« Les gens heureux ne se posent plus de questions. » Happytech 1 - Le bonheur nuit gravement à la santé
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

« Les gens heureux ne se posent plus de questions. »  Happytech 1 - Le bonheur nuit gravement à la santé

 

« - Mesdames, Messieurs, bonjour ! Mon nom est Réjane Guillochaux… Comment toute cette philosophie - oui, j’assimilais l’acquisition des bases du bonheur à une forme de sagesse façonnée autant par le savoir que par l’expérience - pouvait-elle avoir été acquise en si peu de temps ? Je serai votre accompagnatrice Happytech durant la première partie de ce séminaire… Etions-nous donc si inégaux face au bonheur ? Je suppose que vous avez déjà eu l’occasion de discuter les uns avec les autres, mais nous allons commencer par faire un tour de chauffe pour nous présenter au groupe, comme ça nous aurons une petite idée de qui nous sommes… Et surtout de pourquoi nous sommes là… Monsieur, vous voulez bien commencer ?

- Qui… M… Moi ? »

 

 

 

 

 

 

 

Xavier Guignard, 38 ans, est au bout de sa vie. Son couple est parti en vrille, sa vie lui échappe, il est vraiment malheureux. Si l’homme est dans une mauvaise passe, il n’en reste pas pour autant fataliste et décide de prendre les choses en main. Lors d’une fête familiale, il apprend que sa cousine Edwige a vu sa vie littéralement transformée grâce à un stage chez Happytech. Célibataire, sans emploi et dépressive, elle a retrouvé l’amour et un travail. Alors, si elle a réussi, « pourquoi pas moi ? » se dit Xavier. Lui aussi a droit au bonheur. C’est ainsi que le malchanceux se retrouve en stage dans la boîte du bonheur organisé. Mais, car il y a un « Mais », une question le turlupine. Comment se fait-il que l’égérie de Happytech, si belle et heureuse sur les publicités de l’entreprise, soit devenue SDF et erre dans le métro ?

 

 

 

 

© Corbeyran, Fattore, Priori - Delcourt

 

 

Avec Happytech, Corbeyran propose une analyse de notre société moderne dans laquelle on nous vend du rêve et du bonheur, un monde où les publicitaires interdisent le peuple d’être malheureux, tant est si bien que l’être qui est mal dans sa vie et dans sa peau se sent très seul au monde. Happytech est une histoire de dictature. C’est une comédie cynique à la manière de ce que pouvait faire Jean Yanne au cinéma dans les années 70 avec des films comme « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. ». Côté BD, Happytech est à ranger à côté de l’excellente série MediaEntity, injustement passée plutôt inaperçue il y a quelques années, dont le sujet était la dictature des identités numériques. Les deux séries ont pour point commun cette difficulté à survivre dans un monde non plus 2.0 mais 3.0 et mettent en scène des individus en marge de la société tentant de dénoncer un système dictatorial implacable.

 

 

 

 

© Corbeyran, Fattore, Priori - Delcourt

 

 

Avec une formation d’architecte, la dessinatrice italienne Alessia Fattore a du se régaler à construire les locaux de l’entreprise de la joie imposée Happytech. Son trait n’en est pas pour autant figé. Professeur de perspective et de BD, elle réussit à mêler acteurs et décors dans une souplesse. Et comment ne pas être envoûté par Naomi ? Comment un même personnage de déesse et de SDF peuvent-elles se retrouver en couverture ? L’icône de Happytech est de ces personnages aux parcours particuliers qui font qu’une histoire sort du lot.

 

 

 

 

© Corbeyran, Fattore, Priori - Delcourt

 

 

                Si on ne sait s’il faut croire le titre assénant que le bonheur nuit gravement à la santé, on peut en tout cas affirmer que Happytech est un conte grinçant invitant à prendre garde à la dictature des émotions imposées par une société et un pouvoir politique dont le but unique est d’occuper les esprits pendant qu’en coulisses certains peuvent tirer les ficelles comme ils le souhaitent.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Happytech

 

Tome : 1 - Le bonheur nuit gravement à la santé

 

Genre : Chronique sociale 

 

Scénario : Corbeyran 

 

Dessins : Alessia Fattore 

 

Couleurs : Giulia Priori 

 

Éditeur : Delcourt

 

Collection : Machination

 

Nombre de pages : 64

 

Prix : 15,50 €

 

ISBN : 9782413037606 

 

 

 



Publié le 09/07/2022.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022