En images et en bulles
Flux RSSFlux RSS

1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


Retour gagnant.    Gaston Lagaffe 22 – Le retour de Lagaffe

 

"-Pouvez m'expliquer POURQUOI la signature que DE MESMAEKER a apposée HIER avec MON STYLO sur ces CONTRATS a DISPARU ??

-Muhh ? Aaah, tu vas rire. Je t'ai emprunté ton stylo pour tester mon encre qui disparaît…

-Oh, mais c'est très drôle ça, ha ha. Maintenant, faites comme votre encre : disparaissez !!

-M'enfin !"

 

 

 

 

 


Cette fois-ci, Prunelle avait bien cru que les contrats étaient enfin signés avec Monsieur de Mesmaeker. Mais Gaston ayant remplacé l'encre du stylo par de l'encre invisible, c'était encore un coup d'épée dans l'eau. Pas grave en fait. L'homme d'affaire revient. Il le jure. C'est la dernière fois qu'il appose sa signature sur l'un des contrats de la maison Dupuis. Le nouveau stylo va-t-il faire l'affaire ? Toujours est-il que, comme à la grande époque, les inventions de Gaston vont faire du dégât. C'est lui qui a inventé le premier téléphone portable. A l'époque, il s'agissait d'un combiné classique accroché sur un rail permettant d'aller d'une pièce à l'autre dans la rédaction. Et avec le roulement à billes, il retourne directement à son emplacement d'origine…avec fracas.

© Delaf, BenBK - Dupuis

Le chat et la mouette de Gaston sont en pleine forme, un peu survitaminés même. C'est leur propriétaire qui ferait bien de prendre quelque chose pour avoir plus de punch. Mademoiselle Jeanne, amoureuse comme jamais, est fin prête pour tester le premier tandem à assistance électrique mis au point par le garçon de bureau, ou à partir en week-end à la campagne. Jules de Chez-Smith-en-face est l'éternel compagnon de glandouille, que ce soit pour une balade en Ford T, gonflée à bloc, ou pour accueillir son pote dans son immeuble, en face, sans que son patron ne le sache. Lebrac, Boulier, Longtarin, Ducran et Lapoigne, tous sont au rendez-vous, même Fantasio pour pallier au craquage de nerfs de Prunelle. Spirou, Spip et le Marsupilami sont même là en figuration.

© Delaf, BenBK - Dupuis

On n'osait plus l'espérer. Tant d'années après, Gaston Lagaffe est (m')enfin de retour, et non sans mal. La sortie de l'album a été retardée de plusieurs mois pour cause d'une bataille juridique entre Isabelle Franquin et les éditions Dupuis, Franquin n'ayant pas été très clair quant à la destinée de Gaston après lui. Toujours est-il qu'il en avait vendu les droits. Bref, Gaston est bel et bien de retour pour un tome 22. C'est l'auteur Marc Delafontaine, dit Delaf, qui s'est attelé à la tâche. Le dessinateur des Nombrils a réalisé un petit exploit, se fondant dans les chaussons si finement cousus de Franquin. Qui reproche à Conrad de faire du Uderzo ? Personne. Qui reproche à Bastide de faire du Roba ? Personne non plus. Et ce ne sont que deux exemples parmi d'autres. Alors, pourquoi reprocher à Delaf de faire du Franquin ? Il a tout simplement démontré qu'à force de travail, il a réussi à dessiner aussi bien. Côté scénario, on sourit, on rit, on éclate de rire, on est même ému parfois. Et dire qu'on aurait pu ne jamais lire ça… Aux couleurs, BenBK s’accapare lui aussi des codes à la lettre. Les auteurs ne pouvaient pas mieux respecter l'œuvre du Maître.

© Delaf, BenBK - Dupuis

Le petit chimiste sous le bras, Gaston revient semer la panique à la rédaction. Delaf l'ancre dans les années 70 pour que les jeunes générations connaissent ce que leurs parents ont ressenti à leurs âges. EpoustouDelafflant.

 

Laurent Lafourcade

 


Série : Gaston Lagaffe

Tome : 22 – Le retour de Lagaffe

Genre : Humour

Scénario & Dessins : Delaf

Couleurs : BenBK

D'après : Franquin

Éditeur : Dargaud

ISBN : 9791034752065

Nombre de pages : 48

Prix : 12,50 €

 



Publié le 23/12/2023.


Source : Boulevard BD


La mémoire dans la peau.   Robfox & le voyage du Souvnhir

 

"-M'sieur le Maire ! M'sieur le Maire ! Venez voir, le faune a laissé quelque chose derrière lui !

-C'est quoi ce truc ?

-Jamais vu ça.

-Comme il est chou !

-Méfiez-vous bande d'ignares ! C'est un Souvnhir !"

 

 

 

 

 


                Dans la vallée du village de Vertbagne, le printemps était précoce. Un faune s'était endormi en lisière de forêt, mais Robfox, un renard flanqué dans un exo-squelette de robot, l'a fait déguerpir. Mais !? Le géant a laissé quelque chose sur place, ou plutôt quelqu'un : un Souvnhir. C'est une espèce de bestiole de la taille d'un bébé. A cet âge-là, ils sont toujours mignons, mais après ils grandissent et deviennent dangereux. Monsieur le Maire demande à Robfox de s'en débarrasser moyennant honoraires. Alors que le lendemain, notre renard s'apprêtait à le noyer, il est empêché par Rune, une louve, qui le convainc de l'épargner. D'après elle, un Souvnhir a le pouvoir de remémorer à n'importe qui des choses oubliées. Elle le sort d'un livre illustré que lui lisait sa grand-mère quand elle était petite. Pourquoi donc Rune tient-elle tant à faire "marcher" le Souvnhir ? Que convoitent les bandits qui cherchent à mettre la main dessus ? Et quelles sont donc ces affaires que manigance le Maire ?

© Joubert, Pothier – Delcourt

                Nicolas Pothier écrit une aventure animalière steampunk. Il réunit tous les ingrédients nécessaires pour happer les lecteurs dès le plus jeune âge. Le duo Robfox/Rune permet à chacun, fille ou garçon, d'avoir un héros auquel s'assimiler. On est un peu dans une Nef des fous en forêt. L'histoire est dense et dynamique. Il n'y a aucun temps mort. L'ex-pilier de BoDoï et scénariste de Ratafia, l'une des meilleures séries de piraterie humoristique, est de retour dans ce qui pourrait s'annoncer comme une nouvelle série tant l'univers qu'il créé est riche, et parce que certaines questions restent en suspens.

© Joubert, Pothier – Delcourt

                Si on lit en profondeur, on s'aperçoit que le sujet principal du livre est bien plus profond qu'il n'y paraît. Outre la dénonciation de magouilles politiques, les auteurs traitent de façon à peine sous-jacente de la maladie d'Alzheimer, offrant un formidable message d'espoir. Comment une œuvre légère de fiction peut faire prendre conscience de la vraie vie ? Lisez Robfox.

                Au dessin, Vincent Joubert se positionne en digne descendant de Loïc Jouannigot, des animaux humanisés jusqu'aux décors bucoliques invitant dans un monde hors du temps. Certaines scènes font également penser à Donjon. Le jeune auteur est déjà prêt pour intégrer un tel type d'univers.

© Joubert, Pothier – Delcourt

                Conte fantastique animalier tous publics, Rob Fox & le voyage du Souvnhir entre dans la catégorie de ces merveilleuses histoires de fin d'année à lire devant la cheminée.

 

Laurent Lafourcade

 


One shot : Robfox & le voyage du Souvnhir

Genre : Aventure animalière

Scénario : Nicolas Pothier

Dessins & Couleurs : Vincent Joubert

Éditeur : Delcourt

ISBN : 9782413045762

Nombre de pages : 56

Prix : 19,99 €

 



Publié le 23/12/2023.


Source : Boulevard BD


Kris/Lambil Acte 2.   Les Tuniques Bleues 67 - Du feu sur la glace

 

"-Bon, Docteurs, je vous écoute. Quel est ce mal qui frappe brutalement mes meilleurs soldats ?

-Diagnostic difficile. Symptômes connus : colères soudaines, paranoïa exacerbée, intolérance au bruit !

-Le tout suivi de cauchemars, fatigues intenses, sentiment d’inutilité, cafard…

-Ce n’est plus un diagnostic, c’est une liste de courses !"

 

 

 

 

 


Des cavaliers yankees du XXIIème de cavalerie souffrent d’un mal étrange. Après le Capitaine Stark, c’est le Sergent Chesterfield qui est alité, en plein délire de charges sur champs de bataille. L’état-major doit faire face à cette nouvelle maladie proprement militaire, une sorte de syndrome du soldat longtemps exposé au feu, à la violence et à la mort. Le général Alexander a convoqué les médecins du camp pour faire une analyse de la situation. Est-ce contagieux ? Y a-t-il un remède ? La première stratégie à adopter est d’éloigner les malades du bruit et de la guerre. C’est à ce moment-là qu’arrive Jeremiah Clure, un géographe, avec un ordre de mission signé par le président Lincoln en personne. Il doit cartographier le territoire indien en vue d’une éventuelle extension du conflit. Il lui faut une escorte. C’est l’occasion idéale pour sortir Chesterfield de son mal-être, qui, avec le Caporal Blutch, va accompagner le scientifique en terres indiennes.

© Lambil, Kris, Leonardo - Dupuis

Les soldats les plus célèbres du Neuvième Art sont de retour. Pour son deuxième scénario, Kris leur fait souffler le chaud et le froid. Dans Du feu sur la glace, une tribu d'indien Creeks, alliée aux nordistes est traquée par les confédérés et leurs complices Cherokees. L'anecdote véridique de départ se déroule en hiver 1861. C'est le Trail of blood on Ice, "le chemin de sang sur la glace", le terrible périple d'Indiens pro-nordistes fuyant les sudistes après une balle perdue. Kris démontre que les choses ne furent ni noires ni blanches pendant la guerre de Sécession. De nombreuses tribus amérindiennes ont rejoint les armées du Nord ou, plus étonnamment, du Sud. Il faut dire que certaines tribus pratiquaient aussi l’esclavage. Afin de s’éloigner d’Irish Melody qui racontait une lutte fratricide, Kris a choisi de mettre en avant le voyage de Clure, inspiré du cartographe français Elisée Reclus. Anarchiste, végane et libre penseur, il ne va pas être un compagnon de tout repos pour nos bleus.

© Lambil, Kris, Leonardo - Dupuis

Willy Lambil met la nature à l’honneur dans ce nouvel épisode très forestier. A l’ancienne, il s’inspire de photos qu’il pioche dans des livres. Il peuple ses cases d’animaux : écureuils, biches ou ratons laveurs. Tout cela donne à l’album un petit goût de Sandy et Hoppy, sa merveilleuse précédente série australienne rééditée il y a quelques années par Le coffre à BD et qui mériterait une plus forte exposition, tant cette longue série était finement dessinée, dans un style plus réaliste, mais laissant déjà augurer du grand talent de celui qui reprendra Les tuniques bleues. Paradoxalement, Lambil avoue ne s’être jamais vraiment intéressé à la culture indienne. Il les représente pourtant avec respect et émotion.

© Lambil, Kris, Leonardo - Dupuis

Bien qu’ayant déclaré ne s’imposer aucun scénariste définitif, Lambil semble se sentir en harmonie avec Kris. On les verrait bien chevaucher ensemble encore longtemps.

 

Laurent Lafourcade

 


Série : Les Tuniques Bleues

Tome : 67 - Du feu sur la glace

Genre : Aventure/Histoire/Humour

Scénario : Kris

Dessins : Lambil

Couleurs : Leonardo

Éditeur : Dupuis

ISBN : 9791034765973

Nombre de pages : 48

Prix : 12,50 €


 



Publié le 23/12/2023.


Source : Boulevard BD


Spirou 4471 – 20 Décembre 2023

 

 

Tokyo Mystery Café – Nahel enquêteur malgré lui

 

 

 

 

 

 

 

 

            Voici une nouvelle série pour terminer, ou presque, l’année. Le Tokyo Mystery Café est une étrange cantine tokyoïte où officie un surprenant cuisinier-détective. Ce polar dépaysant est mis en scène par l’atelier Sentô, un tout nouveau duo d’auteurs. A part ça, les sœurs Grémillet sont prêtes pour Noël. C’est la fin de leur aventure. Les cadeaux peuvent être distribués.

 

            Pendant ce temps, les abonnés vont pouvoir écrire leur première carte de vœux, cette année à l’effigie de Kid Paddle.

 

            Spirou, ami, partout, toujours.

 

 

 

 

 

© Midam - Dupuis

 

 

 

Histoires à suivre :

 

Sangdragon

Bédu / Cerise

Sœurs Grémillet (Les) : Les trois souhaits

Barbucci / Di Gregorio

Tokyo Mystery Café : La disparue d’Akiba

Altelier Sentô

Trésor : L'énigme des 3 soleils

De la Provôté / Saurel

 

 

Gags (strips, 1/2, 1 et 2 planches) :

 

Antre case (L') (La pause-cartoon)

Waltch / Derache

Boule et Bill

Bastide / Cazenove

Brad Rock

Jilème / David

Capitaine Anchois

Floris

Dad

Nob

Des gens et inversement (La pause-cartoon)

Berth

Edito (L’)

Erre / Fabcaro / Greff

Elliot au collège

Grosjean / Riccobono

Fifiches du Proprofesseur (Les) (La pause-cartoon)

Lécroart

Game over

Midam / Adam / Patelin / BenBK

Gaston

Delaf / Benbk

Happy Calypse

Gyom / Laulau

Kid Paddle

Midam / Dairin / Patelin / Angèle

Nelson

Bertschy

Petit Spirou (Le)

Janry / Cerise

Spoirou & Fantasperge (Marges)

Sti

Strip dont vous êtes la star (Le)

Libon / Salma

Tash & Trash (La pause-cartoon)

Dino

Titan Inc.

Boisteau / Martin

 

 

Rubriques :

 

3 infos 2 vraies 1 fausse

Bercovici / Bernstein  / Le Gall

Coin des lecteurs (Le) : Bienvenue dans ma bibliothèque

Barth

En direct du futur : calendrier 2024 en couleurs

 

Interview

Atelier Sentô

Jeux : Tempête en Arctique

Tyst

Spirou et moi

Zelba

 

 

Supplément abonnés :

 

Carte de vœux 2024 Kid Paddle

Midam

 

 

En kiosques et librairies le 20 décembre 2023

3,20 €

 

 

Laurent Lafourcade

 



Publié le 23/12/2023.


Source : Boulevard BD


William Vance - Une monographie pour un

 

 

Seconde brique mettant à l’honneur William Vance, la fort riche, complète, superbement documentée et illustrée mais surtout touchante d’humilité, de gentillesse et d’amour monographie écrite par un des plus grands spécialistes du 9e Art, Patrick Gaumer, à partir des entretiens réalisés entre 2014 et 2016, en compagnie d’Yves Schlirf, avec l’auteur de tant de séries à succès !

 

 

 

 

 

 

 

Il n’est plus utile de présenter Patrick Gaumer pour être certain de la qualité de cette monographie, du sérieux avec lequel elle a été conçue puis écrite.

Quant à Yves Schlirf, bien que toujours fort réservé et discret, son nom résonne allègrement dans l’entièreté des couloirs d

 

Et pour une fois, je vais me contenter, pour vous la présenter, de reprendre simplement 2 extraits sur les plus de 400 pages de cet hommage. Avec eux, tout sera dit ! Il ne vous restera plus qu’à vous plonger avec curiosité, enthousiasme, complicité dans ce formidable récit … dans la vie si bien remplie de travail, d’amitié, d’amour, de talent … de William Vance !

 

© Patrick Gaumer – Dargaud 2023

 

« « Je ne peux plus dessiner XIII ! J’ai la maladie de Parkinson, ma main tremble trop. »

C’est ainsi que commence l’histoire du livre que vous tenez entre les mains.

Jean Van hamme venait d’arrêter de scénariser XIII et William Vance avait décidé de continuer la série avec Yves Sente au scénario.

Et voilà que William m’annonçait cette triste nouvelle.

J’étais son éditeur. 25 ans de complicité. Impossible d’en rester là.

J’ai réfléchi et j’ai téléphoné à mon ami William en lui disant : « Nous allons faire un dernier livre ensemble. » Une petite voix me répondit au téléphone : « Mais Yves, je ne peux plus dessiner. » « Pas grave, nous allons quand même faire un dernier livre ensemble et raconter ta vie … toute ta vie de dessinateur. »

Et à ma grande joie, William a accepté de faire ce livre, avec l’aide de Patrick Gaumer.

Cela a été une aventure formidable. Et très touchante.

A plusieurs reprises, Patrick et moi avons rejoint William à Santander.

On se retrouvait autour de lui, avec son épouse et coloriste Petra, son fils Eric …

On l’écoutait. Ce furent des moments inoubliables, remplis de l’amour que lui conférait sa famille.

C’est ainsi que ce livre s’est réalisé : avec William, et autour de William.

… »

Yves Schlirf

 

 

© William Vance – Dargaud 2023

 

 

Page 403 :

« Une page se tourne.

Avant que la maladie ne s’aggrave, William Vance continue de dessiner pour son propre plaisir tout en s’autorisant, enfin, de vraies vacances. Il aime aussi se balader autour de chez lui sur une très vieille voie romaine. Petra, sa tendre complice, témoigne : « William peut enfin souffler. C’est un beau métier, auteur de BD, mais c’est aussi parfois un peu l’esclavage. Tout n’a pas été toujours facile. Mais quand on voit le résultat, la vie que nous avons menée tous les deux, nos enfants et petits-enfants, tous ces moments de bonheur et de partage, tous ces albums et dessins qui restent dans la mémoire des lecteurs, on se dit que ça en vaut la peine ! »

Le gamin solitaire d’Anderlecht qui, à force de ténacité et de travail, a su combattre sa timidité naturelle et se hisser au tout premier rang des grands maîtres du neuvième art, peut légitimement être fier du chemin parcouru. « L’avantage, conclut William Vance, c’est que je n’ai connu que tardivement le succès. Cela relativise et m’a permis de garder les pieds sur terre. » Derrière l’artiste exigeant se cache un être sensible, cultivé et bienveillant. Le XVIIe siècle avait inventé un nom pour qui portait ces qualités : un honnête homme.

Paris, le 19 mai 2020 »

Patrick Gaumer

 

 

© William Vance – Dargaud 2023

 

 

Une dizaine de chapitres pour revenir sur une carrière des plus riches et impressionnante à tout point de vue : privée et professionnelle !

De « Howard Flynn » à « XIII », en passant par « Ringo », « Blueberry », « Bob Morane », « Bruno Brazil », « Bruce J. Hawker » et évidemment « Ramiro », … que d’heures de lecture passionnante d’aventures nous a offertes William Vance en un demi-siècle de création !

 

© William Vance – Dargaud 2023

 

Un immense « Merci à lui », de la part d’un gamin qui, à l’époque, lui doit son amour de la BD découverte dans les pages de « Femmes d’Aujourd’hui » où il découpait … les aventures d’un certain « Ramiro » !

 

 

Thierry Ligot

 ________________________________________________________________________________

 

Titre : William Vance, monographie : entretiens avec Patrick Gaumer

Auteur : Patrick Gaumer

Editeur : Dargaud

Parution : 1/12/2023

Page : 408

Format : 24,9 x 18,1 x 5 cm

ISBN : 9782505079118

Prix : 45 €



Publié le 22/12/2023.


Source : Bd-best


En cette période de fêtes, nombreux sont ceux et celles qui souhaitent faire réellement un BEAU cadeau à offrir à un ami, un proche, … quelqu’un qui compte … et qui est amateur de belles bandes dessinées !

Alors là, pas à hésiter, voici LE cadeau à faire ! Et si en plus il/elle est fan de William Vance, ce sera la totale !

 

2 briques de toute beauté viennent de sortir !

 

D’abord l’intégrale des 10 aventures de Ramiro, simple caballero castillan, au service du roi Alphonse VIII.

 

 

 

 

 

Nous sommes en 1195 et faisons sa connaissance lors de la bataille d’Alarcos. Bataille perdue malgré les promesses d’indulgences à qui réalisera exploits voire mourra sur le champ de bataille !

Choc violent et viril où une dizaine Mais rapidement le mystère entourant ses origines est percé et le voilà propulsé à un rang auquel son éducation ne l’avait que fort peu préparé … si ce n’est pour le maniement des armes et l’art de la guerre.

A travers une Espagne qui n’existe pas encore, la Castille lutte pour chasser le Maure !

Ramiro se verra confier maintes missions secrètes …

 

 

© Jacques Stocquart - William Vance – Dargaud 2023

 

Véritable chef-d’œuvre du 9e Art, William Vance le réalise par un coup de cœur pour le pays d’origine de son épouse, Petra (qui sera sa fabuleuse coloriste) : l’Espagne !

Son objectif est de placer son héros à une époque trouble, secouée de conflits et séparations, où le pays connaît un tournant dans son Histoire : la Reconquista !

 

 

© Jacques Stocquart - William Vance – Dargaud 2023

 

Au début, c’est avec l’aide de Jacques Stocquart, au scénario, que naît « Le Bâtard ». Ce dernier fournira les scénarios des 6 premiers tomes, jusqu’à « Tonnerre sur la Galice ». Ensuite, ce sera William Vance lui-même qui sera à la fois au scénario et au dessin.

 

Une épopée chevaleresque à travers le XIIe siècle qui mènera Ramiro sur toutes les routes de Castille, de Léon, de Galice et d’Aragon, voire du Royaume de France en pays de Quercy, au nord-est du bassin aquitain pour sa dernière chevauchée (La tour d’Arnac).

 

 

 

© William Vance – Dargaud 2023

 

Mais et c’est aussi cela l’attrait de cette série, si le héros principal est pure fiction, tout le reste est authentique : époque, cadre, événements, décors, … et même le parler de l’époque au niveau du vocabulaire, des expressions, …

Un énorme travail d’historien et de journaliste effectué par William Vance sur l’ensemble des 10 récits (avec Jacques Stocquart pour les 6 premiers).

Notons pour être exact, une discrète aide anonyme d’André-Paul Duchâteau lorsque William Vance avouait être un peu en panne d’inspiration. Mais cela ne change rien au résultat, bien au contraire.

 

 

 

© William Vance – Dargaud 2023

 

La série ne s’arrêta que par manque de temps pour Willian Vance, tout accaparé qu’il fut avec son autre série à succès « Bruce J. Hawker » et les préparatifs du premier tome de « XIII », avant que cette dernière ne l’absorbe entièrement ! Et comme résultat, dans un certain sens … une dose non contenue de regrets pour le lecteur de voir disparaître à tout jamais ce preux héros épique !

 

 

© William Vance – Dargaud 2023

 

Bref une superbe intégrale de fort belle facture, couverture, reliure, qualité du papier et de l’impression ! L’occasion de redécouvrir tout le talent graphique et scénaristique de ce tout « Grand » !

 

 

Thierry Ligot

 

_________________________________________________________________________

 

Titre : Ramiro, L’intégrale

Série : Ramiro

Scénario : Jacques Stoquart / William Vance

Editeur : Dargaud

Parution : 1/12/2023

Page : 448

Format : 28,4 x 22,6 x 4,2 cm

ISBN : 9782505111405

Prix : 39,9 €



Publié le 22/12/2023.


Source : Bd-best


La Vieille Anglaise et le Continent - ode écologique et féministe contemporaine

Et si le vieux rêve de l’immortalité de l’âme et des souvenirs devenait réalité ? Pouvoir conserver les deux en les transférant dans un autre corps animal !

 

Être attaché à sa vie, quoi de plus normal ! Ne faisons-nous pas tout pour nous préserver une bonne santé le plus longtemps possible ? La médecine et la science ont fait d’énormes progrès en ce sens. Désormais des solutions existent : la transmnèse, soit la transplantation d’esprit dans un clone !

Mais rien n’est éternel ni parfait car même alors, la démence sénile n’est pas évitée … et le sort du clone n’est alors pas à envier.

 

 

 

 

Pourtant c’est ce que propose Marc Sénac, jeune biologiste de talent et membre de Seven Seas, une Fondation luttant pour la survie des cétacés, à Lady Kelvin ! Vieille Anglaise au crépuscule de sa vie, Ann a lutté, parfois violemment, pour le droit des clones, des animaux, contre la chasse des baleines, …

Pour avoir été amants, les deux se connaissent parfaitement. Seule leur grande différence d’âge aurait provoqué leur rupture, même si Marc reconnaît encore ressentir de vifs sentiments pour la vieille lady !

 

 

© Mangin / Debats – Martino – Drakoo 2023

 

Acceptera-t-elle un dernier défi ? Subir une transmnèse avec un cachalot mort récemment, être infectée d’un virus bénin pour lui et le transmettre à tous ses congénères croisés au gré de ses futures pérégrinations dans les océans. Si ce virus est inoffensif pour les cétacés, ce n’est pas le cas pour l’homme ! Il provoquerait une pandémie aux effets secondaires délétères pour tout qui en mangerait, voire la mort en cas d’abus ! L’empoisonnement par la gourmandise en vue de dégoûter l’espèce humaine d’encore chasser baleines, cachalots, …

 

Loin d’être abandonnée à elle-même sitôt libérée dans le corps du cachalot, elle serait en communication constante avec Marc et protégée au besoin des baleiniers par le navire de la Fondation, le Pequod, ancienne frégate de guerre !

C’est ainsi que dans son nouveau corps, dans l’immensité des profondeurs, Lady Kelvin va faire de surprenantes rencontres, pas toujours amicales !

© Mangin / Debats – Martino – Drakoo 2023

 

 

Et pas d’état d’âme de la part des généreux donateurs finançant cette mystérieuse Fondation pour les dégâts collatéraux, les victimes voire même les animaux sacrifiés pour trouver la bonne dose de virus à injecter ! Leur but ultime est de s’assurer qu’à terme, l’Homme retire la baleine de sa chaîne alimentaire.

 

Néanmoins, est-ce là le véritable but de ces mécènes ? N’aurait-il pas un objectif caché ?

 

 

 

© Mangin / Debats – Martino – Drakoo 2023

 

Librement, mais fidèlement adapté du roman de science-fiction éponyme de Jeanne-A. Debats, Valérie Mangin en réalise ici un remarquable scénario BD. Amies de longue date, l’occasion était trop belle pour la scénariste, lorsque Christophe Arleston (Directeur de Drakoo) le lui proposa, de collaborer avec elle.

 

Roman à succès, multi-étiquette, il est à la fois une ode écologique, un plaidoyer féministe et un passionnant thriller abyssal.

Le lecteur y entre autant par son intrigue initiale, son idée de transmnèse que par ses personnages. Et le premier d’entre-eux n’est autre qu’Ann Kelvin. Richissime docteure en biologie marine, scientifique activiste reconnue, ses rapports conflictuels avec son ancien élève et amant, Marc Sénac, sont l’armature essentielle de ce récit.

Au fur et à mesure des pages, nous nous attachons autant à cette vieille lady cynique jusqu’au boutisme, rebelle même au seuil de sa mort humaine qu’à Marc, brillant scientifique arriviste mais toujours amoureux de son ancienne maîtresse.

 

© Mangin / Debats – Martino – Drakoo 2023

 

Par ailleurs, cette adaptation bédéesque ne serait pas aussi intense et prenante sans le talent graphique de Stefano Martino. Son trait, sa technique de hachures et ses couleurs font merveille, tout comme son découpage des planches. Assurant à chacune d’elles son ambiance intimiste grâce à une palette allant du rouge sang au bleu-noir des profondeurs, Stefano Martino soigne ses scènes en se libérant d’un cadrage trop « classique », trop réducteur des grands espaces abyssaux. Cette liberté lui évite ainsi l’emprisonnement d’une narration à fleur de peau dans des cases réductrices.

 

 

 

© Mangin / Debats – Martino – Drakoo 2023

 

En conséquence, un récit à la fois tendre et violent, poétique et froid, dans des thèmes et des enjeux contemporains bien présents.

Une aventure humaine teintée d’une noirceur optimiste avant tout, à l’heure où les intérêts de la planète continuent à être souvent mal défendus !

 

Une idée de cadeau à ajouter sous le sapin ? Certainement !

 

 

Thierry Ligot

 

 ________________________________________________________________________

 

Titre : La Vieille Anglaise et le Continent

Scénario : Valérie Mangin (d’après un roman de Jeanne-A. Debats)

Dessin / couleurs : Stefano Martino

Editeur : Bamboo

Collection : Drakoo

Public : ado, adulte

Genre : science-fiction, anticipation, thriller

Thèmes : écologie, féminisme

Parution : 30/8/2023

Pagination : 88

Format : 21,4 x 29,3 cm

ISBN : 978-2-3823-3002-9

Prix : 17,90 €



Publié le 21/12/2023.


Source : Bd-best


2e opus des aventures de Connie la Barbare ... explosif !

 

 

Ah cette période de fêtes et d’insouciance par excellence qui nous rend parfois la vie plus joviale, où nous recherchons lumières, guirlandes, sapins, cadeaux, …

Bonne humeur, humour, festins et autres joyeusetés de saison … Avec une petite dose de légèreté, plus qu’osée pour certains, voici le tome 2 des aventures de Connie, la Barbare !

 

 

© Gianluca Maconi – Tabou BD 2023 / Photo © Th. Ligot 2023

 

Après un premier opus dans lequel nous l’avions découverte, la belle et « frêle » rouquine délurée, avide d’aventures nous revient dans une intrigue la plongeant dans les entrailles du pouvoir.

 

Aux confins d’un Orient merveilleux, aux portes des Indes, la rejetonne (illégitime) du Cimmérien et d’une Hyrkanienne, arrive dans la capitale du Khanat du Transistan, El Djébétéq. Le pays est en plein deuil … La Reine vient de trépasser et sa succession n’est pas « évidente », laissant son Sultan d’époux dans une situation complexe. En effet, la princesse Va’azelin est promise au prince Albut’envu, mais une guerre risque d’éclater avec le royaume voisin, le Patryarkhan !

Complots, intrigues, orgasmes … s’entremêlent dans cette lutte pour le pouvoir. Cette dernière s’engage dans un monde où les valeurs ancestrales de ce khanat pourraient bien s’en trouver renversées.

 

 

© Gianluca Maconi – Tabou BD 2023

 

 

Avec son bon cœur légendaire, accompagnée de Kra’doub, autre guerrière des grands chemins (de la volupté), elle va « devoir » s’impliquer corps (surtout) et âme pour tenter de dénouer ces intrigues de couloir !

A la force aussi bien de son épée que de ses atouts généreux, nul adversaire ne devrait lui résister … bien longtemps !

 

Et entretemps, le Démon à la Turgescence Perpétuelle, C-Chozlà, coincé dans l’autre monde, continue de la poursuivre dans ses rêves – cauchemars afin de tenter de récupérer son pénis !

 

 

© Gianluca Maconi – Tabou BD 2023

 

 

Le graphisme et la plastique de l’héroïne, ainsi que de sa compagne de route, sont toujours aussi « appétissants ». La lecture ne s’en trouve que plus agréable ! Et pour ne rien gâcher à notre lecture, nous y retrouvons cette petite touche graphique italienne si caractéristique de certains auteurs de la botte !

Côté scénario, Gianiuca Maconi reste dans le genre du pastiche de l’héroïc-fantasy léger des récits les plus emblématiques de Robert Howard. Léger … comme les tenues de l’héroïne ! Avec suffisamment de consistance pour ne pas trouver l’histoire gnan-gnan, juste prétexte à du « porno » gratuit, et pas trop pour éviter de « se casser la tête » en cherchant la solution ! Doux et juste milieu qui font de ce récit ce qu’il doit être : une amusante parodie légère !

 

 

 

© Gianluca Maconi – Tabou BD 2023

 

 

Deuxième des 3 albums prévus, le plaisir de lecture reste entier, sans impression de « déjà vu » ou de « prévisible ». Les rebondissements sulfureux maintiennent le suspense d’un récit d’aventure somme toute classique dont nous découvrirons la conclusion dans le dernier tome !

 

Inutile de préciser que malgré tout, cette série n’est pas à mettre entre toutes les mains. Un public averti appréciera à sa juste valeur ce format comics souple.

 

Au pied du sapin, cela fera certainement un joli cadeau coquin … pour adultes.

 

 

Thierry Ligot

 

 

_________________________________________________________________________

 

 

Série : Connie la Barbare

Titre : 2 – Les bijoux du Transistan

Scénario & Dessin : Gianluca Maconi

Couleurs : Gianluca Maconi , Isotta Santinelli

Traduction : MasterTabou

Editeur : Tabou BD

Genre : érotic-fantasy

Public : Pour Adultes

Parution : 12 décembre 2023

Pages : 128 pages

Dimensions : 240 x 165 x 12

EAN : 978-2-35954-197-7

Prix : 15 €



Publié le 21/12/2023.


Source : Bd-best


Kiff 2 ... félines et perverses, mais tellement femmes !

 

 

Après un premier tome des plus sulfureux, il aurait été dommage de ne pas retrouver ses situations si érotiques que peuvent provoquer le fait de côtoyer, dans la vie anodine de tous les jours, professionnelle ou privée, de jolies femmes.

Mais loin de se laisser faire, ce sont elles qui prennent les choses en mains (sans vouloir faire de jeu de mots douteux) ! Et il n’y a pas à dire, elles savent s’y prendre et ce qu’elles veulent … quand elles ont une idée derrière la tête ! Tout ceci au plus grand dam parfois de leur « pauvre » victime !

 

 

 

 

 

 

 

Ce second recueil est aussi jouissif que le premier … ni redites, ni niaiseries !

Après « Pulpeuses et généreuses ! », voici « Félines & Perverses » … de quoi donner peut-être des idées à certaines ?

3 récits érotico-ponographiques de toute saveur qui mettent en scène Nadine dans son stage à la Sogatex, Christopher un jeune stagiaire aux mains d'Olivia, Rebecca et Christina, et enfin ces commères qui se racontent tous les petits secrets pervers des locataires de leur immeuble.

 

Et entre deux, une petite pub fort intéressante sur le nouveau produit phare des laboratoires Zorx : le bandeau de soumission !

 

Mais tout ceci ne reste-t-il pas que des fantasmes, des rêves inavoués ou irréalisés ?

 

© Max Sulfur – Tabou 2023

 

Côté graphisme, inutile de dire que Max Sulfur se fait clairement plaisir (et le nôtre avec) avec son second album érotique chez Tabou éditions ! Corps féminins sublimés, décors soignés et ambiances langoureuses, couleurs pastel chaque situation offre sa dose de luxure et d’orgasmes garantis.

 

 

© Max Sulfur – Tabou 2023

 

A coup sûr, un nouvel opus qui offrira un brin de fraîcheur légère aux cadeaux classiques à placer sous le sapin !

 

 

Thierry Ligot

 

__________________________________________________________________________

 

 

Série : Kiff

Titre : 2 – Félines & Perverses

Scénario & dessin : Max Sulfur

Editeur : Tabou BD

Genre : érotisme

Public : Pour Adultes

Parution : 10 mai 2023

Pages : 48 pages

Dimensions : 23,5 x 32,3

EAN : 978-2-35954-191-5

Prix : 17 €



Publié le 21/12/2023.


Source : Bd-best


 

Il y a un siècle, 100 ans déjà, naissait l’un des plus grands maîtres de la BD franco-belge. Membre de la célèbre « Bande des 4 » de Waterloo, son empreinte sur le 9e Art est indéniable.

Impossible dès lors de passer à côté de cet événement sans le fêter dignement. Or si Courtrai, sa ville natale, ne l’a jamais mis à l’honneur officiellement, c’est chose faite grâce à la galerie Huberty & Breyne.

De qui parlons-nous ? De Morris évidemment, le père de Lucky Luke, le cow-boy qui tire plus vite que son ombre !

 

 

 

 

 

 

 

 

© Th. Ligot – BD Best 2023

 

Cet hommage se fait via une exposition exceptionnelle dans son immense espace muséal de la Place du Châtelain, à Bruxelles. Une exposition remarquable à plus d’un titre.

 

D’abord par son contenu ! Cent œuvres uniques, dont certaines n’avaient jamais été exposées, sont offertes aux yeux ébahis des visiteurs depuis le 1er décembre, et ce jusqu’au samedi 27 janvier 2024.

 

Des planches, des couvertures, des dessins, des illustrations, … une mine d’or d’originaux et de trésors sortis tout droit des archives privées mêmes de la famille.

 

 

© Th. Ligot – BD Best 2023

 

Alain Huberty, commissaire de l’exposition explique :

"Nous avons décidé d'exposer une planche par album donc vous verrez aussi des planches emblématiques des derniers albums. Et surtout, pour la toute première fois, nous montrons douze couvertures de Lucky Luke qui n'étaient jamais sorties du fond familial."

 

L’occasion d’admirer l’évolution du trait de Maurice De Bevere, la pureté de son geste.

 

 

© Th. Ligot – BD Best 2023

 

Du Lucky Luke des premiers albums, avec 4 doigts comme Mickey, une grosse tête ronde surmontant un petit corps …au Lucky Luke mince, à la mèche noire et ayant remplacé la cigarette par un épis de blé (depuis bien longtemps !), quel changement en quasi 55 ans !

 

Ses collaborations, notamment avec René Goscinny, ont littéralement fait de ce héros un personnage mythique du 9e Art pour de nombreuses générations de lecteurs !

 

 

© Th. Ligot – BD Best 2023

 

 

Ensuite, le fait que cette exposition est non-marchande ! Rien à vendre, juste le plaisir de yeux … si ce n’est dix œuvres inédites mises aux enchères ce mardi 19 décembre. Une aubaine pour les collectionneurs et amateurs du célèbre cow-boy solitaire.

 

Enfin un coin lecture avec la collection complète des albums de Lucky Luke. L’occasion pour le public de redécouvrir les aventures du cow-boy solitaire … en 4 langues.

 

 

© Th. Ligot – BD Best 2023

 

Et pour garder un souvenir de cette exposition unique, la galerie édite un catalogue ainsi qu’un petit recueil de croquis inédits de Lucky Luke. Collector garanti !

 

De nombreuses activités parallèles sont également programmées d’ici au 27 janvier (conférences, visites guidées, séances de dédicace, ateliers, …).

 

Bref, clairement une destination de sortie durant ces vacances de Noël !

 

 

© Th. Ligot – BD Best 2023

 

 

Thierry Ligot

 _________________________________________________________________________________________-

Adresse :

Galerie Huberty & Breyne

Place du Châtelain, 33

B – 1050 Bruxelles

+32 (0)2 893 90 30

contact@hubertybreyne.com

 

Horaires :

Mercredi -> Samedi de 11 à 18h


Pays : Belgique

Date de l'événement : du 01/12/2023 au 27/01/2024.

Publié le 19/12/2023.


Source : Bd-best


1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20


©BD-Best v3.5 / 2024