?>
 
D'un enfer, l'autre. - Ambulance 13 (tome 8)
Flux RSS Flux RSS

D'un enfer, l'autre. Série : Ambulance 13

Auteur : Patrice Ordas - Alain Mounier.

EAN/ISBN : 9782818942932

Prix : 13,90 €

Date de sortie : 10/01/2018

Nombre de pages : 46

Catégorie : Guerre

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Bamboo

Collection : Grand Angle.

Publié le 16/01/2018



Fin septembre 1918. Après avoir participé à la fin des combats du front d’Orient, le capitaine Bouteloup est de retour en France. Il prend conscience des menaces, entre autres navales, que fait encore peser une Allemagne dont la capacité militaire est intacte. Néanmoins, la fin du conflit est proche et Clémenceau veut se trouver en position de force pour imposer la paix. Ce sera l’offensive finale, menée par des sacrifiés. Bouteloup, qui en a trop vu et n’a plus le goût de survivre, y participera en compagnie des derniers tués de la Grande Guerre.

 



L’attaque menée par les troupes alliées à Uskub (Skopje) entre le 24 et le 30 septembre 1918 sépare l’armée bulgare en deux parties, obligeant la Bulgarie à signer un armistice le 29 septembre 1918. Le capitaine Bouteloup embarque à bord du Béarn, un navire battant pavillon de la croix rouge afin de rejoindre le port de Marseille. En cours de voyage, le bâtiment est stoppé temporairement par un sous-marin de la Kaiserliche Marine. À deux doigts d’un incident regrettable, le bateau peut continuer son voyage, non sans abandonner en gage d’assurance un officier français. Dès son arrivée à Marseille, Bouteloup est transféré sur le front nord, dans la région de Vrigne-Meuse. Le 8 novembre 1918, alors que des pourparlers concernant un armistice sont en cours, le général Foch décide la mise en place d’une dernière offensive contre les soldats de l’empereur Guillaume. Avec ce huitième tome de l’ambulance 13, Patrice Ordas et Alain Mounier se dirigent vers la clôture d’une série entreprise dès novembre 2010. Série largement reconnue pour ses qualités historiques, nos deux complices préparent un ultime tome dans lequel devrait prendre fin un conflit qui a fait plus de 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils. À ces derniers chiffres, il faut aussi ajouter les victimes de la pandémie grippale de 1918.

 






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge



©BD-Best v3.5 / 2019