?>
 
Vingt-sept hommes prisonniers des glaces. - Sur les bords du monde (tome 2)
Flux RSS Flux RSS

Vingt-sept hommes prisonniers des glaces. Série : Sur les bords du monde

Auteur : Henry - Malaterre - Richez - Frasier

EAN/ISBN : 9782818924068

Prix : 13,90 €

Date de sortie : 12/02/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Bamboo

Collection : Grand Angle

Publié le 11/03/2014



Depuis l’appareillage de L’Endurance le 5 décembre 1914 pour rejoindre le Pôle Sud, le périple ne s’est pas déroulé tout à fait comme prévu pour l’ensemble de l’équipage...Contraints d’abandonner leur navire pris dans la glace, les hommes de Sir Ernest Shackleton doivent poursuivre l’expédition à pieds. Situés encore à plusieurs milles de leur objectif, exténués, démotivés, affamés, ils ne sont pas au bout de leurs souffrances pour atteindre les bords du monde...Le vent glacial du dénouement souffle sur ce dernier tome où la réalité des faits repousse les limites de l’aventure fictionnelle.



Trois scénaristes différents à la réalisation de ce diptyque consacré à l’histoire de « L’Endurance » et des membres de son équipage. Sir Ernest Shackleton avait pour projet de traverser l’Antarctique dans sa largeur partant de la mer de Weddell pour se retrouver sur les côtes de la mer de Ross soit un passage de l’océan Atlantique à l’océan Pacifique. Un récit incroyable que l’histoire de ces hommes qui après le naufrage de leur navire à plusieurs milliers de kilomètres des terres habitées les plus proches, ont subi pendant plus de 22 mois des températures descendant jusqu’à – 45° C avec un stock de provision limité. Abandonnant leur navire, ils gagnèrent l’île de l’éléphant. De cet endroit, sept hommes embarqués à bord d’une chaloupe solidifiée de 7 mètres parcoururent une distance de 1800 kilomètres sur un océan déchainé traversant les « quarantièmes rugissants », les « cinquantièmes hurlants » et les « soixantièmes mugissants » considérées comme les eaux les plus dangereuses du globe avec pour seul moyen de navigation un sextant et un chronomètre. Ces hommes ont encore réalisés l’exploit de traverser l’ile de la Géorgie du sud dans le but de rejoindre la première station baleinière et donner l’alerte afin de secourir le reste de l’équipage.  La récupération du reste de l’équipage (22 personnes) restées sur l’île de l’éléphant  se fit le 30 aout 1916, soit quatre mois après le départ de la chaloupe. Olivier Frasier illustre de main de maître au moyen de différentes couleurs froides  le récit de cette équipe d’explorateurs  dont l’histoire est passée inaperçue car le monde était plongé dans la première guerre mondiale.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Bertrand Lepage



©BD-Best v3.5 / 2022