?>
 
Papa n'est pas la - Braise (tome 3)
Flux RSS Flux RSS

Papa n'est pas la Série : Braise

Auteur : Bouton & Fortier

EAN/ISBN : 9782205067217

Prix : 11.99 €

Date de sortie : 30/08/2013

Nombre de pages : 56

Catégorie : Aventure-Fantastique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 18/09/2013



Deux orphelins, Prune et Janus, sont réveillés par une étrange musique jouée par un chat qui a pour nom Braise. Celui-ci leur propose de vivre dans un royaume merveilleux, remplis de jouets et de sucreries et habité par une reine qui deviendra leur maman... Insouciants, Janus et Prune suivent Braise et, après une période effectivement de liesse, Prune comprend que ce monde enchanteur cache de sombres dessins... Le premier album de deux auteurs venus d'Angoulême qui réalisent, d'entrée, une histoire pleine de charme. Une découverte !

Ce troisième épisode de Braise s'ouvre alors que les enfants ont compris que la reine, loin d'être gentille comme une maman, est une entité maléfique qui « dévore » les enfants pour accroître son pouvoir ! Janus, aigri par l'accident qui lui a coûté la vue, tombe sous l'emprise de la sève, terrible boisson qui fait naître en lui un double monstrueux. Cet ultime épisode devrait enfin nous révéler la véritable histoire de la reine et l'identité du mystérieux ami masqué allié des enfants. Quant à Braise, parviendra-t-il à retrouver sa fille ?



 

Fin de ce triptyque consacré au personnage d'un chat pas comme les autres. Dénouement en cascade offert par le scénariste Bertrand Bouton, judicieusement, afin de clore ce conte avec une fin de bon aloi et de circonstance. Un ambiance particulière s'est implantée tout au long de ces 3 albums et est parvenue à captiver le lecteur. Dans ce tome-ci, des éclaircissements sont apporté sur les réelles motivations de la méchante Reine. Nous découvrons aussi comment à débuté ce monde fantasmagorique. L'humour reste présent et la dynamique toujours de mise. Graphiquement très contemporain, le trait de Cédric Fortier se pare d'une colorisation adéquate, presque monochrome qui donne cet aspect de douce folie et dispensée de manière homogène. Une série qui se termine dans une espèce d'apothéose, un parcours sans faute de deux auteurs atypiques. Un régal.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
F. Matagne



©BD-Best v3.5 / 2023