?>

Information générale concernant le monde de la BD
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Exposition consacrée à Mathieu Moreau pour La Machine à explorer le temps

L'exposition accueille des planches originales de l'adaptation dessinée du fameux roman de H.G Wells mais aussi des illustrations de l'univers pop-SF de l'auteur. Elle se tiendra du 18 janvier au 3 février et sera introduite par un vernissage qui aura lieu le 18 janvier à 19h.

Mathieu Moreau est un jeune auteur diplômé de l'école Pivaut à Nantes, né à Limoges en 1988. il est dessinateur et illustrateur en freelance. Il développe à travers ses dessins un style moderne et dynamique, très influencé par la culture pop (SF, fantasy, comics, jeux vidéo...).

Avec un trait bien prononcé et des contrastes bien maîtrisés, il réussit sa percée dans l'univers science-Fiction. Le Cycle de Nibiru, avec Izu (alias Guillaume Dorison) au scénario, est une histoire en deux tomes et constitue ses premières BD. C'est avec La Machine À Explorer Le Temps que le jeune nantais parvient à montrer davantage son grand talent prometteur.

 

Lieu : Galerie Octopus, 69 rue Saint Jacques 75005 Paris

Contact :par tél +33 (0)6 03 00 11 80  par mail contact@galerieoctopus.com

Web : www.galerieoctopus.com

 

 


Pays : France

Date de l'événement : du 18/01/2018 au 03/02/2018.

Publié le 17/01/2018.


Source : Bd-best


Entrez dans un monde fantastique où se côtoient humains et créatures bizarroïdes.  La boîte à musique 1 – Bienvenue à Pandorient

« - « Au secours » ?

-          Approche ! Vite ! Ma mère est malade ! Il faut que tu m’aides !

-          Comment veux-tu que je t’aide ?

-          Entre dans la boîte ! Par-là ! Oui, la clé !

-          Et je suis censée faire quoi ?

-          Non, tu dois faire un tour à droite, deux tours à gauche… Et mets la main sur le globe ! Prête ?

-          Prête à quoi ?

-          A nous rejoindre ! »

 

            En répondant au message de détresse adressé par Andréa, la petite fille qui se trouve dans sa boîte à musique, Nola ne se doutait pas qu’elle se trouverait téléportée dans le monde de Pandorient, pays fantastique. Pour ses huit ans, son père lui a offert cet objet qui appartenait à sa mère aujourd’hui disparue. Aujourd’hui, c’est la mère de sa nouvelle amie que Nola va devoir sauver. Elle a été empoisonnée par de l’eau polluée. Chose étrange, elle semble avoir connu Annah, la maman de Nola. Aidées par Igor, les deux jeunes filles vont tout mettre en œuvre pour résoudre les mystères de cette contrée magique où se côtoient humains et créatures bizarroïdes, comme si de rien n’était.

 

 

 

 

© Carbone, Gijé - Dupuis

 

 

 

            Le scénario de Carbone, bien que souffrant de quelques longueurs, saura séduire et enchanter les jeunes lecteurs. Si dans les premières pages, on a l’impression de retrouver Harmony et Nora dans la cabane au fond des bois, la suite dirige la série dans l’axe pris autrefois par Zowie, qui par le truchement d’un livre magique, s’évadait de la pension dans laquelle il était retenu avec ses camarades, sous les pinceaux de Darasse et Bosse. Le film L’histoire sans fin, réalisé en 1983 par Wolfgang Petersen, est également une référence que ne peuvent pas renier les auteurs de cette Boîte à musique.

 

 

 

 

© Carbone, Gijé - Dupuis

 

 

 

 

 

            Gijé, à ne pas confondre avec le grand Jijé (c’est à se demander comment il a pu prendre phonétiquement le même pseudonyme chez le même éditeur), signe un joli premier album. Ses couleurs directes invitent au voyage entre le monde réel et Pandorient. On n’avait pas vu une telle douce mise en couleurs dans Spirou depuis quelques années avec Le monde selon François, signé Collin et Zabus.

 

            Ecoutez les notes de La boîte à musique et accompagnez Nola dans son merveilleux voyage.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : La boîte à musique

Tome : 1 – Bienvenue à Pandorient

Genre : Aventure fantastique

Scénario : Carbone

Dessins & Couleurs : Gijé

Éditeur : Dupuis

Nombre de pages : 56

Prix : 12 €

ISBN : 9782800173191



Publié le 17/01/2018.


Source : Bd-best


Les autocars Keolis décorés avec les personnages du monde de Tintin

20 bus Keolis décorés avec des personnages des aventures de Tintin sillonneront les routes belges et ils vont vous faire gagner des entrées pour le Musée Hergé et des nuits d’hôtel !

Concours de selfies

Pour mettre en avant le partenariat entre Keolis Belgium et Moulinsart, la société de bus a mis en place un concours de selfies.

Vous devez guetter les bus à l’effigie des héros de Tintin, prendre un selfie avec un (ou plusieurs) de ceux-ci et envoyer vos photos à communication@keolis.be avec votre nom, adresse mail, numéro de téléphone et adresse postale avant le 15 février 2018. Un tirage au sort désignera les 3 heureux gagnants !

En jeu:

  • 1er prix : des entrées au Musée Hergé pour 2 adultes et 2 enfants + une nuit (petit déjeuner compris) à l’hôtel Ibis Styles de Louvain-la-Neuve, partenaire du Musée.
  • 2ème prix : des entrées au Musée Hergé pour 2 adultes + une nuit (petit déjeuner compris) à l’hôtel Ibis Styles de Louvain-la-Neuve.
  • 3ème prix : des entrées au Musée Hergé pour 4 adultes.

20 bus avec des personnages du monde de Tintin

© Hergé / Moulinsart 2018

Les 2 premiers bus sont illustrés l’un par Tintin et l’autre par le Capitaine Haddock en combinaison spatiale.

Les 20 véhicules Keolis-Tintin seront répartis sur l’ensemble du territoire belge, à raison d’environ un tiers par région. Ce déploiement va se faire progressivement d’ici le mois de janvier 2018 sur 20 cars utilisés essentiellement pour le transport scolaire.

Les véhicules reprendront chacun un personnage pris dans une case issue d’un des 24 albums des aventures du reporter à la houppette d’Hergé. Tintin sera présent sous plusieurs costumes, mais bien sûr, d’autres personnages emblématiques de ses aventures seront aussi représentés : le capitaine Haddock, Milou, le professeur Tournesol, les Dupondt, Nestor, Tchang et Abdallah.

Tandis que le personnage sera visible sur les côtés du car, la fenêtre arrière présentera un portrait d’Hergé incitant à visiter son musée situé à Louvain-la-Neuve.

© Hergé / Moulinsart 2018

Photos : Keolis Belgium.



Publié le 17/01/2018.


Source : Bd-best


Comment captiver et capturer le lecteur dans une aventure avec un grand A  Frnck 3 – Le sacrifice

« - Regarde !

-          un doigt. Très intéressant.

-          Non, pas un doigt : une blessure grave ! J’ai mal !

-          Ceci est un petit bobo de rien du tout.

-          Ça commence par un petit bobo de rien du tout, et après ça devient un gros bobo de rien du tout, et après ça devient un énorme bobo violet de rien du tout, et après ça devient un bobo vert et jaune et puant qui monte jusqu’à l’épaule de rien du tout, et à la fin on meurt de rien du tout. »

 

 

 

 

 

 

 

 

© Bocquet, Cossu - Dupuis

 

 

 

 

            Effectivement, il vaut mieux se méfier des bobos de rien du tout avant qu’ils ne deviennent mortels. Léonard, l’homme roux, qui soigne par les plantes ferait mieux de prendre garde à ces petits bobos. Mais pour l’instant, il a testé toutes les plantes qu’il connaît, il ne sait pas comment soigner le maintenant gros bobo qui ronge ses compatriotes, mais aussi les membres de la tribu de Frnck.

 

            Ce nouvel album de Frnck, par le biais de l’aventure et de l’humour, traite d’un problème de santé publique : la contamination par un virus. Notre Spirou (inter)national l’avait fait dès 1982 dans Virus. Ici, le thème est préhistoriquement rebooté. Les auteurs sensibilisent aussi aux différents types d’alimentation : carnivore vs végétarien, quel régime adopter ?

 

            Avec le personnage de Franck, Olivier Bocquet transporte l’ado du XXIème siècle dans un monde perdu, passé, mais qui lui permet d’aborder des sujets de société contemporain. Depuis le mythe de la caverne de Platon, la métaphore n’est-elle pas le meilleur moyen pour éveiller les consciences ? Bocquet prouve par ailleurs qu’il est encore possible de captiver et capturer le lecteur dans une aventure avec un grand A et de finir par une conclusion teintée d’émotion.

 

 

 

© Bocquet, Cossu - Dupuis

 

 

 

 

            A ses côtés, le dessinateur Brice Cossu garde le rythme. Sans faillir, il abat les planches à un rythme trépidant. Ce gars-là est le Lewis Trondheim du dessin semi-réaliste. On en reparlera très prochainement avec le triomphe d’un certain Zorglub.

 

            Fidèle au poste, le coloriste Yoann Guillo complète le trio avec des tons et des dégradés au service des ambiances et de la vitesse de lecture. Cet individu mériterait amplement que son nom soit associé en couverture d’album à ceux de ses petits camarades de jeu. Comme quoi, même si les scénaristes ont mis du temps à installer officiellement leur place dans le monde de la BD, pour les coloristes, on avance mais on n’y est pas encore.

 

            Après la lecture du Sacrifice, sans savoir si l’on va devenir végétarien, en tout cas, on ne mangera plus d’éléphant…enfin, de mammouth.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Frnck

Tome : 3 – Le sacrifice

Genre : Aventure pré-historique

Scénario : Bocquet

Dessins : Cossu

Couleurs : Guillo

Éditeur : Dupuis

Nombre de pages : 56

Prix : 10,95 €

ISBN : 9782800170480



Publié le 16/01/2018.


Source : Bd-best


Ankama au FIBD Angoulême 2018

Les éditions Ankama vous donnent rendez-vous à Angoulême du 25 au 28 janvier avec de nombreux auteurs et un album en compétition jeunesse, Radiant tome 7 de tony valente.

Premier manga français à avoir été édité au Japon, Radiant a conquis de nombreux lecteurs en France et dans le monde. Alors que le tome 8 vient de paraître, le tome 7 a retenu l'attention du jury de la sélection jeunesse du festival. Pour l'événement, Tony Valente sera présent à Angoulême.

De son côté, Sourya Sihachakr viendra présenter sa toute nouvelle série en avant-première, Talli, Fille de la Lune, à paraître le 2 février. Il sera accompagné de Sébastien Vastra, dont le tome 2 de Jim Hawkins paraîtra à la même date, Steve Baker pour Bots T2 qui vient de sortir sur un scénario d'Aurélien Ducoudray, et bien d'autres !

Run et les auteurs du label 619 seront également présents pour discuter des actualités éditoriales à venir en 2018.



Publié le 16/01/2018.


Source : Bd-best


Amateurs de BD et d’automobile : même combat avec :  Les chroniques de Starter 5 – 60 voitures historiques

          «  - My taylor is rich…

-          Voyons, Mademoiselle Sophie ! Soyez sérieuse : Ceci est une grande dame… 

-          God save the Bentley !

-          Harold !! »

 

C’est qu’elle se prendrait pour une aristocrate, cette sacrée Sophie, à bord d’une Bentley 1954. Comme le dit Starter, cette splendide automobile noire est un somptueux boudoir sur roues ayant la sérénité d’un paquebot et la douceur d’un hydroglisseur, et surtout le confort et la chaleur de son fauteuil préféré.

 

            Après les voitures des années 60, les sportives, les populaires, les insolites, cette nouvelle salve des chroniques de Starter propose un voyage de près de cent ans dans le XXème siècle avec 60 voitures historiques. Au volant d’une superbe Alfa Roméo C6 Gran-Sport, le mécano roule à toute allure en couverture de ce cinquième recueil.

 

 

 

 

 

© Jidéhem - Dupuis

 

 

 

            Jidéhem et son chroniqueur préféré nous font vivre un joli voyage dans le temps en nous présentant des modèles de voitures de 1908 à 1980. Qu’elles soient luxueuses, sportives ou pour tous les jours, les autos prennent vie sous la plume du dessinateur. Au volant de chacune d’entre elles, Starter file comme le vent et nous explique dans un court rédactionnel les particularités de chacune d’entre elles. Ces explications, loin d’être uniquement descriptives et mécaniques, sont bourrées d’anecdotes qui font que l’album se lit comme un recueil de nouvelles. On apprend que la Ford T était la voiture emblématique de Laurel et Hardy. La Packard fut le véhicule officiel des présidents des Etats-Unis de 1930 à 1940. Le mot Jeep désignait à l’origine tout simplement un nouveau véhicule dans le jargon militaire américain. La Jeep Willys fut baptisée dans les sables d’El Alamein en pleine seconde guerre mondiale.

 

            Si Will était le dieu du décor, Jidéhem était celui de la mécanique. Outre des carrosseries léchées, travaillées, fidèles, il dépeint également les intérieurs des modèles avec minutie.

 

            Nul besoin d’être spécialiste de l’un ou l’autre domaine, ce recueil est un bel album aussi bien pour les amateurs de voitures que pour les amoureux de l’âge d’or de la BD franco-belge.

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Les chroniques de Starter

Tome : 5 – 60 voitures historiques

Genre : Documentaire

Textes & Dessins : Jidéhem

Couleurs : Sophie de Mesmaeker

Éditeur : Dupuis

Nombre de pages : 120

Prix : 35 €

ISBN : 9782800173634



Publié le 16/01/2018.


Source : Bd-best


Putain d'Usine, une réédition de l'adaptation en BD d'Efix chez Original Watts!

2018 - Un peu plus de 10 ans après sa sortie, Original Watts réédite “Putain d’Usine” une bande dessinée d’Efix, adaptation du roman éponyme de Jean-Pierre Levaray.

L’ouvrage d’origine est épuisé tandis que son propos lui, reste terriblement d’actualité.

C’est pour que ce témoignage subsiste qu’Original Watts propose aujourd’hui de le rééditer. Cette bande dessinée documentaire est une grande première pour OW! qui intègre un genre nouveau dans ses collections avec ce témoignage intense, dur mais aussi nécessaire, inspirant et mobilisateur.

Ouvrier dans une usine classée Seveso près de Rouen, le personnage principal témoigne de son sombre quotidien de travailleur que l’usine semble broyer, lui et ses collègues, un peu plus chaque jour. L’usine est dangereuse, menaçante, mais aussi aliénante, labyrinthe mortifère où chacun se noie entre angoisse et ennui tandis que les années passent.

De ce témoignage inédit le regard et le trait d’Efix font surgir la force du propos, aussi sombre soit-il ; l’énergie collective, les petites victoires, la résistance face au mépris, les liens d’amitiés, … l’humain malgré tout.

 

 

 

 

 


Les portraits de tous ces hommes usés, les vivants et les morts, construisent aussi, au fil des pages, le récit de l’échappée possible et de l’espoir toujours battant.

Putain d'Usine

Une réédition ORIGINAL WATTS
Adaptation : Efix, d’après le roman de Jean-Pierre Levaray
Format : Cartonné - 19 cm X 27 cm - 144 pages
Papier : Qualité offset 140 grammes
Tirage : 1500 exemplaires

Caractéristiques :

- Ouvrage de 144 pages dont 10 pages d’annexes (crayonnés, recherche de personnage,
mots des auteurs, etc.)
- Couverture, quatrième de couverture et annexes inédites
- Encre labellisée écologique
- 100% made in Rhône-Alpes !

Prix : 23 euros

ISBN : 979-10-93063-33-1

EAN : 9791093063331

Sortie le 22 janvier 2018



Publié le 16/01/2018.


Source : Bd-best


Un album poignant où l’innocence de l’enfance est plus forte que la guerre.  Seule

« - On va rester ici longtemps, padrina ?

-          Je ne sais pas. Les hommes nous diront. Nous, nous devons rester cachées.

-          Je peux jouer avec ma poupée ?

-          Bien sûr…

-          Je vais lui chanter une chanson. »

 

Blottis dans une bergerie de montagne alors que leur village se fait bombarder, Lola, sa grand-mère, ainsi que les autres femmes et enfants du hameau, attendent le signal des hommes pour regagner leurs domiciles ou les ruines qui en restera. « Quand est-ce que finira la guerre ? », demande la fillette. « Si elle finit vite, c’est qu’on l’aura perdue. », lui répond, fataliste, l’aïeule. Confiée depuis trois ans à ses grands-parents, la gamine de six ans n’a qu’une idée en tête : rejoindre ses parents et sa petite sœur.

 

 

 

 

 

© Lapière, Efa - Futuropolis

 

 

 

            Denis Lapière adapte avec délicatesse les souvenirs de Lola, grand-mère de la femme de Ricard Efa. Aujourd’hui âgée de 83 ans, ses souvenirs d’enfance au beau milieu de la guerre civile espagnole sont racontés au fil des mois. Sa photo au regard de la première planche donne une dimension supplémentaire à un récit qu’on aborde ainsi avec une vision particulière. Depuis ses débuts (avec notamment Alice et Léopold, série injustement méconnue dont on vous parlera un jour dans la rubrique Case à part), Denis Lapière sait s’immerger dans le corps et le cœur des enfants pour aborder les récits de leur hauteur.

 

 

 

 

© Lapière, Efa - Futuropolis

 

 

 

 

            Après le poignant Soldat, avec Jouvray dans la magnifique collection Signé du Lombard, et Monet, nomade de la lumière, dans la belle et malheureusement déjà feu-collection Les grands peintres chez Glénat, Efa peint des cases de BD comme autant de tableaux de maître dans Seule. Sensibilisé de près par le sujet qu’il raconte ici, il a mis au service de la quête de Lola tous les savoir-faire qu’il a acquis lors de la réalisation de ses albums précédents.

            Du bleu de la nuit à l’orange du feu, du jaune de la chaude campagne au gris des cendres de la destruction, Efa intègre la couleur à la narration comme un personnage supplémentaire, un fantôme en filigrane entre personnages et décors. Du bien beau travail. Ainsi, de la noirceur nocturne au blanc (de l’espoir ?) éclairant Lola, en passant par l’orange et le rouge de la dévastation, la couverture montre la palette employée par l’auteur. Un cochon est positionné en victime, les entrailles à l’air, métaphore des horreurs que les adultes essayent tant bien que mal de dissimuler aux enfants de la guerre.

 

            Cet album est à ranger dans sa bibliothèque à côté de Jamais je n’aurai 20 ans, de Jaime Martin, paru chez Aire Libre en 2016.

 

            Emouvante et cruelle, réelle et bouleversante, l’histoire de Lola démontre que tout au bout d’un chemin, même au-delà d’une impasse, il y a une lueur.

 

Laurent Lafourcade

 

 

One shot : Seule

Genre : Histoire

Scénario : Lapière

Dessins & Couleurs : Efa

Éditeur : Futuropolis

Nombre de pages : 72

Prix : 16 €

ISBN : 9782754820998



Publié le 16/01/2018.


Source : Bd-best


L'AFP partenaire du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême

L’Agence France-Presse et le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême s’associent à l’occasion de l’édition 2018 du Festival qui se déroulera du 25 au 28 janvier.


Cette collaboration permettra la production en studio de portraits noir et blanc et couleurs des auteurs de BD, têtes d’affiche du Festival. Le studio photo installé dans l’Espace Franquin accueillera les personnalités françaises et internationales et notamment un auteur japonais, dont le pays sera à l’honneur avec trois expositions inédites.


Une sélection de ces portraits studio sera partagée quotidiennement à partir du lundi 22 janvier et pendant toute la durée de l’événement sur le site internet et les comptes réseaux sociaux du Festival.



Publié le 15/01/2018.


Source : Bd-best


25ème Festival de la Province de Liège

25éme édition du festival international de la BD de la Province de Liège se déroulant au salon Vert Bleu Soleil au Halles des Foires de Liège.

Président d'honneur : André Taymans (qui à réalisé l'affiche).

Au programme : animations, expositions, conférences, bouquinistes et séance de dédicaces.

Liste des auteurs présent :  Aleksic, Banovic, Bardet, Boyan, Brada, Capia, Carin, Carpentier, Clovis, Constant, De Lazare, Delvaux, Di Sano, Dizier, Domas, Doudou, Ersel, Fich, Goepfert, Hardy, Kox, Luguy, Malik, Marniquet, Mezzomo, Paulis, Pierrephi, Pierret, Ramaioli, Ridel, Stalner, Taymans, Thiel, Troquette, Van Linthout, Walthery, Wasterlain, Zytka.

Entrée : 4 €, gratuit pour les moins de 12 ans.

Horaires : de 11h00 à 19h00.

Contact : Patrice Crabbé par mail patricecrabbe@gmail.com

Séance de dédicaces, le 10 et 11 février 2018, bourse bd du 8 au 11 février 2018

Lieu : Halles des Foires de Liège, avenue Maurice Denis 4, 4000 Liège


Pays : Belgique

Date de l'événement : du 08/02/2018 au 11/02/2018.

Publié le 15/01/2018.


Source : Bd-best


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2018