?>

Les pires crocodiles ne sont pas ceux qui nagent dans les méandres du Mississippi. Louisiana 1 - La couleur du sang
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Les pires crocodiles ne sont pas ceux qui nagent dans les méandres du Mississippi.  Louisiana 1 - La couleur du sang

 

 

 

« - Mes chers voisins, mes chers amis… Merci à vous d’être venus si nombreux ce soir pour inaugurer notre belle plantation… Même si pour la plupart, je vous soupçonne de n’être présents que pour vous empiffrer et boire tout votre saoul ! Après ces longs mois de labeur, nous avons tous mérité de nous détendre ! Trinquons mes amis ! Aux bonnes récoltes et aux bons nègres !

- Tu bois trop, Augustin. Nous devons gagner leur respect, pas nous ridiculiser !

- Mêle toi de tes affaires  ! »

 

 

 

 

 

 

Louisiane, automne 1805. Augustin Maubusson, militaire français, gère la plantation du Chêne Rouge, à la Paroisse de la Pointe Coupée, sur les bords du Mississippi au Nord de la Nouvelle-Orléans. Macho, misogyne et raciste, l’homme dirige son affaire d’une poigne de fer. Pour lui, une esclave est faite pour travailler et être violée, au bon vouloir des responsables de l’exploitation.

 

 

 

 

© Toussaint, Chrétien - Dargaud

 

 

Léa Chrétien écrit une sage familiale au cœur d’une Amérique balbutiante qui se construit. Prenant le contrepied de Autant en emporte le vent, avec son côté grandiloquent hollywoodien, l’autrice inscrit son récit dans un contexte bien plus proche de la dure réalité. Elle propose de suivre la vie de la famille Maubusson sur plusieurs générations, de 1805 à 1865, avant, pendant et après la guerre de Sécession, d’un esclavage autorisé par Napoléon jusqu’à l’émancipation des planteurs.

 

 

 

 

© Toussaint, Chrétien - Dargaud

 

 

Les hommes blancs sont d’une rudesse et d’une méchanceté crasse, profitant de leur condition supérieure. Les femmes tirent leurs épingles du jeu, mais n’ont pas (encore) les armes qui leur permettent de s’affirmer. Joséphine, la fille d’Augustin, est en conflit avec son père. Elle ose prendre le parti des esclaves aux risques de s’attirer les foudres du patriarche.

 

 

 

 

© Toussaint, Chrétien - Dargaud

 

 

Chose peu commune, la scénariste est aussi la coloriste de la série. Elle peint les planches de son compagnon dessinateur en alternant les tons, jusqu’à des ambiances improbables mais qui fonctionnent étonnamment comme cette scène d’une inédite couleur jaune émeraude dans laquelle Augustin reste insensible aux charmes de sa femme Laurette. Du vert du bayou aux soirées illuminées par des torches, elle habille les aplats noirs dont le dessinateur est friand.

 

 

 

 

© Toussaint, Chrétien - Dargaud/BD Fugue

 

 

Gontran Toussaint conçoit ses planches comme pouvant se suffire en noir et blanc. Dans un trait à mi-chemin entre celui d’un Christian Rossi et celui d’un Ralph Meyer, le dessinateur s’installe dans la grande famille des dessinateurs de cette trempe sur lesquels on peut compter.

 

Autre qu’une histoire, Louisiana est une chronique dont l’âme de coton pique plus que les ronces.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Louisiana

 

Tome : 1 - La couleur du sang

 

Genre : Chronique américaine

 

Scénario & Couleurs : Chrétien

 

Dessins : Toussaint

 

Éditeur : Dargaud

 

Nombre de pages : 54

 

Prix : 14 €

 

ISBN : 9782205078640

 



Publié le 07/09/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019