?>
 
Guide de Paris en bandes dessinées.
Flux RSS Flux RSS

Guide de Paris en bandes dessinées. Auteur : Collectif.

EAN/ISBN : 9791095670377

Prix : 18,86 €

Date de sortie : 03/11/2017

Nombre de pages : 192

Catégorie : Patrimoine

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Autres

Collection : Petit à petit.

Publié le 29/11/2017



Tels des guides touristiques passionnés d’histoire, les scénaristes et dessinateurs ont parfaitement su retranscrire en bandes dessinées les anecdotes de 30 lieux emblématiques de la ville de Paris. Le lecteur est littéralement plongé dans les histoires d’un autre temps et n’a alors qu’une envie, en savoir plus ! Un documentaire historique et illustré vient compléter le récit. Tous les repères du guide de voyage sont présents : carte de la ville, plan du métro, repères géographiques et même les bonnes adresses, véritables institutions à découvrir sur place ! Passionnés de la ville et futurs touristes, grands ou petits, français ou étrangers, tous seront subjugués par cet ouvrage unique en son genre.



À l’approche des fêtes de fin d’année, voici l’ouvrage à (vous faire) offrir sans hésiter en guise de cadeau utile qui fera toujours plaisir à celui qui le reçoit. Comme indiqué dans la présentation de l’éditeur, le guide de Paris en BD présente 30 lieux emblématiques de la ville de Paris. Il est  illustré par une série de différents dessinateurs. C’est avec un œil totalement différent que vous (re)découvrirez des lieux que vous pensiez connaitre au préalable. Un exemple parmi les endroits proposés par le livre: le cimetière du Père Lachaise, un des lieux les plus visités de Paris. « Il était une fois une jolie colline, couverte de vignes, appartenant à l’évêque de Paris. En 1430, un riche commerçant achète le domaine pour y faire construire une magnifique maison. Deux siècles plus tard, les jésuites acquièrent le terrain pour en faire un lieu de repos et de convalescence. La maison accueille notamment François d’Aix de La Chaise (1624-1709), dit le Père La Chaise. Il y demeure de 1675 jusqu’à sa mort, en 1709. Il est le confesseur du roi Louis XIV : il marque autant les esprits que l’endroit. Quand le domaine est racheté aux jésuites, son nom s’impose. Napoléon fait le reste… Pour éviter les épidémies intra-muros, on ferme les cimetières. Encore faut- il en ouvrir de nouveaux plus loin. Le 12 juin 1804, un décret sur les sépultures fixe définitivement les règles. La jolie colline devient par un coup de baguette impériale un cimetière. Brongniart (1739- 1813), l’architecte de la Bourse, est chargé de son aménagement. Jusqu’en 1817, le cimetière est désert. À défaut de remplir le sous-sol, on se creuse les méninges : comment donner à l’endroit une image de prestige ? On fait transférer avec solennité les soi-disant restes d’Héloïse et Abélard, de La Fontaine et de Molière. Comme par magie, le lieu mobilise toutes les attentions : entre 1824 et 1850, il faut agrandir six fois l’offre d’accueil pour l’adapter aux funèbres demandes… ».  En flânant à travers ses allées, on y rencontre les sépultures de Jim Morrison (1943-1971) chanteur, Honoré de Balzac (1789-1850) écrivain, Alfred de Musset (1810-1857) écrivain, Oscar Wilde (1854-1900) écrivain, Guillaume Apollinaire (1880-1918) poète, Amedeo Modigliani (1884-1920) peintre, Colette (1873- 1954) écrivain, Édith Piaf (1915-1963) chanteuse, Simone Signoret (1921-1985) comédienne, Pierre Desproges (1939-1988) humoriste, Yves Montand (1921-1991) comédien et chanteur, Achille Zavatta (1915- 1993) clown, Gilbert Bécaud (1927-2001) chanteur, Alain Bashung (1947-2009) chanteur, Tignous (1957-2015) dessinateur, Michel Delpech (1946-2016) chanteur, …>> Un livre à explorer lors d’un prochain séjour dans la capitale française. A partir de 12 ans et plus.

 

NB : les différents lieux traités dans le guide : les arènes de Lutèce, la Sainte-Chapelle, le jardin des Tuileries, l’hôtel des Invalides, la place de la Bastille, la Conciergerie,  l’Arc de Triomphe, les Catacombes, la place de la Concorde, le Paris d’Haussmann,  l’Opéra Garnier, Notre-Dame de Paris, la place Vendôme, la Statue de la Liberté, Pigalle et le Moulin Rouge, Montmartre, le métro, le Louvre, le musée Rodin, le Grand Palais, la tour Eiffel, les Champs-Élysées, l’Hôtel de Ville, l’Olympia, le centre Georges Pompidou, le Père Lachaise, le Jardin des Plantes, le Palais Royal, le musée d’Orsay, la Cité des sciences, Paris extrême.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge



©BD-Best v3.5 / 2019