?>
 
Liste des critiques concernant Le grand Duc
Flux RSS Flux RSS

Wulf & Lilya Série : Le grand Duc

Auteur : Yann & Hugault

Prix : 13 ‚ā¨

Date de sortie : 24/11/2010

Nombre de pages : 48

Catégorie : Guerre

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Paquet

Collection : cockpit

Publié le 19/12/2010


Printemps 1945. Pour la Luftwaffe, c'est l'hallali! Taillées en pièces sur tous les fronts, les ailes allemandes ne peuvent lutter contre un ennemi implacable, résolu et surtout innombrable. Tout ce qui vole encore se concentre désormais sur la ligne de défense du Reich, dont l'arrogant Empire se réduit chaque jour telle une peau de chagrin...
Brisé par la mort de sa fille, Wulf enchaîne les missions avec une frénésie paroxystique et suicidaire. Pour Lilya, la "sorcière rouge", c'est l'heure du triomphe!
Mais si, en combat aérien, seul le diable tire les ficelles... parfois, Cupidon s'en mêle!



Front Russe ,hiver 1943.


L'Oberleutnant Wulf considéré comme vétéran et as de la chasse de nuit (Nachtjäger) combat entre autres les "sorcières de la nuit" , pilotes féminine de l'armée de l'air Russe.
Équipées d'avions obsolètes et dépourvues de parachutes, elles constituent des cibles trop faciles. Wulf n'étant pas un soldat politique fanatisé, il ose même afficher son anti-nazisme de manière flagrante, s'attirant l'inimitié de jeunes pilotes fanatisés avec lesquels il se heurte. Ayant perdu sa femme, ses seuls repères restants sont sa fille Romy, un Grand Duc apprivoisé ainsi que son ami Fred, un Mischling (sang mêlé comportant une partie de sang Juif). Romy rêvant régulièrement de sorcières lui a confié un talisman qui par les affres de la guerre semble jouer un rôle inattendu dans le récit. La vie de Wulf vas se trouver totalement bouleversée par la rencontre plus qu'improbable entre lui et Lylia, ennemie plus qu'attirante au tempérament fort et tout à l'opposé des idées de l'Oberleutnant. Tout les opposes véritablement : Lylia est patriote et Wulf anti-nazi, deux pions jettés dans un conflit dont ils ne sont que des grains de sable. Les ennemis d'aujourd'hui sont liés par un destin qu'ils ne savent pas encore commun, car le rouge et le noir ne s'épousent -ils pas ?


En perdant son talisman, Wulf perdra sa fille Romy dans le bombardement de Dresde, et se lancera dans une course aux missions de combat, ne comptant plus ses sorties et s'enivrant de fatigue en se robotisant à l'extrême. Couvrant la désertion de son ami Fred, il sera déchu de tout, et condamné à mort. Seuls ses états de service, lui vaudront l'insigne honneur de pouvoir mourir "dignement" lors d'une mission suicide à laquelle il survivra pour connaitre un dénouement tout à fait inattendu, retrouvant Lylia une dernière fois. Lylia "héroïne du peuple" sera déchue elle aussi de tout pour avoir été incivique face à l'ennemi. Les héros d'hier ne sont plus rien aujourd'hui.


Comment décrire l'admiration que je porte aux auteurs pour le formidable travail de recherche accompli tant historiquement que sur le plan uniformologique et matériel militaire. Camouflage, peintures, armement, véhicules, décorations et drapeaux régimentaires... tout est parfaitement conforme à la réalité. J'en reste pantois car étant ancien collectionneur de militaria WWII, je mesure l'exactitude des planches réalisées. Rien n'est laissé au hasard. Pas une fausse note, tout est rigoureusement exact. Il est à noter que Romain Hugault est pilote confirmé depuis des années et qu'il s'est adjoint les services de Monsieur Herbert Leonard, chanteur à ses moments perdus mais aussi et surtout journaliste aéronautique et expert en aviation militaire Russe de la seconde guerre mondiale ayant écrit quelques ouvrages sur le sujet.


Les dessins sont magnifiques et d' un réalisme inouï (voir la scène du bombardement de Dresde qui vous donne le frisson). Les détails sont tels que nous avons à chaque cases, des renseignements très précis pour les amateurs de modélisme tout autant que pour les collectionneurs de militaria. Un coup de chapeau aussi bien sûr à Yann, scénariste que l'on ne présente plus son travail étant irréprochable aussi, nous gratifiant d'un solide scénario mêlant la grande histoire à celle de nos héros.
Un tout grand bravo à eux car les néophytes ne peuvent pas jauger la somme de travail pour réaliser ces 3 tomes que je considère comme un document d'archive hors normes.

Je félicite les responsables des éditions Paquet pour leur clairvoyance dans le choix d'éditer ces 3 BD de "Haut Vol". On aimerait voir plus souvent une telle qualité dans nos bibliothèques.
Je n'ai rien trouvé qui mérite une mauvaise note si ce n'est que l'on en voudrait encore un peu plus souvent de ce genre de bande dessinée.



Extrait 1 Le grand Duc (tome 3)  - Wulf & Lilya Extrait 2 Le grand Duc (tome 3)  - Wulf & Lilya Extrait 3 Le grand Duc (tome 3)  - Wulf & Lilya Extrait 4 Le grand Duc (tome 3)  - Wulf & Lilya

Alain - 04/05/2011
Je ne puis que partager entièrement l'avis d'Erick: tous les avions sont parfaitement dessinés, jusqu'au dernier rivet, tout est rigoureusement conforme (armement, camouflages) et las but not least, on a affaire à des "oiseaux rares" en BD: le formidable He 219, le délirant Mistel, le La-5, le Ju 188, le Ta-152, bref un régal pour les passionnés d'aviation. Et puis, et puis y a Lilya, qu'est belle comme un soleil (comme aurait pu chanter Jacques Brel) et la vénéneuse Verena, archétype de la "souris grise" nazie....
smilesmilesmilesmilesmile

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Erick Dewit



©BD-Best v3.5 / 2024