En images et en bulles
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Interview

 

Quand une première BD se fait ode à l'amour, à la nostalgie, à l'espoir d'un amour ailleurs, dans un autre temps ... Béatrice  un coup de maître pour la première BD de  Joris Mertens.

 

 


 

 

 

Chronique de l'album "Béatrice"

 

 

 

 

 

Remerciements à la Librairie Brüsel pour son accueil

 

 

 

 

 

 

 

Propos recueillis par Thierry Ligot

Images : Alain Haubruge

 

 

 

 

 

 



Publié le 23/10/2021.


Source : Bd-best


Rendre visible l’invisible, faire entendre le silence.  Le bruit de la pluie

 

« - Bonjour Antoine ! Je suis Lisa, et voici Jeanne. Vous voulez bien venir avec nous ?

-   Antoine, c’est cool comme prénom ! Dis-donc, tu as une supercasquette, mais tu peux l’enlever si tu veux…

-   Tu sais ici c’est pas l’hôpital, hein, tu vois, on n’a pas de blouses blanches… On va pas te garder ! »

 

 

 

 

 

 

 

                Antoine est un petit garçon comme les autres… ou presque. Comme il a de fréquents maux de tête, ses parents l’emmènent en consultation. Le diagnostic tombe, Antoine a une tumeur au cerveau. Il va falloir vivre avec au quotidien. Il va falloir s’adapter.

 

 

 

 

© Alessandra - Des ronds dans l’O

 

 

Aujourd’hui, Antoine et ses parents ont rendez-vous au SMAEC, le service mobile d’accompagnement d’évaluation et de coordination. Le SMAEC accompagne les enfants, adolescents et jeunes adultes avec lésion cérébrale acquise jusqu'à l'âge de 25 ans, en Région Rhône Alpes, en partenariat avec d'autres équipes. Le SMAEC intervient à la demande de la personne et/ou de sa famille dès le retour au domicile après hospitalisation, ou à distance après une période sensible de la vie : difficultés scolaires, relationnelles, recherche de projet ou d'orientation. Au SMAEC, Antoine va être accompagné d’une équipe composée d’une quinzaine de professionnels : éducatrice, neuropsychologue, médecins, psychologues cliniciennes, ergothérapeute, enseignantes, … Ces gens sont là pour aider les enfants qui ont eu un accident ou une maladie à la tête. Ils peuvent avoir des difficultés dans la vie de tous les jours, des difficultés par rapport à eux-mêmes, mais aussi par rapport aux autres car ce sont des difficultés qui ne se voient pas.

 

 

 

 

© Alessandra - Des ronds dans l’O

 

 

Joël Alessandra signe un album témoignage optimiste. Loin de ces récits larmoyants où l’on s’apitoie sur le sort de personnages touchés par des maladies graves ou des accidents, Le bruit de la pluie rend hommage aux équipes encadrant les malades et donne espoir et réconfort à toutes les familles confrontées à la situation. Alessandra avait déjà abordé avec sensibilité le sujet de la maladie avec A fleur de peau, histoire d’une jeune fille atteinte de neurofibromatose. Dans un graphisme aquarellé à trois niveaux, sépia pour les souvenirs, classique pour l’enfance soignée et bleuté pour les scènes dans la librairie, l’auteur navigue entre trois époques et fait de la pluie une compagne apprivoisée.

 

 

 

 

© Alessandra - Des ronds dans l’O

 

 

La maladie n’est pas une fatalité. Ce n’est pas parce qu’on est touché qu’on n’a pas le droit d’être heureux. Voilà la leçon que nous donne Joël Alessandra dans cette averse d’espoir.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

One shot : Le bruit de la pluie 

 

Genre : Emotion 

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Joël Alessandra 

 

Éditeur : Des ronds dans l’O

 

Nombre de pages : 88

 

Prix :  18 €

 

ISBN : 9782374181097

 

 



Publié le 22/10/2021.


Source : Bd-best


Jurassic Fantasy.  Aventurosaure 3 – L’oracle de Trïasio

 

« - Rex ?! Tu es vivant !!! Comment as-tu fait pour me retrouver ?

-   Cory, où sont Gogo et Patchy ?

-   Je… je ne sais pas.

-   Dans le désert, pourquoi t’es-tu sauvéee ?!

-   Je ne me suis pas sauvée ! J’ai déjoué leur plan de me capturer ! Voilà ce que j’ai fait !

-   Ils sont donc les prisonniers de Tyratops… »

 

 

 

 

 

 

 

Sous une pluie battante, la jeune Ninja Cory arrive à Trïasio. Elle se réchauffe dans un bar interlope avant d’errer de nouveau seule dans les rues de la cité. Elle y retrouve Rex. Leurs camarades Patchy et Gogo croupissent dans une geôle quelque part dans le grand royaume de Mézoïk. Leur moral est au plus bas. Ils prennent ce qui pourrait être leur dernier repas. Leurs amis les sortiront-ils de ce bien mauvais pas ? Pendant ce temps, l’Empereur Tyratops ordonne à la sorcière Ovi de remettre la main sur Rex. Celui-ci sera-t-il assez méritant pour obtenir l’aide d’Esio, oracle grande sage de Trïasio.

 

 

 

 

© Paré-Sorel – Presses aventures

 

 

Les dinosaures médiévaux, Rex et ses compagnons, sont de retour pour la troisième partie de leurs aventures. Toujours à la recherche de sa mère, Rex est plutôt préoccupé par la disparition de ses amis.

 

 

 

 

© Paré-Sorel – Presses aventures

 

 

Le québécois Julien Paré-Sorel « seigneurdesanneau-ise » sa série. L’Empereur Tyratops est le Sauron du Royaume. Il y a aussi une petite dose de Dark Crystal, ainsi que de Taram et le chaudron magique. On retiendra la scène pivot du rêve de Rex qui montre ses failles et accentue le mystère. Rex serait-il un Spiderman qui a son Venom ?

 Paré-Sorel construit sa propre mythologie en s’appropriant les plus grands mythes du genre. Il initie ainsi les lecteurs, dès le plus jeune âge, la série étant abordable dès huit ans, et prône des valeurs de courage et d’entraide.

 

 

 

 

© Paré-Sorel – Presses aventures

 

 

Le seul reproche que l’on peut faire aux albums d’Aventurosaure, c’est qu’ils se lisent trop vite. Mais peut-être est-ce parce qu’on est tellement pris dans l’action que ça se lit d’une traite.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

/watch?v=GTsqLRYRlEc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : Aventurosaure

 

Tome : 3 – L’oracle de Trïasio

 

Genre : Jurassic Fantasy 

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Julien Paré-Sorel 

 

Éditeur : Presses aventure

 

Nombre de pages : 64

 

Prix : 11,90 €

 

ISBN : 9782897515799

 

 



Publié le 22/10/2021.


Source : Bd-best


Devenir expert en dessin de manga  Mes 300 modèles à dessiner en pas à pas Manga

 

« Dessiner est une fabuleuse aventure. Même si le dessin est un chemin de patience et d’indulgence : c’est en dessinant souvent que l’on progresse vraiment. Redécouvrez les plaisirs de cet art et offrez-vous des moments de détente au quotidien. Libérez votre créativité grâce à cette série de dessins à réaliser en pas à pas. Utilisez un crayon gris HB, plus maniable pour débuter. Les modèles de cet ouvrage vous permettront de vous lancer sereinement dans l’univers du manga ! En route pour l’aventure ! »

 

 

 

 

 

 

« Pas besoin de faire de trop longs discours. Ça change tout dedans, ça change tout autour. », chantait Francis Cabrel dans Sarbacane. Diplômée de l’Ecole des Arts Décoratifs, Lise Herzog adopte et adapte cet adage à son art. En 300 modèles, sans blabla et en dessins, la jeune autrice fera de chacun de ses lecteurs attentifs un ninja du dessin type Manga.

 

 

 

 

© Herzog – Editions 365

 

 

Les expressions du visage, les vêtements, les animaux, les accessoires, les coiffures, les positions, les yeux, bien particuliers dans le style, Herzog passe en revue tout ce qu’il est possible d’apprendre à représenter. Plutôt que de classifier ses tutos par genre, l’album les mélange. A la fin, un glossaire permet de s’y retrouver et de se rendre directement à la page souhaitée.

 

 

 

 

© Herzog – Editions 365

 

 

Chaque dessin est décomposé en six à neuf étapes permettant d’aboutir à un résultat étonnant. Ainsi, Lise Herzog démontre que le dessin est loin d’être réservé à une élite. Tout le monde peut y arriver à force de patience. Une esquisse de tête, un buste, des jambes, des bras, une chevelure, les éléments du visage, puis des habits, et voici une jeune fille en bikini ou un basketteur en action. Des formes bizarroïdes mais cependant simples à reproduire, quelques traits bien à propos, et voici un animal fantastique.

 

 

 

 

© Herzog – Editions 365

 

 

Plus qu’un ouvrage didactique, le livre est un carnet de dessins. Des pages « A moi de jouer ! » parsèment l’album que l’éditeur a eu la bonne idée d’accompagner d’un crayon à papier. De format relativement petit, il peut s’amener partout pour pouvoir dessiner partout. C’est un livre que le lecteur-dessinateur doit s’approprier et faire sien.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

One shot : Mes 300 modèles à dessiner en pas à pas Manga 

 

Genre : Ouvrage didactique 

 

Textes & Dessins : Lise Herzog 

 

Éditeur : Editions 365

 

Nombre de pages : 300 

 

Prix : 14,95 €

 

ISBN : 9782377617302

 

 

 



Publié le 22/10/2021.


Source : Bd-best


Bienvenue sur la planète des singes !  Les enquêtes de Sharko et Hennebelle  2 - Gataca

 

 

«  - C’est pas vrai… Mais c’est pas vrai… Comment ont-ils pu le laisser faire ça ? Il aura à peine passé quelques mois en prison ?! Sa mort, c’est comme s’il retrouvait sa liberté ! Est-ce qu’il a laissé un mot, un message ? Est-ce que l’assassin de mes deux filles a expliqué son geste avant de se flinguer ?

-   Il a tracé une fresque bizarre, dessinée à l’envers, à la craie, sur les murs de sa cellule… »

 

 

 

 

 

 

 

 

                Lucie Hennebelle, lieutenant de police, est effondrée. Comment l’assassin de ses filles a t-il pu réussir à se suicider dans sa cellule ? L’homme a dessiné sur un mur une image à l’envers. Deux enfants qui jouent, deux arbres, un soleil. De son côté, Sharko est envoyé dans un centre d’étude de primates. Eva Louts, une primatologue a été retrouvée en charpie dans la cage d’un singe. L’animal est-il le meurtrier ? Ces derniers mois, Eva Louts avait demandé à voir des prisonniers condamnés pour des crimes extrêmement violents. Les deux affaires sont liées. Il n’en fallait pas plus pour que Hennebelle et Sharko refassent équipe ensemble.

 

 

 

 

© Runberg, Brahy, Thilliez, Facio, Lofé - Philéas

 

 

                Après Le syndrôme [E], Sylvain Runberg adapte un nouveau roman de Franck Thilliez. On retrouve les enquêteurs que l’on connaissait plus d’un an après que leurs chemins ne se soient séparés. On était resté sur l’enlèvement des filles de Lucie Hennebelle. On découvre qu’elles ont été assassinées et que leur meurtrier qui en a pris pour trente ans de réclusion vient de se suicider en prison. Ça fait un choc. C’est du Thilliez. Les lecteurs ne sont pas ménagés. Comme dans le premier épisode, deux enquêtes se rejoignent en une seule. Sharko s’oriente vers le Museum d’histoire naturelle de Paris. Hennebelle va se retrouver dans la jungle luxuriante et dangereuse d’Amérique du Sud. Leurs investigations vont les mener aux origines de la violence, là où le génome humain détermine son avenir.

 

 

 

 

© Runberg, Brahy, Thilliez, Facio, Lofé - Philéas

 

 

                Runberg parvient à accrocher le lecteur dans une histoire très complexe et tarabiscotée. Mais, à quoi bon ajouter les heures dans les cartouches ? C’est ballot, mais ça casse inutilement le rythme de la lecture.

Au final, tout se tient, mais il faut rester bien attaché pour ne pas perdre le fil de l’histoire. Clin d’œil au film Bienvenue à Gattaca, le titre, Gataca, nous confirme qu’on entre dans une histoire de génétique et les spirales de l’ADN.

 

                Valeur sûre de la BD réaliste, le stakhanoviste Luc Brahy met le paquet dans la violence. Son découpage est efficace et dynamique. C’est sur certains visages qu’on aimerait un peu plus de soins. On sent dans certaines planches que le dessinateur a voulu aller vite. Vu sa bibliographie imposante, il pourrait maintenant se permettre de prendre un peu plus son temps.

 

 

 

 

© Runberg, Brahy, Thilliez, Facio, Lofé - Philéas

 

 

                Il n’est pas nécessaire d’avoir lu Le syndrôme [E] pour comprendre Gataca et l’enquête est résolue à la fin. Cependant, les enquêtes de Sharko et Hennebelle forment un triptyque dans la bibliographie de Franck Thilliez. L’adaptation du troisième volet, Atomka, est déjà annoncé.

 

 

 

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

 

Série : Les enquêtes de Sharko et Hennebelle 

 

Titre : 2 - Gataca 

 

Genre : Thriller 

 

Scénario : Sylvain Runberg

 

D’après : Franck Thilliez 

 

Dessins : Luc Brahy 

 

Couleurs : Hugo S. Facio & Greg Lofé 

 

Éditeur : Philéas

 

Nombre de pages : 104 

 

Prix : 17,90 €

 

ISBN : 9782491467012

 

 

 



Publié le 20/10/2021.


Source : Bd-best


Spirou 4358 -  20 Octobre 2021

 

 

Dia de muertos

 

 

 

 

 

 

 

            Plutôt qu’un numéro spécial Halloween classique, Spirou décide cette année de nous amener de l’autre côté de l’Atlantique pour fêter le Jour des Morts. Deux récits complets sur la thématique nous mettent dans l’ambiance. D’un côté, Djief et Betbeder délaissent leurs « Créatures ». De l’autre, Véro Cazot fait la fête dans une école primaire avec une nouvelle dessinatrice : Maud Begon.

 

Pendant ce temps, les héros de Mort et déterré lancent un concours de maquillage et offrent des masques aux abonnés.

 

            Spirou, ami, partout, toujours.

 

 

 

 

© Colpron, Boisvert – Dupuis

 

 

Histoires à suivre :

 

Boîte à musique (La) : Les plumes d’aigle douce

Harmony : In fine

Louca : Game over

Seuls : Les âmes tigrées

 

 

Récits complets :

 

Le mort d’Alma (Begon & Cazot)

Nuit mortelle (Djief & Betbeder)

 

 

Gags (strips, 1/2, 1 et 2 planches) :

 

Allô, Dab’s ?

Des gens et inversement (La pause-cartoon)

Edito (L’)

Fifiches du professeur (Les) (La pause-cartoon)

Game over

Grand départ (Le) (Bercovici & Bernstein)

Kermesse existentielle

Kermesse existentielle (La pause-cartoon)

Léon & Lena

Minions (Les)

Nelson

Spoirou & Fantasperge (Marges de Sti)

Strip dont vous êtes la star (Le)

Tash & Trash (La pause-cartoon)

Willy Woob

 

 

Rubriques :

 

Coin des lecteurs (Le) : Colpron

Concours : Maquillage Dia de muertos

En direct du futur : Le roi louve (Lapière)

Jeux : Dia de muertos (Priou)

Oncle Pop (L’) : Dia de los muertos

Spirou et moi : Meynet

 

 

Supplément abonnés :

Masques Mort et déterré (Colpron & Boisvert)

 

 

En kiosques et librairies le 20 Octobre 2021.

2,70 €

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 



Publié le 20/10/2021.


Source : Bd-best


Interview

 

 

 

En anglais, Queer signifie bizarre, inadapté, et s’adresse particulièrement aux personnes gays, lesbiennes, bi ou trans. C’est le mot que l’on lançait autrefois à ceux qui n’étaient pas assez masculins, aux femmes aux allures de garçonnes, aux êtres dont le genre brouille les pistes.

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui, ce mot a un tout autre sens : c’est la fierté des anormaux, de ceux pour qui la société n’est pas taillée et qui, se libérant des moules, préfèrent vivre la tête haute.

 

 

 

 

© Joseph Kai - Casterman 

 

 

Joseph Kai nous entraîne dans un Beyrouth alternatif, s’interrogeant sur les relations entre les individus, sur leurs places dans une société où tout est contrôlé, les espaces de libertés étant très rares et relativement précieux.

 

 

 

 

 

© Joseph Kai - Casterman 

 

 

L’Intranquille révèle les incertitudes de la jeunesse libanaise en quête d’émancipation personnelle et collective, dans une société marquée par plus de trente années de guerre civile.

 

 

 

 

 

© Joseph Kai - Casterman 

 

 

 

L'équipe de Bd Best a eu l'occasion de rencontrer Joseph Kai et vous propose de partager ses propos.

 

 

 

Remerciements à la Libraire Filigranes et aux Éditions Casterman

 

 

 

 

 

 


 

Propos receuillis par Thierry Ligot

Images : Axelle Coenen

 

 

Titre : L'Intranquille

 

Genre : Roman graphique

 

Scénario : Joseph Kai

 

Dessin : Joseph Kai

 

Éditeur : Casterman

 

Nombre de pages : 168

 

Prix : 20,00 €

 

ISBN : 9782203225916 

 

 

 

 

 

 

 



Publié le 19/10/2021.


Source : Bd-best


Dernière chevauchée...Les tuniques bleues T.64 Où est donc Arabesque ?

 

Il est des situations où écrire une simple chronique pour une sortie BD relève plus de l’émotif que de la simple chronique.

Evidemment, écrire une critique est essentiellement un acte émotif. Nous tentons de mettre des mots sur ce que nous ressentons à la lecture de l’album, comment il nous touche ou pas, parfois ce qu’il provoque au fond de nous-même ! Nous y ajoutons notre avis sur le scénario, le dessin, le graphisme, les couleurs (pardon, la mise en lumière !), la mise en page, …

Mais toujours, nous nous voulons objectifs, honnêtes avec nous-mêmes pour vous qui nous lisez !

Pourtant, cette fois-ci, c’est différent. La situation est différente !

 

 

 

 

 

 

Difficile de ne pas remettre cet album dans son contexte ! Nous le savions ! Il avait eu l’élégance de nous l’annoncer lui-même dans son style et sa modestie légendaires !

Et voilà, qu’avant cette sortie librairie, c’est lui, le Grand Raoul qui sort doucement, sur la pointe des pieds … comme pour éviter de devoir découvrir les avis de ses lecteurs sur son dernier opus ! Avis qui immanquablement risquent d’être « influencés » par ce triste contexte.

Entre envie de rendre un dernier hommage à ce tout Grand et « nécessité » d’être « objectif » par rapport à ce nouvel (et dernier) album du duo mythique …

Si en plus, nous le lions au fait que la série sera reprise … oups pardon, a déjà été reprise ! L’exercice est, disons, … complexe !

 

 

 

 

 

© Cauvin – Lambil - Dupuis 

 

 

 

Alors commençons par le synopsis : en revenant d’une simple mission de ravitaillement, Blutch apprend que tous les chevaux ont été réquisitionnés par Grant qui en manquait. Tous les chevaux … y compris Arabesque ! Le drame, la catastrophe, l’incompréhension … et surtout la colère, la rage ! Puis vient la réaction … leur dernière mission : retrouver Arabesque !

Entre « Il faut sauver le soldat Ryan » … et « Cheval de guerre », Cauvin nous offre « Il faut retrouver Arabesque » dans une version « Cheval de guerre pendant la guerre de Sécession ».

Un périple qui conduira Blutch et Chesterfield (dont le nom n’est jamais prononcé et qui est toujours appelé par son grade) à retrouver leur vieil ennemi, Cancrelat !

Quant à la fin, pour une dernière, Raoul nous la fait aussi déroutante que nostalgique.

 

 

 

 

 

© Cauvin – Lambil - Dupuis 

 

 

 

Une petite larme, une pensée transpire avec la dernière case … comme un « au revoir », un « adieu » ou un dernier clin d’œil aux célèbres « disputes-déclarations d’amour » du pauvre Lampil. A moins que cela ne soit simplement une allusion au non moins célèbre cowboy solitaire …

Mais quoiqu’il en soit, chacun y verra l’au revoir que Raoul adressa alors à tous !

 

 

 

 

 

© Cauvin – Lambil - Dupuis 

 

 

 

Second album sur Arabesque, après le 48e parfois un peu décrié, celui-ci offre un dernier tour de piste de cet inséparable duo dans un road movie classique dénonçant à nouveau les affres de la guerre …

Pour les afficionados de la série, les clins d’œil sont nombreux entre certaines cases de cet album et des cases d’albums précédents … Petit jeu consisterait peut-être à en faire la liste comparée !

Mais reconnaissons-le, si le trait, la couleur restent très « Tuniques Bleues, le découpage aéré, rythmant action et mouvement, les chevaux (grand dada de Lambil), décors (comme ce canard page 11) et scènes d’action fort réussis, le dessin des personnages devient, lui, plus imprécis. Dommage ! Cependant, cela ne pose pas réellement de problème dans le plaisir de lire cette dernière aventure sous la signature Cauvin-Lambil.

Bref, un 64e tome marquant la fin d’une épopée de 49 ans et qui a largement sa place dans ma bibliothèque.

Un dernier mot ! Encore merci et bravo à Raoul Cauvin et Willy Lambil pour ces innombrables heures passées à suivre les aventures de leurs héros.

 

 

Thierry Ligot

 

 

 

Série : Les tuniques bleues

 

Titre : Où est donc Arabesque

 

Tome : 64

 

Scénario : Raoul Cauvin

 

Dessin : Willy Lambil

 

Genre : Action – Aventure – Histoire

 

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9791034753895

 



Publié le 18/10/2021.


Source : Bd-best


La partition d’un opéra mortel.  Léo Loden 28 – Carmina Burrata

 

« - Pourquoi la chanteuse a cette écharpe moche ?

-   Pour économiser sa voix pour la vraie première ! Vous voyez la jeune fille en rose avec le casque bleu ? C’est ma fille, Diane ! Elle est superbe, non ?

-   Comme sa mère !

-   Elle joue Mercedes, presque le second rôle… Mais elle est aussi la doublure de Carmen.

-   ATTENTION !... LE MACHIN VA TOMBER !! »

 

 

 

 

 

 

 

 

Tonton accompagne une de ses conquêtes à la pré-générale de Carmen. Pendant la représentation, un morceau du décor manque d’écraser la diva tenant le premier rôle. La chanteuse est une exécrable hystérique menaçant de virer quiconque la contredit. Autant dire qu’elle en agace plus d’un. Les suspects sont nombreux. Le metteur en scène est haut perché. Le chef d’orchestre est dépressif. La directrice est menacée d’éjection en cas d’échec et l’élu à la culture convoite sa place. Pendant que Marlène gère les premiers jours des enfants à l’école maternelle, Léo Loden tente de lire la partition d’un opéra mortel.

 

 

 

 

 © Carrère, Nicoloff, Cerise - Soleil

 

 

                Loïc Nicoloff succède depuis maintenant plusieurs albums à Arleston sur les scénarios de Léo Loden. Après quelques albums en duo, le scénariste vedette de chez Soleil, et maintenant de chez Drakoo, a laissé son bébé entre de bonnes mains. Nicoloff mêle humour et suspens dans un dosage parfait. Léo Loden est au polar ce que Chick Bill est au western : un mélange savant entre une histoire concrète, sérieuse, et des dialogues sachant être drôles quand il le faut grâce à des personnages secondaires au potentiel humoristique travaillé. Alors que les auteurs auraient pu s’appuyer sur le principe de Ric Hochet, ils ont choisi l’« autre » grande série de Tibet pour leur création. Dans cet épisode, Nicoloff brouille habilement les pistes pour mener à un dénouement inattendu.

 

 

 

 

 © Carrère, Nicoloff, Cerise - Soleil

 

 

                Serge Carrère est un dessinateur que l’on ne se présente plus. Il dessine comme il respire. Il sait placer les décors qui ancrent l’histoire dans une région, et pas n’importe laquelle. N’allez pas croire par là que la série est réservée aux Bouches-du-Rhône et à ses alentours, mais les locaux, comme les Castelli de Allauch, y décèleront des clins d’œil qui leur feront plaisir et leur prouvant que les auteurs ont travaillé sérieusement.

 

 

 

 

 © Carrère, Nicoloff, Cerise - Soleil

 

 

                Les mises en scènes théâtrales psychédéliques sont gentiment raillées. Les amateurs d’opéra trouveront leur compte dans ce whodunit musical. On n’avait jamais assisté à une telle représentation depuis que Tintin et Haddock aient été applaudir Bianca Castafiore. Léo Loden est la preuve que l’avenir de la bande dessinée franco-belge populaire n’est pas encore derrière elle. Du beau, du bon, du populaire.

 

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Léo Loden

 

Tome : 28 – Carmina Burrata

 

Genre : Policier/Humour 

 

Scénario : Nicoloff 

 

Dessins : Carrère 

 

Couleurs : Cerise 

 

Éditeur : Soleil

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9782302091245

 



Publié le 17/10/2021.


Source : Bd-best


Spirou 4357 -  13 Octobre 2021

 

 

Fin de partie pour Louca ?

 

 

 

 

 

 

 

 

            Entre un nouveau club de foot à gérer, la compétition d’e-sport masters et un tueur à gages à ses trousses, Louca va-t-il trouver le moyen de s’ennuyer ? Il y a peu de chances. Bruno Dequier siffle la fin du deuxième cycle des aventures de Louca. Le game sera-t-il over ?

 

Les abonnés suivront Fabien Toulmé dans Le pouvoir de la cuisine, une mini-BD culinaire internationale dans la banlieue bordelaise.

 

            Spirou, ami, partout, toujours.

 

 

 

 

© Toulmé – Dupuis

 

 

 

Histoires à suivre :

 

Boîte à musique (La) : Les plumes d’aigle douce

Harmony : In fine

Louca : Game over

Olive : Sur les traces du Nerpa

Seuls : Les âmes tigrées

 

 

Gags (strips, 1/2, 1 et 2 planches) :

 

Capitaine Anchois

Crapule (La pause-cartoon)

Crumble Club (Le) (La pause-cartoon)

Dad

Des gens et inversement (La pause-cartoon)

Edito (L’)

Femmes en blanc (Les)

Fifiches du professeur (Les) (La pause-cartoon)

Game over

Kid Paddle

Méthode Raowl (La)

Minions (Les)

Nelson

Pernille

Poulettes (Les)

Spoirou & Fantasperge (Marges de Sti)

Strip dont vous êtes la star (Le)

 

 

Rubriques :

 

Coin des lecteurs (Le) : Nos lecteurs ont du talent ! : Le robot maison

En direct du futur : Dad en mouvement (dessin animé) (Nob)

Interview : Dequier

Jeux : BBR (le jeu non vidéo) (Berkati)

Leçon de BD (La) : Colpron

 

 

Supplément abonnés :

Mini-BD : Le pouvoir de la cuisine (Toulmé)

 

 

En kiosques et librairies le 13 Octobre 2021.

2,70 €

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 



Publié le 17/10/2021.


Source : Bd-best


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2022