?>

Prisonnier de son destin…malgré lui. Le voyage de Marcel Grob.
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Prisonnier de son destin…malgré lui.  Le voyage de Marcel Grob.

 

            « - Vous vous appelez bien Marcel Grob et vous êtes né le 12 septembre1926 à Kirchberg en Alsace, c’est bien cela ?

-          C’est exact.

-          Vous avez donc 83 ans.

-          Oui. Je vous l’ai déjà dit. (…)

-          Dites-moi, Monsieur Grob, mécanicien-ajusteur, c’est bien le poste que vous occupiez chez les Waffen SS, non ? »

 

 

 

 

 

 

Octobre 2009, le juge Tonelli interroge Marcel Grob sur son passé sombre durant la guerre. Jeune homme, il a été enrôlé dans l’armée allemande, sans en avoir le choix.

Pourquoi, si longtemps après, ce magistrat s’acharne-t-il sur ce vieil homme au parcours qu’il n’a pas choisi ? Au cœur de l’horreur, Grob avait-il la possibilité de prendre en main son destin ? Chez les SS, « Mon honneur s’appelle fidélité. ». S’enfuir, c’est trahir. Désobéir, c’est trahir. Trahir, c’est mourir.

 

 

 

 

© Collin, Goethals - Futuropolis.

 

 

            Sébastien Goethals habille le récit fort, poignant et dramatique de son trait réaliste et rapide. Ainsi, comme le principal protagoniste, on est embarqué dans l’action sans pouvoir réagir. Comme Marcel, on subit sans pouvoir s’arrêter, on est acteur-spectateur de scènes que l’on voudrait ne pas voir.

L’auteur du Temps des sauvages chez Futuropolis reste objectif. La peur appelle la peur, la haine appelle la haine, et surtout, l’incompréhension appelle l’incompréhension.

Les planches les plus fortes sont certainement celles sans texte où simplement les dessins permettent de réfléchir et de comprendre, ou tout du moins, d’essayer de comprendre.

 

 

 

 

© Collin, Goethals - Futuropolis.

 

La couverture en dit long sur l’état d’esprit de l’homme dont on suit le destin. Les soldats allemands avancent comme un troupeau de moutons. L’un d’eux se retourne comme pour demander de l’aide ou implorer le pardon, c’est Marcel Grob.

 

            Philippe Collin est un nouveau venu dans le monde de la bande dessinée. L’homme fait les beaux jours de France Inter depuis des années. Découvert avec l’atypique émission Panique au Mangin Palace, l’animateur a occupé diverses tranches horaires sur la station. Depuis trois ans, il est au micro de L’œil du tigre, une émission sur l’histoire du sport, le dimanche en fin d’après-midi, émission passionnante qui ferait aimer le sport au plus pantouflard des auditeurs.

            Collin se lance dans le scénario pour réhabiliter la mémoire de son oncle Marcel Grob, malgré nous, du nom de ces soldats français intégrés contraints et forcés dans la Waffen SS. Ayant compris après son décès les origines cet engagement en 1944, Philippe fait acte de rédemption et demande pardon à Marcel de l’avoir considéré comme un nazi de base. Le voyage de Marcel Grob est une histoire vraie, avec quelques passages romancés dans une logique historique, comme la scène des prouesses de Grob en foot lui ayant permis de se faire une place privilégiée dans l’armée, les officiers adorant ce sport.

 

 

 

 

© Collin, Goethals - Futuropolis.

 

 

            Un personnage pas comme les autres est au cœur du récit. Il s’agit d’un livre : La cerisaie, texte d’une pièce de théâtre d’Anton Tchekhov. Cette histoire est celle de la fin de l’aristocratie russe et de la prise de pouvoir d’une nouvelle classe sociale, symbolisée par des arbres qui sont abattus pour posséder une propriété. La beauté et la mort sont liées. Le blanc des fleurs de cerisiers y est dominant. Mais peut-on détruire un monde et accéder à une pureté ? C’est la question que doivent se poser les officiers nazis qui sèment le chaos.

 

            Est-ce grâce à la place importante de son scénariste dans le monde des médias que l’album est largement médiatisé ? Sur le net, outre une bande annonce « classique »

 

 

 

 

 

un teaser cinématographique avec des acteurs professionnels laisse imaginer le succès que pourrait rencontrer ce récit sur grand écran

 

 

 

 

 

 

Dans une interview réalisée par sa compatriote Léa Salamé sur France Inter, Philippe Collin dit tout de la genèse de l’album

 

 

 

 

 

 

 

            L’album se conclut avec un dossier réalisé par l’historien spécialiste du nazisme Christian Ingrao.  On y apprend le pourquoi du comment du drame des Malgré-nous incorporés dans la Waffen SS.

            Pour compléter la lecture de cet album, lisez Malgré Nous, l’excellente série en quatre albums signé Marie Terray et Thierry Gloris parue chez Quadrants-Soleil.

 

            Peut-on tout pardonner à Marcel Grob ? L’homme est-il coupable ou victime ? Chacun se fera une opinion sur le destin de cet homme dont la faute principale est d’être né au mauvais endroit au mauvais moment.

            Incontournable.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

One shot : Le voyage de Marcel Grob

 

Genre : Drame historique

 

Scénario : Collin & Goethals

 

Dessins & Couleurs : Goethals

 

Éditeur : Futuropolis

 

Nombre de pages : 192

 

Prix : 24,00 €

 

ISBN : 9782754822480

 



Publié le 27/11/2018.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2018