?>

Une relecture d’un mythe. Milady ou le mystère des Mousquetaires
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Une relecture d’un mythe.  Milady ou le mystère des Mousquetaires

 

   « - Ainsi, Son Eminence m’ordonne… ?

- De retourner à l’instant même en Angleterre, oui Milady, et de la prévenir directement si le duc quittait Londres.

- Et quant à mes autres instructions ?

- Elles sont enfermées dans cette boîte, que vous n’ouvrirez que de l’autre côté de la Manche.

- Très bien… Et vous, que faites-vous ?

- Moi, Milady, je retourne à Paris. »

 

 

 

 

 

Le Comte de Rochefort donne sa mission à Milady de Winter. L’espionne est envoyée Outre-Manche afin de surveiller le Duc de Buckingham. Les ferrets d’Anne d’Autriche sont au centre de l’Affaire qui secoue les cours d’Angleterre et de France.

 

 

 

 

© Bihel, Venayre—Futuropolis

 

 

L’aventure des Trois Mousquetaires fait partie des histoires que l’on connaît par cœur. Adaptée, ré-adaptée, sous toutes les coutures, au cinéma, en dessin animé, en bande dessinée, vue, revue, lue, relue, on croyait tout connaître de l’intrigue. Et pourtant, Venayre et Bihel ont trouvé un nouveau point de vue.

 

Méchants, manipulateurs, grotesques, les hommes sont bien tous les mêmes. Milady est un livre qui montre l’histoire par le prisme d’une femme féministe avant l’heure et qui ne compte pas se laisser marcher sur les pieds. Elle ne tue personne, mais tire les ficelles. Elle prétend sauver des âmes et rappelle que Dieu a commandé que l’homme ne devait pas convoiter la femme de son prochain. Elle est fatale, mais pas fataliste, se veut résolument décideuse, sans pour autant être manipulatrice. Sur l’échiquier de l’histoire, là où Constance de Bonacieux n’est qu’un pion, Milady joue le rôle d’un Cavalier qui avance d’un pas imprévisible.

 

 

 

 

© Bihel, Venayre—Futuropolis

 

 

Sylvain Venayre réalise un scénario de passionné des trois Mousquetaires. Avec cette relecture de l’œuvre de Dumas par le prisme de Milady de Winter, Venayre propose un angle de lecture inédit. La préface et la postface écrites par lui-même justifient ses choix scénaristiques. Elles sont des éléments indispensables à l’appréciation du récit, permettent de comprendre son début et évitent que le dénouement ne laisse le lecteur sur sa faim.

 

Le scénariste nous apprend la façon dont les 67 chapitres du roman ont été conçus par Dumas et les libertés qui ont été prises par rapport à l’Histoire du siècle. On y découvre que l’épopée y est racontée du point de vue du Comte de la Fère, plus connu sous le nom d’Athos, et que celui-ci a été le premier mari d’Anne de Breuil, dite Milady. Ce serait pour cela que la belle y tient un rôle si subjectivement du côté du « mal ». Le prologue violent de l’album montre le rapport de force entre le Comte et sa femme.

 

 

 

 

© Bihel, Venayre—Futuropolis

 

 

Frédéric Bihel choisit un traitement graphique original. Le trait crayon donne une impression, vivante, naturelle et d’époque. Les yeux magnifiques de l’héroïne transpercent le papier pour envoûter le lecteur. Les décors naturels sous des ciels nuageux, en forêt ou sur mer, sont également l’un des points forts du dessinateur.

 

 

 

 

© Bihel, Venayre—Futuropolis

 

 

Il faut être passionné par le roman originel pour apprécier Milady ou le mystère des Mousquetaires à sa juste valeur. Les auteurs ont cependant réussi un exercice de style et d’écriture intéressant. Une curiosité à découvrir.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

One shot : Milady ou le mystère des Mousquetaires

 

Genre : Histoire

 

Scénario : Venayre

 

Dessins : Bihel

 

D’après : Alexandre Dumas

 

Éditeur : Futuropolis

 

Nombre de pages : 120

 

Prix : 20 €

 

ISBN : 9782754822817

 



Publié le 25/02/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019