?>

Là où ils passent, les gags repoussent. Le club des huns 1 - Des huns pitoyables
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Là où ils passent, les gags repoussent.  Le club des huns 1 - Des huns pitoyables

 

 

« - Ce serait bien que tu te trouves une occupation.

- Pfff ! Il a raison Pancrace, il me faut une occupation ! Un projet même ! Mais lequel ?! Déjà, je vais éviter de devenir bûcheron, ça manque d’envergure pour un guerrier comme moi ! Hop ! … La Gaule ! Je vais envahir la Gaule ! … Pancrace ! Pancrace ! J’ai un projet ambitieux ! La Gaule ! Je veux avoir la Gaule !

- Ah ? T’as essayé le gingembre ? »

 

 

 

 

On ne se moque pas impunément d’Attila, sauf si l’on désire goûter au pal !

 

Le Club des Cinq, c’était de la roupie de sansonnet. Le Club des Huns dépasse les bornes : ils sont six ! Attila, nabot colérique, Joe Dalton des steppes, est, tout le monde le sait, le fléau des Dieux. Pancrace est l’intellectuel de la bande, chargé de rédiger la biographie du plus petit des grands maîtres du monde. Bruno, rescapé d’une  terrible bataille contre les Burgondes, réussi l’exploit d’être encore plus petit que son nabot de chef. Très premier degré, il est un peu simplet. Berthold est père de famille. Il va délaisser ses quatre enfants et Bibiche….tous sauf un, Borodin, qui va l’accompagner. Il faut juste qu’il comprenne  qu’il ne peut pas participer aux entraînements. Zsambor est le brutus de la bande. Son cerveau est un maillet. Ses yeux voient des lapins partout. Son but dans la vie : frapper. Il est flanqué d’un « traducteur » qui le dirige dans ses opérations.

 

 

 

 

© Dab’s, Gom - Bamboo

 

 

Après l’hilarante série Tony et Alberto, les très drôles Nino et Rebecca, Dab’s revient avec des personnages terrifiants et sanguinaires. Aux chiottes, Game of thrones ! Les barbares du Club des huns vont vous faire passer pour des enfants de cœur. Enfin…. Ça aurait pu, mais…. Bon… Comment expliquer ?.... On est là pour se marrer et plutôt que de fendre des crânes, on va se fendre la poire.

 

 

 

 

© Dab’s, Gom - Bamboo

 

 

Mais comment Dupuis a pu laisser filer une série comme ça ? Après une prépublication dans Spirou, les guerriers changent de camp pour être publiés en album chez Bamboo, l’éditeur qui monte, qui monte, qui monte, en profitant en toute légitimité d’un créneau quelque peu délaissé par l’éditeur de Marcinelle. L’essentiel est que le lecteur y trouve son compte. Et il est bon le compte.

 

Gags en demi-planches ou en page complète, histoires courtes, Dab’s ne s’impose pas de contraintes et développe ses idées au gré des besoins. On a même droit à un récit de Noël et à une parodie du joueur de flûte de Hamelin, rebaptisé Ham l’Hun.

Dans une dominante jaunâtre type herbe cramée, les couleurs de Gom donnent un ton bien particulier à la série et qui n’appartient qu’à elle.

 

 

 

 

© Dab’s, Gom - Bamboo

 

 

Le but d’Attila et de sa troupe dans la vie est d’envahir la Gaule. Mais avec des barbares comme ça, la contrée peut dormir sur ses deux oreilles. Elle n’est pas prête de les voir débouler.

 

Et qu’on se le dise, Le club des Huns peut aussi se lire … au pieu.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Le club des huns

 

Tome : 1 - Des huns pitoyables

 

Genre : Humour belliqueux

 

Scénario & Dessins : Dab’s

 

Couleurs : Gom

 

Éditeur : Bamboo

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9782818966846

 



Publié le 04/05/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019