En images et en bulles
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Du sang et des tripes.  Zombillenium 6 - Sabbath Grand Derby

 

« - C’est maintenant à Behemoth de lancer la witchball pour ouvrir le jeu. Et c’est parti ! Charlotte est la première sur son balai. Mais Jane vole nettement plus vite ! Premier sortilège de Jane qui nous jette de la poudre aux yeux. Simple, efficace, classique. Pas très original, mais elle a la balle. Va-t-elle ouvrir le score ?

 

 

 

 

 

 

 

Elle étouffe ses ennemies grâce à la magie des plantes : Nina Yarochenko ! On l’appelle la faucheuse de Corée : Yoon Lee Kwan ! Il paraît qu’elle mange des cœurs au petit-déjeuner dans son manoir écossais : Jane McAllister ! La tueuse vaudoue de la Nouvelle-Orléans : Charlotte Hawkins ! Et voilà qu’arrive une joueuse de dernière minute : Gretchen Webb ! Le Sabbath Grand Derby va pouvoir commencer. La grande course millénaire est pour la première fois ouverte au public. Elle est retransmise en direct. Le but du jeu est simple. Des visiteurs du parc sont lâchés dans le stade. Il faut les toucher avec une Witchball pour en zombifier le plus possible.

 

 

 

 

© De Pins - Dupuis

 

 

Après avoir revisité le mythe d’Orphée et d’Eurydice en envoyant Gretchen sauver sa mère des Enfers dans Vendredi noir, Arthur de Pins rend hommage au Quidditch d’Harry Potter, au Rugball de Cobra, au Motorball de Gunnm et dans une moindre violence à Rollerball. Il n’oublie pas de faire avancer l’intrigue de la série puisqu’il l’amène à sa conclusion. Aurélien, devenu Baphomet, est sous l’emprise de Charlotte Hawkins, fille d’un des actionnaires du parc. Gretchen est bien décidée à l’en détacher.

 

 

 

 

© De Pins - Dupuis

 

 

C’est avec une émotion non dissimulée qu’Arthur de Pins conclue cette aventure qui a démarré en 2010. Six albums, un film. Gretchen a accompagné toute une génération qui a grandi avec elle. Alors, est-ce un au revoir ou un adieu ? L’auteur parle d’une éventuelle série télévisée, mais après avoir exploré d’autres univers. Il y a donc fort à parier que le parc Zombillenium ne ferme pas définitivement ses portes.

 

 

 

 

© De Pins - Dupuis

 

 

Prêts pour le Sabbath Grand Derby ? Les sorcières vous attendent dans les tribunes… ou sur le stade !

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Zombillenium

 

Tome : 6 - Sabbath Grand Derby 

 

Genre : Attraction terrifiante 

 

Scénario, Dessins & Couleurs : De Pins 

 

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 14,50 €

 

ISBN : 9791034754441

 



Publié le 06/11/2022.


Source : Boulevard BD


La conclusion d’une série sublime.  L’enfant et le maudit 11

 

« - J’étais un être de l’intérieur… J’ai été maudit par quelqu’un de l’extérieur, je me suis transformé en monstre… Et on m’a volé mon âme. Et son âme est devenue une fillette nommée Sheeva. En échange, un enfant noir m’a donné son corps… J’ai perdu ma maison, ma famille… Les gens qui sont venus à mon secours ont été assassinés… J’ai survécu pendant des années… Sans que je puisse demeurer humain. C’est moi qui t’ai changé en enfant noir. »

 

 

 

 

 

 


 

Sheeva est maudite. Et tout ça, c’est à cause du professeur. Il ne comprend pas la logique. L’intérieur, l’extérieur, il doit y avoir une erreur quelque part. Les créatures de l’extérieur ne se transforment pas en humain. Cette maudite ? Est-ce vraiment Sheeva ? Non. Elle l’a dit elle-même. Dit-elle la vérité ? Dans ce cas là, où est-elle ? Sheeva existe. Il en est persuadé. L’âme qui lui a été arrachée, c’est elle. Sheeva existe. C’est pour le professeur une vérité indéniable.

 

 

 

 

© Nagabe / MAG Garden

 

 

Nagabe a écrit une histoire contemplative, émouvante, sensible et captivante. Le mangaka repéré sur internet par un éditeur japonais est rapidement passé du stade d’amateur à celui de professionnel. Au fil de ses progrès, le monde de « L’enfant et le maudit » s’est installé pour aboutir à un rendu époustouflant. Les décors, souvent dépouillés, mettent en avant une nature innocente. Les scènes hivernales sont d’une pureté envoûtante. Avec uniquement deux personnages pendant la plus grande partie du récit, Nagabe a tenu le lecteur sur une corde sensible. Ce dernier se trouve tour à tour tuteur de Sheeva, qu’il voudrait protéger, ou au contraire se pose les mêmes questions qu’elle, cherchant à en savoir plus sur le professeur maudit.

 

 

 

 

© Nagabe / MAG Garden

 

 

Véritable OVNI parmi les publications mangas, l’enfant et le maudit est un récit philosophique sur la vie et la mort, les rapports entre les âmes. La série souffle des vents contraires de nostalgie et d’avenir, démontrant que l’on n’oublie jamais d’où l’on vient et que c’est cela qui nous amènera où l’on va. Le final ne répond pas à tout, comme la vie. Si les personnages évoluent et avancent dans leurs réflexions métaphysiques, il en est de même pour les lecteurs qui finissent le voyage avec une impression cotonneuse d’éternité.

 

 

 

 

© Nagabe / MAG Garden

 

 

Nagabe a clôt sa fable en onze volumes. L’enfant et le maudit, l’un vit à l’aube et l’autre au crépuscule. On les a accompagnés dans les moments calmes et les journées de tempête. Ils ne nous laissent pas tomber. L’enfant et le maudit reviennent très prochainement pour un hors-série inédit.

 

Des malédictions peuvent être merveilleuses à lire. L’enfant et le maudit est une série sublime.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : L’enfant et le maudit

 

Tome : 11

 

Genre : Fantastique

 

Scénario & Dessins : Nagabe

 

Éditeur : Komikku

 

Nombre de pages : 164 

 

Prix : 7,99 €

 

ISBN : 9782372875875

 

 



Publié le 06/11/2022.


Source : Boulevard BD


Spirou 4412 -  2 novembre 2022

 

Trésor Cap sur l’aventure !

 

 

 

 

 

 

 

            Une nouvelle série débarque pour nous embarquer sur les mers, avec aux commandes deux jeunes auteurs, Jean-Baptiste Saurel & Pauline de la Provôté. Trésor, neuf ans, est un petit garçon qui vit seul avec son père. Sa mère, grande navigatrice, est partie faire le tour du monde. Est-elle réellement partie ou est-elle morte ? Son vieux bateau, Brigantin, croupit dans le port. Lorsque Papa décide de le vendre, Trésor s’enfuit à son bord avec ses amis Noisette, Dico et Yav. Côté récit complet, Vincent Zabus nous gratifie d’un nouveau petit métier méconnu sur des dessins de Thomas Campi.

 

            Pendant ce temps, les abonnés vont voyager avec Nicolas Moog dans une mini BD en forme de carnet de voyage en Caroline du Nord.

 

Spirou, ami, partout, toujours.

 

 

 

 

© Moog – Dupuis

 

 

 

Histoires à suivre :

 

Marsupilami : L’animal de Humboldt

Spirou chez les fous

Trésor : La vague rouge

 

 

Récit complet :

 

Les petits métiers méconnus (Campi & Zabus)

 

 

Gags (strips, 1/2, 1 et 2 planches) :

 

Crash Tex

Dad

Des gens et inversement (La pause-cartoon)

Edito (L’)

Elliot au collège

Fifiches du professeur (Les) (La pause-cartoon)

Game over

Grotesque (La pause-cartoon)

Kid Paddle

Léon & Lena

Minions (Les)

Nelson  

Spoirou & Fantasperge (Marges de Sti)

Strip dont vous êtes la star (Le)

Tash & Trash (La pause-cartoon)

Willy Woob

 

 

Rubriques :

 

Coin des lecteurs (Le) : Yoann

En direct du futur : L’aventure du Père Noël

Interview : Saurel & De la Provôté

Jeux : Trésor à bord ! (Tyst)

Spirou & moi : Dorothée de Monfreid

 

 

Supplément abonnés :

MiniBD : Carnet de voyage en Caroline du Nord (Moog)

 

 

 

En kiosques et librairies le 2 Novembre 2022.

2,70 €

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 



Publié le 06/11/2022.


Source : Bd-best


Spirou 4411 -  26 octobre 2022

 

Spécial Halloween Le bal des fantômes, spectres et autres créatures

 

 

 

 

 

 


 

            Alors que paraît le troisième album du Ministère secret, non prépublié dans le magazine, Mathieu Sapin et François Hollande reviennent pour un récit complet du Ministère secret secret, une deuxième dose de mystère s’ajoutant à l’intrigue. Et comme c’est Halloween, il va y avoir de l’ectoplasme à l’Assemblée nationale. On trouve dans ce numéro un conte dans la plus pure tradition de ceux qui ont fait les plus belles années du journal, ainsi que, parmi les récits complets, une curiosité signée Cyril Liéron et Benoît Dahan, les auteurs du célèbre Dans la tête de Sherlock Holmes paru aux éditions de la concurrence.

 

            Pendant ce temps, les abonnés vont coller des stickers Zombillenium.

 

Spirou, ami, partout, toujours.

 

 

 

 

© De Pins – Dupuis

 

 

 

Histoires à suivre :

 

Louca : L’histoire de Nathan

Marsupilami : L’animal de Humboldt

Spirou chez les fous

 

 

Récits complets :

 

Chiméristes (Les) (Dahan & Liéron)

Ministère secret secret (Le)

Vorace (Lebon & Mobidic)

 

 

Gags (strips, 1/2, 1 et 2 planches) :

 

Banquet improvisé (Alfwen & Princesse Barbare)

Crash Tex

Edito (L’)

Fifiches du professeur (Les) (La pause-cartoon)

Game over

Grotesque (La pause-cartoon)

Harry

Kid Paddle

Léon & Lena

Nelson

Pernille

Petit Spirou (Le)

Psychotine

Spoirou & Fantasperge (Marges de Sti)

Strip dont vous êtes la star (Le)

Tash & Trash (La pause-cartoon)

Tout savoir sans forcer (La pause-cartoon)

Willy Woob

 

 

Rubriques :

 

Coin des lecteurs (Le) : Alfred

En direct du futur : Le retour du mort-vivant (Boisvert & Colpron)

Jeux : Ze Spirou Horror Show (Caloucalou & Swann Meralli)

Leçon de BD (La) : Dutreix

 

 

Supplément abonnés :

Autocollants : Zombillenium

 

 

 

En kiosques et librairies le 26 Octobre 2022.

2,70 €

 

 

Laurent Lafourcade

 

 



Publié le 06/11/2022.


Source : Bd-best


 

 

 

Ce 26 octobre 2022, Jeremy, en dédicaces chez Slumberland à Woluwé-St-Lambert, nous recevait pour une nouvelle capsule de "Derrière la palette" à l'occasion de la sortie de Vesper 2 - L'Archimériste !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien vers la chronique de l'album : Vesper T.2

 

 

 

Interview : Thierry Ligot

 

Images : Axelle Coenen

 



Publié le 06/11/2022.


Source : Bd-best


Vernissage de l’expo « Theo – Murena, t 11 – Lemuria » chez Champaka

 

 

 

Depuis ce mercredi 2 novembre, la galerie Champaka, rue Ernest Allard à Bruxelles, accueille, et ce jusqu’au 26 novembre, Theo.

 

 

 

 

 

 

 

Au dessin de la série culte « Murena », Theo s’est vu confié la lourde tâche de prendre la succession du regretté Philippe Delaby. Apprécié et estimé par ce dernier, Theo était le dessinateur idéal pour poursuivre cette saga remarquable de par son talent immense, sa connaissance de l’Italie, de la Rome antique, son atmosphère, son architecture, son âme.

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Axelle Coenen

 

 

 

 

Loin d’être un débutant dans le 9e Art, à son actif, nous comptons déjà 2 séries exceptionnelles :

-          « Le Trône d’argile » avec au scénario France Richemond et Nicolas Jarry, aux éditions Delcourt. 6 tomes

-          « Le Pape terrible » avec au scénario Alejandro Jodorowsky, également chez Delcourt. 4 tomes

Ceci sans oublier son travail d’illustrateur pour plusieurs musées italiens !

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Axelle Coenen

 

 

Il est vrai qu’il a fait ses études à la Scuola Internazionale di Comics de Florence de 1994 à 1997. Il y développe son don pour le dessin réaliste et son amour de l’Histoire médiévale et antique.

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Axelle Coenen

 

 

 

Pour la première fois, nous aurons l’occasion d’admirer ses planches du tome 11 de « Murena » accompagnées chacune de leur croquis et esquisse préparatoire. Croquis auxquels il tient plus que tout !

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Axelle Coenen

 

 

 

Et pour mieux apprécier la qualité de son trait, son souci du détail, la galerie met à la disposition de visiteur des loupes ! Petite attention qui offrira à chacun le plaisir de mieux savourer la délicatesse et la précision du travail de l’artiste !

 

 

 

 

 

 

 

Voici donc quelques petits instants furtifs de ce vernissage en présence de l’artiste.

Ne serait-ce pas également l’occasion pour BD Best de réaliser une nouvelle capsule de « Derrière la palette » exclusive ? 

Mais en attendant, vous avez donc jusqu’au 26 novembre pour vous plonger dans cette Rome antique où complots et meurtres se côtoient dans la luxure et la jalousie des uns et des autres, où le doute de Néron sur son ami Lucius Murena est proportionnel à la recherche de sa mémoire par ce dernier.

 

 

 

Remerciements à la Galerie Champaka

27 Rue Ernest Allard 

1000 Bruxelles 

Tel : +32 2 514 91 52

Galerie Champaka

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Titre : Lemuria

 

Série : Murena

 

Tome : 11

 

Éditeur : Dargaud

 

Scénario : Jean Dufaux 

 

Dessins : Théo 

 

Nombre de pages : 56 

 

Prix : 12,50 € 

 

ISBN : 9782505083399 

 

 

Montage diaporama : Thierry Ligot

 

 

Images : Axelle Coenen

 

 

Mise en ligne : Alain Haubruge

 

 



Publié le 05/11/2022.


Source : Bd-best


Exil belge pour le couple Einstein ... Coq-Sur-Mer 1933

 

 

 

Berlin, 30 janvier 1933, le maréchal Paul von Hindenburg (Président du Reich, 86 ans) demande à Hitler (Chef du NSDAP (nazi), 43 ans) de former le nouveau gouvernement allemand. C’est le début du cauchemar pour de nombreuses personnes hostiles à la politique du nouveau chancelier allemand.

 

 

 

 

 

 

  

Parmi eux, un Juif s’étant particulièrement investi dans la lutte contre les nazis : Albert Einstein. Il avait déclaré précédemment que la montée des nazis ne promettait que des heures sombres. En Californie, il avait rencontré Chaplin, avec lequel il avait partagé son inquiétude et ses craintes concernant la montée du boycott antisémite en Allemagne. L’incendie du Reichstag, les premières persécutions des Juifs, le boycott des magasins détenus par les Juifs, sentant la situation devenir de plus en plus instable et dangereuse, ces différents événements le convaincront de quitter Berlin en compagnie de son épouse. Cette situation connaîtra son apogée lors des bûchers du grand autodafé de mai 1933, où ses écrits se consumeront aux côtés de ceux de Freud et de Marx. Il avait également déclaré dans une interview pour le New York Telegram : « Je vivrai seulement dans un pays où prévalent la liberté politique, la tolérance et l’égalité de tous les citoyens devant la loi ».

 

 

 

 

 

 

© Miel – Deville – Marquebreucq - Anspach

 

 

Le couple se réfugie alors pendant un mois à l’hôtel Jamar à Spa. Il y recevra les dirigeant socialistes Émile Vandervelde et Jules Destrée. Le 1er avril 1933, les époux quittent Spa pour s’installer à la Villa Savoyarde, une demeure située à la station balnéaire du Coq-Sur- Mer.

 

 

 

 

 

 

 

© Miel – Deville – Marquebreucq - Anspach

 

 

Le 2 août 1933, Einstein rencontre dans les jardins de l’Hôtellerie du Cœur Volant, James Ensor, le peintre fraîchement décoré de la Légion d’honneur par Anatole de Monzie, le ministre français de l’Éducation nationale. Partout où il se rend, Einstein s’affiche avec son boîtier de violon pour mieux se débarrasser de son étiquette de scientifique. Tout au long de son existence, il entretiendra une correspondance avec les souverains belges (les archives du Royaume conservent les 24 lettres échangées entre la Reine et le savant). Profitant de son exil belge, il donnera également un concert de violon au Kursaal d’Ostende en la présence de la Reine Élisabeth de Belgique (allemande comme lui). Septembre 1933, le couple quitte la Belgique pour s’installer définitivement aux États-Unis.

 

 

 

 

 

 

© Miel – Deville – Marquebreucq - Anspach

 

 

Baudouin Deville, illustrateur des aventures de Kathleen (Sourires 58, Léopoldville 60, Bruxelles 43 & Innovation 67) est aux commandes graphiques de ce nouvel album. Ses traits, particulièrement appréciés dans les albums précités, se retrouvent également présents dans ce nouvel opus. La mise en lumière est assurée par Bérangère Marquebreucq déjà rencontrée lors des albums précédents parus aux Éditions Anspach.  

 

 

 

 

© Miel – Deville – Marquebreucq - Anspach

 

 

 

Que dire de particulier sur cet album ? On retrouve les éléments qui ont fait le succès des albums précédents (scénarisés par Patrick Weber). Basé sur un véritable contexte historique, Rudi Miel nous livre un scénario plus que plausible. Et si, ce dernier s’avérait exact, quelle agréable surprise cela serait aux yeux de tous les amateurs d’art et de science… Einstein s’inquiétant que ses travaux tombent entre de mauvaises mains, il va tenter de les dissimuler aux yeux des nazis. Que cache aussi le soudain attrait porté par le scientifique vis-à-vis des tableaux de James Ensor ? Pourquoi les nazis portent-ils un tel intérêt aux travaux du scientifique au point d’essayer d’enlever celui-ci à plusieurs reprises ? Toutes les réponses à ces questions sont divulguées dans le présent album. A glisser impérativement sous le sapin lors des fêtes de fin d’année.

 

 

 

 

 

 

Alain Haubruge

 

 

 

Titre : Coq-Sur-Mer 1933

 

Genre : Historique

 

Éditeur : Anspach

 

Scénario : Rudi Miel

 

Dessinateur : Baudouin Deville

 

Mise en lumière : Bérengère Marquebreucq

 

Nombre de pages : 54 (46 planche BD + dossier didactique de 8 pages)

 

Prix : 15,00 €

 

ISBN : 9782931105122

 

Sortie prévue le 4 novembre pour la France

 

Sortie prévue le 9 novemnbre pour la Belgique

 



Publié le 02/11/2022.


Source : Bd-best


Journée presse « Airborne 44, T 10 – Wild Men » Philippe Jarbinet

 

 

 

Jeudi 27 octobre 2022, 10h du matin, abbaye de Stavelot, une dizaine de véhicules de la Seconde Guerre Mondiale et leurs propriétaires en tenue d’époque sur le parvis et une bonne vingtaine de journalistes prêts à un plongeon dans l’enfer de la bataille des Ardennes en janvier 1945.

 

 

 

 

 

 

 

Voilà le décor est planté pour débuter cette journée exceptionnelle.

A cet effet, Philippe Jarbinet, avec les éditions Casterman, nous a concocté plus d’une surprise !

Une balade de plus de 3 heures sur les routes ardennaises reliant les divers sites et endroits repris dans l’album. Un tour de ces lieux de mémoire au plus près de la réalité.

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Axelle Coenen – Philippe Jarbinet - Casterman

 

 

 

Entre le monument de la ferme Legrand et Spineux, 12 sites emblématiques qui virent des actes héroïques, des combats sanglants, des massacres gratuits.

Les arrêts au village de Fosse, ou encore à la ferme de Dairomont et au monument dédié à Dick Field seront des occasions de se rappeler les sacrifices de ces hommes du 551st Parachute Infantry Battalion et du 501th Parachute Infantry Regiment. Hommages et dépôts de fleurs, anecdotes et histoires vraies vont dès lors ponctuer ce pèlerinage hors du temps.

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Axelle Coenen – Philippe Jarbinet - Casterman

 

 

 

Grâce au Belgian Military Vehicule Trust et au 30th Old Hickory Belgium group, ce périple sur les pas de Jared et Virgil est plus réel et criant d’authenticité qu’une simple présentation en salle de conférence ou autre.

Visualiser les endroits mêmes où les combats eurent lieu, leur géographie, leur relief, nous permit de mieux rentrer dans l’essence de l’album. Qu’importe la couleur de peau, le niveau social, … 2 hommes, 2 GI séparés de leurs unités, perdus dans cet enfer blanc, contraints de s’entraider, de s’épauler découvrent que l’essentiel est ailleurs ! Seul, ils ne peuvent survivre sans surmonter leurs différences !

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Axelle Coenen – Philippe Jarbinet - Casterman

 

 

 

Si la journée fut clairement « découverte », Philippe Jarbinet insiste sur la séparation, dans sa série, entre documentaire et fiction. Le premier lui offre le cadre nécessaire, à développer dans le second sa thématique pour ce diptyque : le racisme et la ségrégation dans l’armée américaine durant la 2e GM.

 

Dick et Marshall ou Jared et Virgil … quand l’Histoire se raconte par l’histoire.

Tout est dit à la page 37 !

« Tu vois ce drapeau là-haut ? C’est celui du pays où je suis né. Le même que le tien. »

« - Il fait quoi avec ce badra, le brancardier ?

-          Ce n’est pas un brancardier. C’est juste un gars de chez nous avec un fusil. »

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Axelle Coenen – Philippe Jarbinet - Casterman

 

 

 

Bref une journée presse sortant du commun pour un album l’étant tout autant. Mais nous y reviendrons plus tard, dans une chronique plus détaillée, et qui sait, une interview de Philippe.

Encore merci à Philippe, à Casterman et aux reconstituteurs présents.

 

 

 

>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Axelle Coenen – Philippe Jarbinet - Casterman

 

 

 

 

 

 

© Thierry Ligot – Axelle Coenen – Philippe Jarbinet - Casterman

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

Images : Axelle Coenen

 

Mise en ligne : Alain Haubruge

 



Publié le 02/11/2022.


Source : Bd-best


Michel Vaillant –  T.11 édition collector augmentée – Cannonball, les designers et le pirate

 

 

Il y a quelques temps, à l’occasion de sa sortie, nous vous partagions déjà notre avis sur ce 11e tome de la Saison 2 de Michel Vaillant.

Cannonball nous plongeait dans cette course mythique à laquelle Michel Vaillant n’avait jamais participé. Course non officielle, légèrement pirate, voire complètement illégale, il répondait à un défi lancé par un célèbre blogueur, Pog ! Réticent au départ, puis poussé aussi bien par Françoise, son épouse et nouvelle patronne, que par ses proches, … notre pilote légendaire se retrouvait mêler à une intrigue terroriste où hackers et chantages avaient la part belle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Si comme souvent, l’album paru en juin dernier l’avait été avec des couvertures différentes en fonction de certaines librairies ou autres actions, parfois augmenté par un dossier ou un frontispice, voici LA version à ne pas rater pour tous les amateurs !

 

 

 

 

 

© Lapière – Bourgne – Marin - Tatti – Graton éditeur

 

 

 

L’édition Collector à tirage unique !

Enrichie d’un dossier exclusif reprenant notamment les confidences de Thierry Métroz et Ugo Spagnolo. Ces 2 designers de la marque DS sont les « pères graphiques » de la révolutionnaire « Vaillante MontlHéry ». Ce modèle qui devait relancer la marque légendaire pourrait d’ailleurs, d’après eux, exister en vrai … à certaines conditions néanmoins !

Et pour en être convaincu, ce QR code qui vous fera saliver d’envie et pétiller les yeux ! Une petite vidéo de 1’40 à voir et revoir sans modération !

 

 

 

 

 

© Lapière – Bourgne – Marin -Tatti – Graton éditeur

 

 

 

Autres trésors de cette édition, les confidences de Fragm@n, hacker dont l’expertise a rendu le piratage de la Vaillante plausible. Ou encore ce remarquable dossier graphique d’une dizaine de pages.

 

 

 

 

 

© Lapière – Bourgne – Marin - Tatti – Graton éditeur

 

 

 

Bref en attendant 2023 et ses nombreux événements pour Michel Vaillant, voici de quoi faire patienter les amateurs … et pourquoi pas une excellente idée de cadeau pour les fêtes de fin d’année !

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

Titre : Cannonball, les designers et le pirate (Édition collector augmentée)

 

Série : Michel Vaillant Saison 2

 

Scénario : Denis Lapière

 

Dessin : Marc Bourgne - Olivier Marin

 

Couleurs : Bruno Tatti

 

Éditeur : Graton éditeur

 

Nombre de pages : 80

 

Prix : 25,95 €

 

ISBN : 9782390601081

 



Publié le 29/10/2022.


Source : Bd-best


L’art, c’est toute une histoire.  La dernière aventure de Tintin et d’Hergé - L’Alph-Art ou l’art de l’inachevé

 

 « - Et cette œuvre-ci, qui est comme un raccourci de tout l’univers, depuis l’Alpha jusqu’à … Roméo… Fiat… Lancia… jusqu’à l’Oméga… Non, ça doit être une autre marque…

- C’est une œuvre d’art. Et une œuvre d’art ne sert à rien ! C’est ça l’art !

- Décidément, nous nageons dans l’art !... »

 

 

 

 

 

 

 

Si pour Bianca Castafiore, une œuvre d’art peut être un raccourci de tout l’univers, pour Haddock, une œuvre d’art ne sert à rien. On reconnaît bien là les sentiments très terre à terre du Capitaine. Pour un marin, c’est un comble. C’est Tintin qui a la meilleure analyse de la situation : « Nous nageons dans l’art ! ». Est-ce à dire que tout est art ? Et pourquoi pas après tout ?

 

 

 

 

© Benkemoun - Sépia

 

 

Lorsque Magritte sous-titre son tableau « La trahison des images » par un « Ceci n’est pas une pipe » alors que son tableau en représente une, il remet en question et interroge sur la perception que chacun peut avoir d’une œuvre. Ce n’est pas innocent si Nicole Benkemoun place une référence à la pipe de Magritte en regard de la page de titre de son livre. Ceci n’est pas une aventure de Tintin. Ceci n’est pas la vérité qu’il faut tirer de Tintin et l’Alph-Art, album inachevé de Hergé. Ceci n’est qu’une aventure de lecture, résultat du choc esthétique et émotif ressentie par l’autrice de cet essai à la lecture de l’album. L’art est subjectif. L’analyse de Nicole Benkemoun l’est. Est-ce à dire qu’elle est une faussaire, comme il y en a dans l’histoire ? Peut-être bien que oui. Mais comme elle le revendique presque, on lui pardonne aisément.

 

 

 

 

© Benkemoun - Sépia

 

 

Huit chapitres composent ce nouvel opus de la collection Zoom sur Hergé. Dans L’affaire Alph-Art, Benkemoun revient sur la création et la publication des deux versions de l’album : celle de 1986 d’abord, album double à la manipulation originale, deux cahiers mettant en regard les planches en l’état de crayonnés poussés ou de brouillons, telles qu’elles, laissées par Hergé, et les dialogues dactylographiées, celle de 2004 ensuite, intégrant l’album au format classique des albums précédents.

L’art dans Tintin fait un détour par l’art sous toutes ses formes dans les aventures du reporter à la houppe. On y découvre comment des œuvres célèbres ont inspiré Hergé, comme par exemple la vague d’Hokusaï pour une scène des Cigares du Pharaon. L’autrice met également en avant la mythique exposition Le musée imaginaire de Tintin qui s’est tenue en 1979 pour les 50 ans du héros.

L’Alph-Art, qu’est-ce que c’est que ça ? Dans ce chapitre, Nicole Benkemoun nous fait pénétrer au cœur de l’œuvre par le prisme d’Hergé lui-même grâce à un entretien accordé par le maître à Benoît Peeters. Hergé savait que ce serait son dernier album. Il tenait donc à le consacrer à sa passion : l’art. On y découvre tous les goûts de Hergé en la matière.

 

 

 

 

© Benkemoun - Sépia

 

 

Procès de l’art questionne sur les faussaires et mystifications. Certains découvriront que le personnage de Endaddine Akass a été inspiré par Fernand Legros, l’un des plus grands faussaires du marché de l’art du XXème siècle.

H comme… H comme la lettre que tient Tintin dans ses mains sur la couverture de l’album de 1986, mais H comme beaucoup d’autres choses. On le découvre dans ce chapitre fort original, la petite pépite du livre. On y apprend que Hergé avait imaginé des couvertures expérimentales pour L’affaire Tournesol et pour Tintin au Tibet, mais qu’elles ont été refusées.

Art en procès capte les instants de création à partir du manuscrit d’Hergé. Petite curiosité avec la référence à l’entarteur belge Georges le Gloupier, le justicier pâtissier qui envoie des tartes à la crème à la figure des pompeux cornichons. Le paragraphe La tentation de l’achevé montre comment des dessinateurs, Yves Rodier en tête, ont publié sous le manteau leur version achevée de l’album. (Sous le manteau mais on en trouve aisément dans des festivals de bande dessinée aussi prestigieux qu’Angoulême)

Retour et rupture puis Tombeau de Tintin clôturent l’essai avec un retour aux origines avant de quitter la scène.

 

Vous l’aurez compris, Zoom sur Hergé propose encore une fois un ouvrage passionné et passionnant sur l’œuvre de cet artiste immense. On ne saura jamais si Tintin finira en expansion de César, mais en tous cas le livre de Nicole Benkemoun finira en bonne place sur les étagères des tintinophiles c’est sûr, mais des amateurs d’art de tout poil aussi. Et après l’avoir lu, il n’y a plus qu’une chose à faire. Quand on a fini de lire Tintin, on peut recommencer à lire Tintin. On y trouvera toujours quelque chose de nouveau.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

One shot : La dernière aventure de Tintin et d’Hergé - L’Alph-Art ou l’art de l’inachevé 

 

Genre : Analyse d’œuvre

 

Auteur : Nicole Benkemoun

 

Éditeur : Sépia

 

Collection : Zoom sur Hergé

 

Nombre de pages : 272 

 

Prix : 20 €

 

ISBN : 9791033405320

 



Publié le 28/10/2022.


Source : Boulevard BD


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2022