En images et en bulles
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Les aventuriers de Maze of terror.  Perdus dans le futur 2 - Piégés

 

« - Un parc d’attractions ?

- On dirait…

- Les ruines du château sont là.

- Nous sommes toujours au même endroit, mais pas à la bonne date, c’est clair.

- Super ! Génial ! On est toujours perdus dans le futur ! »

 

 

 

 

 


 

                La galère continue pour les cinq échappés de la visite scolaire au château en ruines. Mais ils semblent avoir une fois de plus changé d’époque. Exit le village médiéval où ils avaient été propulsés. Les voilà face à… des dinosaures ?! Plus de peur que de mal. Ce sont ceux d’un parc d’attractions. Arnold est en panique. « On va tous mourir ! » Les enfants sont rapidement interpelés par une bande de rebelles qui, après les avoir mis au cachot afin de vérifier leur sincérité, leur fait découvrir Maze of terror (c’est le nom du parc d’attractions) et ses alentours. Heureusement, grâce au parchemin cachée par Mei, ils espèrent pouvoir faire un nouveau bon dans le temps et retourner chez eux, sauf que...sauf que… le parchemin a disparu !

 

 

 

 

© Fuentes, Damian - Dupuis

 

 

                Le scénariste catalan Campanario Hernandez dit « Damian » mêle une relecture de Seuls à une relecture de Mad Max. la troupe qui accueille les visiteurs du temps les amène dans une ville presque fantôme où tous les adultes sont morts piégés dans une réalité virtuelle pour échapper à l’enfer du monde réel. Ils y visitent les maisons pour y trouver des habits ou toutes autres choses utiles lorsqu’ils sont attaqués par des enfants masqués qui ont grandi seuls sans leurs parents. Damian dénonce clairement l’ultraconnection et ses dérives amenant à une disparition de la communication. On croit que la technologie ouvre les portes sur le monde. Ce n’est pas faux. Mais elle referme celle de la famille, de l’amitié, des véritables proches.

 

 

 

 

© Fuentes, Damian - Dupuis

 

 

                Au dessin, Alex Fuentes, catalan lui-aussi, amène ses personnages dans des lieux qu’il rend inquiétants quand il faut. Clairement, on voit ce que voient les enfants. Ainsi, quand au début du récit, ils confondent les dinosaures de décors avec des vrais, le lecteur fait la même erreur tant leurs regards sont crédibles, autant ceux des bêtes que des enfants. Lors de la rixe entre les bandes rivales, Fuentes joue avec un découpage original pour mieux enfermer les personnages dans un étau dangereux.

 

 

 

 

© Fuentes, Damian - Dupuis

 

 

                Alors que le premier tome était paru en petit format, cette suite paraît en grand, avec la réédition du premier épisode. Or, le graphisme et le découpage d’Alex Fuentes semblent avoir été conçus pour ce petit format. On se retrouve alors avec d’immenses cases et de nombreux gros plans laissant une impression de zoom inapproprié. Le changement de collection était-il prévu lors de la création de ce tome 2 ? C’est peu probable. Il faudra que les auteurs en tiennent compte pour diriger correctement le visuel du troisième épisode.

 

Il n’empêche que, perdus dans un futur aux relents du passé, ce club des enfants disparus donne envie de les rejoindre pour vivre l’aventure de l’intérieur. Dépaysant, drôle et au graphisme original.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Perdus dans le futur 

 

Titre : 2 - Piégés

 

Genre : Aventure d’ados 

 

Scénario : Damian 

 

Dessins & Couleurs : Alex Fuentes

 

Éditeur : Dupuis

  

Nombre de pages : 112

 

Prix : 13,95 €

 

ISBN : 9791034747627

 

 



Publié le 20/04/2022.


Source : Bd-best


Corbeyran sur Ulule.  Les Chevaliers-Ténèbres chevauchent à bride abattue

 

En financement participatif sur Ulule, LA nouvelle série de Corbeyran aux éditions Kamiti a dépassé les 210 %. N’attendez pas pour participer à ce projet aux contreparties fort intéressantes.

 

 

 

 

 

 


                Après seulement quelques heures, Les Chevaliers-Ténèbres de Corbeyran & Leno Carvalho, font déjà trembler Ulule en trônant fièrement, à la deuxième place, des projets les plus populaires, toutes catégories confondues.  Toutes les infos sont à retrouver sur : https://fr.ulule.com/les-chevaliers-tenebres/

 

 

 

 

© Corbeyran, Carvalho, Priori - Kamiti

 

 

                Ils sont quatre. Ils voyagent à travers les provinces du Dodensland, semant la mort, chantant ses hymnes… Ils parcourent le monde en quête d’aucun idéal… Leur foyer est un champ de bataille… Ils n’ont pas de nom. Ils n’ont pas de religion. Ils n’ont pas de patrie… Ils ne sont les fils de personne et les pères d’aucun… Ils sont guerriers, ils sont hérauts et chantent leurs exploits… Ils étaient rois, ils sont devenus hors-la-loi… Ils sont les Chevaliers-Ténèbres…

 

 

 

 

 

© Corbeyran, Carvalho, Priori - Kamiti

 

 

 

Pourtant protégé par les murs épais de sa forteresse, Freghon a peur. Un messager vient de le prévenir. Les Chevaliers Ténèbres ont été vus dans la région, ils se dirigent vers son fief...Viennent-ils pour lui ? Viennent-ils pour tuer ? Piller ? Massacrer ? Pourquoi ? Freghon l’ignore. Comme tout le monde, il n’a que des bribes de légende en tête. Cette légende qui prétend que les Chevaliers Ténèbres sont impitoyables et sanguinaires. Et qu'ils ne laissent aucun survivant.

Girhui est la fille unique du seigneur Freghon. Aveugle de naissance, Girhui est l’innocence incarnée, elle ne voit le mal nulle part. Elle sera amenée à jouer un rôle fondamental dans la suite du récit.

Troeg, magicien, fait partie de la cour du Seigneur Freghon, bien que ce dernier ne l’apprécie pas trop. Les élucubrations du magicien sont souvent trop absconses pour être interprétées, suscitant la méfiance de Freghon et de sa fille.

 

        Les contreparties :

 

 

 

 

           Le tirage luxe grand format (27x36 cm) sera imprimé en noir et blanc sur un superbe papier couleur crème. Ce tirage de 56 planches sera enrichi au fil des paliers franchis. Les contributeurs Ulule bénéficieront du tirage à prix préférentiel.

 

La Geste des Chevaliers-Ténèbres s’apprête à être chantée dans vos bibliothèques.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 



Publié le 20/04/2022.


Source : Bd-best


Humour ensoleillé pour un jour de pluie.  Chihuahua 2 - Une journée un peu humide

 

« - Non, je ne t’accompagnerai pas Paul, tu es assez grand pour aller seul à l’école, maintenant !

- … Mais M’maaan !

- T’inquiète, mec, j’suis avec toi, moi !

- L’âme damnée ? T’es encore là ?

- Ben ouais, j’suis bien, là, dans ta tête ! On va rigoler tous les deux ! Tu connais les blagues de Toto ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La deuxième journée d’école risque d’être bien longue pour Paul. M’enfin, il y va quand même, avec le petit démon qui lui parle dans sa tête. Il va retrouver Groui, la petite fille qui redouble depuis 142 ans, le monstre orange mais qui n’a rien à voir avec Casimir, le professeur qui cache des tentacules sous sa blouse, et tous ses collègues de travail de l’école Chihuahua. Pour Paul, l’anormal et l’absurde de l’établissement deviennent d’une banalité fatale. Chaque instant réservant sa surprise, Paul n’est pas à l’abri de rebondissements… et d’une pluie diluvienne.

 

 

 

 

© Nob – BD Kids

 

 

Le quatuor Trondheim-Nob-Jousselin-Obion poursuit la jouïssive année scolaire de leur martyr Paul. Ils lui en font voir de toutes les couleurs dans ce cadavre exquis dessiné de soixante planches. On croisera une licorne faisant de la corde à sauter, des WC dans les arbres, des zargleurs qui replacent une statue en moins de dix minutes ou encore une crevette électrique. S’il y a une crevette, c’est parce qu’il y a beaucoup beaucoup d’eau, énormément d’eau, trop d’eau… Nos héros rejouent le mythe de l’arche de Noé sans bouger de leur école. C’est l’eau qui y entre par tous les côtés. Le bâtiment va-t-il être englouti ?

 

 

 

 

© Jousselin – BD Kids

 

 

On est là dans du pur délire. Tout l’art des auteurs est de faire croire qu’ils font n’importe quoi alors que ce n’est pas n’importe quoi. La part d’improvisation est structurée par une architecture solide pour donner au récit un début, un milieu, une fin dans une succession de gags faisant évoluer l’action dans des saccades métronomées en quatre cases. Les quatre mousquetaires sont aussi doués l’un que l’autre. Aucun ne cherche à tirer la couverture. Rares sont de telles harmonies dans des albums collectifs.

 

 

 

 

© Obion – BD Kids

 

 

 

© Trondheim – BD Kids

 

 

C’est frais, c’est complètement fou. Si le deuxième jour à l’école Chihuahua est presque normal, ce deuxième album, comme le premier, n’est pas presque mais complètement marrant.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 


Série : Chihuahua

 

Titre : 2 - Une journée un peu humide 

 

Genre : Humour 

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Jousselin, Nob, Obion & Trondheim 

 

Éditeur : BD Kids

 

Nombre de pages : 64

 

Prix : 9,95 €

 

ISBN : 9791036332111 

 

 

 

 



Publié le 20/04/2022.


Source : Bd-best


That’70s show.  Frnck 8 - Exode

 

« - Salut ! Je m’appelle Anoukis ! Je voudrais que vous fabriquiez quelque chose pour moi… En fait vous l’avez déjà fabriqué mais dans le futur; Je veux juste m’assurer que vous n’oublierez pas de le faire…

- Qu’est-ce que c’est que ce truc ?

- D’abord, tu règles toutes nos dettes sans nous connaître, ensuite tu parles du futur au passé. Tu es sûre que ça va bien ? »

 

 

 

 

 

 

 

                Dans les années 70, Anoukis porte à Cameron et Ryan Parker le smartphone qu’ils sont censés inventer quelques années plus tard. Une quarantaine d’années après, elle va tout faire pour éviter que Franck ne se retrouve propulsé dans la préhistoire. Elle va tenter de le faire adopter par un couple de complices avant qu’il ne s’évade de l’orphelinat et n’atteigne le lac qui l’amènera fortuitement dans le passé. Mais, bien que les voyages dans le temps soient une réalité, est-il possible de réécrire l’Histoire ?

 

 

 

 

© Cossu, Bocquet, Guillo - Dupuis

 

 

                Alors que Spiderman tisse ses toiles dans le Multiverse, Frnck joue dans les Multisiècles. Il est nécessaire d’avoir bien en tête les épisodes précédents, surtout le tome 7, pour bien comprendre les arcanes de cet « Exode ». L’histoire se déroule en fait avant et pendant le tome 1. Alors, qu’à l’époque, on suivait Franck d’un point de vue interne, on relit l’aventure d’un axe externe. Anoukis est au cœur de ce récit, tentant de modifier le destin. On y retrouvera Kenza et sa tribu, Francisco qui a survécu avec les cannibales et Isaac Kraus en chef de camp énervé. Avec ce deuxième cycle, Olivier Bocquet donne un souffle nouveau et une impulsion à la série qui était risqué. Il s’en tire royalement en utilisant des indices qu’il avait disséminé dès le départ. Les aficionados de la série s’amuseront à relever ces échos d’un album à l’autre.

 

 

 

 

© Cossu, Bocquet, Guillo - Dupuis

 

 

                Après la pause Goldorak, Brice Cossu revient aux manettes de Frnck, s’inscrivant définitivement comme l’un des meilleurs dessinateurs populaires du moment, avec tout le sens noble du terme populaire. Cossu navigue entre les époques, de l’ambiance seventies à la préhistoire en passant par le temps présent et cette scène où, lorsqu’Anoukis tente de rattraper Franck, on découvre la ville envahie de dinosaures. Yoann Guillo est le coloriste attitré de la série. Auteur à part entière, il lui donne cette atmosphère unique et chaleureuse.

 

 

 

 

© Cossu, Bocquet, Guillo - Dupuis

 


                Si au début des années 70, c’étaient des Petits Hommes qui avaient vécu un exode, c’est au tour de nouveaux héros d’en subir un. Comme la série de Seron a été un classique des années 70 à 90, celle de Bocquet-Cossu-Guillo sera un classique des années 2010-2020, voire des suivantes.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : Frnck

 

Tome : 8 - Exode 

 

Genre : Aventure  

 

Scénario : Olivier Bocquet 

 

Dessins : Brice Cossu 

 

Couleurs : Yoann Guillo 

 

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 56 

 

Prix : 11,50 €

 

ISBN : 9791034754427

 

 

 



Publié le 20/04/2022.


Source : Bd-best


L'oiseau de mauvais augure.  La dernière ombre 2 - Chapitre II

 

« - Tu es là ?

- Oui…

- Tout le monde dort, là-haut ?

- Oui, Igor a fait un cauchemar, mais Anatoli l’a recouché. Je ne sais pas si c’était une bonne idée de leur faire raconter des histoires…

- Moi, je crois que ça aide, pas toi ? C’est vrai ce que disent les soldats sur toi ? Que tu es la dernière ombre que les blessés voient... avant de mourir ? 

- Oui. »

 

 

 

 

 

 

 

                Première guerre mondiale, dans l’hiver russe. Au début, il récupérait les armes et les munitions sur les morts. Le champ de bataille n’étant pas jonché que de cadavres, les blessés agonisant plombant le moral des troupes, il fallait bien que quelqu’un les achève. Ce fut lui. Le visage dissimulé sous un masque à gaz recouvert de tissu, il avait l’air d’un corbeau, oiseau de mort. Il est la dernière ombre. Aujourd’hui, il vit dans les murs du manoir et n’a qu’un but : protéger les enfants de leur mère La guerre. Cachés dans le grenier, ces derniers se racontent des histoires sous l’œil bienveillant de Natalia. Elle et l’ombre sont deux anges gardiens, chacun dans son genre.

 

                Dans ce deuxième volet de La dernière ombre, on retrouve les personnages exactement là où on les avait laissés. Une troupe de soldats russes occupe ce manoir isolé dans lequel une baronne cache des enfants dans le grenier afin de les préserver des horreurs de la guerre. Denis-Pierre Filippi conclue ce récit sur la folie des hommes, diptyque qui se lit comme un seul et même ensemble. En ces temps troublés de guerre en Ukraine, cette histoire ne peut laisser insensible. Cœur de pierre celui qui ne sera pas ému par le final à la Guillermo del Toro. Le réalisateur du Labyrinthe de Pan est l’ombre qui veille sur les auteurs de cette bande dessinée.

 

 

 


 © Yvan, Filippi - Vents d’Ouest

 

 

                Le trait de Gaspard Yvan envoûte dans les forêts enneigées. Le trait de Gaspard Yvan trouble dans des regards sensibles. Le trait de Gaspard Yvan écœure dans les coups de feu de la barbarie des hommes. Il mêle tous ses talents dans l’attaque du manoir par un groupe de soldats allemands. Le parti pris des auteurs de faire du fantastique une allégorie est d’une telle efficacité que l’on pourrait douter à la première lecture de la réelle apparition de créatures d’outre-monde.

 

 

 


 © Yvan, Filippi - Vents d’Ouest

 

 

Petit coup de règle sur les doigts au correcteur qui laisse passer deux énormes fautes d’accord verbal. C’est regrettable pour une grande maison d’édition comme Vents d’Ouest appartenant au groupe Glénat. Ça n’enlève rien à la qualité de l’œuvre, bienheureusement.

 

 

 


 © Yvan, Filippi - Vents d’Ouest

 

 

Chapitre II est la deuxième partie de La dernière ombre, diptyque engagé dénonçant la folie de ceux qui tirent les ficelles, bien au-dessus de ceux qui tiennent les armes.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : La dernière ombre

 

Tome : 2 - Chapitre II

 

Genre : Guerre

 

Scénario : Denis-Pierre Filippi 

 

Dessins & Couleurs : Gaspard Yvan

 

Éditeur : Vents d’Ouest

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 14,50 €

 

ISBN : 9782749309576

 

 

 



Publié le 20/04/2022.


Source : Bd-best


Deux poésies dessinées.  La presqu’île / La lune, la bouche d’égout et la flaque d’eau

 

« - Monsieur ! Vous ne montez pas ?

- On se casse.

- Il est fou ce type. »

 

 

 

 

 

 

 

                Tourdoreille habite sur un rocher au beau milieu de la mer. Il n’est pas menteur mais tout ce qu’il dit n’est pas forcément vrai. Lorsqu’un bateau s’approche, il prend ça pour un rêve réaliste. Tourdoreille ne sait pas s’il sait nager. Alors, lorsqu’il tombe à l’eau, il patauge, il barbote. La mer lui réserve bien des surprises. Il n’y a pas que Jésus qui marchait sur l’eau. Tourdoreille y parvient aussi. Ne serait-ce pas parce qu’il vit sur une presqu’île ?

 

 

 

 

 © Parrondo - L’Association

 

 

                En panne d’inspiration, l’écrivain Trou demande conseil à son collègue Bolas Bug mais il s’endort dans le bus en allant le voir. De leur côté, les frères Mou fabriquent un avion mais ne sont pas d’accord sur la couleur. Mo Morse, lui, est maladroit comme pas deux. C’est une histoire pleine de chauffeurs de bus. Poinçonnez vos tickets ! Ça va démarrer.

 

 

 

 

 © Parrondo - L’Association

 

 

                José Parrondo est-il un dessinateur ? José Parrondo est-il un auteur ? José Parrondo est-il un artiste ? José Parrondo est tout à la fois, mais il est avant tout un poète. On se souvient de la série Allez raconte qu’il a signé avec Lewis Trondheim et adaptée en dessins animés avec la voix de Dany Boon, une petite pépite. Il a récemment signé Eggman, une merveille. Ces deux petits albums sont plus anciens mais méritent qu’on revienne dessus. Si La presqu’île est une histoire philosophique sur le sens ou le non sens de la vie, La lune, la bouche d’égout et la flaque d’eau tient de Ionesco et de Philippe Katerine. Ça semble n’avoir ni queue ni tête mais chaque scène est un petit délire finement pensé.

 

 

 

 

 © Parrondo - L’Association

 

 

                Lire une histoire de Parrondo, c’est une promesse d’évasion spirituelle. Avec ses collègues de l’Association Tofépi et Lécroart, il forme un trio de magiciens de la bande dessinée qui gagne à être connu.       

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

Ones shots : La presqu’île / La lune, la bouche d’égout et la flaque d’eau 

 

Genre : Absurde

 

Scénario & Dessins : José Parrondo 

 

Éditeur : L’Association

 

Nombre de pages : 24

 

Prix : 3 €

 

ISBN : 9782844142344 / 9782909020587

 

 

 



Publié le 20/04/2022.


Source : Bd-best


Interview

 

 

 

 

Comme indiqué précédemment, voici le second reportage "Derrière la palette" effectué dans le cadre du salon Trolls & Légendes 2022.

 

 

 

 

 

 

Rencontre avec Jacques Vankeerberghen, le responsable catering du coin VIP du festival "Trolls & Légendes 2022" . L'occasion d'en savoir un peu plus sur le fonctionnement de cet havre de tranquillité indispensable pour les auteurs, invités, artistes, acteurs,  .... garantissant le succès du festival.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Propos receuillis par : Thierry Ligot

 

Images : Axelle Coenen

 



Publié le 19/04/2022.


Source : Bd-best


Plus jamais cela ! ... Chez Adolf T.1 1933

 

 

 

30 janvier 1933,  le président Hindenburg nomme Adolf Hitler à la tête de la chancellerie allemande. C’est également la date choisie par Adolf, le tenancier d’une taverne pour changer le nom de son établissement : « Aux joyeux amis » devient « Chez Adolf » en l’honneur d’Hitler.

 

 

 

 

 

 

N’oublions jamais que la démocratie a permis à un seul homme de détruire son propre  pays mais également d’être l’élément déclencheur d’un second conflit mondial ayant fait plus de cinquante millions de morts. Des années plus tard, le populisme revient sournoisement dans nos démocraties, preuve en est lors du prochain scrutin présidentiel ! 

 

 

 

 

© Rodolphe – Marcos - Delcourt

 

 

Le scénario signé par Rodolphe nous fait revivre grâce au journal tenu par Karl Stieg, un enseignant apolitique allemand, la montée du nazisme et ses exactions au travers de la vie quotidienne d'un immeuble, d’ un lycée et d'une brasserie où l'on peut consommer une bonne bière tout en saluant l’oncle Adolf. 

 

 

 

 

© Rodolphe – Marcos - Delcourt

 

 

On assiste aux différents changements imposés par le Reich. La population est obligée d’adhérer de gré ou de force au parti. On  mentionne également l’incendie du Reichstag attribué à des éléments communistes extérieurs. On assiste à la destruction des biens juifs (avant de s'en prendre à leur vie) et des livres hostiles soi-disant à la grandeur de l'Allemagne. Ces derniers termineront dans de grands autodafés. Détruit les écrits d’auteurs tels que  Franz Kafka, Ernest Hemingway, André Gide, Sigmund Freud, Jack London, Stefan Zweig et bien d’autres.

 

 

 

 

© Rodolphe – Marcos - Delcourt

 

 

Face à autant de changements, notre enseignant hésite entre deux attitudes différentes : se ranger derrière les nouveaux maîtres de l’Allemagne ou s’opposer à ceux-ci ? Mais pour cette dernière solution, il faut afficher du courage, une attitude qu’il ne maitrise pas tout à fait.

 

 

 

 

 

© Rodolphe – Marcos - Delcourt

 

 

Les diverses atmosphères rencontrées tout au long de ce premier récit sont parfaitement bien illustrées par les dessins expressifs réalisés par  Ramon Marcos.  

En conclusion, un premier tome bien construit dont on attend avec impatience la suite du récit.

 

 

 

 

 

Haubruge Alain

 

 

 

Titre : Chez Adolf T.1 1933

 

Série : Chez Adolf 

 

Tome : 1

 

Genre : Bd Historique

 

Collection : Histoire & histoires

 

Éditeur : Delcourt

 

Scénario : Rodolphe

 

Dessin : Ramon Marcos

 

Nombre de pages : 56

 

Prix : 15,00 €

 

ISBN : 9782413010319  



Publié le 19/04/2022.


Source : Bd-best


Interview

 

 

 

Comme indiqué précédemment, voici le premier reportage "Derrière la palette" effectué dans le cadre du salon Trolls & Légendes 2022.

 

 

 

 

 

Rencontre avec la petite fée du Festival "Trolls & Légendes 2022" des auteurs, dessinateurs et coloristes BD : Marilyn Salamanca !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Propos recueillis par : Thierry Ligot

 

Images : Axelle Coenen

 

 

 


 

 

 

 



Publié le 19/04/2022.


Source : Bd-best


Bd Best y était pour vous ... Trolls & légendes 2022

 

La neuvième édition du festival Trolls & Légendes vient d’avoir eu lieu le weekend passé à Mons. Notre équipe y était présente et a eu l’occasion de voyager dans les mondes imaginaires de la Fantasy, de rencontrer les auteurs, dessinateurs et illustrateurs du genre, de profiter de spectacles et d’animations extraordinaires pour petits et grands, de plonger dans l’univers du jeu, danser et même chanter lors de concerts uniques….  Ci-dessous, les premières images de cet évènement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montage : Thierry Ligot

 

Images : Axelle Coenen



Publié le 18/04/2022.


Source : Bd-best


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2022