?>

L’excitation du chasseur. Brigade Verhoeven 2 - Irène
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

L’excitation du chasseur.  Brigade Verhoeven 2 - Irène

 

 

           

« - C’est si gore que ça ?

- T’as pas idée…

- Tu avais raison, Jean. C’est du jamais vu... »

 

 

 

 

 

            Courbevoie, avril 2003., Camille Verhoeven, commandant de la brigade criminelle, arrive sur les lieux d’un crime particulièrement sordide. Deux corps de femmes sont éparpillés sur le sol d’un appartement. Une tête est clouée au mur recouverte d’excréments. L’assassin a mis du cœur à l’ouvrage. Très vite, Camille fait le lien avec des crimes issus de romans policiers célèbres. Pendant ce temps, sa femme Irène enceinte de plusieurs mois attend que son chéri ait résolu l’énigme.

 

 

 

 

© Corboz, Bertho, Bouët, Blanchot - Rue de Sèvres

 

 

 

Yannick Corboz dépeint toute l’horreur de scènes de crimes particulièrement insoutenables. Il le fait avec une sobriété qui accentue leurs caractères morbides. Au début, il ne montre pas, mais les réactions des policiers quittant les lieux des meurtres sont suffisamment appuyées pour en décrire la violence. Puis les ombres et les contre-jours vont fournir des angles de vue terribles, jusqu’à un final incroyable.

 

 

 

 

© Corboz, Bertho, Bouët, Blanchot - Rue de Sèvres

 

 

 

Le dessinateur invite Goya dans les scènes de cauchemars réelles. Le peintre espagnol a dit : «  L’imagination, abandonnée par la raison, produit d’impossibles monstres ; lorsqu’elle est unie à elle, elle est la mère des arts et la source de leurs merveilles. » Dans cette histoire, elles ne sont pas unies. L’impossible monstre est bel et bien réel, et assoiffé de sang dans sa folie meurtrière.

 

 

 

 

© Corboz, Bertho, Bouët, Blanchot - Rue de Sèvres

 

 

 

Avec Irène, et après Rosie, Bertho adapte Travail soigné, un deuxième roman de Pierre Lemaître consacré à Camille Verhoeven. Prix Cognac en 2006, c’est en fait le premier livre dont le commissaire chauve de 1m45 est le principal protagoniste. Cet épisode est un hommage appuyé à des as du roman noir : Bret Easton Ellis, Émile Gaboriau, James Ellroy ou encore William McIlvanney. Leurs œuvres font partie de l’intrigue comme une mise en abyme  d’un univers dans un autre semblable.

 

Les collègues de Verhoeven se dévoilent peu à peu. Ainsi, contrairement au premier tome, on peut à présent vraiment parler de Brigade. Ajoutons à cela un journaliste envahissant et une juge d’instruction implacable, et l’enquête est en route.

 

 

 

 

© Corboz, Bertho, Bouët, Blanchot - Rue de Sèvres

 

 

 

Sébastien Bouët et Fabien Blanchot font une mise en couleurs polar lumineux. Le rouge et le bleu tirent tous deux vers le noir rajoutant de la tension au drame.

 

Irène enfonce les codes du polar noir jusqu’à un point de non retour. On ne peut en dire plus sans trop en dévoiler, mais la conclusion du récit imprévisible et inhabituelle surprendra plus d’un lecteur.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Brigade Verhoeven

 

Titre : 2 - Irène

 

Genre : Polar

 

Scénario : Bertho

 

Adapté de : Pierre Lemaître

 

Dessins : Corboz

 

Couleurs : Bouët & Blanchot

 

Éditeur : Rue de Sèvres

 

Nombre de pages : 72

 

Prix : 16 €

 

ISBN : 9782369813880

 



Publié le 20/04/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019