?>
 
Bag Men (tome One shot)
Flux RSS Flux RSS

Bag Men Série : Bag Men

Auteur : Amazing Ameziane

Prix : 16 €

Date de sortie : 02/05/2013

Nombre de pages : 196

Catégorie : Thriller

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Publié le 17/05/2013


 

Alice, star de la télé réalité et fille du parrain de la mafia de Las Vegas Victor Torrio, a été kidnappée par les zétas, des narcos mexicains. Bronson « Bag Man », le porteur de valises, et Richard « Iceberg » Kowalski, le tueur à gages, ont pour mission de ramener la jeune femme… sans oublier la rançon : deux millions de dollars. Et si pour cela, de l’Arizona à Tijuana, il leur faut jouer de la gâchette un peu ou même beaucoup, eh bien… ainsi va la vie, non ? Mais évidemment, les dés sont pipés. Les vrais kidnappeurs ne sont pas ceux qu’on croit et l’opération sauvetage, relancée par plus d’un coup de théâtre, tournera au massacre tous azimuts, version king size. Personne ne sortira d’ici vivant, qu’on se le dise !



 

Traitée à la manière d'un « Comics », cette histoire de gangsters qui se veut documentée donne malheureusement lieu à une grosse accumulation de clichés et se révèle vite lassante. On a en effet la nette impression d'avoir déjà lu ça de nombreuses fois, et sans doute en mieux. Le découpage du scénario et le jeu de flash-backs semble n' être qu' un artifice destiné à enrichir la chose, mais force est de reconnaître que ça ne fonctionne que très moyennement. Et on ne peut pas dire que l'on puisse se rabattre sur le graphisme pour en tirer une meilleure impression. Passé un premier effet de surprise, c'est le sentiment d'avoir affaire à un montage bien « cheap » qui s'installe. Amazing Ameziane veut visiblement « faire branché » mais ne dispose pas du fond, c'est à dire une bonne histoire, pour construire quelque chose de solide et crédible. On s'amusera peut-être de la version contemporaine de Richard « iceman » Kuklinski (personnage principal -et authentique- de Big K de Ptoma et Duchène) quant à Bronson, on se rappellera que le véritable nom de son homonyme cinématographique était Buchinsky. Ca fait beaucoup de « i », comme « insuffisant » à l'école ou indigeste pour cette brique de 196 pages. Allez, passons, je m'en vais relire Du Plomb dans la Tête...






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens



©BD-Best v3.5 / 2022