?>

Un béret, une écharpe, une culotte courte, la deuxième vie d’un mythe. Benoît Brisefer – Intégrale 4
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Un béret, une écharpe, une culotte courte, la deuxième vie d’un mythe.  Benoît Brisefer – Intégrale 4

 

« - Ah, bonjour, Benoît ! C’est pour moi ? Comme c’est gentil, entre !

-          Vous avez l’air préoccupée, Madame Adolphine !

-          Aahlala ! Ne m’en parle pas ! Viens ! Suis-moi dans la cave ! C’est une véritable catastrophe ! Regarde, les ferrailleurs ne sont toujours pas venus enlever ma vieille chaudière, et le chauffagiste vient demain installer la nouvelle… »

 

 

 

 

 

 

Ne vous faites pas de bile, Madame Adolphine, Benoît est très fort, terriblement fort. Mais c’est toujours la même chose, personne ne le croit jamais. Ce n’est pas bien grave, il est quand même toujours prêt à rendre service.  

 

 

            Hold-up sur pellicule est l’album du renouveau. Alors qu’on croyait le petit bonhomme au béret définitivement perdu dans les limbes de l’âge d’or, le gamin est de retour quinze ans après sa dernière apparition dans Le fétiche. Un producteur de cinéma lance un film retraçant la vie de Lady d’Olphine, le robot-gangster. Pour tenir le rôle principal, l’idéal serait d’avoir la vraie Madame Adolphine. Mais des brigands souhaitent profiter du tournage pour cambrioler le Crédit Monopole.

 

 

 

 

 

 

© Garray, Culliford, Dugomier, Nine, Leonardo - Le Lombard

 

 

 

 

© Garray, Culliford, Dugomier, Nine, Leonardo - Le Lombard

 

 

 

 

 

 

            Dans L’île de la désunion, Benoît accompagne Monsieur Vladlavodka sur le tournage d’un film d’espionnage réalisé par la même boîte de production que le précédent. Mais l’inventeur, chargé de créer gadgets et autres inventions pour les besoins du long métrage, est kidnappé par des militaires qui s’arrachent la possession d’une île, faisant succéder les révolutions aux révolutions. Il ne manque plus que le général Alcazar que l’on croirait voir surgir au détour d’une case.

 

 

 

 

 

 

 

© Garray, Culliford, Dugomier, Nine, Leonardo - Le Lombard

 

 

 

 

 

 

© Garray, Culliford, Dugomier, Nine, Leonardo - Le Lombard

 

 

            La route du Sud embarque le garçon dans un rallye international effréné. Il va accompagner Monsieur Dussiflard qui s’occupe de l’assistance technique de Victor, jeune mécanicien qui fait sa première course. Mais pour certains concurrents, tous les coups sont permis. Et ça, c’est pas du jeu !

 

 

 

 

 

© Garray, Culliford, Dugomier, Nine, Leonardo - Le Lombard

 

 

 

 

 

            Dans Le secret d’Eglantine, Benoît rencontre une petite fille aussi forte que lui. Suite à l’ingestion d’une potion malencontreusement mélangée à sa limonade, Eglantine a acquis une force surhumaine. Une petite fille à la force démesurée, dans une colonie de vacances, ça peut mettre la pagaille.

 

 

 

 

 

 

© Garray, Culliford, Dugomier, Nine, Leonardo - Le Lombard

 

 

 

 

 

            Créée par Peyo et véritable rendez-vous des cadors de Marcinelle, la série a compté dans ses auteurs, outre Peyo lui-même, Will, Delporte, Walthéry, Gos et Blesteau. Lors du passage du giron Dupuis à l’escarcelle du Lombard, Thierry Culliford, fils de son père Peyo, prend les choses en main. Il compte bien relancer les aventures de Benoït. Co-scénarisées par Dugomier ou Garray, elles n’atteignent pas la magie de la première époque mais restent d’un très bon niveau.

 

 

 

 

 

 

© Garray, Culliford, Dugomier, Nine, Leonardo - Le Lombard

 

 

 

            Pascal Garray, pur élève des studios Peyo, trop tôt disparu, a le trait propre et rassurant idéal pour prendre en charge la série. Il s’inscrit dans la continuité de Blesteau et offre au monde de Vivejoie-la-Grande le caractère intemporel qui rassure les anciens lecteurs et réconforte les jeunes.

Comme on l’apprend dans le dossier introductif de Patrick Gaumer, Benoît Brisefer était la série préférée de Pascal Garray, celle dans laquelle il pouvait développer un monde plus librement que dans le très codifié pays des Schtroumpfs.

 

            La suite de la carrière de Benoît Brisefer ne sera pas un long fleuve tranquille. On le verra lors de la parution du cinquième et ultime tome de cette intégrale.

 

 

Laurent Lafourcade.

 

 

Série : Benoît Brisefer.

 

Tome : Intégrale 4.

 

Genre : Aventures humoristiques.

 

Scénario : Culliford, Garray & Dugomier.

 

Dessins : Garray.

 

D’après : Peyo.

 

Couleurs : Nine & Studio Leonardo.

 

Éditeur : Le Lombard.

 

Nombre de pages : 176.

 

Prix : 25,50 €.

 

ISBN : 9782803672394

 



Publié le 26/09/2018.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019