?>

Avec Les Campbell, Munuera ne fait pas de quartier de notre rire
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Kidnappé! Dans un troisième tome époustouflant de sa série, José Luis Munuera met la famille flibustière des Campbell en bien fâcheuse posture. Aventure rythmée, humour à tordre les boyaux et une bonne dose d’yeux de verre, de jambe de bois et de bras cassés en tout genre sont au menu de cet épisode digne de la grande époque d’Astérix. Tant au niveau de l’écriture que d’un dessin absolument bluffant.

Critique du deuxième tome ici

Aïe, aïe, aïe, entre passé et présent, sale temps pour la piraterie. Et, alors que vingt ans plus tôt, le redoutable pirate Morgan est enfin démasqué, le patriarche des Campbell est dans un bien sordide pétrin. Enlevé par son (semble-t-il) sanguinaire et intraitable ex-mentor, le Turc, Campbell voit son seul espoir de libération résider dans la perspicacité de ses deux filles: Itaca et Genova. Et peut-être Luca qui, froissé avec Itaca, a pourtant tout vu de l’enlèvement crapuleux de son héros de père. Rien n’est moins sûr en cette époque incertaine pour la piraterie libre, prise en sandwich entre suprématies maritimes française et anglaise. La guerre impitoyable guette et Inferno attend son heure!

Il nous a encore eus, Munuera! Décidément pas marin d’eau douce pour un sou, au fil des tomes, l’auteur espagnol se bonifie pour compléter et enrichir de manière fascinante son récit de la piraterie humoristique. Son trait semble n’avoir jamais été aussi prodigieux, capable de tout représenter avec une efficacité à toute épreuve. Car oui, si c’est un album de bande dessinée qu’on tient dans les mains, c’est du cinéma qu’on a l’impression de vivre.

Avec des personnages hauts en couleur, des répliques qui tuent, des combats dantesques et des explosions dans tous les coins de case. Bien sûr, Munuera ne saborde pas le lexique et les éléments inhérents aux récits de piraterie (les îles, les enlèvements, les jambes de bois…) mais il arrive à les ressusciter dans un modernisme fou. On a rarement vu autant de finesse, d’esprit, de fougue et de vivacité depuis les albums d’Astérix composés par Goscinny et Uderzo. Du tout grand divertissement dessiné, dont on ne risque pas de se lasser!

 

Série: Les Campbell

Tome: 3 – Kidnappé!

Scénario et dessin: Jose Luis Munuera

Couleurs: Sedyas

Traduction: Anne-Marie Ruiz

Genre: Humour, Aventure

Éditeur: Dupuis

Nbre de pages: 56

Prix: 13,95€

Date de sortie: le 28/08/2015

 

Critique d'Alexis Seny sur Branchés Culture



Publié le 15/09/2015.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017