?>

Long John Silver tome 2
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Long John Silver tome 2

Retrouvez ci-dessous l'interview intégrale extraite du site des éditions Dargaud à propos de la sortie du deuxième tome de Long John Silver par Xavier Dorison et Matthieux Lauffray.A tout ceux qui attendaient avec impatience la suite du récit d'aventure passionnant qu'est Long John Silver, bonne nouvelle ! Le 26 septembre, Neptune , le tome 2 paraît et vous embarquerez immédiatement avec Long John Silver et Lady Vivian Hastings pour un long et périlleux voyage en plein Atlantique, destination : la cité de Guyanacapac !
Xavier Dorison et Matthieu Lauffray nous en dévoilent un peu plus...

L’équipage du Neptune a pris la mer… Une femme à bord, cela va-t-il porter malheur ? Cet album s’annonce sombre, est-ce le cas ?

Xavier Dorison : En l’occurrence, ce n’est pas encore la femme qui va porter malheur (ça viendra…), mais un jeune adolescent, Jack O’Kief…
Oui, difficile de le nier, l’album est assez sombre. Cette course folle vers Guyanacapac, combinée à l’obstination de Silver et Hastings conduit irrémédiablement les personnages au pire. Comme le résume le docteur Livesey dans ses notes, tous nos protagonistes finissent « loin d’eux-mêmes ».
Cela dit, même si l’on peut parler d’un voyage « tragique », Mathieu et moi avons essayé de garder en permanence un regard attentif sur le comique de situation de la plupart des scènes. Entre les mensonges de Silver, les manipulations de Vivian ou les emportements de Livesey, il y a souvent (on l’espère !) de quoi sourire…


Matthieu Lauffray : Un navire est un lieu clos, perdu au coeur d'un grand nulle part. En effet en dépit des apparences, les grands espaces qu'il traverse ne sont qu'illusions inaccessibles. Un récit de navigation est un huis clos en plein air, un univers carcéral sous des airs de plaisance. En réalité, il n'y a ni alternatives, ni échappatoires aux enjeux qui le hantent. Or les circonstances qui ont suscité ce voyage comportent, en elles-mêmes, le nécessaire à une bonne explosion...

Quelles sont les qualités et les défauts d’un pirate selon vous ? Quelle image du pirate avez-vous voulu donner à Long John ?

Xavier Dorison : À mon sens, la plus grande qualité d’un pirate est d’être un rêveur. Il ne suit pas les voies toutes tracées, il se construit son propre monde et ses propres codes. En cela, il est un champion de la liberté.
Et son plus grand défaut…. Est d’être un rêveur. On ne peut nier indéfiniment la réalité sans en payer les conséquences. De plus, celui qui rêve est, par définition, « ailleurs », loin de réalité. Or, cette vie réelle (pour ne pas dire, la société) est le seul endroit où l’on construit. Silver peut prendre le contrôle de tous les navires, il ne les bâtira jamais. Son exil de la société le condamne à être pillard, jamais architecte ou bâtisseur.

Matthieu Lauffray : Un pirate est incapable de se soumettre à un autre système de valeur que celui qu'il a choisi. Il choisit son navire, il choisit sa mission et il nomme son capitaine. Mais là ne s'arrête pas son goût inné du caprice! Il est également indépendant et favorise toujours la joie de l'instant aux rêves des bâtisseurs. Ce choix de vie comporte une réponse possible dans un monde ouvert et distendu qui autorise le joyeux bazar, si violent soit-il ! Puis le temps est venu où notre petit monde n'a plus pu contenir trop de mouvements désordonnés. Le clou qui dépasse, on l'écrase comme disent nos amis chinois. Au final c'est à se demander si ce n'est pas plus une affaire de problèmes de stockage plus que d'idéologie....
Long John me passionne car il a conscience de tout cela, contrairement à la plupart de ses semblables. Il voit la beauté de ce combat perdu d'avance. Cela en fait un jouisseur conscient de la tragédie de son idéal. Il aime l'individu. Il respecte cette lady Hastings car il voit en elle le courage de s'élever, de sortir de sa case. Il se voit en elle bien des années auparavant. Tout comme il aurait voulu léguer ses valeurs au jeune Hawkins puis au jeune Jack O'Kief. Il aimerait que tout cela demeure. Il a peur du vide, peur de la mort, il pleure ce monde qui massacre aveuglement la personnalité au profit du système.

Avez-vous dans vos recherches pour cet album trouvés des anecdotes insolites (…à l’encontre de l’image du pirate-perroquet-jambe de bois, par exemple) ?

Xavier Dorison : Des marins obligés de se nourrir dans le noir pour ne pas voir les vers grouillant sur leurs biscuits aux tortures les plus horribles pratiquées par les pirates, ce ne sont pas les anecdotes qui manquent dans les écrits consacrés à la piraterie.
Nous en avons accumulé beaucoup lors de la phase de recherche, mais « l’histoire » prenant déjà une place énorme, nous n’en avons gardé que très peu.

Stevenson avait laissé son personnage « en suspens ». Long John Silver était-il un salaud ou non ? C’est assez jouissif pour un amateur de l’île au trésor de prolonger l’aventure et suivre la psychologie d’un personnage aussi mystérieux que LJS. Y a-t-il d’autres personnages « en suspens » qui pourraient vous donner envie de créer une histoire ?

Xavier Dorison : Oui, beaucoup…. Je travaille sur un projet qui se veut une suite imaginaire de l’Île Mystérieuse de Jules Vernes. Le « cahier des charges » reste le même ; essayer de rendre hommage à l’œuvre d’origine, ne l’abîmer sous aucun prétexte, respecter les personnages, recréer une partie du « plaisir » original, bref, essayer d’apporter sa pierre à un immense édifice.

Matthieu Lauffray : Comme je le disais précédemment, j'ai une vision bien personnelle de Long John. Et en effet je suis ravi de pouvoir donner un point de vue sur ce personnage mythique. C'est évidemment un personnage crépusculaire. Il est le dernier pirate. Il le sait, il n'aura pas d'héritier. Son monde est mort. A première vue plein d'autres pirates sont à même de m'inspirer. Mais je pense partir plutôt vers un récit de l'âge d'or de la piraterie! A l'époque ou ils représentaient une véritable force. Le capitaine Blood par exemple ou d'autres équivalent Français que nous ignorons trop souvent! Cette histoire initiée par Xavier est d'avantage un reçit d'aventure que de piraterie. C'est une chasse au trésor, une expédition, et nous montrons la dernière geste pirate mais pour mieux montrer leur déclin. Point d'abordages, point de canonnades, point de Jolly Rogers flottant au vent ! Nos gaillards s'infiltrent en clandestins et se comportent davantage comme de vulgaires bandits. La fourberie et la ruse l'emportent sur la bravoure et l'audace. Ils ont bien compris leur époque.

Avez-vous rencontré des difficultés tant au niveau du scénario que du dessin ?

Matthieu Lauffray : Ce deuxième album a été un grand moment de plaisir a réaliser. Une formidable collaboration avec Xavier autour de ce que je considère comme notre meilleure histoire. Un vrai récit de personnages où se mêlent passions et trahisons ! Mon graphisme a besoin d'émotions et de pathos pour s'exprimer ! Il s'accommode peu d'intrigues et sous intrigues distillées à la serpe par une pleine population de personnages prétextes. Ce deuxième tome m'a fait un bien fou.

A part le tome 3 de LJS, avez-vous d’autres projets en cours, d’autres envies pour le futur ?

Matthieu Lauffray : Plein d'idées ! Toujours dans l'aventure, la BD ou le cinéma. Je ne crois pas avoir liquidé mon envie de pirates ! Ce genre me convient à merveille. J'ai aussi un projet d'histoire fantastique que j'écrirai en solo. Projet en deux albums qui me tient fichtrement à coeur. J'y ai mis tout ce que j'aime, du tout petit au gigantesque. De l'humain, de l'humain ! Un autre projet historique en un album, probablement co-écrit me titille assez...

Xavier Dorison :
XIII Mystery Chez Dargaud (sortie le 3 octobre) et W.E.S.T 5 pour l'été prochain ! Sinon les Sentinelles Tome 2 en novembre (Robert Laffont) et Le Syndrome d'Abel, aussi fin novembre, Chez Glénat.


Delphine Bonardi
http://www.dargaud.com

Retrouvez une autre interview de Dorison et Lauffray réalisée par Le Graphivore ICI



Publié le 22/09/2008.


Source : Dargaud-Delphine Bonardi

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017