Information générale concernant le monde de la BD
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Derrière la palette ... Bob Garcia Hergé, les ultimes secrets

 

31 mars 2023, Foire du Livre de Bruxelles, et une rencontre avec un autre grand amateur et connaisseur de Tintin et de son père, Hergé. Auteur de nombreux ouvrages sur eux, Bob Garcia vient de sortir une brique de bénédictin, "Hergé, les ultimes secrets". Une plongée qui met à mal certaines rumeurs concernant Georges Remi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hergé, les ultimes secrets (bd-best.com)

 

 

Un cabinet de curiosités. Hergé Les ultimes secrets (bd-best.com)

 

 

Interview : Thierry Ligot

 

Images: Axelle Coenen

 



Publié le 22/04/2023.


Source : Bd-best


Spirou n°4438 – 3 mai 2023 Quand Olivier Bocquet s’empare du Spirou …

 

 

 

Chaque semaine le magazine Spirou ravit petits et grands, lecteurs assidus ou simples curieux en fonction des séries.

L’occasion de découvrir quelques nouveaux talents, nouvelles séries, tendances entre les classiques et séries « historiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais voilà que parfois, vous avez un scénariste (ici) qui prend un numéro d’assaut … Comment ? Qui ? Quand ? Me direz-vous …

Alors je ne peux que vous inviter à vous ruer sur le prochain Spirou, le n° 4438 à paraître le 3 mai prochain. Qu’allez-vous y découvrir ?

Un Olivier Bocquet très en verve et prolifique !

Pas moins de 3 récits signés de sa plume … Chacun dans des registres fort différents, avec des dessinateurs comme Brice Cossu au trait et Johann Corgié à la couleur (excusez du peu !) pour un inédit de 6 pages de Lucky Luke, le 3e extrait du nouveau « Soda » avec Bruno Gazzotti au dessin et Usagi en fée des lumières et enfin la nouvelle mais déjà passionnante série « Le métier le plus dangereux du monde » en collaboration avec Fabio Lai et Fabien Alquier.

 

 

 

 

 

 

 

Trois univers donc fort différents bien que dans la droite ligne claire franco-belge.

Un western qui déménage avec une fusillade épique de six pages, fait plus que rare et exceptionnel chez Lucky Luke ! Le tireur le plus rapide de l’ouest, plus rapide que sa propre ombre n’a jamais besoin d’autant de cases pour désarmer ses adversaires ! Si un mini-récit fidèle à l’esprit de Morris, il n’empêche qu’Olivier Bocquet a su y mettre un peu de touche personnelle intéressante. Au niveau du dessin et des couleurs, nous restons dans la lignée donnée par Matthieu Bonhomme, donc excellente même si légèrement « modernisée ». Un Lucky Luke et sa Jolly Jumper un rien plus « féminine » reconnaissons-le.

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, nouveau scénariste de « Soda » pour ce nouvel album, le premier depuis le décès du regretté Philippe Tome. Là aussi, un scénario des plus percutants, comme son « père » était capable d’en pondre dans sa meilleure période ! Le plus célèbre pasteur-lieutenant de police new-yorkais retrouve, pour l’occasion, le crayon de Bruno Gazzotti qui l’avait, le temps du 14e album, abandonné à Dan.

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, le final du premier opus de « Le métier le plus dangereux du monde », nouvelle série mi-bon enfant, mi-fantastique, mi-« superhéros » … ce qui fait une « mi » de trop … Mais qui s’en plaindra ?

 

 

 

 

 

 

 

Bref un numéro bien estampillé « Olivier Bocquet » qui nous offre ici un petit panel de ses talents de scénariste. Un régal à n’en pas douter !

 

Pour le reste du sommaire, une petite planche de « Passe-moi l’ciel » qui décoiffe, un brin de « Les Cœurs de ferraille » tristounet, quelques planches toujours aussi … (nous nous tairons) de ces malheureux Schtroumpfs « bad look », …

 

Plus qu’à attendre le 3 mai pour le dévorer intégralement (enfin presque !). Qu’il est agréable pour certains héros de vivre dans l’ombre d’Olivier Bocquet ! Ou est-ce l’inverse ?

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

 



Publié le 21/04/2023.


Source : Bd-best


Abaddon T.1  Si-Naï

 

 

Les mystères de la Foi sont impénétrables dit-on ! Des cinq grandes religions terrestres (judaïsme, christianisme, islam, bouddhisme et hindouisme) des secrets sont encore à percer, à découvrir. Des artefacts, des documents, des objets sacrés, … sont peut-être disséminés ici et là à travers le monde. Leur découverte pourrait changer la face du monde, inverser des rapports de force ou tout simplement détruire le libre-arbitre de chacun à croire ou ne pas croire !

 

 

 

 

 

 

 

 

Or au cours de l’an 2027, cinq objets sacrés refont surface apportant avec eux questionnements, doutes, espoirs ou craintes !

Le sceau de Salomon, l’Arche d’Alliance, le sabre de Zulfikar, le miroir de Yata et Trishula, le trident du dieu Shiva !

 

« Les 5 grands chefs religieux ont déclaré […] qu’ils feront une autre grande annonce ne concernant pas seulement les fidèles et les croyants, mais touchant l’ensemble de l’humanité !

Espérons que les mystérieuses découvertes simultanées de ces 5 reliques sacrées, répondant à quelques-unes des plus grandes questions mèneront l’humanité vers une vision nouvelle du monde, vers une renaissance de la pensée théologique des religions instituées, et non vers une fracture profonde entre les grandes religions et des bouleversements dévastateurs … »

 

 

 

 

© Bec – Carey – Powell – Soleil

 

 

 

 

Cependant, l’annonce de l’arrivée d’Abaddon, l’Ange de l’Abîme, n’apparaît pas comme un signe d’espérance.

Mot hébreux désignant la destruction, la perdition ou l’abîme, son équivalent grec est « Apollyon » (le destructeur) et en français « Apollin ». Repris dans l’Apocalypse de Saint Jean et les Psaumes, il est le nom de l’Ange exterminateur !

 

 

 

 

 

© Bec – Carey – Powell – Soleil

 

 

 

 

Trois générations plus tard, la Terre et l’humanité ont bien changé ! Un monde dévasté, désertique où des refuges, restes de la civilisation, sont rares et difficiles à atteindre. Le Si-Naï en serait-il un pour ce groupe de migrants fuyant pilleurs et autres bandes d’écorcheurs ?

 

Nouvelle série chez Soleil avec à sa plume un Christophe Bec fort bien inspiré. Clairement dans son élément et ses univers post-apocalyptiques … peut-être un peu trop, vu un thème déjà maintes fois approchés, voire exploités un peu partout en littérature, bd, films, … Pourtant, ne jetons pas trop vite l’eau du bain avec le bébé ! En effet, ce premier tome semble nous réserver quelques surprises scénaristiques inédites ! Et comme tout récit d’anticipation digne de ce nom, il est basé sur des éléments réels … tels les 5 artefacts enfin retrouvés ! Un fameux incitant à la sa lecture.

 

 

 

 

 

© Bec – Carey – Powell – Soleil

 

 

 

 

Le rythme, à la fois rapide et contrôlé, intercale intelligemment les événements de 2027 et l’exode d’Assaël avec les siens. L’ensemble crée suspense et impatience à découvrir la suite, forçant le lecteur à avancer selon le bon vouloir de Christophe Bec dans une intrigue entre présent et futur ! Et cet avenir est plus qu’inquiétant, sans plus aucun repère ou lien avec notre présent … bien que si proche.

 

 

 

 

© Bec – Carey – Powell – Soleil

 

 

 

 

Malgré ces sauts temporels, la narration reste fluide et logique. Elle laisse des portes ouvertes quant aux événements ayant amenés à de tels bouleversements, même si certaines pistes sont envisageables.

Il faut dire que la série étant annoncée sur 3 tomes, ce premier est la mise en place de l’intrigue ainsi que des personnages. Donc pas de risque de la voir traîner en longueur album après album comme c’est malheureusement le cas dans certaines séries.

Robert Carey donne, par son trait ultra réaliste et une structure de planche libre, non conventionnelle alliant double page avec petite case, l’énergie et l’atmosphère nécessaires à ce récit d’anticipation. Décors soignés, visages reconnaissables et expressifs, attitudes comme postures vraisemblables, … rien n’est laissé au hasard.

Ni le travail de Vincent Powell d’ailleurs ! Sa mise en couleurs donne clairement vie au dessin, nuance idéalement les atmosphères, époques et lieux !

 

 

 

 

© Bec – Carey – Powell – Soleil

 

 

 

 

Bref un premier volume prometteur pouvant attirer et convaincre amateurs du genre, comme tout lecteur de BD.

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

Titre : Si-Naï

 

 

Série : Abaddon

 

 

Tome : 1

 

 

Éditeur : Soleil

 

 

Scénario : Christophe Bec

 

 

Dessin : Robert Carey

 

 

Couleurs : Vincent Powell

 

 

Nombre de pages : 64

 

 

Prix : 15,95 €

 

 

ISBN : 9782302090989

 



Publié le 20/04/2023.


Source : Bd-best


Sherlock Holmes & les mystères de Londres  T.1 La Noyée de la Tamise

 

 

Londres, printemps 1894, une enfant est trouvée morte sur un quai de la Tamise. Vêtue d’une robe de marque, elle porte sur son visage un étrange masque. Ce dernier enlevé, on constate que sa bouche et ses yeux ont été cousus.

 

 

 

 

 

 

 

Alors que Scotland Yard se tourne vers la communauté jamaïcaine de l’East End, Sherlock Holmes, appelé à l’aide par la police londonienne, s’intéresse plus particulièrement au masque porté par la victime.

 

 

 

 

© Pécau – Suro - Scarlet – Soleil

 

 

Pour conforter sa pensée, il se rend en compagnie de Watson à Paris afin d’y rencontrer Félix  Fénéon, un spécialiste des masques anciens. Lorsque le duo arrive dans la capitale française,  Félix Fénéon est emprisonné en attente de son procès. Accusé d’avoir posé une bombe dans un restaurant parisien, Holmes témoigne en faveur de l’accusé, obtenant contre toute attente sa libération.

 

 

 

 

 

© Pécau – Suro - Scarlet – Soleil

 

 

Créé en 1887 par Arthur Conan Doyle, Sherlock Holmes fait sa première apparition dans le roman policier « Une étude en rouge ». Détective privé, il possède une mémoire impressionnante lui permettant de résoudre les crimes grâce à une capacité de déduction hors du commun. Secondé par le docteur Watson, ce dernier narre le plus souvent les aventures de son ami. En 1893, Conan Doyle mettra en scène la mort de son héros dans « Le dernier problème », le précipitant dans les chutes du Reichenbach (Suisse) avant de le ressusciter dix ans plus tard dans « La maison vide ».

 

 

 

 

© Pécau – Suro - Scarlet – Soleil

 

 

Le personnage d’Holmes fera l’objet de nombreuses adaptations aussi bien au cinéma, à la télévision, dans divers ouvrages reprenant son personnage.  C’est le cas avec cette nouvelle aventure apocryphe scénarisée par Jean-Pierre Pécau qui va faire croiser à notre duo des personnages ayant eu une existence réelle tel Oscar Wilde ou Toulouse-Lautrec. Fénéon est également réel, journaliste défenseur de Dreyfus, anarchiste, accusé d’un attentat contre un restaurant parisien, il va assurer lui-même sa défense et obtenir son acquittement au moyen d’un remarquable plaidoyer. Les illustrations confiées à Michel Suro mettent en valeur le scénario. Le choix des couleurs correspond bien aux diverses situations rencontrées. Un seul bémol, la police d’écriture est pour moi déroutante lors de la lecture.

 

 

 

 

© Pécau – Suro - Scarlet – Soleil

 

 

 

En résumé, un bon moment de lecture avec cette nouvelle aventure tenant ses promesses. Impatient de pouvoir découvrir le dénouement de cette affaire lors du prochain tome.

 

 

Alain Haubruge

 

 

Titre : La Noyée de la Tamise

 

Série : Sherlock Holmes et les mystères de Londres

 

Tome : 1

 

Genre : Policier

 

Éditeur : Soleil

 

Scénario : Jean-Pierre Pécau

 

Dessin : Michel Suro

 

Couleurs : Scarlett

 

Nombre de pages : 56

 

Prix : 15,50 €

 

ISBN :  9782302093713

 



Publié le 20/04/2023.


Source : Bd-best


Une famille en guerre T.1 Le pays perdu

 

 

 

Française jusqu’en 1871, ensuite allemande jusqu’en 1918 puis de nouveau française avant d’être intégrée au troisième Reich allemand après la victoire éclair des Nazis en 1940, la région alsacienne va être tiraillée entre deux cultures à de nombreuses reprises.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mulhouse … Un jeune cadre dynamique décide de passer une semaine de repos à la clinique Saint Morand. Il compte la mettre à profit afin de se débarrasser des drogues qu’il prend afin d’être plus performant dans sa fonction. Lors de la première nuit, il entend un hurlement dans la chambre voisine. Lorsqu’il entre dans celle-ci, il se trouve face à un vieil homme et une bouteille de Riesling du domaine Engel. Les deux hommes engage la conversation, le plus âgé plongeant dans ses souvenirs en évoquant son père, viticulteur, murant la cave abritant ses plus grands crus pour les protégés de l’envahisseur.

 

 

 

 

© Piatzszek – Espé – Glénat

 

 

 

Le premier tome de cette série prévue en trois parties plante le décor. On y évoque la situation de l'Alsace, région déchirée entre deux nations. On nous présente également les différents membres de la famille Engel. D’Alfred, le père viticulteur, en passant par sa fille, une enseignante qui n’aime pas les Nazis, son fils Ainé Antoine, prisonnier de guerre français, libéré, mais gardant une haine profonde de l’envahisseur allemand sans oublier le fils cadet François, ébloui par la propagande pro-germanique de son professeur expliquant que « la France n'a jamais été bonne pour les Alsaciens et tous ceux qui osent aujourd'hui lui tourner le dos sont ceux qui possèdent le vrai courage. » Comme la majorité des enfants alsaciens, François est intégré dans les jeunesses hitlériennes où il est séduit par les idées et l’entrainement reçu.

 

 

 

 

© Piatzszek – Espé – Glénat

 

 

Stéphane Piatzszek (scénario) et Espé (dessin) nous proposent de suivre l’histoire du quotidien de la famille Engel dans l’Alsace annexée par les Nazis. Une histoire vue au travers les souvenirs hantant François devenu vieillard. Entre l’assimilation aux coutumes nazies, la chasse aux Juifs, les interdictions et les arrestations, cette vie quotidienne va être plus que troublée. Certaines pages reflètent les heures les plus sombres de cette époque, plus particulièrement lorsque le duo nous fait vivre les entraînements des Hitlerjugend. En 2015, les deux hommes nous avaient proposés un album ayant pour cadre la Seconde Guerre mondiale intitulé « L’île des Justes, Corse été 42 ».

 

 

 

 

© Piatzszek – Espé – Glénat

 

 

Ce premier tome est paru en mai 2019, juste avant le Covid, la suite arrive quatre années plus tard dans les bacs pour la fin ce mois. Le troisième et dernier tome clôturant cette aventure est lui prévu pour la fin de cette année.

 

 

 

Alain Haubruge

 

 

Titre : Le pays perdu

 

Série : Une famille en guerre

 

Tome : 1

 

Éditeur : Glénat

 

Scénario : Stéphane Piatzszek

 

Dessin : Espé

 

Nombres de pages : 56

 

Prix : 15,50  €

 

ISBN : 9782344030639

 



Publié le 19/04/2023.


Source : Bd-best


Dans l'ombre

 

Cela fait quelque temps que nous ne vous avions plus parlé de Philippe Pelaez.

Autant nous avions adoré les deux tomes du « Bossu de Notre-Dame », nous nous étions laissés emprisonner par son « Bagnard de guerre », transportés dans les deux opus de « Furioso », … pour ne citer que ces albums-là, autant nous nous demandions où nous mèneraient ses prochains.

Nous voici donc fixés ! Une adaptation du roman d’Edouard Philippe et Gilles Boyer « Dans l’ombre » publié aux Éditions JC Lattès. De la politique fiction ou une confession romancée ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Derrière chaque candidat à une élection se trouve des hommes de l’ombre, des bénévoles, des conseillers, des hommes de confiance, des militants … des espoirs de victoire et pour les plus fidèles … du pouvoir !

Mais jusqu’où peut-on être fidèle, tout en restant intègre ?

 

Un apparatchik … voilà ce que l’on est quand on consacre sa vie à un politique, au « Patron », pour lui permettre de grimper les échelons de la réussite et obtenir le mandat suprême : celui de Président de la République … sans se tâcher les mains !

Pourtant entre une élection primaire et une présidentielle, les enjeux changent, l’importance change … et donc les moyens d’y arriver ne sont plus forcément les mêmes. Et ce surtout si un scandale ou autre éclate, comme un soupçon de fraude lors de la primaire justement !

 

 

 

 

© Pelaez – Le Bihan – Bamboo Édition

 

 

 

 

Voici donc un plongeon dans les rouages des combines mises en place pour écarter l’autre, le déstabiliser, le discréditer, pour « gagner » tout simplement et accéder au pouvoir.

Pourtant ce « premier des conseillers » n’en est pas moins un homme, avec ses questionnements, ses interrogations et son humanité. Cette dernière qui petit à petit, face aux événements l’interpelle en le faisant réfléchir à qui il est, qui est réellement son candidat, son « Patron », et à sa propre vision de sa vie. Rester dans l’ombre fait-il de lui une « ombre » à jamais ?

 

 

 

 

 

 

© Pelaez – Le Bihan – Bamboo Édition

 

 

 

 

Critique ou simple chronique de la vie politique française ici, mais généralisable à d’autres républiques, ses auteurs savent de quoi ils parlent pour être issus eux-mêmes de cette caste politique supérieure et souvent arrogante !

Trucages, arrangements, coups de poignard dans le dos, manipulations, mensonges, … des moyens parfois en marge de la légalité (pour ne pas dire carrément) ne se voient pas uniquement au cinéma, en documentaires, reportages ou romans. Nous pouvons aisément imaginer que des bases sérieuses sont les fondations de cette intrigue politico-policière passionnante.

 

 

 

 

 

© Pelaez – Le Bihan – Bamboo Édition

 

 

 

 

Un scénario rythmé et qui va au bout des choses, un dessin ligne clair lisible permettent aux lecteurs de s’imprégner sans difficulté de cet univers impitoyable de la « real politic », et s’ajoutent aux atouts évidents de cette enquête.

En parlant du graphisme justement, Cédrick Le Bihan a opté intelligemment pour un trait simple soignant les expressions faciales et les teintes d’ambiance. Ni trop, ni trop peu … L’essentiel est mis sur les dialogues et les réflexions également grâce à un découpage aéré et classique des planches.

 

 

 

 

© Pelaez – Le Bihan – Bamboo Édition

 

 

 

 

D’une certaine manière, et d’une autre époque, d’un autre style mais toujours d’actualité, en lisant « Dans l’ombre », je repensais à certaines scènes du cultissime film d’Henri Verneuil, « Le Président » (1961) avec un extraordinaire Jean Gabin (mais dans le rôle de l’homme politique et non d’un conseiller de l’ombre).

 

La morale de l’histoire ? Magouilles et trahisons, tous les coups sont permis en politique … du moment qu’on arrive au but … et que nous ne sommes pas pris !

 

Nous, c’est ce one-shot qui nous a pris à la gorge !

 

 

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

Titre : Dans l’ombre

 

 

Collection : Grand Angle

 

 

Éditeur : Bamboo

 

 

Scénario : Philippe Pelaez

 

 

Dessin : Cédrick Le Bihan

 

 

Nombre de pages : 88

 

 

Prix :

 

 

ISBN : 9782818994825

 

 



Publié le 19/04/2023.


Source : Bd-best


Romelu Lukaku – anecdotes ... Kevin De Bruyne – anecdotes

A l’heure où ce lamentable « Qatar » est désormais derrière eux (évitons de revenir sur l’ère qui a galvaudé une « génération dorée » de nos Diables Rouges), regardons vers demain avec ce nouvel entraîneur dont les premiers résultats sont plus que prometteurs.

Une équipe remaniée, rajeunie pour certains de ses cadres, qui ressent à nouveau le plaisir de jouer et prête à tout pour marquer l’histoire de leur sélection nationale … voilà donc une nouvelle page qui débute.

 

 

Alors bien que ceci ne soit pas du 9e Art, nos récentes chroniques BD footballistiques d’albums Kennes nous a poussés à jeter un petit coup d’œil à d’autres de leurs parutions sur le même thème.

 

 

 

 

 

© Stein – Kennes Éditions

 

 

 

 

Parmi elles, la collection « Portraits … » de Patrick Stein. 6 titres déjà, chacun consacré à l’une de ses stars : Youri Tielemans, Thibaut Courtois, Eden Hazard, Axel Witsel et les extraterrestres Romelu Lukaku et Kevin De Bruyne !

 

 

 

 

 

© Stein – Kennes Éditions

 

 

 

 

De leur début, leur ascension, leur parcours exceptionnel à chacun de club en club, leur entrée en équipe nationale et les exploits marqués de leur empreinte, tout y passe.

Raconté comme on en discuterait autour d’une bonne bière, on les découvre avec les grands moments de leur carrière et parcours, des anecdotes, des détails parfois surprenants, des stats souvent incroyables et donc les records à la clé, …

Le tout illustré pour chacun de photos superbes, qu’elles soient privées ou professionnelles.

 

 

 

 

 

© Stein – Kennes Éditions

 

 

 

 

Deux piliers incontournables de notre équipe nationale avec leur sentiment, leur caractère, leur hargne à gagner mais toujours en jouant fair-play et correctement. Le nouvel entraîneur ne s’y est d’ailleurs pas trompé en les gardant dans sa sélection, offrant même à KDB le brassard de capitaine !

 

 

 

 

 

© Stein – Kennes Éditions

 

 

Patrick Stein, journaliste sportif depuis une quinzaine d’années a eu l’occasion de les rencontrer et de suivre leur carrière de près. Fan de foot depuis son plus jeune âge, cet univers lui est familier, au point d’en avoir fait son métier. C’est donc par un regard expert, mais non moralisateur, qu’il nous en parle.

 

Deux livres, et une collection indispensable pour tout fan des Diables Rouges !

 

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

 

 

Titre : Romelu Lukaku. Portrait, records, anecdotes

 

Collection : Portrait – anecdotes - …

 

Éditeur : Kennes Éditions

 

Auteur : Stein Patrick

 

Nombre de pages : 64

 

Prix : 19,90 €

 

ISBN : 9782380757897

 

 

Titre : Kevin de Bruyne. portrait, records, anecdotes

 

Collection : Portrait – anecdotes - …

 

Éditeur : Kennes Éditions

 

Auteur : Stein Patrick

 

Nombre de pages : 64

 

Prix : 19,90 €

 

ISBN : 9782380757927

 

 



Publié le 18/04/2023.


Source : Bd-best


Guerres d’Arran T.1  La Compagnie des Bannis

 

Dans l’univers de la BD héroïc fantasy, une saga trône largement dans le dessus du lot : « Le Monde d’Aquilon » !

Impossible de passer à côté pour tout fan du genre !

Alors en 2 mots, 2 grandes terres séparées par une immense faille : celles d’Arran et celles d’Ogon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des mondes eux-mêmes divisés en une multitude de royaumes avec des peuples différents, en luttes et conflits constamment : Elfes, Orcs, Gobelins, Nains, Mages, … parmi les hommes.

Les quêtes s’ensuivent, les guerres s’enchaînent avec leurs lots de massacres, vengeances, initiations et autres.

Bref pour narrer chacune de ces aventures, une gigantesque cathédrale bédéesque de plus de 90 albums répartie en 5 séries actuellement.

 

 

 

 

© Istin -Cossu – Nanjan - Soleil

 

Alors quand la 6e sort dans nos librairies préférées, comment y résister ?

Premier tome des « Guerres d’Arran », nous retrouvons les principaux protagonistes de chaque branche de la saga en lutte contre la Veuve Noire, la Haute Reine Imalya, fille du Roi Erik et Reine de l’Yrlanie continentale !

Cette dernière a décidé de mettre au pas l’ensemble des anciennes races en les droguant par l’absorption de kicha d’abord ! Et dans ce monde où la compassion est une passion post-mortem … La dentelle n’est pas un art qu’elle affectionne particulièrement.

 

 

 

 

© Istin -Cossu – Nanjan - Soleil

 

 

 

Contre elle, une coalition que l’on commençait à présentir dans les derniers albums de la branche « Elfes » notamment. Les anciennes races, sous l’impulsion de Dunnrak et Hidden, doivent s’unir. Mais s’en rendent-elles compte ? En effet, comme à chaque fois, à chose impossible nul n’est tenu … sauf miracle ou événement symbolique écrasant les différences ! ces derniers ont beau vouloir détruire le marché de la kicha, le réveil des leurs n’est pas évident !

 

 

 

 

© Istin -Cossu – Nanjan - Soleil

 

 

 

Leur crépuscule est en marche. Dès le début de l’album, nous connaissons le sort de la Compagnie des Bannis. Comment en sont-ils arrivés là ? Un long et palpitant flash back va dès lors nous narrer leur complainte … de leur union pour constituer cette compagnie à leur sort final !

Entre alliances et trahisons, le mage Altherat joue un jeu assez trouble et personnel où les autres ne sont que des pions … Mais pour qui joue-t-il réellement ? La Haute Reine peut-elle pleinement compter sur son dévouement ?

 

 

 

© Istin -Cossu – Nanjan - Soleil

 

 

 

Une chanson de geste tumultueuse, monumentale à la hauteur de ses héros. Tout le monde d’Aquilon dans ce crossover magistral !

Un scénario héroïc fantasy dans toute sa splendeur, animé par le crayon, le trait de Brice Cossu. Ce dernier nous gratifie de l’ensemble de la maîtrise de son art par un dessin énergique, puissant. Et cela tout en respectant l’admirable travail lancé au départ par Pierre-Denis Goux ! Que ce soit dans les scènes d’action, les décors, les portraits, les postures et attitudes, le lecteur peut s’imprégner de cette atmosphère épique … dont certaines scènes et actes se déroulent dans des décors pouvant rappeler certains d’une autre saga prestigieuse … Pensez au gouffre de Helm ou à la Porte Noire du « Seigneur des Anneaux » ! Ou à d’autres …

Nanjan, par sa palette de couleurs, finalise l’ensemble du graphisme en lui donnant l’unicité nécessaire avec les autres albums des sagas « frères ».

 

 

 

 

© Istin -Cossu – Nanjan - Soleil

 

 

 

 

Bref un crossover grandiose, donnant envie à celles et ceux qui n’en connaîtraient pas les origines de s’y plonger, et aux fans des premières heures d’enfin pouvoir réunir, un peu à la façon Marvel, leurs héros en une seule aventure.

Du grand art certifié « Pur héroïc fantasy » !

 

 

 

Thiery Ligot

 

 

Titre : La Compagnie des Bannis

 

Série : Les Guerres D’Arran

 

Univers : Le Monde d’Aquilon

 

Éditeur : Soleil

 

Genre : Action - Fantasy

 

Scénario : Jean-Luc Istin

 

Dessin : Brice Cossu

 

Couleurs : J. Nanjan

 

Nombre de pages : 76

 

Prix : 15,95 €

 

ISBN : 9782302092129

 



Publié le 16/04/2023.


Source : Bd-best


La Femme à l'Étoile

 

Fin du XIXe siècle, quelque part dans le N-O des Etats-Unis, en plein hiver, un cavalier tente d’échapper à des poursuivants. Seul, ou plutôt avec comme seul compagnon, Boots, son cheval, il tente de rejoindre Promesa, un hameau de quelques ruines autour d’une église. Car là, dans ce village fantôme, perdu au fin fond de la forêt, il espère trouver le salut … et le calme dans une solitude enneigée !

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourtant ce qu’il y trouve est légèrement différent … Un village en ruine, certes, mais pas si abandonné que cela ! Un autre « fantôme » y erre ou plutôt s’y cache en attendant … qui ou quoi ?

Dans un paysage enneigé, froid, en ruine, une femme à l’étoile s’y terre, Perla !

Est-elle réellement « shériff » ?

La cohabitation entre eux débute semblable aux conditions météorologiques du moment ! Hostile et glaciale.

Ils ont chacun leur passé à fuir.

 

 

 

 

© Anthony Pastor - Casterman

 

 

 

Zachary Desmoines, lui, s’installe, avec ses cauchemars, dans une cabane retapée à la hâte. Ses nuits sont hantées par ses parents, son passé, ses études en médecine abandonnée et sa fuite … Mais pourquoi ? Et que dire du vieux colt de son grand-père avec qu’une seule cartouche qu’il garde dans ses affaires sans l’utiliser ? Bien des mystères et des méandres dans sa tête !

 

Elle, Perla Sietevidas, installée dans l’ancien magasin, l’observe de loin. Voit-elle en lui une menace, un simple trappeur perdu ou un chasseur … de prime paumé ?

Mais les conditions hivernales d’un côté, la solitude de l’autre, l’isolement fait son œuvre en l’amadouant. Leur relation se réchauffe …

 

 

 

 

© Anthony Pastor - Casterman

 

 

 

Cela pourrait être si simple si un grain de sable ne venait pas subitement les ramener à la dure réalité ! Ce dernier s’appelle marshal Pierce ! Obsédé par la Bible, il traque Perla pour meurtre. Elle aurait tué son mari.

 

La partie de chasse commence …

Et rapidement, elle dégénère par l’arrivée des poursuivants de Zachary … Lui est accusé du meurtre de son père …

 

 

 

 

© Anthony Pastor - Casterman

 

 

 

 

Une chasse au couple dans un environnement sauvage, dans les bourrasques d’une tempête de neige emmêlant passion, amours, violence, haine et folie.

 

Anthony Pastor nous plante là un western prenant, sans garde-fou, âpre. Les protagonistes principaux tentent d’y fuir leur passé, de sauver leur âme en retrouvant leur innocence dans un amour impossible (et improbable) au départ.

Le lecteur ne sait qui l’emportera de Zachary, Perla, Pierce et les autres marshals … ou la nature ?

 

 

 

© Anthony Pastor - Casterman

 

 

 

Après des récits d’anticipation, de géopolitique, historiques, un western « à l’eau de rose », en voici un sanglant, brutal, à la trame dramatique en crescendo jusqu’au dénouement final.

Toute cette tension se retrouve dans le trait d’Anthony Pastor, son crayon nerveux, sa palette de couleur monochrome, en peinture directe. Une galerie de portraits impressionnante, expressive rendant les émotions à l’état brut … Superbe de douleur, de colère, de passion !

 

Anthony Pastor nous avait déjà habitués à divers styles et techniques. De « Las Rosas » au « Sentier des Reines », en passant par son « No War », en voici une nouvelle à sur sa palette … Un véritable succès !

 

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

Titre : La Femme à l’étoile

 

Genre : Western

 

Éditeur : Casterman

 

Scénario : Anthony Pastor

 

Dessin : Anthony Pastor

 

Nombre de pages : 253

 

ISBN : 9782203238848

 

 

 



Publié le 15/04/2023.


Source : Bd-best


Derrière la palette ... Moon Li Les Petits Voyageurs de l'Art T.1

 

 

 

Vendredi 31 mars 2023, Foire du Livre de Bruxelles, une rencontre placée sous le signe du génie et de l'art avec Moon Li, talentueuse dessinatrice de "Les Petits Voyageurs de l'art, tome 1 - La Joconde de Léonard de Vinci" aux éditions Kennes.

 

 

 

 

 

 

 

Charme, bonne humeur et plaisir de découvrir un album jeunesse ludique et pédagogique sur un scénario de Carbone.

 

 

 

 

 

 

Au cœur du plus célèbre tableau du monde. Les petits voyageurs de l'Art 1 – La Joconde de Léonard de Vinci (bd-best.com)

 

 

 

 

 

 

© Moon Li – Carbone - Kennes

 

 

Interview: Thierry Ligot

 

Images : Axelle Coenen

 

 

 



Publié le 14/04/2023.


Source : Bd-best


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2023