?>

Coup de coeur : La légende du Changeling T.5 –"La nuit Asraï"
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Coup de coeur : La légende du Changeling T.5 –

Le diabolique Sir Charles Warren est mort, mais Spring Heeled Jack, le démon réveillé par son club des Damnés, court toujours les rues de Londres, qu'il envahit de sa noirceur sanguinaire. Cela ne peut signifier qu'une chose : la frontière séparant les deux mondes devient poreuse et Scrubby, l'enfant échangé par les fées, va devoir assumer son rôle d'ambassadeur, et débarrasser les humains du démon. Pour cela, il lui faudra comprendre pleinement ses origines, là-bas, dans les limbes entre fiction et réalité...

 

 

Il arrive parfois, trop rarement sans doute, en fermant un livre, qu'il s'agisse d'un roman ou d'une BD, que l'on se dise, et avec quelle satisfaction : « c'était une belle histoire ». Un sentiment qui semble tout bète, tout simple, mais qui, in fine, transcende les genres, les styles et touche à l'essentiel. C'est exactement ce que j'ai ressenti en achevant la lecture de cette Nuit Asraï, cinquième et dernier tome de la Légende du Changeling, série qui m'aura enchanté depuis son début et dont j'aurai attendu chaque album avec curiosité et impatience.

 

Une belle histoire, peut-être la plus belle qu'ait écrit Pierre Dubois, magnifiquement mise en images par Xavier Fourquemin et en couleurs par Scarlett Smulkowski. Une belle histoire sans aucune faute de goût, avec une dimension fantastique dont les enjeux se sont pécisés et ont pris corps au fil des albums. Une dimension qui, cette fois, baigne totalement cette Nuit Asraï, les deux mondes se rejoignant, pour un album qui est sans doute le plus « magique » de la série. Pour Scrubby, l'heure du choix est venue... Et on va de surprise en surprise, tout au long de ce chapitre final rempli de clin d'oeils et de références, à commencer par un petit rôle donné à un personnage qui ressemble très fort à Miss Endicott, héroïne d'un autre beau diptyque chez le même éditeur... Pierre Dubois, en grand spécialiste des contes et légendes s'en donne à coeur joie, avec un scénario très dynamique mais dans lequel la poésie conserve, elle aussi, une jolie place. Le trait de Xavier Fourquemin sert, encore une fois, cet univers avec brio et imagination. Les réponses aux questions laissées en suspens se trouvent dans ces ultimes pages. Quelque part, la boucle est bouclée et c'est en apothéose que se referme la légende du Changeling. Quant à moi, je vous avouera que c'est avec un petit pincement aucoeur que j'ai refermé cet album somptueux, avec l'envie aussi de relire les quatre qui l'ont précédé, me disant avec bonheur que « c'était une belle histoire » et avec l'envie de remercier les auteurs pour m'avoir offert ça... Et voilà, c'est fait !

 

Pierre Burssens

 

La légende du Changeling T.5 – La nuit Asraï, édité par lombard le 30 mars 2012, 64 pages au prix de 14.45 €



Publié le 30/03/2012.


Source : Graphivore

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017