Quand un yakuza devenu « desperate houseman » vous invite à souper, retirez vos chaussures et faites preuve de déférence sous peine de le payer de votre vie !
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

 Quand un yakuza devenu « desperate houseman » vous invite à souper, retirez vos chaussures et faites preuve de déférence sous peine de le payer de votre vie !

Quand on voit toute l’application dont il fait preuve pour les corvées ménagères, je n’aurais jamais voulu être dans les mains de Tatsu l’Immortel quand il était aux ordres des triades.

 

Résumé: Ne sous-estimez jamais un homme au foyer. Tatsu l’immortel était le plus terrible des Yakuzas. Son nom est lié à de nombreuses histoires qui font date dans le société des malfaiteurs. Mais aujourd’hui, il a cessé cette activité pour devenir…Un homme au foyer accompli!!

 

 

 

 

Dans la voie du tablier, le lecteur partage la vie d’un ancien Yakuza, Tatsu L’immortel, non pas dans le milieu de la mafia mais bien dans son quotidien d’homme au foyer. Après avoir rencontré son épouse, il a décidé de changer et de s’occuper maintenant des tâches ménagères. On le voit faire les courses, les soldes ou bien les repas. Malgré son implication quasi obsessionnelle, les gaffes et les malentendus sont très nombreux et les situations bizarres et absurdes s’enchaînent. Suivez ce « Desperate Houseman » dans ses tribulations journalières.

 

 

 

 

On doit ce manga à l’imagination et au savoir faire de Kousuke Oono.

Graphiquement, Kousuke Oono fait le taf, le trait est fin et soigné. Les expressions des visages sont bien détaillées ce qui souligne les caractères des différents personnages. Sous son air ombrageux et son accoutrement de mafieux, on se rend vite compte que notre héros a de grosses difficultés dans « la vie normale ». L’ambiance est représentée de manière subtil et judicieuse grâce  à une trame bien exploitée et un découpage permettant de mettre un évidence certains angles très intéressants (un peu cinématographique).  Les décors extérieurs sont riches et très variés, on se plait à déambuler avec notre héros dans le centre-ville ou au supermarché.

 

 

 

 

Il est vrai qu’il faut d’emblée adhérer au concept mais dès qu’on y a goûté (comme les bentos), on ne peut plus s’en passer.  L’histoire repose sur différentes petites saynètes humoristiques. Le décalage est provoqué par le comportement ou l’allure de Tatsu. En effet, le voir en tablier en train d’apprendre à cuisiner ou sa manière de choisir un couteau de cuisine est juste tordant.  La transposition des comportements d’un yakuza dans sa sphère privée est  juste jouissive. Le scénario pourtant simple fonctionne à merveille grâce une belle mise en scène et aux situations très variées qui jalonnent le quotidien de notre ancien mafieux. Il n’y a pas non plus trop de stéréotypes qui viennent alourdir l’intrigue. Notre scénariste a voulu une oeuvre contemporaine et plausible. Un quotidien réel « affronté » par un dur à cuire, et c’est ça qui fait tout le charme.

 

 

 

 

Son originalité et sa qualité graphique en font sans conteste un très bon manga humoristique. On comprend qu’il cartonne au Japon. Les gags sont nombreux car toutes les situations anodines du quotidiennes vues à la façon yakuza prennent des proportions proches d’un affrontement entre bandes rivales… et tournent au fiasco. J’attends la suite avec impatience et j’ai hâte de voir comment Kousuke Oono va pouvoir développer son manga et continuer à nous faire rire. J’adore le travail d’impression des Editions Kana, que ce soit sur le choix des couleurs ou sur l’originalité des pages de couverture. En effet, l’une est couverte de bons de réduction et l’autre représente le manga préféré de la femme de Tatsu.

 

Alexis Seny

 

Titre: La voie du tablier

Tome: 1

Scénario et Dessin : Kousuke Oono

Genre: Seinen/Humour/Mafia

Traducteur: Rodolphe Gicquel

Éditeur: Kana

Nbre de pages: 160

Prix: 5,95€

Date de sortie: 6 juillet 2018



Publié le 04/09/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019