?>

Vous reprendrez bien une tranche de l’art ? Trolls de Troy 23 – Art brut.
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Vous reprendrez bien une tranche de l’art ?  Trolls de Troy 23 – Art brut.

 

            « - Ce qu’il nous faut, c’est un grand événement.

-          J’aime les artistes. Organisons un concours de peinture ouvert à tous. J’épouserai le gagnant. Ou la gagnante.

-          On pourrait faire une exposition en même temps, ça ramènerait du monde !

-          Une grande exposition !

-          Et pourquoi pas… une exposition universelle ! »

 

 

 

 

 

 

 

Le Khalif Hopeïdemerfeil souhaite un peu plus de renommée pour sa cité de Hogdad, surgie des sables du Delpont en quelques années. L’idée est lancée. Ce sera une exposition, assortie du mariage de sa fille. Mais pour le concours, il faut choisir un thème. Pour la princesse Petypoï, il est tout trouvé : les trolls !

 

 

 

 

 

© Arleston, Mourier, Guth - Soleil

 

 

Du conservatoire d’Eckmül à la cour du Shä de Xingdu, dans chacune des soixante-dix-sept baronnies, des hérauts en font l’annonce. Les candidats sont nombreux. Il va juste falloir que les trolls soient conciliants pour servir de modèles. Et ça, sans dévoiler l’intrigue, c’est pas gagné d’avance.

 

 

 

 

 

© Arleston, Mourier, Guth - Soleil.

 

 

Jean-Louis Mourier a tout donné. Aux 46 planches fouillées, fourmillant de détails, s’ajoute un long supplément de perspectives picturales. On y retrouve des expressions artistiques de diverses provenances recueillies à l’occasion de l’Exposition Universelle de Hogdad. Bien que certaines œuvres soient dues au pinceau de célèbres artistes et d’autres à des modèles velus, c’est bien Mourier qui est l’origine de tout ça. Mais, chut ! Faut pas l’dire ! Ainsi, Picasso, Warhol, De Vinci, Le Douanier Rousseau et beaucoup d’autres grands peintres sont pastichés à la sauce troll. Un exercice de style épatant. Mention spéciale pour la Cène dans laquelle Jésus n’a pas la même place que sur le tableau d’origine.

 

 

 

 

© Arleston, Mourier, Guth - Soleil.

 

 

Christophe Arleston signe un des meilleurs albums de la série. Au bout de vingt-trois titres, c’est remarquable. Pas un temps mort. Un exemple. Une scène de boule à neige restera dans les annales du monde de Troy, voire même de la bande dessinée.

 

 

 

 

 

© Arleston, Mourier, Guth - Soleil.

 

Même s’il y a un petit côté trash original, Trolls de Troy est une série digne descendante d’Astérix. Les clins d’œil sont nombreux. Le banquet final est là, même s’il se trouve (déjà) en planche 7. L’humour d’Arleston, entre situations drolatiques et jeux de mots facétieux, ne fait rêver que d’une chose : le retrouver au scénario des aventures du gaulois.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Trolls de Troy

 

Tome : 23 – Art brut

 

Genre : Heroic Fantasy

 

Scénario : Arleston

 

Dessins : Mourier

 

Couleurs : Guth

 

Éditeur : Soleil

 

Nombre de pages : 72

 

Prix : 15,95 €

 

ISBN : 9782302062979

 

 



Publié le 25/11/2018.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2018