nombre de pages : 72 

 

Prix : 17,00 € 

 

ISBN version couleur : 9782203221680 

 

ISBN version noir & blanc :  9782203221697

 

ISBN version luxe : 



Publié le 08/09/2022.


Source : Bd-best


Spirou 4404 -  7 Septembre 2022

 

 

Léon & Lena Attention rentrée !

 

 

 

 

 

 

 

            L’école est fermée ! Pas besoin de retourner à l’école, le portail est clos, les enseignants ne sont pas là. Ça, c’est ce que disent Léon & Lena, pas franchement ravis que ce soit la rentrée des classes. A l’occasion de la parution simultanée de leurs deux premiers albums, ils prennent le contrôle de Spirou en commençant par dynamiter l’interview de leurs auteurs.

 

            Pendant ce temps, les abonnés vont coller des autocollants de l’inénarrable Capitaine Anchois.

 

Spirou, ami, partout, toujours.

 

 

 

 

© Floris – Dupuis

 

 

 

Histoires à suivre :

 

Louca : L’histoire de Nathan

Tuniques bleues (Les) : Irish Melody

 

 

Récits complets :

 

Léon & Lena

Max & Darwin (Armelle)

 

 

Gags (strips, 1/2, 1 et 2 planches) :

 

Cédric

Coach (Le)

Crash Tex

Dad

Des gens et inversement (La pause-cartoon)

Edito (L’)

Elliot au collège

Fifiches du professeur (Les) (La pause-cartoon)

Game over

Grotesque (La pause-cartoon)

Kid Paddle

Méthode Raowl (La)

Minions (Les)

Nan, j’irai pas ! (Tofy)

Nelson

Spoirou & Fantasperge (Marges de Sti)

Strip dont vous êtes la star (Le)

Tash & Trash (La pause-cartoon)

Willy Woob

 

 

Rubriques :

 

Coin des lecteurs (Le) : Midam

Concours : Les joies de la bêtise ! avec Léon & Lena

Interview : Cerq & Perrault

Jeux : En route pour l’école ! (Cerq & Perrault)

Spirou & moi : Blandin

 

 

Supplément abonnés :

Autocollants : Capitaine Anchois

 

 

 

En kiosques et librairies le 7 Septembre 2022.

2,70 €

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 



Publié le 07/09/2022.


Source : Bd-best


Tintin c'est l'aventure T.13 Le désert

 

 

Quel est le point commun entre « Les cigares du Pharaon », « Le crabe aux pinces d’or », « Tintin au pays de l’or noir » et « Coke en stock », en dehors du fait qu’il s’agit d’aventures de Tintin et donc d’Hergé ?

Vous avez trouvé ? Le désert évidemment ! Dans chacune de ces aventures, Tintin y est confronté. Et pas toujours pour le meilleur ! Loin d’être un endroit uniquement aride et uniforme, monotone, il est mouvant, rempli de dangers mais également de vie et de rencontres surprenantes. Entre le « tout » et le « rien », le désert est un terrain de jeu incroyable pour un aventurier comme notre reporter du Petit XXe.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi, dans ses périples autour du monde, Tintin y reviendra 4 fois. Le désert est le lieu où il devra s’affronter, affronter ses peurs, ses hallucinations. Les siennes ou parfois celles de ses amis …

Quel tintinophile n’a en tête la case de Haddock avec son mirage de bouteille de champagne ou celle des Dupondt en maillot 1900 plongeant … dans le sable ? Rien qu’en l’écrivant, j’en ris à nouveau de bon cœur !

 

 

 

 

 

 

 

© Hergé – Moulinsart 2022

 

Par conséquent, pas de doute, Hergé aimait ce milieu pour toutes les facettes qu’il lui offrait. Son œil de peintre ne pouvait qu’être sensible aux immenses possibilités d’un décor dépouillé, minimaliste en apparence … mais tout en nuances et en perspectives.

Comment ne pas se replonger dans les albums concernés afin d’y retrouver les cases en question ? Mises en parallèle avec de superbes photos, leurs couleurs vous y transporteront en un regard.

 

Maintenant, comme à chaque fois, l’ensemble du recueil n’est pas uniquement centré sur un seul et unique thème. Histoire de ne pas entièrement se déshydrater sous un soleil brûlant, la rédaction a rencontré Michel Pastoureau. L’historien, passionné par la symbolique animalière dans la BD, ne pouvait ignorer le rôle de Milou chez Tintin. Passionnante interview d’un poète, professeur émérite à la Sorbonne et à l’Ecole pratique des hautes études, professeur de philosophie, expert es bestiaire héraldique, il avoue avoir été profondément bouleversé dans sa jeunesse par ses lectures de Tintin et de façon plus générale par l’univers créé par Hergé.

 

 

 

 

 

 

© Hergé – Moulinsart 2022

 

Autre sujet abordé, la genèse d’un incontournable … qui nous prouve qu’Hergé n’hésitait jamais à inclure dans les aventures de son héros des sujets controversables. Avec « Tintin et les Picaros », les dictateurs d’Amérique du Sud se retrouvaient face aux guérilleros marxistes ! Sujet plus que sensible dans les années ’70-’80 !

 

Vous en voulez plus ? Pas encore rassasié ? Martin Vanden Bossche nous présente le télescope spatial James-Webb ! La plus puissante lunette astronomique jamais envoyée dans l’espace par l’homme ! Comment ne pas imaginer l’intérêt que Tintin aurait pu lui porter !

 

 

 

 

 

 

 

© Hergé – Moulinsart 2022

 

Finissons par le côté BD. Trois planches du maître Hermann tirées du dernier opus de « Duke » (Au-delà de la piste) … dans le désert de l’Utah ! Si un dessinateur a bien représenté des déserts dans ses albums, c’est bien lui ! De Bernard Prince à Duke, en passant par Jugurtha, Comanche ou Jeremiah, le « grand rien » est LE cadre par excellence de ses histoires. Documenté, hyper réaliste, son but est d’inspirer à ses lecteurs un sentiment de « soif » à la vision de ses planches.

 

 

 

 

 

 

© Hergé – Moulinsart 2022

 

 

Enfin, l’auteur BD mis à l’honneur dans ce numéro 13 est Stephen Desberg ! Avec son « Scorpion », il perpétue l’esprit de l’aventurier classique mais remis au goût du jour. Dans son dernier album, « La Tombe d’un dieu », tout comme Tintin, le Scorpion se retrouve dans un désert et profane une tombe en Egypte. Les 8 superbes planches reproduites ici sont donc indéniablement dans l’esprit et le thème général.

 

D’autres articles complètent enfin ce numéro qui sent bon le sable chaud …

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

Titre : Tintin c’est l’aventure – Le désert 

 

Tome : 13

 

Éditeur : Moulinsart Prisma

 

Collection : Géo Moulinsart

 

Nombre de pages : 144

 

Prix : 16,99 €

 

ISBN : 2810437319      

 



Publié le 06/09/2022.


Source : Bd-best


Autre éditeur présent au Festival  Bd Comic Strip  ce weekend à Bruxelles

 

 

 

Programme des Éditions du Tiroir pour la Fête de la Bd ce weekend chez "Tours et Taxis" Bruxelles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Publié le 06/09/2022.


Source : Bd-best


BD COMIC STRIP FESTIVAL CASTERMAN

 

À l’occasion du Bd Comic Strip Festival se tenant à Bruxelles (Tour & Taxis) ces 9,10 et 11 septembre 2022, les Éditions Casterman vous convie à plusieurs rencontres animations avec différents auteurs. Ces rencontres se tiendront à l’Espace Forum GM11 de la gare maritime de Tour et Taxis

 

 

 

 

 

 

 

Corto, antihéros des complots ésotériques et des machinations politiques ?

En présence de Ruben Pellejero et Juan Diaz Canales, modérateur Daniel Couvreur (Le Soir)
Vendredi 9 septembre à 17h

 

 

 

 

 

© Juan Diaz Canales – Hugo Pratt – Ruben Pelejero - Casterman

 

 

 

 

 

 

La succession de Jacques Martin

En présence de Roger Seiter, Christophe Alves, François Corteggiani (Lefranc) et Marc Jailloux, (Alix) , modérateur Eddy Caekelberghs (RTBF)
Samedi 10 septembre à 11h

 

 

 

 

 

© Seiter  -  Régric – Jacques Martin - Casterman

 

 

Les héritages familiaux

En présence de David Sala et Jean-Louis Tripp, modérateur Cédric Wautier (RTBF)
Samedi 10 septembre à 13h

 

 

 

 

 

© Jean-Louis Tripp - Casterman

 

 

 

 

 

Le genre, un nouveau combat du féminisme ?


En présence de Anne-Charlotte Husson (traductrice et autrice), Jean-Louis Tripp et Julia Reynaud, modératrice Aurore Vaucelle (La Libre)
Samedi 10 septembre à 17h

 

 

 

 

 

 

© Julia Reynaud - Casterman

 

 

 

 

 

 

 

La BD fait son cinéma : Des nouvelles des Lulus !

Rencontre avec les auteurs de la série, Régis Hautière, co-scénariste du film et Hardoc, le dessinateur, modératrice Delphine Freyssinet (RCF- Bruxelles) 
Dimanche 11 septembre à 11h

 

 

 

 

 

 

© Régis Hautière - Hardoc - Casterman

 

 

 

 

 



Publié le 06/09/2022.


Source : Bd-best


Orgies barbares T.1

 

 

 

 

Entre inquisitrice, guerrière barbare de la tribu des Loups Gris et autres, 3 beautés, 3 chemins semés de plaisirs et d’orgies dont le destin sera inévitablement de se croiser. Mais quand ? Après combien d’embûches, d’étreintes voulues ou forcées ?

 

 

 

 

 

 

 

 

9 petits récits sur le ton de la parodie des romans moyenâgeux avec un rien d’heroic-fantasy ! Êtres de luxure, dévorés par leurs vices, ce tome I présente certains personnages qui seront récurrents dans la série « Orgies Barbares » … 7 opus déjà !

L’occasion donc de se replonger dans les premières aventures érotico-fantasmogoriques d’Yevlyn, de Zoia, de Lilya.

Chacune de leurs aventures est l’opportunité d’un voyage dans les plaisirs sensuels de la chair et leur recherche charnelle.

 

 

 

 

 

 

© Erich Hartmann - Tabou

 

 

 

Erich Hartmann s’offre ici une fort délicieuse et légère place dans la BD « adulte » après avoir exceller dans l’illustration de livres jeunesse, de presse mais également de jeux de rôles. Nous sommes alors en 2000.

Depuis, sa série, à l’origine en espagnol, est publiée aussi bien aux Etats-Unis (Barbarian Chicks and Demons) qu’en France (Orgies Barbares), grâce aux éditions Tabou.

Entre femmes sublimes et désirables à souhaits, hommes ou créatures lubriques voire manipulateurs, le trait réaliste d’Hartmann donne le ton à ce recueil à lire avec un brin d’humour.

Par son découpage vif et asymétrique des planches, le rythme des saynètes est assez séduisant (sans jeu de mots), offrant ainsi une mise en valeur plus qu’explicite de ses héroïnes.

 

 

 

 

 

 

© Erich Hartmann - Tabou

 

 

 

Clairement pour public « averti ».

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

 

Titre : Orgies barbares

 

Genre : Adulte

 

Éditeur : Tabou

 

Scénario : Erich Hartmann

 

Dessin : Erich Hartmann

 

Nombre de pages : 61

 

Prix :

 

ISBN : 9782359540628

 



Publié le 06/09/2022.


Source : Bd-best


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2022