?>

NOBody, une enquête entre le ciel et l’enfer : digne des showrunner US, Christian de Metter conforte les apparences avant de les confronter
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

NOBody, une enquête entre le ciel et l’enfer : digne des showrunner US, Christian de Metter conforte les apparences avant de les confronter

Plus le temps, les planches passent et plus on se dit que Christian De Metter devrait s’occuper de la troisième saison, en sursis, de True Detective. Le conteur français a toutes les armes et les pistes en main. Enfin, cela dit, l’auteur n’a rien à lui  envier et tous les éléments sont réunis pour porter sa série d’anthologie, NOBody, à la hauteur de la série américaine qui avait réussi à captiver tout le monde. Ce n’est pas pour rien qu’au couperet final du deuxième album, on avait eu le souffle coupé, autant que quand Negan a sorti sa batte dans The Walking Dead. La preuve avec un avant-dernier épisode de ce premier cycle qui, une nouvelle fois, nous emmène dans une autre direction, en compagnie d’un diable menotté solidement qui pourrait être notre meilleur élément pour faire la lumière sur le mal qui nous entoure.

 

 

 

 

 

 

© Christian de Metter

 

Résumé de l’éditeur : Dans ce nouvel épisode, l’homme révèle avoir travaillé, dans les années 80, en tant que lieutenant sur une mystérieuse affaire de meurtre : le corps d’une seconde jeune fille a été retrouvé dans les bois, près de Springboro. Plusieurs suspects sont en lice…parmi lesquels M. Perkins, un tueur en série dont on n’a jamais retrouvé le corps…

 

 

 

 

© Christian de Metter chez Soleil

 

Les époques sautent et les missions se suivent et ne se ressemblent pas pour cet homme qui s’est montré sous sa figure de héros mais dont on doit pourtant se méfier. On déambule dans ses pas, dans ces bureaux mal éclairés. Et même quand le ciel est bleu pleine puissance, l’enfer sans modération nous guette. D’ailleurs qui peut bien s’en prendre à des enfants ? Qui ? C’est la question qui sera le fil conducteur de cet album en quête de souvenirs pour mieux éclaircir le présent.

 

 

 

 

© Christian de Metter chez Soleil

 

Jouant entre les intérieurs et les extérieurs, entre les éléments qu’il porte à la connaissance du lecteur ou pas, Christian De Metter continue à ouvrir la brèche, béante, qui a fait l’atmosphère malsaine des deux premier opus de cette anthologie (qui se prolongera sans doute avec une deuxième saison avec d’autres personnages, une autre époque et d’autres lieux, dixit Christian De Metter qui a imaginé quatre voire cinq saisons). C’est à tâtons que l’histoire se dévoile, confortant les apparences avant de les confronter pendant que la vérité sur le crime se fait désirer jusqu’à une dernière case encore une fois intolérable de suspense.

 

 

 

 

© Christian de Metter chez Soleil

 

Beaucoup de choses passent par l’ambiance et celle de Christian de Metter pénètre par tous nos pores. Parce qu’en soi, l’enquête n’est pas innovante mais c’est toute l’âme qui l’habite qui la rend passionnante. Il n’y a peut-être pas de corps, no body, mais il y a de l’esprit et des intentions, imparables.

Cette première saison trouvera conclusion dans un quatrième épisode : La spirale de Dante dont Christian de Metter a eu la gentillesse de nous faire parvenir un aperçu de ce qui sera la conclusion de ce tétraptyque.

 

Série : NOBody

Saison : 1

Tome : 3/4 – Entre le ciel et l’enfer

Scénario, dessin et couleurs : Christian De Metter

Genre : Polar, Espionnage

Éditeur : Soleil

Collection : Noctambule

Nbre de pages : 76

Prix : 15,95€



Publié le 01/12/2017.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017