En images et en bulles
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Humanzonymus.   Darwin’s incident 5

 

"-Bonsoir Professeur !

-C'est quoi, cet endroit ?

-Bel établissement, n'est-ce pas ? Tenez, regardez ! Il y a des plats chinois. Ça vous rappelera votre pays d'origine.

-J'ai des origines coréennes. Mettre tous les asiatiques dans le même panier est une forme de racisme.

-Veuillez m'excuser. Ici, nous pouvons bavarder en toute sécurité, même si je fais l'objet d'un mandat d'arrêt international. J'ai un ou deux refuges de ce genre dans toutes les grandes villes.

-Que ce soit clair, Livera… Je me fiche que vous vous fassiez coincer ou pas. Ce n'est de toute façon plus qu'un question de temps. Je suis ici pour parler d'Omelas."

 

 

 

 

 

 


La professeur Sara Yuan est attendue par Livera Feyerabend dans un restaurant. Recherché par toutes les polices du monde, ce dernier a décidé de laisser un peu plus de liberté à Omelas, l'autre humanzee, qui serait le frère de Charlie. Celui-ci vient d'apprendre le décès de leur mère Eva. C'est sur sa tombe, au Pet Cemetery,  que les deux frères vont se rencontrer. C'est là que Charlie va comprendre qu'Omelas est responsable de la mort de Bert et Hanna. Lucy va être témoin d'un affrontement fratricide.

© Shun Umezawa/Kodansha Ltd.
© KANA 2022

Omelas prend une dimension à la César de La planète des singes. L'hybride humain-chimpanzé voit en l'homo sapiens un primate pas comme les autres, une espèce mauvaise et destructrice. Il veut mettre fin à l'oppression des tyrans qui chaque jour se livrent à d'énormes massacres. Il se voit en sauveur du monde et pense que son destin est là. Charlie est loin de partager son avis. A juste titre, Lucy se demande pourquoi Feyerabend cherche à rallier Charlie à l'ALA, alors qu'ils avaient un autre humanzee sous la main. L'heure des débats est terminée.

© Shun Umezawa/Kodansha Ltd.
© KANA 2022

Shun Umezawa revisite le duel classique en mettant face à face deux frères que tout oppose, mais qui tous les deux cherchent leur place dans une humanité qui ne l'est pas tellement… humaine. On ne sait pas trop qui de Omelas ou de Livera Feyerabend dirige l'autre. Généticiens et politiciens (Bonjour Madame la députée) ont tout à gagner et tout à perdre dans ce qui s'annonce une nouvelle ère pour l'humanité. L'homo sapiens est-il prêt à laisser sa place ? Autre qu'une énième Planète des singes, Umezawa dirige sa série vers un nouveau V pour Vendetta.

© Shun Umezawa/Kodansha Ltd.
© KANA 2022

Lorsque Charles Darwin publia L'origine des espèces en 1859, il ne se doutait pas qu'un siècle et demi plus tard un mangaka rebattrait les cartes dans Darwin's incident, série lauréate du prix ACBD (association des critiques de bande dessinée) Asie 2023.

 

Laurent Lafourcade

 


Série : Darwin’s incident

Tome : 5

Genre : Anticipation

Scénario & Dessins : Shun Umezawa

Éditeur : Kana

Collection : Big Kana

 



Publié le 01/01/2024.


Source : Boulevard BD


 

"-Hé ho ?! Il y a quelqu'un ?

-Oui ? Bonjour ! Je peux vous aider ?

-Lucie ! Quelle joie ! Ma nièce unique et préférée ! Comment vas-tu ?

-Très bien, oncle Fred. Oh, et voici Félix !

-Bienvenue, bienvenue. N'hésitez pas à jeter un coup d'œil. J'ai un peu de tout et rien de rien !"

 

 

 

 

 

 


Félix et Lucie viennent d'arriver chez l'oncle de cette dernière. Celui-ci, Oncle Fred, les accueille dans son antre, un cabinet de curiosités. "Si ça existe, nous l'avons en stock." était le précepte de son père. C'est dire si on trouve vraiment tout en ce lieu. Si les deux adolescents sont venus aujourd'hui, c'est parce qu'ils sont à la recherche d'un sujet pour un travail scolaire. Un sujet spécial, pas banal quoi. Le thème des vers de terre proposé par le père de Lucie n'est pas des plus passionnants. Les jeunes recherchent une histoire étrange et énigmatique. Si en plus, ça pouvait être une histoire vraie, ce serait super. Il n'y a qu'à demander. Plus rien ne va pouvoir arrêter l'intarissable Oncle Fred qui va leur proposer sujet sur sujet.

© Wiemans - Paquet

Il va commencer par leur parler du yéti, l'abominable homme des neiges. Cette créature géante ressemblant à un singe ou à un ours n'a jamais été capturée mais aurait laissé des empreintes. Oncle Fred ordonne à Lucie et à Félix de prendre une écharpe. Il ouvre une porte et les voilà tous trois se promenant dans l'Himalaya. Histoire trop banale pour les jeunes. Oncle Fred se rabat sur le Hollandais Volant, navire du Capitaine Willem Van Der Decken. Perdu dans une tempête au large du Cap de Bonne-Espérance, le bateau maudit est condamné à naviguer pour l'éternité avec son équipage de macchabées.  Le récit fait peur aux deux étudiants. Peut-être que l'histoire de la peste dansante les intéressera plus ? A moins que ce ne soit le sort d'Elvis Presley, peut-être encore vivant sur une île ? Les Bermudes, l'Île de Pâques, la tombe de Toutankhamon, l'Atlantide, quel mystère va trouver grâce aux yeux, ou plutôt aux oreilles de Félix et Lucie ?

© Wiemans - Paquet

Emanuel Wiemans recueille dans ce petit album l'essentiel des grandes énigmes de l'histoire. Relevant tout autant de l'album illustré que de la bande dessiné, l'auteur hollandais nous ouvre les portes de ce cabinet de curiosités dans un graphisme semi-réaliste légèrement rugueux. Le voyage est total, certaines séquences sont trop courtes. Oncle Fred a le rôle parfait du vieux tonton dans la bulle de son Museum d'histoires (sur)naturelles tandis que Félix et Lucie jouent les adolescents exigeants, jamais satisfaits. Feront-ils craquer le propriétaire des lieux ?

© Wiemans - Paquet

La collection Canailles des éditions Paquet s'enrichit d'un quatrième album, ciblant les jeunes lecteurs dès 6 ans. Ce cabinet de curiosités a tout autant l'avantage de rappeler aux plus grands les principaux mythes de l'humanité qu'il les fera découvrir aux plus jeunes.

 

Laurent Lafourcade

 


One shot : Le cabinet de curiosités

Genre : Mystères

Scénario, Dessins & Couleurs : Emanuel Wiemans

Éditeur : Paquet

Collection : Canailles

ISBN : 9782889324316

Nombre de pages : 64

 



Publié le 01/01/2024.


Source : Boulevard BD


Retour sur le vieux continent.   Complots à Versailles 8 – Le frère caché

 

"-Quand vous serez à la cour, faites attention à vous ! Les choses n'y ont que très peu changé.

-Que voulez-vous dire ?

-Les rumeurs brisent facilement la réputation des honnêtes gens.

-Et personne n'est épargné ! Pas même votre beau-frère.

-Silvère ? Expliquez-vous !"

 

 

 

 

 

 


                Novembre 1690. Se trouvant trop loin de son aïeul mourant, Cécile décide de revenir de Martinique, mais il est déjà trop tard. Pauline et Silvère sont cependant ravis de revoir les Saint-Béryl. Cécile aurait tant voulu soulager son grand-père par les plantes. Le retour de la famille sur le continent va coïncider avec un nouveau complot. Silvère ne serait pas le seul héritier des Galéas de Réaux. Il se dit qu'il ne serait pas celui qu'il prétend être et qu'il aurait usurpé l'identité du vrai fils des Galéas de Réaux. Un homme est arrivé à la cour il y a quelques semaines en revendiquant le titre, mettant en doute la légitimité de Silvère. Guillaume ne croît pas un mot de cette affaire. Il va falloir déceler dans tout ça le vrai du faux.

© Carbone, Cee Cee Mia, Pierpaoli, Angelilli – Jungle

                Après une courte, voire trop courte, escapade martiniquaise, voilà déjà la petite communauté versaillaise réunie. Cécile la guérisseuse et Guillaume de Saint-Béryl débarquent avec leur rejeton, le jeune Luis, qui découvre la vie à la cour. Mais ici, ce n'est pas comme dans son pays natal, les habits, ça se garde. Apportant une touche d'humour légère qui manquait à la série, Luis découvre le monde. Il y a certaines façons pour manger sa soupe et la sienne n'est pas la plus distinguée. Ce petit garçon de quelques années va malgré lui servir de pivot à l'intrigue. C'est sur un pied d'égalité que son père et sa mère vont avoir à jouer leurs rôles dans la résolution de l'énigme, ce qui contribue à faire passer la série d'un public sciemment ciblé "girly" à un lectorat plus mixte.

© Carbone, Cee Cee Mia, Pierpaoli, Angelilli – Jungle

                Carbone et Cee Cee Mia s'émancipent ainsi du travail d'Annie Jay, tout en respectant ses personnages. L'introduction de nouveaux protagonistes, la série n'étant plus adaptée de romans, leur permet d'avancer dans cette tâche. Graphiquement, on ressent également les efforts. RobertaPierpaoli et Mara Angelilli caractérisent un peu mieux leurs personnages. Il est juste regrettable que les bulles soient informatisées. On remarque trop qu'elles ont été rajoutées après, et de fait parfois au forcing, avec des queues gigantesques pour les rattacher au bon personnage, ou bien avec une lecture manquant parfois de logique quant à l'ordre des dialogues. Bref, la série grandit avec son concept, est passé d'un état d'adaptation à un état de création et gagne en profondeur dans le fond comme dans la forme. Son évolution est fort intéressante à suivre.

© Carbone, Cee Cee Mia, Pierpaoli, Angelilli – Jungle

                Pas facile à chaque épisode de trouver un nouveau complot à dénouer. Carbone et Cee Cee Mia se sont appropriées le monde d'Annie Jay pour en faire une riche saga familiale qui a encore une puissance certaine de développement.

 

Laurent Lafourcade

 


Série : Complots à Versailles

Tome : 8 – Le frère caché

Genre : Aventure historique

Dessins & Couleurs : RobertaPierpaoli & Mara Angelilli

Scénario : Carbone & Cee Cee Mia

D’après : Annie Jay

Éditeur : Jungle

Collection : Miss Jungle

ISBN : 9782822240871

Nombre de pages : 56

Prix : 13,50 €

 



Publié le 01/01/2024.


Source : Boulevard BD


Sirène humaine, humain sirène.   Abyss Azure 2

 

"-On doit sauver Ryû !

-Hein ? Ryû… !

-Ça sera notre secret. Tu es Yuki, n’est-ce pas ?

-Oui.

-Yuki Ushiojima ?

-En personne…

-Je suis Jo ! Je suis une sirène ! "

 

 

 

 

 

 


Ryû est une sirène qui a commis l’irréparable. Elle est tombée amoureuse d’un humain et par cette faute se trouve emprisonnée par les siens. Son amie Jo ne compte pas la laisser tomber. Elle prend une pilule pour devenir humaine et file vers la surface afin de retrouver Yuki, l’amour de Ryû, afin qu’il l’aide à s’évader. Pour cela, il va falloir le convaincre. Pas facile pour une sirène de vivre en tant qu’humaine, surtout que tous ne sont pas bienveillants, et surtout ceux que l’on pourrait croire humains et qui ne le sont pas vraiment. En effet, l’île sur laquelle habite Ryû est convoitée par le peuple maritime pour en faire un pied à terre, c’est le cas de le dire, et posséder ainsi des domaines maritimes et terrestres voisins.

© Akihito Tomi 2022
© 2023, Editions Dupuis, pour l’édition française

Pour ceux qui s’attendaient à une histoire de sirènes conventionnelle, vous risquez d’être surpris. Abyss Azure nous entraîne loin des poncifs du genre. Ce n’est pas une simple bluette, mais un récit qui prend un tournant politique, même si le terme est un peu fort. En l’ancrant dans un conflit d’intérêts entre humains et sirènes, Akihito Tomi en fait une guerre de Troie à moindre échelle. Rassurez-vous, pas de violence excessive, ni de sang. On reste dans du tous publics. Le personnage de Maya entraîne la série dans ce virage. Cet ex-agent de surveillance des eaux de surface était chargé d’empêcher les contacts humains-sirènes. Aujourd’hui, il propose à Jo de redevenir sirène, d’effacer son crime et de libérer Ryû. Mais si c’est au prix de renoncer à Yuki, Jo risque de ne pas marcher dans la combine. Ce serait trahir sa meilleure amie.

© Akihito Tomi 2022
© 2023, Editions Dupuis, pour l’édition française

Cette histoire de sirène serait donc plus proche de Splash que du conte d’Andersen. En 1984, ce film de Ron Howard avec Daryl Hannah et un tout jeune Tom Hanks est culte pour toute une génération. On y suivait les aventures d’une sirène dans New-York amoureuse d’un homme qui était tombé à l’eau et qu’elle voulait retrouver. Tous ceux qui ont vu Daryl Hannah se métamorphoser en sirène dans la baignoire de l’appartement de Tom Hanks s’en souviennent encore. C’est un peu ce film qui lança la mode des comédies romantiques américaines qui feront fureur dans les années 80 et 90.

© Akihito Tomi 2022
© 2023, Editions Dupuis, pour l’édition française

Abyss Azure est le renouveau des récits de sirène. On n’a qu’une envie, pouvoir passer d’un monde à l’autre, comme elles, avec une petite pilule. Tiens ? Ce ne serait pas comme dans Matrix ? Sauf que cette matrice-ci est aquatique.

 

Laurent Lafourcade

Série : Abyss Azure

Tome : 2

Genre : Mangaquatique

Scénario & Dessins : Akihito Tomi

Éditeur : Vega Dupuis

ISBN : 9782379502736

Nombre de pages : 178

 



Publié le 01/01/2024.


Source : Boulevard BD


N’oubliez pas le pourboire !   Pizza Popotame 2 – Pizza Popotame dans l’espace

 

Le chef cuistot saupoudre son plan de travail de farine. Il y ajoute de l’eau et un filet d’huile d’olives. La pâte prend forme. Elle tournoie dans les airs avant de s’étaler sur la table pour se faire recouvrir de sauce tomate et de de dés de mozzarella. Et hop ! Au four ! Une fois cuite, le petit lapin va pouvoir venir la chercher afin de la livrer sur son scooter…de l’espace.

 

 

 

 

 

 


© Arias - Bang Ediciones

                Le resto Pizza Popotame, Pizza Popotamos en VO, rouvre ses portes, sauf que le livreur ne devra plus livrer ses courses sur Terre comme dans le premier épisode, mais bel et bien dans l’espace. Pour cela, le patron lui a confectionné un éjecteur vers le ciel. Destination une planète lointaine pour satisfaire le client. Il faut dire que le mode élastique de l’installation est bien efficace. Ce n’est pas un cochon cosmonaute en observation qui va perturber le trajet de la fusée à grandes oreilles. Un martien et une étoile protégeant sa petite seront sur sa route avant que notre lapin ne rencontre une voleuse de colis… pour le bien de sa famille. Ça va toucher le cœur de notre livreur qui va tout faire pour satisfaire tout le monde.

© Arias - Bang Ediciones

                Pizza Popotame est de retour pour notre plus grand plaisir. Cette bande dessinée est tout sauf réservée aux plus petits. Si les plus jeunes se raviront des aventures interstellaires d’un petit animal kawaï, les plus grands seront émerveillés par le graphisme hyper dynamique de Leo Arias. On a déjà parlé de Thierry Robin et du Petit Père Noël au dessin proche. Arias marche aussi sur les pas d’auteurs aussi talentueux que Tome & Janry. Niveau scénario, plus encore dans cet épisode que dans le précédent, on est dans de la poésie à la Petit Poilu. Les ciels spatiaux d’Arias sont faits d’étoiles merveilleuses. Les cratères de la lune en croissant sont inédits. Quant aux pizzas, elles donnent tout simplement faim. On mangerait le papier !

© Arias - Bang Ediciones

La collection Mamut des éditions Bang est riche de séries merveilleuses. Leo Arias et son Pizza Popotame ne dérogent pas à la règle.

 

Laurent Lafourcade

 


Série : Pizza Popotame

Tome : 2 – Pizza Popotame dans l’espace 

Genre : Road scootie

Scénario, Dessins & Couleurs : Leo Arias

Éditeur : Bang ediciones

Collection : Mamut

ISBN : 9788413714998

Nombre de pages : 36

Prix : 13 €


 



Publié le 01/01/2024.


Source : Boulevard BD


Hergé pour toujours.   Les amis de Hergé 76 - Automne 2023

 

"-Ah ! Tiens ! Bonjour, monsieur Lampion !

-Salut, galopin !

-Allô-ô-ô, j'écou-ou-te."

 

 

 

 

 


En couverture, une fois n'est pas coutume, ce sont Quick et Flupke qui volent la vedette à Tintin. Hey ! La revue s'appelle Les amis de Hergé. Les ketjes ne font qu'exercer leur droit, au grand dam de l'agent 15. Le numéro commence avec le traditionnel édito de l'exégète Philippe Goddin. Il y parle entre autres de l'homme qui a inspiré Tournesol à Hergé, à l'occasion des quatre-vingts ans de son apparition dans le soir, et ce n'est pas exactement la personne à qui l'on pense. Jacques Langlois ouvre le bal des articles en nous apprenant ce qu'il advint de la collection tintinophile de Monseigneur Barbarin. Jacques Van Gelder démontre ensuite comment la force de Coriolis a fait commettre une erreur à Hergé dans Vol 714 pour Sidney. Le magazine revient abondamment en images sur la journée du 4 mars 2023, trente-huitième journée annuelle des Amis de Hergé célébrant les quarante ans de la disparition de l’auteur.

 © Hergé/Tintinimaginatio 2023
 © Les amis de Hergé a.s.b.l.

On va parler de paquebot avec le Bianca C., seul (?) navire ayant porté le nom d'un personnage de Hergé. On va parler de bière, d'eau minérale et de boit-sans-soif, des ancêtres oubliés et du fils caché de Quick et Flupke. Même ici l'automne fait causer de Gaston. On lit la sixième et dernière partie de l'interview du maître par Pierre Tchernia dans L'invité du Dimanche en décembre 1969. Une rubrique économique traite du cours du khor, unité monétaire de la Syldavie. Le dossier central signé Jean Lecoq traite du Secret de la Licorne chez les anglo-saxons : "Oh, look, Milo ! That ship model over there !". On verra ensuite que Tintin a pu être stupide, si, si !, avant de se demander à quel étage de la rue du labrador il vivait. Arrêt sur une illustration de Tintin en Renault customisée pour continuer, avant des éléments de biographie du Capitaine Jorgen.

 © Hergé/Tintinimaginatio 2023
 © Les amis de Hergé a.s.b.l.

Le lectorat de Tintin se renouvelle-t-il ? Lire Tintin à l'école permet de pérenniser l'œuvre. Encore un anniversaire, celui de l'alunissage de la fusée rouge et blanche, seize ans avant celle de Neil Armstrong. Un orteil de dragon, des contrôles de passeports, de belles italiennes, une sainte inspiration pour la couverture de L'affaire Tournesol, des couvertures Tintin, tout cela complète un sommaire comme d'habitude richissime. N’oublions pas comme tous les semestres les rubriques habituelles : « C’est une bonne question...qui mérite une réponse », « La dépêche », recensant des informations qui frappent, ou encore « Les 7 scoops de Walter Rizotto », planche de photos prises de par le monde en lien avec Tintin.

 © Hergé/Tintinimaginatio 2023
 © Les amis de Hergé a.s.b.l.

Pour adhérer aux Amis de Hergé, il suffit de se rendre sur le site lesamisdeherge.com : https://lesamisdeherge.com/lassociation/inscription/  La revue de l'association le prouve depuis déjà 76 numéros : Quand on a fini de lire Tintin, on peut recommencer à lire Tintin. On y trouvera toujours quelque chose de nouveau.

 

Laurent Lafourcade

 


Série : Les amis de Hergé

Tome : 76 - Automne 2023

Genre : Revue d’étude

Rédacteur en chef : Philippe God

 



Publié le 01/01/2024.


Source : Boulevard BD


Et la vengeance fut ... Le Comte de Monte Cristo (Vol 2) par Mallet et Loth

 

Rappelez-vous au mois de mars dernier sortait le premier volume des aventures du Comte de Monte-Cristo adapté du célèbre roman d’Alexandre Dumas et mis en BD par Patrick Mallet et Bruno Loth.

Ce début d’année verra donc la suite et conclusion de cette étonnante adaptation en BD.

L’abbé Faria disait qu’il avait désormais « infiltré dans le cœur de Dantès un sentiment qui n’y était point … la vengeance ! »

Comment celle-ci allait-elle se décliner dans ce second volume ?

 

 

 

 

Nous retrouvons Dantès, désormais caché sous l’énigmatique nom de « Comte de Monte-Cristo », arriver à Paris, à l’Hôtel particulier des Morcerf, où il est accueilli en héros pour avoir sauvé le fils de la maison, Albert, de kidnappeurs italiens.

Nous sommes peu avant midi, ce 21 mai 1838.

 

Les protagonistes de sa déchéance ont bien changé depuis 1815 ! 23 ans se sont écoulés, dont 9 depuis son évasion du Château d’If !

 

Gaspard Caderousse, l’ancien tailleur d’habits, voisin des Dantès, est devenu aubergiste près de Beaucaire.

Danglars, l’ancien comptable du Pharaon, est devenu Baron et riche banquier.

Fernand Montego, ancien amoureux éconduit de Mercédès, s’est illustré par des actes de bravoures militaires et a été élevé au titre de Comte de Morcerf. Il a réussi à épouser Mercédès sur des mensonges.

Gérard de Villefort, l’ancien substitut du procureur de Marseille et fils de M. Nortier à qui était destiné la lettre qui provoqua l’emprisonnement et la mise au secret d’Edmond Dantès, a été nommé Procureur du Roi à Paris.

 

 

 

© Mallet – Loth – Delcourt 2024

 

 

Bref, il revoit pour la première fois depuis sa soirée de fiançailles Mercédès …

Plus rien ne pourra l’arrêter dans sa démarche, sa vengeance ! Méthodiquement, consciencieusement, lentement son plan se dévoile …

 

 

 

© Mallet – Loth – Delcourt 2024

 

 

Chacun qui a provoqué sa perte, 23 ans plus tôt, va dès lors connaître, après les ors de la gloire, de la réussite et des honneurs, la déchéance et la chute vertigineuse !

Ne dit-on pas que « plus on s’élève, plus dure en sera la chute ! » ?

 

Pourtant cela permettra-t-il au Comte de Monte-Cristo de redevenir Edmond Dantès ? Sous son masque de vengeur, un retour à la normale est-il possible ?

 

 

« Moi, une vie normale ? Ah, je doute qu’une telle chose soit possible … j’ai bien peur d’avoir été entraîné trop loin par ma haine, au point de ne plus retrouver mon humanité. »


 

 

© Mallet – Loth – Delcourt 2024

 

 

C’est avec le même brio, le même rythme des séquences que Patrick Mallet nous scénarise la suite du roman de Dumas. L’histoire est évidemment connue. La version cinématographique avec Jean Marais (réalisation de Robert Vernay, 1954) vient de repasser à la télévision pour ces fêtes de fin d’année ! Un grand Classique !

 

Il y a bien quelques digressions par rapport à la version originale mais rien de « scandaleux » !

 

Quant au dessin et aux couleurs, Bruno et Corentin Loth restent fidèles au style et teintes du premier volume. A la fois sobre et expressif, le jeu des ombres et hachures aux tons pastels nous plongent dans une ambiance propice à la sombre vengeance d’Edmond Dantés !

 

 

 

© Mallet – Loth – Delcourt 2024

 

Bref, une adaptation BD qui a largement sa place dans cette collection « Ex-Libris » de Delcourt destinée à offrir au plus large public possible les grandes œuvres classiques de la littérature.

 

Et une lecture bien de saison …

 

Lien de la chronique du volume 1 : https://www.bd-best.com/le-comte-de-monte-cristo-t-1-news-12801.html

 

 

 

Thierry Ligot

 

 _________________________________________________________________________________-

 

Titre : Le Comte de Monte-Cristo

Tome : 2

Scénario : Patrick Mallet (d’après le roman d’Alexandre Dumas)

Dessin : Bruno Loth

Couleurs : Corentin Loth

Editeur : Delcourt

Collection : Ex-Libris

Genre : aventure

Page : 56

Parution : 3 janvier 2024

Format : 22,6 x 29,8 cm

ISBN : 9782413049821

Prix : 12,5 €



Publié le 31/12/2023.


Source : Bd-best


Aurora, Prométhée, Carthago, Megalodon, Crusaders, Abaddon, Olympus, Bob Morane, … quel est le point commun entre toutes ces séries et ces titres … rien qu’en 2023 ?

L’éditeur ? Non !

Le genre ? Non !

Le scénariste ? Oui et pas n’importe lequel ! Christophe Bec.

 

Prolifique à souhait, 2023 fut à nouveau une année faste bien chargée pour ce scénariste/dessinateur multifacette ! Christophe Bec nous en a offert dans tous les genres, aventure, science-fiction, anticipation, fantastique, …

 

 

Depuis 1993, environ 32 séries et au moins 29 one-shots différents, au dessin, au scénario, au 2 en même temps, sans parler de collaborations ici et là ! Une bibliographie aussi longue et variée qui ferait rêver n’importe quel jeune auteur de BD et qui remplit un rayon complet de ma bibliothèque !

 

Le voilà à nouveau en tête de nos rayons librairie préférée avec ce one-shot époustouflant !

 

« Personne aujourd’hui ne se souvient si le pire s’était produit une ou plusieurs fois. Combien d’apocalypses au juste ? Les souvenirs de cette époque ancienne se sont dissipés dans les brumes du temps.

Nous savons seulement que de grands cataclysmes ont soumis la planète à de terribles et interminables hivers auxquels l’humanité n’a survécu qu’in extremis …

Cela fait combien de temps ? Cent ans, mille ans peut-être … que nous naviguons à vue, que nous errons dans la solitude infinie de ce crépuscule, de ce monde mort … »

 

Tel est le début dans cette épopée futuriste magistrale de Christophe Bec !

 

 

© Bec – Gérard – Soleil 2023

 

Ce projet de plus de 5 ans de gestation/création résulte d’une double visée : revenir à une BD qui tend vers une certaine démesure graphique et suivre le chemin tracé par des Grands comme Druillet, Bilal, Mœbius, …

Concevoir un tel projet semble pour beaucoup comme utopique et illusoire aujourd’hui. Roman illustré, roman BD, BD simplement … que de techniques différentes rassemblées au fur et à mesure des planches de cette quête d’après-existences !

 

L’humanité a fini par arriver à l’étape ultime de son évolution en s’auto-détruisant elle-même ! Guerres, apocalypses, destructions massives, … elle a enfin atteint sa finalité : disparaître de part sa propre folie et ses conséquences !

 

 

 

© Bec – Gérard – Soleil 2023

 

Un récit à la fois sombre et pessimiste mais fascinant dans ses décors et panoramas montagneux. Que serions-nous après cet apocalypse qui anéantira sans aucun doute nos civilisations ? Comment l’homme, si désarmé désormais, face à un retour brutal à une vie « sauvage » réussira-t-il à surmonter les obstacles ? Une survivance à redécouvrir ou plutôt une inexistence à décliner aux pluriels de chacun des survivants !

 

Pourtant dans cet univers de montagnes glacées, soumis à de terribles hivers, un espoir réside ! La mémoire des hommes et des temps anciens serait conservée par un enfant bleu dans un sanctuaire perdu au milieu d’un massif montagneux, le sanctuaire des Ombres !

 

C’est en tout cas ce que croit Sol. Sniper, il quitte son clan pour tenter de rejoindre ce refuge. Pourtant, nature et divers clans ennemis sont des obstacles de taille dans la Hors-Zone, dans la Cordillère du Levant !

 

Car :

« Demain est une chimère. Sur ces hauteurs, un perpétuel tsunami balaie nos existences … ou plutôt devrions-nous dire … nos inexistences ! »

 

 

 

© Bec – Gérard – Soleil 2023

 

Auteur complet, Christophe Bec en revient ici au scénario et au dessin. Une première depuis 7 ans ! Maintenant, dessin ? BD ? Non car il s’agit clairement d’un livre hybride dans sa conception. Nous y trouvons effectivement des chapitres BD, mais également une nouvelle littéraire, des textes, des peintures, …

Une mention particulière pour le chapitre 4 « Métal Hurlant » ! Un hommage, un clin d’œil sous forme d’une nouvelle littéraire de 9 pages à cette revue qui, à une certaine époque, fit les belles heures des magazines BD de S-F, à cette machine à rêver des Humanoïdes Associés avec ses Mœbius, Druillet et Dionnet !

 

 

Côté graphique, comment ne pas admirer ces quadruples grandes pages, ces décors somptueux de grands sites urbains, industriels, … en ruines perdus dans ces montagnes enneigées et dans lesquels les derniers survivants d’une race humaine en perdition ne sont que de minuscules points s’agitant désespérément ! Ceci pour ne parler que d’elles !

 

Et que dire encore de la mise en ambiance ! Un remarquable travail de Sébastien Gérard avec des palettes de couleurs exceptionnelles !

 

 

 

 

 

© Bec – Gérard – Soleil 2023

 

Si nous ajoutons à ceci que l’album lui-même est superbe ! Un bel ouvrage, dans son format, sa couverture, sa qualité d’impression sur un beau papier, …

 

Un indispensable pour tout amateur BD !

Impossible de ne pas ressentir une certaine poésie à la lecture dans cette vision post-apocalyptique tragiquement plausible !

 

 

 

© Bec – Gérard – Soleil 2023

 

Un excellent choix pour un cadeau de fin ou début d’année ! Et sans conteste un de nos albums de l’année qui s’achève !

 

 

 

Thierry Ligot

 

 ______________________________________________________________________________________

 

Titre : Inexistences

Scénario / dessin / illustrations / peintures : Christophe Bec

Couleurs : Sébastien Gérard

Editeur : Soleil

Genre : science-fiction, anticipation

Parution : 6/12/2023

Pages : 152

Format : 34 x 25,6 x 1,8 cm

ISBN : 9782302099678

Prix : 29,95 €



Publié le 30/12/2023.


Source : Bd-best


 

L’année se clôture petit à petit. C’est peut-être l’heure de quelques bilans. Parmi les parutions 2023 qui ont particulièrement attiré mon attention, en voici quelques-unes.

Sans classement, simplement parce que je les ai aimées ou parce que … et pas encore chroniquées !

 

C’est le cas de cet intégral « Jeannette Pointu, 1982 – 1989 ». Un plongeon dans cette série historique de l’hebdomadaire « Spirou » que je lisais plus jeune.

 

 

 

 

5 aventures qui ont marqué le gamin que j’étais. Une reporter-photographe avec un caractère bien trempé, fonceuse, téméraire, au grand cœur, bravant tous les dangers pour courir aux 4 coins du monde afin de sauver le fils d’un ami, suivre un rallye, percer le mystère d’une momie inca ou encore traquer des braconniers, …

« Le Dragon vert », « Le Fils de l’Inca », « Quatre x quatre », « Yeren ou Le singe qui marchait debout », « Reportages » … Jeannette se retrouve mêlée à autant d’intrigues qu’il peut y avoir de problèmes partout où elle va.

 

 

© Wasterlain – Editions du Tiroir 2023 / Dupuis

 

Née un 11 mars 1982 avec sa première apparition dans le Spirou 2291, cette jeune photographe marque un renouveau désiré par M. Dupuis.

 

Marc Wasterlain n’était pas un inconnu chez Spirou. Depuis 1976, il y publiait les aventures d’un drôle de médecin au long nez … mais pas comme celui de Cyrano (que mes élèves « adorent » à chaque fois que je leur donne la fameuse tirade à réciter !).

Habillé d’un long manteau rouge, avec un chapeau large et son nez trop long, trop effilé, pas assez réaliste, trop peu « Schtroumpf », le Docteur Poche ne fait cependant pas l’unanimité dans la maison. Ses ventes ne décollent pas. Pas faute de qualité ou d’originalité ! Non, faute de réelles promotions de la part des équipes Dupuis qui préfèrent miser sur les « traditionnels » grosses machines telles Buck Danny, Les Schtroumpfs, Patrouille des Castors, … et Spirou ou Gaston évidemment !

 

Mais Marc Wasterlain est reconnu comme un excellent dessinateur par ses pairs …

 

Par ailleurs, de nouveaux héros et genres font leur apparition, notamment sur grand écran. Les lecteurs aussi évoluent dans leur conception de suivre les séries. Les albums paraissant rapidement, plus question d’attendre des semaines, voire des mois pour pré-publier une aventure complète.

De nouveaux thèmes, plus jeunes, plus parlants viennent chambouler la douce et tranquille certitude ancienne de la célèbre « Maison de verre ».

Avec de nouveaux noms comme Hislaire, Alain Dodier, Didier Conrad, Tome et Janry, Frank Pé, … de nouveaux héros débarquaient, plus sensibles, plus humains, plus ado, plus maladroits parfois !

 

 

© Wasterlain – Editions du Tiroir 2023

 

Et il était également temps de mettre quelques véritables héroïnes à l’honneur, plus indépendante, baroudeuse, toujours aussi féminine mais également féministe, soucieuse des grandes questions sociétales de l’époque … guerres, migrants, trafic en tout genre, protection des animaux, corruption politique, drogue, dérives et folies de la société, … et toujours d’actualité !

C’est dans cet esprit qu’est demandé à Wasterlain une nouvelle série.

 

Evidemment, il en existait déjà deux apparues douze ans plus tôt : Natacha et Yoko Tsuno.

Scénariste et dessinateur pointilleux, Marc Wasterlain était l’homme de la situation pour lancer une nouvelle héroïne, bien dans l’air du temps : une reporter-photographe et correspondante de guerre sensible aux problèmes de son époque ! Mais également proche de la vraie vie, connaissant la douleur, le malheur, la déprime, voyant parfois ses amis et proches mourir dans des circonstances dramatiques !

 

Une BD adulte dans un dessin pour ados !

 

 

 

© Wasterlain – Editions du Tiroir 2023

 

La reconnaissance n’en venait-elle pas d’ailleurs de Franquin lui-même lorsqu’il disait :

« Wasterlain est un des plus grands auteurs que je connaisse. Un style, une poésie, une facilité, une qualité de transposition dans le dessin … C’est bien simple, si je pouvais choisir, je choisirais de dessiner comme Wasterlain ! ».

 

Malgré ces reconnaissances et soutiens au sein même de la maison Dupuis, cela ne se fera néanmoins pas sans mal …

 

C’est le début de cette épopée que cette intégrale vous propose de (re)découvrir. Les 5 premières aventures de Jeannette Pointu introduites par une préface fort longue, détaillée et sans langue de bois d’Alain De Kuyssche (rédacteur en chef de Spirou, entre 1978 et 1982). 4 autres volumes sont prévus afin de rassembler pour la première fois les 21 aventures de cette héroïne bien dans son temps.

 

 

© Wasterlain – Editions du Tiroir 2023

 

Les Editions du Tiroir ont mis un soin tout particulier à réaliser cet album richement illustré, et respectueux des mises en page initiales.

A noter que cette parution a bénéficié d’un financement participatif, avec de nombreux avantages et cadeaux, sur la plate-forme ulule.

(https://fr.ulule.com/integrale-jeannette-pointu/)

 

 

 

Que du plaisir … une madeleine de Proust des années ’80 !

 

 

Thierry Ligot

 

________________________________________________________________________________

 

Titre : Jeannette Pointu – 1982-1989

Scénario / dessin / couleurs : Wasterlain

Editeur : Edition du Tiroir

Collection : Intégrale

Tome : 1/5

Pages : 288

Parution : 17/11/2023

Format :22 x 30 x 2,3 cm

ISBN : 978-2-931027-62-2

Prix : 40 €



Publié le 27/12/2023.


Source : Bd-best


 

L’année se clôture petit à petit. C’est peut-être l’heure de quelques bilans ou de revenir sur certains chefs-d’œuvre qui nous ont marqués ces dernières années également. Sans classement, simplement parce que je les ai aimées … et pas encore chroniquées !

 

Et pour débuter, ce one-shot de fin 2022 !

 

 

 

 

Fin XIXe siècle, quelque part près de la réserve des Lakotas, en haut d’une colline, sous un grand chêne, le révérend Clémente, administrateur de la réserve, compte fleurette à une jeune paroissienne. Pour l’éblouir, il demande au jeune Georges de réciter la Bible.

Rien de particulier si ce n’est que Georges est un jeune Lakota élevé depuis son plus jeune âge par le pasteur.

Il fait partie de ces milliers de jeunes Indiens que le gouvernement américain à enlever de force à leur famille pour les « américaniser » par la culture, la religion, l’éducation !

D’ailleurs, Georges, bien que Lakota, n’a aucune souvenance de sa propre culture, de ses traditions, … Acculturé, ses racines s’évaporent lentement et son rêve d’un futur à l’image du rêve américain : lui l’Indien deviendra médecin !

 

 

 

 

© Neyef – Label 619 - 2022

 

Mais voilà qu’arrivent 3 cavaliers, 2 Amérindiens, Little Knife et No Moom et un Irlandais, Sully. Ils souhaitent quelques informations du pasteur sur un certain Gavin Atkins.

Lorsqu’ils reprennent la route, l’herbe sur la colline rougit lentement. Mais surtout, ils se voient obligés d’emmener Georges de force !

 

A peine partis, un nouveau cavalier arrive au chêne … ses intentions ne sont pas plus « chrétiennes ». Il suit une piste sanglante laissée derrière eux par Little Knife et ses acolytes.

 

Justement sur celle-ci, ce dernier finit par se lier d’amitié pour le jeune Georges et décide de faire renaître en lui ses origines. Ceci passera par une lente et profonde transmission culturelle, d’âme et de tradition.

 

Quête de l’identité, quête de paternité, quête de vengeance … le chemin sera long et sanglant pour Little Knife … et Georges !

 

 

 

« - La vengeance, c’est tout ce que nous avons, nous, les Lakotas, puisque la justice nous ignore.

-       Ouvre les yeux, Georges ! Tu penses être Lakota, mais tu te trompes. Leur langue, leur culture, tout cela t’est étranger. Ce monde n’est pas le tien. Tu n’es pas plus Indien que nous. Accepte-le et laisse cette haine derrière toi.

-       je ne suis pas blanc pour autant, alors, qu’est-ce que je suis ? Quant à la haine, je ne vois pas de quoi vous voulez parler … tout cela n’est qu’une question d’amour ! »

Little Red Bird

 

 

 

© Neyef – Label 619 - 2022

 

Neyef nous offre là quasi une tragédie « shakespearienne » en plein far west ! De la première à la dernière page, une trame haletante, remplie de rebondissements où l’humain prend rapidement l’ascendant sur la violence des actes ! Entre émotion, compassion, et juste vengeance, les sentiments sont partagés par les aléas de cette fuite éperdue.

Des personnages au parcours chaotique qui finalement ne font que se chercher.

 

Et que dire de cette fin épique … que nous tairons !

 

 

© Neyef – Label 619 - 2022

 

Chef-d’œuvre magistral tant au niveau de l’intrigue que du graphisme, car là aussi, Neyef a réussi à maîtriser aussi bien la structure de ses planches, à la division de celles-ci, au rythme et angles de vue de chaque scène. L’énergie donnée aux séquences d’action est quasi cinématographique. Tout comme les décors et paysages, grands espaces ou forêts sombres, les ambiances sont réhaussées par une délicate palette de couleurs à la fois pastelles, chatoyantes et lumineuses. Pour s’en convaincre, les 2 premières planches suffisent tellement elles sont époustouflantes de poésie visuelle ! Rien à redire, c’est simple, efficace et percutant !

 

 

© Neyef – Label 619 - 2022

 

Et pour ne rien gâcher au plaisir de sa lecture, le livre en lui-même est superbe objet. Couverture et illustration soignées, police du titre, reliure toilée, papier et impression HQ, ... que de soins apportés pour en faire un ouvrage de toute beauté !

“Hoka Hey!” ou tout simplement « En avant ! », une lecture inspirante, une BD indispensable dans votre bibliothèque !

 

 

 

 

Thierry Ligot

 

 ______________________________________________________________________________

 

Titre : Hoka Hey !

Scénario / dessin / couleurs : Neyef

Editeur : Rue de Sèvres

Collection : Label 619

Pages : 226

Parution : 26/10/2022

Format : 24,7 x 32,1 cm

ISBN : 9782810202294

Prix : 22,9 €



Publié le 25/12/2023.


Source : Bd-best


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2024