?>

Le final (?) éblouissant d’une série concept. La geste des Chevaliers Dragons 27- Le dragonomicon
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Le final (?) éblouissant d’une série concept.  La geste des Chevaliers Dragons 27- Le dragonomicon

 

 

            « - Cela fait des siècles, des millénaires sans doute, que les hommes cherchent à comprendre pourquoi les dragons apparaissent. pourquoi, et surtout… comment et quand. Car si nous étions en mesure de prévoir les apparitions draconiques, nous serions capables de mieux les combattre. Nous pourrions envoyer des guerriers avant même la venue de la bête des guerriers qui attendraient leur arrivée, armes à la main, et qui occiraient le dragon à l’instant de son apparition. »

 

 

 

 

 

            Line fait partie de l’Ordre des Chevaliers Dragons. La jeune femme a élaboré une théorie permettant de prévoir les apparitions des dragons. Fuyant des mercenaires avec à leur tête l’impitoyable O, tueuse sans vergogne, Line consigne ses découvertes dans un manuscrit : Le dragonomicon. Va-t-elle réussir à prouver sa thèse avant d’être rattrapée par ses détracteurs ?

 

 

 

 

© Ange, Boutin-Gagné, Paitreau - Soleil

 

 

            Après 20 ans d’existence, la série de one shots aux multiples dessinateurs créée par le duo de scénaristes Ange et le dessinateur Varanda semble se clore avec ce vingt-septième volume, et certainement l’un des meilleurs de la collection. Mais est-ce vraiment fini ? Si ça l’était, ce serait une belle conclusion. Dans une histoire où l’amour fait obstacle à la haine, Ange vogue dans une ère où le fantastique frôle la réalité sans que l’on ne soit sûr de rien. Après tout, pourquoi les dragons n’auraient-ils jamais existé ? George R.R. Martin ne les contredirait pas.

 

 

 

 

© Ange, Boutin-Gagné, Paitreau - Soleil

 

 

            Patrick Boutin-Gagné dessine son troisième volume. Le graphisme du dessinateur sert à merveille le monde moyenâgeux aux frontières du fantastique des dragons. Fortement influencé par Christian Gine, son trait s’insère dans des découpages dont certaines planches se rapprochent plus d’Andréas.

 

Boutin-Gagné mérite maintenant de connaître le succès avec une série dont il serait le maître d’œuvre. Convard, Arleston, ou pourquoi pas lui-même tout seul, devraient se pencher sur son cas.

 

 

 

 


© Ange, Boutin-Gagné, Paitreau - Soleil

 

 

            En fin d’album, les différents titres sont replacés sur une frise chronologique ce qui permet une relecture de la série dans un autre ordre. Le couple Ange a réussi une série concept cohérente qui se clôt, ou pas, dans un final « éblouissant ».

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : La geste des chevaliers dragons

 

Tome : 27- Le dragonomicon

 

Genre : Heroïc-Fantasy 

 

Scénario : Ange 

 

Dessins : Boutin-Gagné 

 

Couleurs : Paitreau 

 

Éditeur : Soleil

 

Nombre de pages : 64 

 

Prix : 15,50 €

 

ISBN : 9782302072824

 



Publié le 31/01/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019