?>
 
Le libraire de Prague. - Jonas Fink (tome 2)
Flux RSS Flux RSS

Le libraire de Prague. Série : Jonas Fink

Auteur : Giardino Vittorio

EAN/ISBN : 9782203100688

Prix : 22,00 €

Date de sortie : 10/01/2018

Nombre de pages : 178

Catégorie : Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Lien spécifique : https://www.youtube.com/watch?...

Publié le 10/01/2018



Prague, août 1968. Alors que le régime semble enfin s’ouvrir depuis quelques mois, Jonas  (qui a repris la librairie de M. Pinkel et est en couple avec une camarade médecin vietnamienne)  voit son passé ressurgir d’une manière inattendue : son amour de jeunesse, Tatiana, est de retour. Mais les amours de Jonas ne sont pas les seuls à se compliquer, puisque le pouvoir prépare une reprise en main de la société, aidé par le grand frère soviétique, qui envoie pour ce faire l’armée rouge et ses chars soumettre les Praguois.

 



Vingt années auront été nécessaires afin d’obtenir la conclusion des aventures de Jonas Fink. Août 1968, Jonas Fink a 29 ans. Il a repris à son compte la librairie de M. Pinkel et vis en commun avec une jeune Vietnamienne. Depuis le début de l’année, un vent de liberté institué par la politique du « socialisme à visage humain » prônant une relative libération souffle sur la Tchécoslovaquie. L’arrivée au pouvoir du réformateur Alexander Dubcek entraîne la liberté de la presse, d’expression et de circulation dans la vie politique. Dubcek dote le pays d'une nouvelle Constitution qui reconnaît l'égalité des nations tchèque et slovaque au sein d'une république désormais fédérale. Ces nouvelles réformes provoquent la réaction de l’URSS qui envoie les troupes du Pacte de Varsovie afin d’imposer un retour à la « normalisation ». C’est lors de cette période que resurgit Tatjana, le grand  amour de jeunesse de Jonas Fink. Cette dernière, devenue journaliste, travaille pour le compte d’un quotidien  situé à Moscou. Inquiété par le KGB, Fink va devoir fuir Prague pour une période indéterminée. L’occupation soviétique entrainera des manifestations non violentes ainsi qu’une vague d’émigration parmi la population tchécoslovaque. Gustav Husák remplacera Alexander Dubcek et la plupart des réformes libérales seront abandonnées. L’exil imposé à Fink prendra fin avec la chute du mur de Berlin en 1989. À l’aube du cinquantième anniversaire du printemps de Prague, cet album est un rappel pour la génération actuelle de la fragilité des notions de liberté, cette dernière pouvant toujours disparaître dans une politique menée par un parti totalitaire à la tête d’un État.

NB : l’invasion de la Tchécoslovaquie par le Pacte de Varsovie débuta dans la nuit du 20 au 21 août 1968, lorsque les troupes du Pacte de Varsovie ont envahi la République socialiste tchécoslovaque pour mettre fin au Printemps de Prague, un ensemble de réformes de libéralisation politique engagé par Alexander Dubček. Pendant l'intervention, entre 175 000 et 500 000 soldats ont attaqué la Tchécoslovaquie. Une centaine de Tchèques et de Slovaques furent tués et il y eut environ 500 blessés lors de l'invasion. Alexander Dubček demanda à son peuple de ne pas résister. L'intervention du Pacte de Varsovie stoppa net les réformes et renforça l'autorité du Parti communiste tchécoslovaque. La politique étrangère de l'URSS énonça ainsi une souveraineté limitée des États satellites de l'Union soviétique.

 






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubrge



©BD-Best v3.5 / 2019