?>

En images et en bulles
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


« Les obscurantismes recèlent en eux-mêmes les mécanismes qui les mènent à leur perte. »  La fin du monde en trinquant

« - Un corps céleste ?

- Une comète. Gigantesque.

- Dans combien de temps ?

- Avant le printemps. Nos estimations tombent autour du 6 mars. Tout sera détruit sur un rayon d’au moins cent kilomètres autour de l’impact.

- Tu es sûr de toi ?

- Les résultats sont formels. Tous les astronomes du laboratoire sont arrivés à la même conclusion. Le désastre est inévitable.

- Allons, avec un peu de chance, elle va tomber en plein taïga, ta météorite. On ne va pas faire évacuer la région pour éviter qu’un ours finisse en descente de lit.

- Et laisser mourir des innocents ? »

 

 

 

 

1774, à Saint-Petersbourg, l’astronome Nikita Pétrovitch vient de découvrir qu’une météorite va s’écraser sur le territoire soviétique faisant des milliers de morts. À la chancellerie de l’académie et de l’université des sciences, le chancelier Nikolaï Troubeskoy n’a pas l’air de se sentir concerné par la catastrophe annoncé. Pétrovitch a sous son aile, comme assistant, Ivan, le fils de la maîtresse de Troubeskoy. Le jeune chien fou a pour ambition d’embrasser une carrière scientifique, mais en a-t-il seulement les capacités ? Toujours est-il que l’apprenti et son maître vont traverser le territoire de l'impératrice Catherine II de Russie jusqu’aux alentours de Vanavara pour alerter la population locale de la chute de la météorite sur leur tête. Mais tout ne va se passer comme prévu et les deux compères vont être kidnappés et retenus prisonniers dans un village d’autochtones peu civilisés.

 

 

 

 

© Krassinsky - Casterman

 

 

Krassinsky a obtenu ses lettres de noblesse dans la bande dessinée avec Les cœurs boudinés, paru en 2005 chez Dargaud. Il est également connu pour sa participation à Fluide Glacial, mais aussi à Spirou avec la série trop vite arrêtée Sale bête.

 

 

 

 

© Krassinsky - Casterman

 

 

Dans un graphisme enlevé et en couleurs directes, Krassinsky signe un one shot animalier décapant. Les personnages sont tout sauf politiquement corrects. Les grandes affaires se règlent au lit et chacun avance pour sa pomme. Tous pourris. On se croirait presque dans un épisode de Canardo au siècle des Lumières. Le dessinateur, comme dans une pièce de théâtre, insiste sur les personnages et se soucie peu des décors, souvent esquissés, en jouant sur les tons.

 

 

 

 

© Krassinsky - Casterman

 

 

Macherot, chantre du récit animalier en bande dessinée, aurait certainement adoré cette version de la fin du monde dans laquelle il est montré que c’est en humanisant les animaux qu’on les rend plus cruels qu’ils ne le sont. À méditer.

 

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

One shot : La fin du monde en trinquant

 

Genre : Tragédie animalière

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Krassinsky

 

Éditeur : Casterman

 

Nombre de pages : 232

 

Prix : 25 €

 

ISBN : 9782203161610

 



Publié le 22/09/2019.


Source : Bd-best


Spirou 4250 -  25 Septembre 2019

 

 

Objectif Terre : une rubrique pour prendre soin de la planète

 

 

 

 

 

 

            Dans une magnifique couverture verte de Cyril Pedrosa, Spirou se met… au vert. Les récits complets entrent dans le thème avec comme auteurs invités Burniat, Syfer (avec Bocquet) et De Bonneval. Les rubriques habituelles s’habillent aux couleurs de l’écologie, mais, étrangement, il n’y a pas de rubrique spécifique Objectif Terre comme annoncé en couverture, ou alors, c’est que le sous-titre de la couverture a été mal choisi. Bref, ça n’enlève pas au numéro de la semaine son caractère exceptionnel et sa qualité.

 

            Les abonnés vont pouvoir décorer leur frigo, leur voiture ou un de leurs cahiers d’un autocollant signé Yoann & Vehlmann prouvant leur engagement pour une planète plus nette.

 

            Spirou, ami, partout, toujours.

 

 

 

© Yoann, Vehlmann - Dupuis

 

 

 

 

Histoires à suivre :

 

Boîte à musique (La) : A la recherche des origines

Jérôme K.Jérôme Bloche : Contrefaçons

Spirou chez les Soviets

Télémaque : La cité des hommes

Tif et Tondu : Mais où est Kiki ?

 

 

Récits complets spéciaux Objectif Terre :

 

L’acacia (Syfer & Bocquet)

Les rêves qui portent loin (Burniat)

Wif le sauvage (Gwen de Bonneval)

 

 

Gags (strips, 1/2, 1 et 2 planches) :

 

Cartoons de Johan de Moor (La pause-cartoon)

Comme des bêtes

Dad

Des gens et inversement (Berth) (La pause-cartoon)

Edito (L’)

Fifiches du proprofesseur (Les) (La pause-cartoon)

Game over

Petit Spirou (Le)

Spoirou & Fantasperge

Willy Woob

 

 

Rubriques :

 

Coin des lecteurs (Le) : Verron

En direct du futur : Survivre Seuls ! (Vehlman et Gazzoti)

Jeux : Promenade in The Wild Bouark (Bruce)

Leçon de BD (La) : Munuera

Oncle Pop (L’) : Vert

Spirou et moi : Djief

 

 

Supplément abonnés :

Autocollant : Spirou, objectif Terre

 

 

En kiosques et librairies le 25 septembre 2019.

2,50 €

 

 

Laurent Lafourcade

 



Publié le 22/09/2019.


Source : Bd-best


Un si bel écrin pour un si grand talent.  L’art de Roba

 

 

 

 

« Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais très peu s’en souviennent. »

 

 

 

 

 

 

                 C’est par cette citation d’Antoine de Saint-Exupéry que s’ouvre le nouvel ouvrage du couple mémoire des éditions Dupuis : Christelle & Bertrand Pissavy-Yvernault. Même si ce livre-ci paraît chez Dargaud, il ne faut pas oublier que la carrière de Roba est indissociable de la maison de Marcinelle.

 

 

 

 

© Roba, Pissavy-Yvernault - Dargaud

 

 

Quelle autre citation aurait pu mieux traduire l’état d’esprit du créateur de Boule et Bill ? A travers une œuvre insouciante magnifiant l’enfance, Roba a écrit l’une des plus belles pages de l’histoire du neuvième art. C’est l’histoire de sa carrière que nous racontent ici les Pissavy-Yvernault.

 

 

 

 

© Roba, Pissavy-Yvernault - Dargaud

 

 

De son enfance où il « dessinait le monde à l’envers » jusqu’au passage de témoin avec Laurent Verron, les auteurs racontent en détail la carrière de Roba.

 

 

 

 

© Roba, Pissavy-Yvernault - Dargaud

 

 

On peut admirer de nombreux travaux publicitaires avec lesquels Roba a commencé sa carrière. On apprendra que Franquin l’a engagé avec Jidéhem dans son atelier après la publication dans Spirou du récit complet Tiou, le petit sioux. On nous rappelle que L’île au Boumptéryx, signé Ley Kip, était en fait due au quatuor Franquin, Jidéhem, Denis, Roba.

 

 

 

 

© Roba, Pissavy-Yvernault - Dargaud

 

 

Comme la carrière de l’auteur, l’essentiel de l’ouvrage est consacré à Boule et Bill, depuis le mini-récit Boule contre les mini-requins jusqu’à son succès monumental. En privilégiant la vie quotidienne à l’aventure exotique, Roba offre une leçon de philosophie de vie. Pourquoi vouloir décrocher la lune pour atteindre le bonheur alors qu’on peut le trouver chez soi ? Cet auteur a inventé  la feel good BD.

 

 

 

 

© Roba, Pissavy-Yvernault - Dargaud

 

 

Boule et Bill n’a pourtant jamais été adapté correctement en dessin animé. On nous parle de la version des années 70 dont Roba était déçu, mais qui avait pourtant un certain charme comparée à l’indigente et laide série qui passe actuellement sur les écrans. Cela a le mérite de démontrer la force et la puissance de la bande dessinée sur le dessin animé.

 

Les illustrations de « L’art de Roba » sont nombreuses et de grand format. Le travail éditorial est formidable. On regrette simplement qu’il n’y en ait pas un peu plus sur la Ribambelle.

 

 

 

 

© Roba, Pissavy-Yvernault - Dargaud

 

 

Depuis La véritable histoire de Spirou, Christelle & Bertrand Pissavy-Yvernault ont acquis le statut de dieux-vivants historiens de la bande dessinée. Aux côtés de Hugues Dayez, Henri Filippini, Patrick Gaumer, Didier Pasamonik, Gilles Ratier et quelques autres, ils forment la dream team des biographes BD, la quintessence des raconteurs de l’âge d’or.

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

One shot : L’art de Roba

 

Parution : 9 octobre 2019

 

Genre : Biographie

 

Auteurs : Christelle & Bertrand Pissavy-Yvernault

 

Dessins : Roba

 

Éditeur : Dargaud

 

Nombre de pages : 240

 

Prix : 39 €

 

ISBN : 9782505075288

 



Publié le 21/09/2019.


Source : Bd-best


Entre Ecosse et Egypte, les ailes du passé se déploient.  Yoko Tsuno 29 - Anges et faucons

 

 

« - Emilia ! Je t’ai interdit d’utiliser l’urgence pour… Oh ! Bonnie ?...

- Yoko ! Emilia est partie en 1935 avec la machine !

- Quoi ?! Tu en es certaine ?

- Hélas, oui ! Cesse de jouer avec « Miss Super-pilote » et reviens au plus vite !... Il y a des éclairs, ici !

- Une demi-heure de vol et d’angoisse ! Pourquoi donc Emilia ? N’étant pas encore née en 1935, j’ai peur qu’elle n’y aille semer la pagaille dans l’arbre généalogique de sa famille ! »

 

 

 

 

 

Dans les jardins de l’église de Cornstone, sur la rive de l’estuaire du Forth, non loin d’Edimbourg, par un après-midi écossais bien ensoleillé, Emilia et Bonnie découvrent la sépulture de deux enfants décédés dans un accident avec un train en 1935. Il n’en faut pas plus pour la téméraire Emilia d’utiliser la machine temporelle afin de se rendre à l’époque pour essayer d’empêcher le drame. Bonnie appelle Yoko à la rescousse. Il faut aller retrouver Emilia dans le passé.

 

 

 

 

© Leloup, Leonardo - Dupuis

 

 

Mais cela n’est que la première mission de Yoko dans cette double aventure. En effet, à peine revenue dans le présent, notre japonaise se voit proposer par le chef des services secrets britanniques d’escorter le sarcophage d’une momie égyptienne jusqu’à sa patrie. Le voyage de la princesse Ida, fille illégitime d’un petit Pharaon de la 19ème dynastie ne va pas être de tout repos.

 

 

 

 

© Leloup, Leonardo - Dupuis

 

 

Cette nouvelle aventure de Yoko Tsuno est constituée de deux parties car Roger Leloup souhaitait la finir au cas où, vu son grand âge, il lui arriverait quelque chose. A la fin de la première histoire, sur sa lancée, il a enchaîné sur la suite. Comme s’il n’était pas certain de pouvoir continuer, on retrouve dans ce double épisode tous les personnages principaux (hormis les vinéens) : Vic, Pol et Rosée du matin sont de la partie, et l’histoire se passe en Ecosse où Yoko a établie une partie de son fief depuis La proie et l’ombre, album dans lequel elle rencontre Cécilia qui possède un château isolé près d’un loch.

 

 

 

 

© Leloup, Leonardo - Dupuis

 

 

Il semble que Leloup se soit ragaillardi car il annonce déjà un tome 30 dont le thème principal sera, non pas l’humanisation des robots, mais la robotisation des humains.

 

 

 Laurent Lafourcade

 

Série : Yoko Tsuno

 

Tome : 29 - Anges et faucons

 

Genre : Aventure fantastique

 

Scénario & Dessins : Leloup

 

Couleurs : Leonardo

 

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 64

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9791034738038

 



Publié le 20/09/2019.


Source : Bd-best


De l'enfance à l'adolescence. Lila T.4 L'amouuur et les baisers.

 

-          Moumoute, je sais que tu es à l’âge ou tu te poses plein de questions, mais tu as le temps pour cela. Puis, si tu vas trop vite, tu le regretteras.

-          Tu le regrettes, toi ?

-          Non, parce que j'étais prêt et amoureux. Et ma copine aussi.

-          T’avais quel âge ?

-          Ça, cela ne te regarde pas sale espionne !

-          Mais ce qui est sûr, c’est  que j’étais plus vieux que toi !

 

 

 

 

 

 

C’est la rentrée pour Lila (12 ans), l’occasion de retrouver ses copines et son amoureux Anthony. Ce dernier va lui annoncer son départ prochain vers une autre ville. De plus, Lila et ses amies sont confrontées aux diverses questions que l’on rencontre au début de l’adolescence (puberté).

 

 

 

 

 

© Séverine de la Croix – Pauline Roland – Joël Odone – Delcourt Jeunesse.

 

 

Avec ce nouveau tome, Séverine de la Croix  (scénariste) confronte ses personnages aux réalités de la vie d’adolescent. De l’acné apparaissant aux conflits avec les garçons, de la peur du premier baiser à la première fois (sexe), de l’attirance amoureuse (relations entre sexe identique) aux diverses apparences vestimentaires.

 

 

 

 

 

 

 

© Séverine de la Croix – Pauline Roland – Joël Odone – Delcourt Jeunesse.

 

 

 

 

L’ensemble des nouvelles situations auxquelles sont confrontés nos adolescents est traités sous forme de fiches didactiques explicatives (adaptées à leur propre langage).

On y aborde les sujets suivants :

-          Le premier vrai baiser (avec la langue et tout et tout) + mode d’emploi.

-          L’orientation sexuelle (filles ou garçons ?).

-          Je dis je t’aime à mes copines. (Comment savoir ?).

-          L’homosexualité à travers l’histoire.

-          La première fois (ni une course, ni un but !).

-          Trouver son look vestimentaire.

-          Être soi-même.

Le tout est présenté comme si l’on lisait le journal intime de Lila. Les illustrations, toutes en tendresses, sont signées par Pauline Roland. Les couleurs sont  adaptées à la ligne graphique et au style de l’histoire.

 

 

 

 

 

© Séverine de la Croix – Pauline Roland – Joël Odone – Delcourt Jeunesse.


Cet ouvrage peut être dévoré sans forcément avoir pris connaissance des tomes précédents. Une bande dessinée répondant sous forme d’humour à la plupart des questions (celles que l’on n’ose pas poser aux parents) de nos préadolescents. Un livre que les mamans mais surtout les papas devraient lire. En conclusion, un must à offrir sans attendre à nos préadolescents.

PS : bonus en fin d'album, scénariste et dessinatrice évoquent  chacune leur premiere expérience du baiser !

 

Haubruge Alain

 

Série : Lila

 

Tome : 4- L’amouuur et les baisers

 

Genre : Jeunesse

 

Scénario : Séverine de la Croix

 

Dessins : Pauline Roland

 

Couleurs : Joël Odone

 

Éditeur : Delcourt jeunesse

 

Nombre de pages : 72

 

Prix : 14,95 €

 

ISBN : 9782413013051



Publié le 20/09/2019.


Source : Bd-best


Va te rhabiller, Alain Rey !  L’étymologie avec Pico Bogue 2

 

 

« - Tu n’as pas beaucoup de conversation aujourd’hui.

- Bah ! « Converser » vient du latin « Conversari » qui signifie « Se tourner vers quelqu’un », et donc « le fréquenter ». Il suffit qu’on se tourne l’un vers l’autre pour être en « conversation ».

- Il faut aussi se parler sinon on ne se connaît pas.

- Nos actes disent ce que nous sommes… Et comme acte, je vais partager ce caramel avec toi. Tu me connais : je suis généreux.

- Mais toi, tu ne me connais pas : je n’aime que les bonbons acidulés. Alors on va avoir une petite conversation, toi et moi. »

 

 

 

 

 

Ce n’est pas parce que Charlie vient tout juste d’apprendre l’origine du mot « converser » qu’il va se laisser embobiner dans une conversation qui ne lui convient pas. Pico Bogue en connaît un rayon sur l’étymologie des mots, et son copain applique à la lettre ce qu’il vient de lui apprendre.

 

 

 

 

© Roques, Dormal - Dargaud

 

 

Il n’y a pas que Charlie et les autres amis de Pico Bogue et Ana Ana qui vont se cultiver sur l’origine des mots de la langue française. Le lecteur, aux premières loges, va en prendre plein les yeux et les oreilles. Et, mon dieu, qu’est-ce que c’est rigolo !

 

 

 

 

© Roques, Dormal - Dargaud

 

 

Un an après le premier dictionnaire, Dominique Roques et Alexis Dormal livrent un deuxième volume de leur encyclopédie. Biberonnés au formidable dictionnaire historique de la langue française du linguiste Alain Rey paru aux éditions Le Robert, les auteurs offrent un nouvel angle d’exposition aux mots par l’intermédiaire de leurs personnages. On apprend ainsi que des mots qu’on pensait étrangers l’un à l’autre ont une racine commune : foi et confiance, conifère et somnifère, consterner et prosterner, mieux encore : conter et compter. Etonnant ! Passionnant !

 

 

 

 

© Roques, Dormal - Dargaud

 

 

Dans ce livre, Charlie, interpelé par la voix off, vole la vedette à ses camarades. Et celle qui se trouve purement et simplement humiliée, c’est la maîtresse, qui ne peut que rester coite face aux démonstrations étymologiques de Pico Bogue.

 

Avec Pico Bogue, Ana Ana et L’étymologie avec Pico Bogue, Roques et Dormal réalisent les trois côtes d’un triangle parfait : Humour, Culture et Fantaisie.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

Série : L’étymologie avec Pico Bogue

 

Tome : 2

 

Parution : 27 septembre 2019

 

Genre : Dictionnaire étymologique poétique

 

Scénario : Roques & Dormal

 

Dessins & Couleurs : Dormal

 

Éditeur : Dargaud

 

Nombre de pages : 156

 

Prix : 14,99 €

 

ISBN : 9782205082852

 



Publié le 19/09/2019.


Source : Bd-best


D’internet en extra-terrestre, Bruno Duhamel lance une dernière alerte avec son Nouveau Contact

Depuis quelques années, Bruno Duhamel a quitté le monde des séries pour s’adonner à des one-shot personnels et en disant long sur notre époque, nos aspirations, nos dilemmes, nos problèmes. C’est plus que jamais le cas avec #NOUVEAUCONTACT_, une rencontre du troisième type… Ou de celui qui ne sera pas le premier à céder aux sirènes des réseaux sociaux.

 

 

 

 

 

 

 

© Bruno Duhamel chez Grand Angle

 

Résumé de l’éditeur: Une aventure dont nous sommes tous les héros. Doug vit seul dans les Highlands. Il chasse la solitude grâce à son appareil photo et partage ses images sur Twister. Enfin, «partageait?»… Car la vie à Castle Loch n’a pas grand-chose de spectaculaire et le public s’est vite lassé du quotidien de Doug. Et Doug a fini par douter. De lui et de ses photos. Et par ne plus rien partager. Mais lorsqu’il photographie une horrible créature translucide, Doug n’a qu’un seul réflexe : retourner sur Twister et en mettre plein la vue. Il ignore qu’il est sur le point de déclencher une expérience inédite. Une histoire participative.

 

 

 

 

© Bruno Duhamel chez Grand Angle

 

Alors que l’auteur donnera bientôt suite aux aventures de son personnage du quatrième âge dans Jamais, #NOUVEAUCONTACT_ est un peu le prolongement de Le Retour. Du moins, dans ses premières planches interrogeant ce qu’est l’art photographique, sa valeur… y compris quand il doit souffrir de la concurrence des chats trop kawaii sur Instagram ou Twis…ter. De quoi plonger Doug dans le doute et la déprime. Injustement mis au ban des likes et des comments malgré un travail de qualité.

 

 

 

 

© Bruno Duhamel chez Grand Angle

 

 

 

 

© Bruno Duhamel chez Grand Angle

 

Dans sa belle Écosse totalement fantasmée par notre auteur (qui ressemble assez bien à Doug, d’ailleurs), entre les lamas (qui crachent moins fort que les réseaux sociaux) et les vieilles pierres, le héros va immortaliser une découverte sans précédent: un monstre du Castle Loch, immense extra-terrestre tranquille jusque-là mais promis, par quelques clichés postés, aux tumultes du web et de l’instantané, aux unes internationales. Comme Doug qui va être victime de son succès mais aussi de ce qu’il soulève et révèle au monde: son instabilité, le centre de recherche du coin qui mène des expériences peu catholiques (mais cathodiques, ça…) et les médias, les militaires, les militants de tous poils, bref le monde entier qui débarque dans ce petit paradis brumeux jusque-là préservé.

 

 

 

 

© Bruno Duhamel

 

 

 

 

 

 

© Bruno Duhamel chez Grand Angle

 

 

Véritable banderille contre le monde des réseaux sociaux qui se matérialise dans la réalité avec ses règles et cette capacité de dézinguer tour sur son passage, et dématérialise tout ce qu’on croit en sécurité sur nos pc, #NOUVEAUCONTACT_ a pour but de faire réfléchir. Tout le monde et n’importe qui, car nous sommes tous concernés. Fort en rebondissements, cette espèce d’essai sur la connerie humaine (celles des moutons qui suivent toujours le mouvement et sèment le buzz pour récolter la tempête) menée par la fiction assied un peu plus son auteur parmi les incontournables prophètes de notre époque, juste et délicat, hilarant et alarmant.



Alexis Seny

 

 

Titre : #NOUVEAUCONTACT_

Récit complet

Scénario, dessin et couleurs : Bruno Duhamel

Genre : Drame, Science-fiction

Éditeur : Grand Angle

Nbre de pages : 64

Prix : 15,90€



Publié le 19/09/2019.


Source : Bd-best


Sexysun tome 3, une compilation de planches coquines par Bruno Di Sano

Sexysun, une série à compte d'auteur de « pin up » inondé de soleil et de bonne humeur.

Il s'agit de la troisième compilation de divers travaux du dessinateur Bruno Di Sano (Rubine, Nora l'aviatrice).

Certaines planches contenues dans ce premier volume sont issues des séries ALYS ET VICKY, BLAGUES COQUINES, ainsi que des planches inédites,des cartoons, ex-libris et diverses illustrations réalisées au cours de ces 30 dernières années.

Un ultime et dernier tome (le quatrième) est en préparation et cloturera cette série à l'érotisme léger.

Sexysun tome 3

Dessins : Bruno Di Sano

Scénarios : Mythic, Gursel, Casenove, Di Sano, Didgé, Osan

Couleurs : Di Sano, R. Mangeat, Doudou, Pierrephi, Fred Levy

Pages : 32

Genre : Album BD Erotique (adulte) Humour (adulte)

Prix : 14,15 €

 

Extraits :

 


 

 

 

 

Rendez-vous sur la boutique de l'auteur pour toute commandes : https://bdlabo.be/category/bruno-di-sano

Ou contactez-le sur sa page facebook ici même : https://www.facebook.com/bruno.di.129



Publié le 19/09/2019.


Source : Bd-best


Andréas scénariste au top, Andréas dessinateur au stop.  L’Argentine

 

 

« - Pourquoi l’Argentine ?

- Je ne sais pas.

- Tu as été droguée ?

- Je ne sais pas.

- Combien étaient-ils ?

- Je ne sais pas.

- Comment t’es-tu échappée ?

- Je ne me suis pas « échappée ». Je suis juste partie.

- De quoi donc te souviens-tu exactement ?

- De rien. Je me suis endormie en haut dans ma chambre, et je me suis réveillée dans cette petite maison au milieu de nulle part. Ce qui s’est révélé être l’Argentine. Je n’y ai vu personne. J’étais toute seule. »

 

 

 

 

Silver, jeune fille adolescente, vient d’être retrouvée en Argentine. Kidnappée deux jours avant dans le domaine de ses parents, elle a réapparu aussi mystérieusement qu’elle avait disparu. Son père Yvon d’Alayrac était conseiller des précédents chefs d’état de la République française, mais le nouveau président Lebrun, d’extrême-droite, ne l’a pas gardé dans son entourage. Yvon connaît bien des secrets gouvernementaux. A travers sa fille, est-ce le père que l’on cherche à faire taire ? Toujours est-il que la famille recèle des secrets. Amélie, la mère, est dans le coma depuis la naissance de sa fille. Elle se réveille parfois, retombant rapidement en léthargie. Elle est hospitalisée dans un bâtiment à l’autre bout du parc familial. Son ventre contient un embryon dont toute tentative d’intervention chirurgicale sur lui provoque le tremblement des murs. Et au milieu de tout ça, un bonze philosophe conseille Silver et un Quasimodo hante les jardins de la gigantesque propriété.

 

 

 

 

© Andréas, Cochet - Futuropolis

 

 

Il est toujours plaisant de retrouver Andréas. Scénaristiquement, l’homme ne tombe jamais dans la facilité. Il est exigeant, propose des histoires avec de nombreux personnages où les faux-semblants brouillent les pistes. Il mène ses lecteurs par le bout du nez, les capture dans un récit mystérieux aux frontières du réel. On verrait bien Mulder et Scully enquêter sur cette vraie-fausse disparition.

 

 

 

 

© Andréas, Cochet - Futuropolis

 

 

Là où le bas blesse, c’est qu’Andréas a simplifié son trait. Quelques découpages horizontaux et une transition en arcs de cercle rappellent qu’on est bien en présence d’un livre de l’auteur qu’on aime. Mais rares sont les « blocs » noirs. Exit les hachures. Abus de plongées. Renforcé par les aplats de couleurs monolithiques d’Isa Cochet, le tout semble avoir été réalisé à la va-vite. Comme si Andréas avait été pris par des délais de parution difficiles à tenir. Si par contre c’est un parti pris graphique, il n’est pas certain que ce soit le bon choix. Heureusement que le scénario sauve l’album.

 

 

 

 

© Andréas, Cochet - Futuropolis

 

 

Au-delà d’un simple récit fantastique rappelant les formidables « histoires alarmantes » de Cossu au début des années 80 dans Spirou, L’Argentine dénonce les ravages pernicieux de l’extrême-droite, que l’on ne voit pas forcément sourdre, aussi discret qu’un embryon, puis rampant et grossissant comme un serpent silencieux.

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

One shot : L’Argentine

 

Genre : Thriller

 

Scénario & Dessins : Andréas

 

Couleurs : Isa Cochet

 

Éditeur : Futuropolis

 

Nombre de pages : 94

 

Prix : 18 €

 

ISBN : 9782754826051

 



Publié le 16/09/2019.


Source : Bd-best


Spirou 4249 -  18 Septembre 2019

 

 

 

Une aventure en rouge !

 

 

 

 

 


 

            Il aura fallu cinq ans à Fabrice Tarrin pour accoucher de Spirou chez les Soviets. Le dessinateur du tombeau des Champignac revient, sans Yann, mais avec le subversif Fred Neidhardt. Les deux compères vont s’en donner à cœur joie avec des p’tits clins d’œil du groom au reporter à la houppe. Outre le titre faisant allusion à la première aventure de Tintin, un rêve de Spirou en plein désert rappelle un délire dans le désert dans le crabe aux pinces d’or. On va pouvoir s’amuser à compter les allusions au fil des 24 semaines de prépublication de l’histoire.

 

            L’autre curiosité de la semaine réside en une scène de Télémaque dans laquelle les héros se trouvent attaqués par une bande d’indigènes dangereux à la manière d’un jeu vidéo. Mise en scène inédite, gonflée et ultra efficace.

 

            La mauvaise nouvelle de la semaine est que le Royaume ferme (définitivement, c’est sûr ?) ses portes.

 

            Les abonnés vont devoir sortir colle et ciseaux pour fabriquer un papertoy d’Imbattable.

 

            Spirou, ami, partout, toujours.

 

 

 

 

 

© Jousselin - Dupuis 

 

 

 

Histoires à suivre :

 

Boîte à musique (La) : A la recherche des origines

Jérôme K.Jérôme Bloche : Contrefaçons

Royaume de Blanche-Fleur (Le) : Le complot de la Reine

Spirou chez les Soviets

Télémaque : La cité des hommes

Tif et Tondu : Mais où est Kiki ?

 

 

Gags (strips, 1/2, 1 et 2 planches) :

 

Cramés !

Dad

Des gens et inversement (Berth) (La pause-cartoon)

Edito (L’)

Fifiches du proprofesseur (Les) (La pause-cartoon)

Game over

Macadam Valley (La pause-cartoon)

Petit Spirou (Le)

Spoirou & Fantasperge

Tash & Trash (La pause-cartoon)

 

 

Rubriques :

 

Coin des lecteurs (Le) : Dodier

En direct du futur : Reynès, pour Harmony

Jeux : On a kidnappé Champignac (Antoine et Morin)

Making of : Spirou chez les Soviets

Spirou et moi : Djief

 

 

Supplément abonnés :

Papertoy : Imbattable

 

 

En kiosques et librairies le 18 septembre 2019.

2,50 €

 

 

Laurent Lafourcade

 



Publié le 15/09/2019.


Source : Bd-best


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2019