?>

Quelques bulles dans de l’eau de mer, à bouquiner sur la plage. Vague 6. Vous reprendrez bien un cadavre de plus ? Les savoureuses enquêtes d’Hercule Poireau & du Commissaire Magret 1 - Dix petits chefs
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Quelques bulles dans de l’eau de mer, à bouquiner sur la plage. Vague 6.  Vous reprendrez bien un cadavre de plus ?  Les savoureuses enquêtes d’Hercule Poireau & du Commissaire Magret 1 - Dix petits chefs

 

« - Qu’est-ce que vous fichez là, vous ? Décidément, on ne peut pas travailler en paix, ici…

- Oooh… Désolée, j’ai dû me tromper. Je cherche un chalet où l’on assassine les gens.

- Chuuut !... J’ai pris sur moi de continuer l’émission et de ne rien révéler, histoire d’éviter la panique…

- Et de ne pas interrompre un tournage qui coûte cher !

- En effet ! Ce serait une catastrophe. « Chef, oui chef ! » réunit 4 millions de téléspectateurs, tout de même !

- Plus un cadavre ! »

 

 

 

 

 

En débarquant dans le chalet de montagne où se tourne la saison anniversaire de l’émission culinaire la plus suivie de la télévision, la commissaire Magret venait tenter de résoudre une enquête criminelle. Un candidat s’est fait assassiner. Mais ce n’est pas un seul cadavre qui allait endeuiller le programme. Très vite, les macchabées vont s’accumuler. Hercule, le fils de Magret, ne va pas être de trop pour aider sa mère à éclaircir la sauce.

 

 

 

 

© Carrère, Falzar, Cerise - Jungle

 

 

Falzar et Carrère lancent une série sur le principe du « Whodunit ». Le titre l’assume. Ils appliquent la recette, si tant est qu’il y en ait une, Agatha Christie. La sauce prend et le lecteur est embarqué dans l’enquête sans pouvoir refermer l’album avant que le coupable ne soit démasqué.

 

On peut se demander quel lectorat est visé : sont-ce les nostalgiques de Ric Hochet (série dont la reprise est excellente) ? Sont-ce les plus jeunes lecteurs ? Entre les deux, le cœur des auteurs balance. Ils ne parviennent pas, ou sciemment ne le font pas, à choisir. Cela donne un résultat hybride. Les ficelles du polar sont relativement simple, utilisant les codes et donnant les clefs aux adolescents, mais pouvant paraître trop faciles aux plus âgés. Quelques allusions coquines et les histoires de coucheries sont quant à elles moins adaptées aux enfants. C’est malheureusement cette ambiguïté de ciblage qui risque de perdre des lecteurs en route.

 

 

 

 

© Carrère, Falzar, Cerise - Jungle

 

 

Les dialogues de Falzar sont théâtraux. Les personnages ont de la gouaille. Les mots sont ciblés. Même si cela peut sembler exagéré dans certaines scènes, le scénariste a fait un réel travail de metteur en scène avec ses acteurs.

 

Comme celui de Tibet dans le temps, il est toujours agréable et rassurant de retrouver le graphisme de Serge Carrère. L’auteur de Léo Loden est d’une fiabilité et d’une fidélité sans faille. Ha, si, juste une petite remarque : Poireau et Magret semblent physiquement de la même génération. On a du mal à y voir une mère et son fils.

 

On ne parle jamais assez du travail des coloristes. Là où l’on peut dire que la tâche est réussie, c’est lorsqu’elle ne se remarque pas. En cela, Cerise est une experte. Comme dans Mélusine ou d’autres multiples séries, la coloriste met le dessin en valeur avec la pudeur de ne pas lui voler la vedette.

 

 

 

 

© Carrère, Falzar, Cerise - Jungle

 

 

Cette savoureuse enquête dans les montagnes enneigées reste un rafraîchissant plat d’été, un menu du jour agréable à avaler avant d’aller se baigner, ou juste après.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Les savoureuses enquêtes d’Hercule Poireau & du Commissaire Magret

 

Tome : 1 - Dix petits chefs

 

Genre : Thriller culinaire

 

Scénario : Falzar

 

Dessins : Carrère

 

Couleurs : Cerise

 

Éditeur : Jungle

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 14,95 €

 

ISBN : 9782822225977

 



Publié le 17/07/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019