?>

Quelques planches de BD en plus sur la plage de vos vacances, part 1
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Quelques planches de BD en plus sur la plage de vos vacances, part 1

Le couperet est tombé : les vacances sont à notre porte. C’est loin d’être désagréable, ça va nous faire le plus grand bien. Mais c’est vrai qu’on aurait tellement aimé encore vous parler de quelques albums de BD avant le grand départ. Alors, voilà une petite sélection tous azimuts de quelques albums que vous pouvez glisser dans vos valises, sans problème (sinon le poids de celles-ci).

L’été en pente douce de Jean-Christophe Chauzy

On avait laissé Jean-Christophe Chauzy dans une montagne en train de s’ébrécher (d’ailleurs, on espère qu’il donnera une suite au Reste du monde). Cette fois, ce sont les relations humaines qui s’ébrèchent. Sous un soleil de plomb, car, c’est connu depuis Audiard, les fêlés laissent passer la lumière. « Les gens, ce qu’ils aiment bien, c’est quand ça se termine bien ». Il y a trente ans, la radieuse Pauline Laffont se révélait un peu plus dans L’été en pente douce de Gérard Krawczyk et elle ne pensait pas si bien dire. Sauf que rien n’allait bien se terminer. C’est encore vrai dans cette adaptation-anniversaire de Jean-Christophe Chauzy. On y retrouve le triangle amoureux et le péché originel (Fane et son frère simple d’esprit, Mo, ainsi que Lilas, sa compagne rachetée à un homme qui ne la méritait pas et ayant hérité, dans ce coin de France profonde, d’une retraite formidable) coincé entre deux garages appartenant à un couple, lui aussi, en train de « battre la campagne ». L’été, caliente, aidant, au-delà des regards lancés par le reste du village, les langues vont se dénouer et les épaules (et le reste) se dénuder dans une ambiance moite et sensuelle.

 

 

 

 

© Pelot/Chauzy chez Fluide Glacial

 

Au roman de Pierre Pelot, Chauzy apporte son dessin caniculaire et irrésistible pour s’affranchir du film et proposer sa version des choses de la vie, pas toujours favorables au destin absurde des humains. Encore plus quand ceux-ci ne sont pas des tendres.

 

Alexis Seny

 

 

 

« L’été en pente douce », Pierre Pelot et Jean-Christophe Chauzy, Fluide Glacial, 110 pages,  18,90€.



Publié le 28/06/2017.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2017