?>

Une guerre, y a pas mieux pour faire disparaître des gens. Violette Morris, à abattre par tous les moyens 1- Première comparution.
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Une guerre, y a pas mieux pour faire disparaître des gens.  Violette Morris, à abattre par tous les moyens 1- Première comparution.

           « - La cause du décès de chacune des victimes est certaine et évidente : multiples impacts de balles, y compris pour les enfants. La mort a dû être immédiate.

-          Pardonnez-moi, Docteur, mais… il y a six cadavres.

-          J’allais y venir : le sixième et dernier corps présente une… une particularité.

-          C’est-à-dire ?

-          Eh bien, il s’agit d’une personne de sexe féminin d’environ cinquante ans, mais dont la carrure, la corpulence et même les vêtements la rapprochant bien plus d’un homme sacrément charpenté… En outre, pour une femme, il lui manque un élément essentiel : elle n’a pas de poitrine.

-          Ce « détail » signe plus que tout autre l’identité de la victime. Il s’agit de Violette Morris. »

 

 

 

 

 

 

12 septembre 1945, département de l’Eure. Un charnier est découvert dans une ancienne mare. Lucie Blumenthal était avocate. Depuis la libération, elle a ouvert une « officine pour recherche de personnes disparues ». La voilà sur les traces de Violette Morris, qu’elle a côtoyé en pension. Mais leurs destins se sont séparés. Si l’une a choisi la justice, l’autre a servi pour la gestapo. Aujourd’hui, c’est un cadavre que découvre la privée.

Lucie n’a qu’un objectif en tête : découvrir ce qu’il s’est passé lorsque Violette Morris a pris la direction d’Evreux au volant de sa 15 CV Citroën en avril 1944.

 

 

 

 

© Rey, Kris, Galic - Futuropolis.

 

 

 

            L’histoire navigue entre les recherches « présentes » de Lucie et la vie de son opposée. Très jeune, Violette s’avère être une compétitrice dans l’âme. Colérique, elle ne supporte pas d’être devancée. Et lorsqu’une religieuse de sa pension lui fait une remarque qu’elle pense injuste, elle n’hésite pas à tenir face à elle des propos blasphématoires. L’enfant difficile va se transformer au fil des années en sportive déterminée, avant de basculer du côté obscur.

 

            Après Un maillot pour l’Algérie, le duo Kris/Galic se reforme pour raconter la vie de l’une des personnalités les plus complexes du XXème siècle. Ils ont choisi de partir d’une « fin » pour remonter aux sources du dossier. Le scenario propulse immédiatement le lecteur dans un questionnement, un besoin et une envie de comprendre : une leçon. Il n’y a pas un temps mort.

 

 

 

 

© Rey, Kris, Galic - Futuropolis.

 

 

            Javi Rey retrouve ses complices du « maillot ». Le dessinateur avait déjà signé une histoire de guerre napoléonienne en Espagne avec le diptyque Adelante dans la collection Secrets sur scénario du regretté Frank Giroud. Rey revient dans une histoire de guerre mais dans des lieux et sous une approche totalement différente. Dans les deux cas, il s’agit pourtant de destins qui sombrent.

 

 

 

 

            Dans ce genre de récit sur des personnalités controversées, il ne faut pas tomber dans le sentimentalisme. Transformer un bourreau en quelqu’un de sympathique, tomber dans une sorte de syndrome de Stockholm, les auteurs évitent les pièges. L’album est une des bonnes surprises de cette fin d’année et s’inscrit directement dans la short-list des indispensables de 2018.

 

 

 

© Rey, Kris, Galic - Futuropolis.

 

            Marie-Jo Bonnet clôture l’album avec un dossier historique passionnant sur l’enfance de Violette Morris en Normandie jusqu’à ses 26 ans et sa participation aux championnats de France d’athlétisme en 1919. L’historienne maîtrise son sujet ; elle a publié Violette Morris, Histoire d’une scandaleuse en 2011.

 

 

Laurent Lafourcade.

 

 

Série : Violette Morris, à abattre par tous les moyens.

 

Tome : 1- Première comparution.

 

Genre : Polar historique.

 

Scénario : Kris & Galic.

 

Dessins & Couleurs : Rey.

 

Dossier historique : Bonnet.

 

Éditeur : Futuropolis.

 

Nombre de pages : 72.

 

Prix : 16 €.

 

ISBN : 9782754821650

 



Publié le 14/11/2018.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019